Archives de
Étiquette : Team 17

Pacman Syndrome : J’ai dû louper l’E3 cette année.

Pacman Syndrome : J’ai dû louper l’E3 cette année.

Les vacances approchent à grand pas et il serait grand temps que je me plonge à préparer notre roadbook de vacances, mais pour ce weekend, je vais en profiter pour faire un peu d’ordre dans tous les articles et annonces que j’ai mis de coté coté JV. Etonnement, la E3 de cette année, le salon mondial dédié au Jeux-Vidéo ne m’a pas vraiment emballé et la conférence Nintendo non plus. J’entends souffler derrière que je me fais vieux… mwouaip, c’est possible ! Bref, mes découvertes sont les loin des triples AAA qui ont enflammés les gamers : Alex Kidd, The Elder Scroll VI, Pokemon Let’s Go, Yoku’s island express, Octopath travellers, Shantae half genie heroe,…

Le retour d’Alex Kidd ?

Le Remake d'Alex Kidd
Le Remake d’Alex Kidd

Il y a tout d’abord l’annonce assez récente lue sur Indie Rétro News d’un probable remake du premier Alex Kidd de SEGA, sorti à l’origine en 1986 sur la Master System. Pour l’heure le projet semble encore au tout début, mais avec le retour récent notamment de Wonderboy, il y a de quoi un peu rêver d’autant que j’ai toujours bien apprécié ce petit jeu de plateforme concurrent de Super Mario Bros.

The Elder Scrolls VI

Voilà qui plairait plus que probablement à madame et à mon Papy grands amateurs de Skyrim… Beteshda vient d’annoncer un nouvel épisode de sa série The Elder Scrolls en marge de la E3. Il ne s’agit que d’une courte vidéo, mais c’est une première amorce alors que Skyrim tourne depuis déjà 7 ans et a même réussi à se faire une place avec éloge sur la nouvelle portable de Nintendo.

On n’y croyait plus vraiment. Enfin, on savait que cela allait être un grand E3 pour Bethesda, peut-être même son plus important. Entre le retour de Fallout et la multitude d’annonces et de trailers, on se disait que c’était déjà costaud. Mais c’était avant un “one more thing” prononcé par Todd Howard (producteur et directeur du studio) après plus d’une heure de conférence, ce dimanche 10 juin à Los Angeles. Une dernière vidéo, courte de 30 secondes, a présenté ce que les joueurs réclament depuis des années : TheElder Scrolls VI. Sept ans après le culte Skyrim, la franchise aura donc bien une suite. (A lire sur Kombini)

Tout pour la Switch ?

Parlons-en de cette “nouvelle” switch, le monde du vidéoludique ne semble plus que jurer par elle, et son actualité coule à flot me donnant si souvent qu’il n’y a plus rien d’intéressant dans mon écosystème. Même Resident Evil 7 s’est fait annoncer sur la portable ! Pour ma part, l’annonce de Pokemon Let’s go ne m’a pas laissé indifférent. Sans être un grand amateur de la série, je n’ai même jamais joué à aucun de ces épisodes en 20 ans, le style visuel et surtout la possibilité de jouer ensemble pour partir à la chasse aux Pokemons me parlent nettement plus. Jouer ensemble, c’est un aspect trop souvent oublié…. Je suis par contre entre temps  un peu moins enthousiasme depuis que Nintendo a précisé que le jeu sera dépendant du nouveau système de jeu en réseau payant de Nintendo.

Lire la suite Lire la suite

Ripple Dot Zero, un mega pingouin.

Ripple Dot Zero, un mega pingouin.

Je n’ai pas pour habitude de me laisser aller à jouer à des jeux sur PC, encore moins des jeux “online”. Pourtant à peine avais-je cliqué sur le lien menant à la page de Ripple Dot Zero, que mon frangin m’avait laissé sur Facebook, que j’étais déjà séduit.

Dans un style graphique très Megadrive / Amiga, les aventures de ce super pingouin de laboratoire vont tout de suite me rappeler de nombreux souvenirs de la génération 16 bits. Avec des musiques endiablées dignes des bandes son de Sonic the Hedgehog, c’est évidemment au hérisson de Sega que l’on pense en premier lieu. Il est vrai que les niveaux de Ripple renvoient immanquablement aux mondes mécaniques que doit parcourir Sonic. Les ennemis et leurs méthodes d’attaque rappellent également l’univers du hérisson. Ceci dit, n’ayant pas eu ma propre Megadrive à l’époque, Ripple Dot Zero me fait penser à d’autres jeux également

Par exemple, l’une des grandes différences avec Sonic est que notre Super Pingouin point Zero n’a pas trop intérêt à sauter sur ses ennemis pour les éliminer, car ça fait mal ! Il peut donner un coup d’aile bien placé, tel un ninja de banquise, pour détruire l’adversaire. Ripple est également plus lent que le hérisson supersonique, mais il pourra se procurer en cours de partie quelques bonus intéressants. Un genre de boomerang électrique qui permet d’atteindre ses ennemis à distance ou un jetpack pour allonger ses sauts.

Lire la suite Lire la suite

Playstation Network

Playstation Network

Le monde du jeu vidéo a bien changé ces derniers temps, et toutes les consoles modernes proposent maintenant de se connecter à Internet, essentiellement pour proposer des jeux en réseau… mais pas uniquement ! J’en ai déjà parlé l’année passée, à l’époque ou je bavais devant le remake de Prince of Persia sur Xbox Live, ou lors de mes premiers achats “WiiWare” et “Console Virtuele” sur ma Nintendo Wii, en plus de possibilités de jeux en réseau, une série de services sont disponibles depuis les consoles de jeux Next Gen. Ma PS3 ne déroge pas à cette règle, et j’ai donc envie de vous parler de ces petits moments volés sur le Playstation Network.


YouTube Direkt

Lire la suite Lire la suite

Gaming O’ Clock 3

Gaming O’ Clock 3

Gaming o'clock 3Dois-je encore vous présenter le concept des mes compilations GOO ? Choisir un lot de grands titres musicaux du monde du jeu vidéo pour un petit voyage dans le temps, des premiers sons très épurés aux sonorités plus modernes.

Dans ce 3° CD Vous pourrez re-découvrir des titres tel que Mega Apocalypse, Actraiser, Lemmings 3D ou encore Kingdom Hearts

Des sons épurés 8 bits des Commodore 64 et autres NES au processeur sonore de console d’arcade des années 80, Super Nintendo, Megadrive, Amiga et Amiga CD, Playstation 1 et 2° génération, Nintendo 64, Gamecube et PC …

Lire la suite Lire la suite

Gaming O’ Clock 2 : Melodies inoubliables

Gaming O’ Clock 2 : Melodies inoubliables

games o clock 2Allé hop, encore un plongeon dans la passé, je vous présente ma 2° compilation des meilleures mélodies de jeux vidéo au travers des âges. On commence loin, loin dans le temps en 1978 avec les sonirités de Space Invaders (piste 1) remises en musique dans un arrangement rock par le japonnais Toshihiro Nishikado pour le 20° anniversaire de la série.

Nettement plus tard (1985 et 1987), la console NES de Nintendo s’illustre avec de très belles compositions de Konji Kondo qui suivra d’ailleurs les séries Super Mario Bros (piste 2) et Legend of Zelda (piste 4) aux fils des années. Toujours sur cette console vous pouvez vous rappeler au bon souvenir de l’oncle Picsou à la recherche de trésors dans la forêt amazonienne dans Duck Tales de Capcom composé par Yoshihiro Sakagushi en 1990.

Legend of Zelda (NES) 1987En paralèlle à cette époque, le C64 s’illustre également avec des compositeurs européens talentueux tel que Rob Hubbard dont je vous présentais hier la bande son du jeu Warhawk (piste 3) édité par Firebird en 1986, ou encore Chris Huelsbeck mettant en musique l’adpatation de R-Type (piste 5), une des séries Shoot’m up les plus connues, avec ici une musique de son cru composée en 1988.

Les sonorités 8 bits par la suite, commenceront à disparaitre petit à petit, hormi sur le console portable de Nintendo, ou quelques sons plus épurés feront encore les beaux jours nottament de Super Mario Land 2 (piste 13) composé par le japonnais Kazumi Totaka en 1992.

Lire la suite Lire la suite