Archives de
Étiquette : Yamaha DJX

A la (re)découverte de mon album Pixelization

A la (re)découverte de mon album Pixelization

Après quelques semaines de travail, je vous invite à (re)découvrir mon album 11° album Pixelization dont la première édition fut diffusée en mai 2002 sur Internet.

Le projet prend naissance à la fin de l’année 2001. A cette époque je venais de m’installer dans une toute petite maison avec Jessica et j’avais enfin pu rassembler tout mon équipement musicale, là haut, dans notre chambre mansardée donnant sur les toits de la ville de Seraing. Encore à la recherche d’un premier job, il me faut être connecté à Internet pour pouvoir continuer à apprivoiser ce nouveau monde !

 

De son coté, mon frangin, toujours chez nos parents, poursuit ses études ! Il s’intéresse à Gimp, le concurrent d’Adobe Photoshop sous Linux et s’amuse à concevoir des fonds d’écran autour de l’univers Demoscène.

 

C0d4sm - Beauty light Deepeness - 2001
C0d4sm – Beauty light Deepeness – 2001

Voilà plus d’un an que nous étions tous les deux à la Inscene ‘2K, mais grâce à Internet et entre autre les sites Orange Juice et Nectarine Radio, nous pouvons garder le contact avec les autres Demosceners.

Alors que je venais de terminer la publication de mon précédent album et je continuais à mettre à jour le site web de Creadream, se glisse petit à petit l’idée de mettre en musique les créations graphiques de mon frère Pype autour d’un projet multimédia Demoscene.

Au bout de quelques jours seulement, les premiers titres vont donner une direction bien spécifique au projet : Scenemusic et New Age. Tout en exploitant les nouveaux sont issus de mon Yamaha DJX et le synthétiseur CASIO que mon ami Vivien m’avait alors prêté.

D’abord attendu pour les fêtes de fin d’année, le projet Pixelization sera finalisé en mai 2002. C’est d’une certaine manière l’un des albums les plus calmes de la sélection de compositions musicales de Cyborg Jeff. On y retrouve des titres plus ou moins rythmés, originaux ou avec quelques clins d’œils à de vieux jeux MS-Dos tels que Legend of Kyrandia ou encore Innerworld.

Ré-édité en 2003 puis diffusé sur Jamendo, l’album Pixelization s’était offert pour sa seconde édition deux nouveaux titres : Persistence of DNA et Spirit of Chaos.

Pour cette troisième édition sur Bandcamp, les titres originaux composés sous Impulse Tracker et masterisés via Open Modplug Tracker ont reçu un petit polissage qui offre un peu plus de présence aux instruments.

Lire la suite Lire la suite

Mon album « And what’s about the love ? » enfin en ligne !

Mon album « And what’s about the love ? » enfin en ligne !

Cyborg Jeff - And what's about the love ? 1999Un grand nombre de mes albums CD composés par le passé sont présents depuis un bon moment sur la toile, mais l’un d’entre eux manque à l’appel depuis sacré bout de temps ! Alors que « Cyborg Jeff » souffle ses 20 ans cette année, voici que débarque enfin « And What’s about the love ? » sur Bandcamp, Jamendo, Spotify et cie.

Petit bon dans le temps en 1999 ! J’avais alors 20 ans, je me croyais déjà un homme, mais je n’étais encore qu’un ado qui passait une grande partie de son temps sur son ordinateur. Pourtant je rêvais d’être un jour une star comme les DJs que j’appréciais alors. Tous les vendredi soir, je rejoignais mon ami Vi et nous prenions la direction du Metropolis Club à bord de sa Corsa pour écouter du DJ Jurgen, du Wamdue Project, du Mr Oizo, du DJ Sakin & Friends et bien d’autres choses du genre…

Lire la suite Lire la suite

Mon album Let The Sun Shine, 10 ans déjà !

Mon album Let The Sun Shine, 10 ans déjà !

Et oui, fin de cette année, il y a aura 10 ans que je vous partageais mon album d’EuroDance « Let The Sun Shine » ! Que le temps passe vite ! Alors que se dessine en ce moment un peu mieux la finalisation prochaine du nouvel album de Cyborg Jeff, je me suis dit que le moment était bien choisi pour revenir sur cet album emblématique de ma « carrière » de musicien.

Envie de mettre la musique avant que je vous raconte toute cette aventure ? Alors rendez-vous sur l’édition BandCamp de Cyborg Jeff – Let The Sun Shine que vous pourrez télécharger gratuitement (et également faire un petit geste de sympathie qui permettra de financer la réalisation de projets futurs)

Sachez tout d’abord que j’ai beaucoup de fierté encore dix années plus tard à écouter et vous parler de ce projet ! Ce fut mon premier grand projet entièrement dédié à la Dance Music, il m’a permis de rencontrer de travailler avec des personnes remarquables et de construire des amitiés virtuelles fortes : Steve Kossouho (K93), GDream, Sylvain Sarrailh (Toad), Olmo Lipani (Crazy Man),…

Let The Sun Shine fut également une vraie réussite en terme d’écoute. En 2003, à une époque où ICQ et les Forums étaient nos outils de communications, je pouvais me féliciter d’avoir plus de 1000 téléchargements direct de l’album sur son site officiel alors hébergé chez Free.fr (Voici à quoi ressemblait le site de l’album Let the Sun Shine), un album qui était présenté par T-Tracker, Sound Tracker croate talentueux. L’album avait également été bien reçu auprès des sceners de Nectarine et lors de sa publication sur Jamendo quatre ans plus tard, il recevait également de belles éloges avec près de 150.000 écoutes en streaming et plus de 20.000 téléchargement à ce jour !

Voilà pour vous planter le décors, et vous donnez envie d’aller écouter ou ré-écouter cet album made in Cyborg Jeff, je vous invite maintenant à venir découvrir toute l’histoire de fabrication des hits qu’il contient : I Want, L’amour est un soleil, Playin’ Gamez, Perfection, Need 2 see u back et bien sur Let the Sun Shine.

Lire la suite Lire la suite

Crossing over the scene

Crossing over the scene

  

L’année 2000 avait été extrêmement prolifique, avec à la clef de nombreux albums : Day after Days, Expression Sentimentale, Y2K, Néant, A l’affoler et HTML Quest… Ceci dit, nombres d’entre eux n’étaient pour moi que des « compilations »… Day after Days par exemple synthétisait mes meilleurs titres New Age en janvier 2000, quant à A l’affoler, il se ciblait sur les titres Pop/Variété au mois de Septembre…Ceci dit, si l’année 2000 m’avait permis d’écrire de nombreuses nouvelles musiques, 2001 allait être un peu plus difficile… A l’époque, je venais de quitter le cocon familiale pour partir à l’aventure avec ma Petite Snorkys (qui s’appelait toujours Athena à l’époque)… Une nouvelle vie commençait, pas facile, et qui allait me demander beaucoup d’adaptation… Si les premiers mois chez son grand père me permettaient d’écrire quelques titres, c’était surtout l’opportunité d’avoir accès à Internet @home qui allait me permettre d’apprendre de nouvelles techniques… Au mois de mars, nous retrouvions par contre déconnecté du monde, dans le fin fond d’un grenier… Mon PC retourne chez mes parents, et la création musicale en prend un sacré coup… jusqu’au mois juillet, où nous avons enfin notre chez nous !

A l’époque, je ne travaille pas encore, et je profite de l’été pour composer, composer et encore composer… En regroupant une série de titres déjà écrits durant la deuxième partie de l’année 2000, je me retrouve à avoir de quoi faire un nouvel album ! Comme à l’époque, ce dernier propose des styles assez divers…. Ceci dit, on retrouve une tendance un peu « Néo Disco » à toute la première partie de l’album… Le monde de la demoscène et Internet y trouve aussi sa place… Meetus@thediscotek ou Cyborg Jeff crossing over the Scene en sont les meilleures preuves !

Quelques titres « Variétés » viennent ensuite prendre le relais. Je t’aime et les 4 à la fois, composé pour ma Snorkys, ainsi que Stories of Love avaient déjà fait leur apparition sur A l’affoler,… Et dans la même veine, j’y ajoutais Encore, un titre PopChip écrit une fois de plus pour elle, et pour notre nouvelle vie ! Dans Stories of Love, c’est Thierry Dubois qui s’occupe de la partie guitare,… mais nos rencontres se font rares… Lors de la dernière Demoparty Inscene 2K, Logic Dream m’avait fait découvrir quelques riffs géniaux du finlandais Johannes ‘Cybelius’ Tiusanen, je travaillerais autour de ceux de I am Insane, Less Distraction et 4 in C pour certains titres de mon album.

Après un petit passage plus « Chiptunes », Un retour plus Dance/Trance made in Cyborg Jeff s’opère, un petit clin d’œil à mon ami Pierrick Hansen ou Al Najjir, un super remix de la Bande Son du jeu Amiga/PC Fury of the Furries (composée par Frédéric ‘Elmobo’ Motte), un hommage aux Twin Towers, à Dune… et enfin d’album un titre à la sauce Daddy DJ – Eiffel 65 pour un projet de Démo belge….

Si une bonne partie de ces titres ont été une fois de plus composé sous MS-DOS via Impulse Tracker, l’entièreté a été ensuite masterisé, voir retravaillés via Modplug Tracker, et l’addition de quelques effets VST…

Remerciement de l’époque : Albert Wellem – Al Najjir – Bombfunk Mc’s – BOSS – Carillion – Charlotte Collin – Confetti’s – Cryo – Cybelius – Cynthia Mathieux – Daddy DJ – David Lovera – Didier Rombauts – DJ Phillip – DJ Sakin & Friends- Franco Félix – Hotgirl32 – Jean-Michel Jarre – Jellydog – Jessica Thirion – Jogeir Liljedahl – Kaoma – Kai Tracid – Kleinenberg – Laurent Mazzapicchi – Laxity – Lenny H – Lizard King – LD – Logic Dreams – Loonie – Lorie – Mélusine – The Mackenzie – Maf – Maz – Moby/Elmobo – Nexus – Nula – Oilily – Pierrick Hansen – Pinky – Pulse – ROLAND – Ruff – Sash! – Shanka – Skorpik – Wan Cyber – Sylvain Martin – Swartehmonia – Thierry Dubois – U96 – Victor – Wiz – YAMAHA – Yve de Ruyter – Zombie Nation – ZZ Top.

photo réalisée par Catherine Delfosse.

Lire la suite Lire la suite

La guerre des gangs de Bouéville

La guerre des gangs de Bouéville

BouévillePetit retour au début de l’année 2003. A l’époque je travaille toujours au LabSET à mi-temps, et j’ai donc pas mal de temps pour me consacrer à ma passion de composition musicale. Parallèlement à mon implication avec l’équipe de développement du jeu « La guerre des pâquerettes » dont je vous ai déjà parlé, je fais la rencontre virtuelle de Sylvain ‘Toad’ Sarrailh par l’intermédiaire de Steeve Kossouho. Toad perdu dans sa citée du sud de la France, encore lycéen, griffonne pendant les cours quelques illustrations de ses camarades de classes, et crée ainsi l’univers de Bouéville, de ses gangs d’ados, une petite citée à la Springfield de plusieurs dizaines de personnages…

Non content de réaliser quelques modestes BDs (modeste à cette époque), Toad se lance dans la conception de jeux vidéo sur base du moteur de Click & Play… Et c’est là que j’interviens, car de mon coté, je produits moulte musiques dont le style plait à Sylvain…. une collaboration de plusieurs années va ainsi naître au fil de nos discussion sur MSN.


YouTube Direkt

Lire la suite Lire la suite