Archives de
Étiquette : Yakari

Les meilleurs films de 2020

Les meilleurs films de 2020

Non, je ne ferai pas l’affront au monde du 7° art de titrer mon article “2020, côté ciné”. Parce que cette année sous le signe de ce foutu virus aura été catastrophique pour les différents Cinéma de part le monde. Mes petites statistiques annuelles parlent d’elles-même, là où la proportion des bons films que je regardais sur le grand écran annuellement se situait en moyenne à 26%, ils ne représentent cette année que 5%, soit deux sorties ciné. L’une au Kinépolis, à la Saint Valentin pour regarder la nouvelle adaptation des 4 filles du docteur March et l’autre entre les deux vagues, masqués, au cinéma Le Parc que nous visitions pour la première fois, pour regarder en famille Yakari – La grande aventure.

Le Cinéma a perdu des plumes dans l'épidémie.
Le Cinéma a perdu des plumes dans l’épidémie.

Pourtant de cette année hors-norme, nous aura rassemblé un peu plus souvent devant un bon film que la précédente, avec 10 bons films de plus qu’en 2019. Sans trop entrer dans le décorticage de mes datas, les cinémas ne sont pas les seuls à avoir perdu des points, les bons films se sont faits trop rares à nouveau sur la plate-forme payante BeTV, ne parvenant pas à dépasser les 30%. J’ai donc fini par clôturer mon abonnement en ce mois de décembre.

J’aurais dès lors un peu plus fait appel au plan B, il est vrai. J’aurais également été puisé dans les films enregistré sur ma box Evasion afin nous distraire pendant le premier confinement. Mais Netflix a gagné beaucoup de point cette année en ajoutant une grande partie des oeuvres de Hayao Miyazaki, le “Walt Disney” du pays du soleil levant et les productions de son Studio Ghibli.

Le Château Ambulant, 2004
Le Château Ambulant, 2004

Si jusqu’ici je ne connaissais que Princesse Mononoke qui m’avait plutôt peu convaincu, trop étrange et violent à mon goût. Nous nous sommes, en famille arrêté tout d’abord sur Le Chateau dans le Ciel, sorti en 1986 il m’a rapidement fait un mélange entre la version dessin animée de Sherlock Holmes et les Mystérieuses Cités d’Or. Oh, comme j’aurais aimé découvrir ce film quand j’étais enfant. Ce fut ensuite l’occasion de faire connaissance, enfin, avec Mon Voisin Totoro. Probablement aussi étrange qu’un Alice aux Pays des Merveilles. Il y eu alors la fantastique histoire de Ponyo sur la falaise, petit poisson que veut devenir humain, un film et sa chanson qui auont été regardé plusieurs fois cette année par les enfants ! Madame aura été émerveillée par Arriety et pour ma part, c’est le Chateau Ambulant qui m’aura vraiment complétement impressionné par la beauté de ses paysages et villes.

Ponyo Sur La Falaise, 2008
Ponyo Sur La Falaise, 2008

Je poursuis ma découverte des films de Miyazaki avec cet incroyable conte entre La Petite Sirène et Pinocchio. Un film d’animation coloré qui nous offre des paysages de bord de mer extraordinaire. Des personnages attendrissant. Une poésie pleine de richesse et surtout remplies d’inattendu pour nous européens. Un film à voir absolument avec vos enfants disponible sur Netflix !!! Bref, un chef d’oeuvre, je crois qu’il n’y a pas d’autre mot ! La bande son, digne d’un opéra/ballet est elle aussi éblouissante… et puis les 4 gamins qui vont se mettre en lit en chantant “Ponyo, Ponyo”…

 

Lire la suite Lire la suite

Un coup d’oeil sur la courbe, en attendant.

Un coup d’oeil sur la courbe, en attendant.

Tous les jours, depuis le 1° confinement, je regarde l’évolution de “la courbe”. Plus que ce que racontent les média, les politiciens, les spécialistes et tous les devins qui parfois entrent également dans les premières

La courbe redescend
La courbe redescend

catégories ciblées, j’analyse le rapport sciensano, et cela me donne l’énergie pour me dire “cela ira mieux demain”,… ou pas. Ce weekend, à nouveau, notre séjour vacances, prévu depuis l’année dernière était évidemment annulé, les chiffres montrent un mieux. Certains me diront : “Oui mais on teste moins, on ne te teste plus les assymptomatiques”. C’est vrai, mais également depuis la fin octobre, un grand nombre de restrictions nous ont été imposées. Moins de déplacements, moins de contacts, depuis déjà 3 semaines, cela doit inévitablement aussi être significatif dans le nombre de tests à réaliser tant que nous sommes dans ce mode de vie.

Bref, je ne suis pas un média, je ne suis pas un politicien, je ne suis pas un spécialiste, ni même un devin. Je me contente d’analyser ces courbes chaque jour, tout simplement parce que j’attends le retour à notre vie d’autre fois.

Chez nous, Halloween fut discret. Pas de cortège cette année, juste un petit soupé, un peu déguisé autour d’une assiette du Traiteur Carmelo et d’un joli gâteau d’Un P’tit Chou à la Crème. Le stage et les cours de gymnastique n’ont pas été annulés. Ce sont à peu de chose près les seuls activités pour les enfants qui sont encore organisées, même les réunions des louveteaux sont passées en vidéo-conférence, ce qui permet tout de même aux enfants de discuter avec leurs amis. Eux, en tout cas, se réjouissent de retourner à l’école lundi !

Le Weekend dernier, il faisait assez doux. Nos amis nous avaient tuyauté sur une chouette balade dans les Fagnes. Près de 3 heures à croiser de jolis paysages variés. De fait, la balade des Trôs marets près de Hockai était particulièrement agréable et pas trop courtisée comparativement à notre visite dans les Fagnes au départ du signal de Botrange,… ou tout simplement l’affluence importante autour de notre Roche aux Faucons ces derniers jours.

Hormis cela, on a ressorti les jeux de société. Concept a maintenant séduit aussi les enfants ! Charly s’est lancé à poursuivre le montage du piano du Nintendo Lab,… mais que c’est long ! Rose lit beaucoup, moi je range tous les jours les P’tit Poilus et Yakari. Le soir, Papa et Maman ont terminé le 1° épisode relifté de The Last of Us,… encore une fois, nous voilà sans divertissement pour oublier.

Et puis l’anniversaire d’Alice et Juliette approche,… elles ont déjà reçu leurs cadeaux : )

Octobre est déjà là

Octobre est déjà là

Septembre et la rentrée sont déjà derrière nous. Une rentrée certes mouvementée, avec le masque sur le nez, mais qui nous donnait tout de même l’espoir de mieux… Un espoir qui aujourd’hui semble déjà s’évaporer, puisqu’à nouveau, la situation si l’on peut malgré tout la qualifier de “sous contrôles”, questionne suffisamment nos autorités que pour limiter un petit cran de plus ce que nous pouvons faire… Si hier encore, je blaguais de la bulle à 3 et de l’interdiction de chanter si l’on évite des amis, aujourd’hui, je dé-chante, puisqu’il faudra expliquer à Charly que les Classes de Neige qu’il attendait avec impatience sont finalement, déjà, annulées.

Rose à l'école - M3
Rose à l’école – M3

A l’école, malgré les mises en quarantaine, la vie s’est bien organisée. Les devoirs sont toujours ce point noir à gérer le soir mais il faut bien admettre que les activités extra-scolaire de toute la bande sont nombreuses ! Lundi, les grands vont à la Piscine. Mercredi cela se partage en Judo, Danse Hip Hop et Théâtre. Le jeudi, cours d’Anglais pour les filles. Le vendredi, Logopède et 2 heures de Gymnastique pour Juliette. Samedi, Gymnastique pour Charly et Juliette, Equitation pour Alice puis Louveteaux l’après-midi, avec un Charly maintenant fièrement devenu sizenier… et Dimanche éducation Canine. Cela fait beaucoup d’activités, ça leur change les idées évidemment…. Mais si tout s’arrête, comme l’année dernière ?

Au boulot, la Saison 4 des MOOCs de l’ULiège s’organise, sous contrôle des tests COVID#19 qui devraient nous aider à gérer les mises en quarantaine ciblées, si nécessaire. Pour l’heure les tournages s’enchainent, tant que l’on peut… avec une sortie hors norme au Fort de la Chartreuse pour quelques nouvelles capsules du MOOC “La Fabrique de l’Aide Internationale” du professeur Gautier Pirotte.

Jardin d'automne
Jardin d’automne

Dehors, il pleut et pleut encore… Déjà les belles soirées ensoleillées et les barbecues me semblent bien loin… Tout comme les soirées entre amis d’ailleurs ! Le jardin lui se pare de sa tenue d’automne avec les dernières floraisons de saison.

Lire la suite Lire la suite

Salut Yakari

Salut Yakari

Parmi toute une série de héros de Bande Dessinée découverts quand j’étais gamin au début des années 80, il y avait Yakari le petit indien qui parle aux animaux.

Ma collection de Yakari
Ma collection de Yakari

Mes parents aimaient tout particulièrement le dessin et l’univers créé par Derib et Job que j’ai toujours pensé être belges d’ailleurs tant le dessin de Derib était dans l’esprit de la BD bien de chez nous !

Dès 1983, le petit indien et son univers, son cheval Petit Tonnerre, ses amis Arc-en-Ciel et Graine de Bison, Tilleul le castor,… se retrouvait dans une série de dessin animé sur l’émission pour enfant Récré A2, suivant les traces des Schtroumpfs de Peyo. En 2005, la RTBF s’associe à différents studios d’animation belges et français pour offrir aux enfants un vent de fraîcheur pour notre petit indien.

De mon coté, au début des années 2010, j’avais tenté de partager entre autres les aventures de Yakari à mes 3 grands, qui malgré toute la poésie et la magie des rencontres que font Yakari avec les bisons, Grand Aigle, Petit Tonnerre, les castors, les ours, les loups, le pélican et j’en passe… Les enfants n’ont jamais accroché à tout ce qui tourne autour des Indiens… Playmobil compris !

Yakari et Petit Tonnerre, illustration de Derib, 2015
Yakari et Petit Tonnerre, illustration de Derib, 2015

Cet été, sortait dans nos salles le premier long métrage de Yakari, toujours produit par ces mêmes équipes, il offre une ré-écriture de la rencontre de Yakari avec Grand Aigle, lui conférant le pouvoir de parler et comprendre les animaux… ce qui pousse encore un peu plus Yakari à devenir l’ami de ce jeune mustang fougueux, Petit Tonnerre !

Je vous avoue que la bande annonce m’avait plutôt enthousiasmé, j’y retrouvais tout l’univers du jeune papouse, avec cette petite pointe d’humour que l’on retrouve parfois dans les dessins animés d’Astérix… Si les 3 grands, n’étaient qu’à moitié emballés, ma petite dernière, elle était sous le charme… Et ce Week-end, malgré cette crise du Coronavirus qui ne donne vraiment pas envie d’aller se cacher dans un cinéma, le masque sur le nez,… coincé par une course cycliste, toute la famille s’est retrouvée devant le grand écran pour découvrir Yakari – La Grande Aventure !

Lire la suite Lire la suite