Archives de
Étiquette : Venise

Pandémie

Pandémie

Wuhan ville fantôme.
Wuhan ville fantôme.

Au début, il y a de cela 2 mois, on regardait d’un oeil critique l’arrivée de cette nouvelle grippe, là bas. A l’autre côté de la planète, en Chine. La Chine, c’est loin, ce n’est pas l’Europe, ni la Belgique. Et puis, les médias ont toujours l’art de tout exagéré. Que faut-il croire de tout ce que l’on nous raconte. Je gardais néanmoins un oeil inquiet sur tout cela. Tout d’abord il y a tous ces films de virus, épidémie, pandémie même que j’ai regardé ces 20 dernières années. De Resident Evil à Blindness en passant par The Walking Dead ou Contagion. Ensuite, il y avait les épreuves sportives qui petit à petit étaient annulées. Et puis enfin, Newton Lawrence, ami et musicien liégeois qui se retrouvait “envoyé spécial” malgré lui.

Coronavirus : un musicien liégeois en voyage en Chine
Coronavirus : un musicien liégeois en voyage en Chine

Puis février est arrivé, les chinois construisaient deux énormes hôpitaux en quelques jours, voilà qui nous faisait sourire face aux si longs délais pour s’occuper du pont de Tilff. J’essayais de ne plus trop pensé à cela. C’est loin. Il y a déjà tant de choses à s’inquiéter ici avec 4 enfants, avec le boulot,… C’est au travers des annulations d’évènements que je suivais l’information. Jusqu’à l’annulation du Carnaval de Venise. Oui, bon j’ai une bonne connaissance qui est sur place, alors ça joue un peu sur mon mode “Hypocondriaque”, mais j’ai dès lors suivi tout cela de manière plus intensive.

En semaines nous sommes passés de “C’est une simple grippe” à la fermeture des écoles, restaurant, activités, cinéma pour contrer la pandémie du COVID-19 dit Coronavirus…. Tout en tâchant de ne pas tenter dans la panique, j’ai tout de même organiser la réalisation de réserve de tout ce qu’il faut avant la folie bien avant la folie de ce vendredi,…

Les enfants, s’inquiètent, pour eux tout ceci est une situation où tout ce qui faisait le repères de comment tourne le monde autour d’eux est perturbé. Difficile de se projeter sur le comment le monde tournera demain, demain quand cette pandémie sera en régression. Comment vivrons nous l’hiver prochain face à de nouvelles annonces de ce genre.

Là, il va falloir les tenir ces enfants, pendant 5 semaines à la maison, probablement annuler les vacances de Pâques. Bref, le soleil a intérêt à briller, histoire qu’ils puissent prendre l’air.

2019, côté Ciné

2019, côté Ciné

On ferme les rideaux sur l’année 2019 et comme chaque année, j’aime faire le bilan des films vus durant l’année. C’est un petit rituel que je tiens depuis longtemps sur SensCritique mais que j’affine un peu plus en balisant les “bons films” vu pendant l’année (avec au moins une note de 8/10) et où je l’ai regardé (Cinéma, BluRay, VOD,…) L’analyse m’intéresse d’autant plus qu’avec l’abonnement Netflix qui coute un peu plus de 100€/an, celui à BeTV qui en coute le double, le prix des tickets de cinéma et leurs suppléments (Près de 13,5€ par place pour le dernier Star Wars), faire le point a d’autant plus de sens avec l’arrivée prochaine d’un nouveau concurrent sur le marché de la VOD : Disney +

Hors, cette année, mes statistiques me semblent incomplètes ! Sur le graphique, BeTV a repris quelques part à Netflix et au Kinépolis. Le BluRay, lui,  a fait son retour. Oui, mais ce sur quoi je voudrais m’attarder aujourd’hui, c’est le nombre de bons films entrant dans le classement cette année qui est passé de 36 films en 2018 pour 26 seulement cette année, alors que la moyenne depuis 2015 était de 35 films par an ! 10 films de moins, c’est énorme !

Deviendrais-je plus difficile ?

C’est effectivement une première piste. Avec l’âge madame et moi devenons probablement plus critiques d’un part dans le choix des films que nous allons regardé mais aussi dans mon sentiment une fois le film terminé, sentiment de satisfaction d’avoir vu un bon film ! De fait, j’ai été voir probablement si pas plus, autant de film au Cinéma cette année, mais j’ai plus souvent déçu de ceux-ci, comme Le Roi Lion ou La Ch’tite famille.

Moins de temps ?

Probablement pas, un petit moment devant la télévision reste apprécié pour clôturer les soirées de travail, mais il faut bien admettre que les Séries ont pris encore plus le pli cette année face aux films. Au moment de choisir, qu’allons-nous regarder ce soir, l’envie de poursuivre la série entamée, les nombreuses nouvelles séries à reprendre sont devenus encore pus fort ! De fait, les Séries, point que je n’ai que rarement abordé sur mon blog sont de plus en plus prenantes, réalisées avec des moyens aussi impressionnants qu’un film et nous plongent bien plus en profondeur dans un monde à retrouver régulièrement. Voilà un moment que je songe à mixer les données “Séries” et “Films” ensemble pour pouvoir analyser le sujet. Cette année par exemple nous avons regardé plusieurs saisons de séries que nous avions déjà vu par le passé, ce qui a inévitablement réduit le nombre d’occasions possibles de voir “un bon film” !

Ergonomie des plateformes ?

Enfin, un dernier point joue peut-être aussi dans l’évolution des chiffres. En 2017, lorsque Netflix a fait son entrée à la maison, il n’a cessé de grignoter des parts de “bons films” à BeTV et plus encore de bonnes séries d’ailleurs. Sa force, un catalogue en ligne rapide, visuellement efficace et qui propose encore et encore des bons plans à découvrir. Dès 2018, cela a eu un impact important sur mon utilisation de BeTV alors toujours restreint à la vétusté de la box Evasion de VOO. Fort heureusement depuis septembre 2018, BeTV a sorti son “app” qui permet de regarder les films et séries du catalogue directement depuis une application sur la télévision ou l’iPad. Cette dernière, au début capricieuse, s’est montré plus stable. Ergonomiquement, l’application BeTV fait le travail mais reste bien en retrait de la puissance de Netflix. Si je pouvais avoir une information visuelle sur les films/épisodes déjà vus, me faire des listes, si elle était capable de prévoir ce qui me plairait par rapport à ce que j’ai regardé et si je pouvais dès lors mettre un petit coeur à ce qui m’a plus, cela permettrait évidemment d’améliorer l’expérience et donc consommer peut-être plus dans le catalogue BeTV qui était cette année proche de passer à la trappe. Oui BeTV sera donc en sursit cette année ! Si BeTV offre beaucoup plus de films intéressants que Netflix, leur disponibilité est parfois trop courte dans le temps. BeTV a fait des efforts, avec notamment la suppression de la restriction de ne pouvoir regarder qu’une seule fois un film mais certaines séries ne sont parfois disponibles que quelques semaines. Il me faut donc régulièrement utiliser l’enregistrement dans la Box Evasion pour pouvoir regarder un film un peu plus tard et … cette année, ma Box Evasion a fait un reset total me faisant perdre beaucoup de films que j’avais prévu de regarder !

Bref, après cette longue analyse de la situation, je vous invite à découvrir les 26 films qui auront marqué mon année 2019, l’occasion pour vous peut-être d’en découvrir certains ! Le temps m’a manqué cette année que pour écrire bon nombre de critiques de films que j’ai appréciés comme Star Wars 9, Klaus ou encore Toy Story 4. Hors de ces 26 films, celui qui sera “Mon film de l’année” est incontestablement Joker !

JokerUn excellent film psychologique dans l’univers de Gotham City sans pour autant tomber dans le bingbangboum que je n’aime guère dans les Marvels … Ah oui, d’ailleurs ce n’est pas un film Marvel, c’est un film Warner Bros. La grande question sera… aura-t-on droit ensuite à une suite faisant entrer en scène Batman dans la danse… bon, c’est bête mais cela m’a quand même donné envie de regarde Batman Begins (vu il y a peut-être bien 15 ans, et ses suites… que je n’ai jamais regardées.) Merci à tous Stéphan, Fred, Matthieu et Cie pour avoir fini par me susciter mon intérêt pour ce film…

Lire la suite Lire la suite

A dos de Chocobo

A dos de Chocobo

Wouw, quand j’y pense, voilà un petit plus de 10 ans que nous jouions madame et moi à Final Fantasy XII sur Playstation 2, le dernier épisode de la série auquel nous avions accroché. Il y eu entre temps divers épisodes autour de Final Fantasy XIII que nous avions longuement attendu sur la 3° génération de console Sony, mais dont l’univers froid et le mode de gameplay nous avait assez vite rebuté.

Or donc voilà déjà un sacré moment que le nouveau Final Fantasy fait parler de lui, puisque ce dernier est en production depuis près de 10 ans. Assez vite, je me suis dit que Final Fantasy XV serait un argument pour me pousser à acheter une PS4, mais dans le monde réel, serions-nous motivés à nous lancer dans une aventure d’une telle envergure, dans un monde dit “ouvert” ?

Final Fantasy X - A dos de Chocobo
Final Fantasy X – A dos de Chocobo

Début mars, nous prenions place aux cotés du jeune prince Noctis et sa “bande de pote” dans un Roadtrip assez étonnant dans un monde qui mélange habilement les ingrédient “Fantasy” de la licence avec des références à notre monde moderne tel que les Smartphone ou tout simplement des voitures ! Si pour beaucoup de joueurs assidus, Final Fantasy XV a plus repris les bonnes idées de la concurrence qu’innover, pour le joueur que je suis devenu, Final Fantasy XV est une agréable surprise.

Final Fantasy XV - Map of EOS
Final Fantasy XV – Le monde d’Eos

Le vagabondage à pied ou à dos de Chocobo dans les vastes étendues du royaume offre vraiment l’impression de s’évader. L’environnement n’est pas trop vide, mais j’ai petit à petit l’impression malgré tout qu’il manque un peu de diversité face à d’autres précédents épisodes… Il faut dire qu’au bout de 3 mois de jeux, nous avons sommes restés cantonnés dans la région de Lucis et son caractère très “American Road” durant les 9 premiers chapitres du jeu avant d’embarquer pour la ville Altissia…

Les scénarios de la série Final Fantasy sont souvent alambiqués. le précédent épisodes avaient de quoi perdre le joueur… et dans ce nouvel épisode, il faut admettre que l’histoire commence de manière très rapide, prenant le parti que le joueur aura vu le film d’animation “Kingslaive” qui pose les bases du monde d’Eos, une bonne idée d’univers Cross-Media qu’il faudrait tout de même que je visionne, mais quoi qu’il en soit, il n’est pas obligatoire pour accrocher à l’hisoitre. Il faut dire que la système narratif de Final Fantasy XV est fantastique ! Les 4 personnages principaux sont en permanence entrain de se parler et de raconter des choses. Je dois bien admettre que ce point, qui est pour moi totalement novateur donne l’impression d’être permanence plongé dans un film. Si quelques répliques tendent à ressortir régulièrement “Avec Noctis, c’est presque des vacances !” Les séquences récurrentes sont suffisamment variées que pour ne pas donner l’impression d’être redondante et surtout sont ponctuées de très nombreuses phases de dialogues en cours de voyage qui permettent de mieux connaitre les personnages, leur mission, leur rôle, leurs pensées,… Un véritable Road Trip !

Lire la suite Lire la suite

Deux princesses pour un chevalier.

Deux princesses pour un chevalier.

Charly, Alice et Juliette - Carnaval 2015, Chevalier et princessesEt voilà, cette année, la fête de Carnaval tombait très tôt, le tout premier weekend de février. Il fallait donc assez rapidement trouvé en quoi ces petits lous allaient se déguiser. Charly voulait être un chevalier, facile. Les filles, sorcière et dragon… Mmmm, Une fois le costume vert de clown transformé en Princesse Venise, mademoiselle Juliette voulait elle aussi être une princesse… et nous lui avons pour finir trouver un joli costume de Princesse Guenièvre.

Ah, je sais, on commence à parler plus ici d’enfants, de jouets et de costume que de jeux vidéo et de musique… mais c’est ainsi qu’est ma vie ! Mes trois loustics y occupent une place très importante !

Lire la suite Lire la suite

C’est l’histoire d’une poussette !

C’est l’histoire d’une poussette !

Alice & Juliette, prettes à découvrir leur nouvelle poussette Cosatto !Après pas loin de 2 ans de bons et loyaux services, notre poussette double Cosatto a rendu l’âme ! Importées du Royaume Unis, nous n’avons pas ici la possibilité de bénéficier des 4 ans de garantie, je le savais à l’achat et bien entendu cela aurait bien mieux si elle avait tenu 6 mois de plus… Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas de grief envers elle. C’est qu’elle a tout de même parcouru facilement 100km ici en Belgique, un peu partout en France, aux Pays-Bas et même en Italie !

C’est l’occasion de vous raconter son histoire !

Lire la suite Lire la suite