Archives de
Étiquette : Pinterest

49 Jours

49 Jours

Je ne bouquinne pas très souvent de romans : Harry Potter, Le livre perdu des sortilège, Hunger Games, La 5° Vague, Ready Player One sur ces 10 dernières années. Je me suis pourtant arrêté sur celui-ci que madame m’a offert, et qui en réalité fut mon premier “objet” ajouté sur un tableau Pinterest il y a bien des années !

Une écriture moderne, rapide qui s’enchaîne en courts chapitres de 4 ou 5 pages. La mort, la vie après la mort. Un sujet que je déteste et que je fuis… Je n’ai personnellement jamais pu me résoudre à la science et son néant… et je reste parfois perplexe quant aux saintes écritures…

49 jours nous glisse dans la peau de Floryan qui vient tout juste de perdre la vie dans le métro parisien. Il se retrouve dans l’autre monde où deux choix lui sont proposés. Est-ce cela la vie après la mort, et si d’autres options s’offraient a lui ? Peut être bien… Une fois mort, a quoi pense-t-on. À l’après ? À ce que vivent nos proches restés là ? Puis vient la page 189… où Fabrice Colin, l’écrivain français next gen, nous emporte vers un regard plus large que notre petite personne…

Et en réalité, dès lors, l’auteur ne cesse de nous surprendre dans les rebondissements et l’ampleur que prend l’aventure. L’ésotérisme se mêle au fantastique, la dystopie, la science fiction et le roman d’amour tout cela offrant à dévorer l’ouvrage.

// Spoiler //

Lire la suite Lire la suite

Nos vacances dans les Landes et Pays Basque

Nos vacances dans les Landes et Pays Basque

Aah, ce que j’aime les vacances en France ! D’autant que cette année nous partions “à l’aventure” dans une contrée encore non-explorée entre Arcachon et Bayonne, de quoi découvrir les Landes et même le Pays Basque. Comme je vous en parlais début du mois en goupillant le Road Book, nous avions choisi de découvrir le Camping Sandaya du Col Vert. L’année dernière nous avions testé la chaine Feerix à Marseillan. J’y avais très apprécié les animations pour les enfants, mais j’étais assez déçu du confort de notre “Mobilhome”. Ici, avec un standing 4 coquillages et malgré un modèle en 40m2 pour nous 6, j’ai été agréablement surpris de l’optimisation des lieux. Fini de me cogner partout ou ne savoir où m’assoir. De manière générale, le camping était moins aride qu’à Marseillan et la piscine, tant pour les grands que les petits était très chouette et je n’ai pas eu l’impression qu’il y ai eu trop de monde. Nous avons pu profiter de la location de vélo pour aller faire des balades. Impossible de mettre tous les vélos dans la voiture, mais j’étais tout de même content d’avoir pu glisser le vélo d’Alice et Juliette au dessus des bagages, dans le coffre, histoire que les filles poursuivent leur maitrise du deux roues !

Megaplouf dans la piscine du camping du Col Vert - Sandaya
Megaplouf dans la piscine du camping du Col Vert – Sandaya

Nous n’avons pas eu l’occasion de beaucoup profiter de la plage au bord du lac car bien sur nos vacances sont toujours remplies de visites et cette fois encore nous aurons parcouru pas loin de 4000km en 10 jours. Enfin, reste que les activités dans le camping m’ont du coup semblé un peu en retrait face à Carabouille et Gauffrette qui “mettaient l’ambiance” au camping Féerix ; )

Carte des vacances
Carte des vacances

Bref, je nous avais concocté un sacré Roadbook dont nous n’avons pu faire que quelques embranchements, de quoi envisager donc revenir dans cette région qui m’a vraiment agréablement plue… Un petit mélange entre les Polders de notre Mer du Nord et les Hautes Fagnes, bref en route pour nos vacances d’Arcachon à Bilbao en passant par San Sebastian, Biscarosse ou encore Espelette

 

J1. Hossegor : Surf, Rollers et glaces

Vacances au camping Col Vert - Sandaya - Premier plouf dans la piscine
Vacances au camping Col Vert – Sandaya – Premier plouf dans la piscine

Partis un peu plus tôt que d’habitude pendant la nuit, le contournement de Paris s’est passé sans encombre et nous arrivions, pauses comprises en fin de matinée à notre Camping du Col Vert. Le temps de découvrir celui-ci, la petite plage au bord du Lac Léon, le petit restaurant, notre “cottage” et nous nous empressions d’aller découvrir la piscine sous un soleil radieux ! J’étais un peu inquiet, qu’en pleine saison, celle-ci ne soit noire de monde, rendant la gestion des 4 petits monstres, mais il n’en fut rien. L’espace “enfants” (jusqu’à 10 ans) était d’ailleurs plus qu’agréable et notre petite sirène Rose s’y est donné à coeur joie.

Hossegor, capitale du Surf et des rollers
Hossegor, capitale du Surf et des rollers

En fin de journée, malgré le gros 1000km parcouru, nous prenions à nouveau la route pour passer un moment à Hossegor, “capitale” du Surf et des rollers. Comme beaucoup de stations balnéaires de la région, Hossegor se coupe en un coté plage et un coté centre. Ce dernier se situant au bord d’un lac aux eaux plus paisibles. Avec ces magnifiques villas et son coté un peu chic, le centre d’Hossegor m’a bien plu et j’y ai mangé, toutes régions de France confondues, les meilleures glaces qui soient ! Régulièrement l’idée de refaire étape à Hossegor en cours de journée s’est d’ailleurs envisagée… pour les glaces, les magasins ou encore le parc de jeux pour enfants… mais notre soif de découvertes nous a emmené toujours un peu plus loin.

J2. Dans le bassin d’Arcachon

C'est l'heure du petit déjeuner avant de partir en visite
C’est l’heure du petit déjeuner avant de partir en visite

Alors qu’en Belgique, il fait chaud avec un soleil qui ne semble jamais vouloir s’éteindre, au bord de l’Océan, non loin des Pyrénées, la météo est un plus capricieuse. Avec un tel roadbook, il s’agit de bien faire ses choix. J’avais donc prévu pour cette 2° journée de nous rendre à Gujan Mestras, la ville aux 7 ports au bord de bassin d’Arcachon, d’y louer des vélos et se faire une grande balade avant de terminer la journée à Arcachon, voire se rendre jusqu’à la Dune du Pilat. Mais changement de programme, arrivés à Gujan Mestras… nous sommes restés assez perplexes quant à cette étape. Je dois bien admettre que les différents lieux à visiter autour du bassin, et de manière générale dans la région ne permettent pas vraiment de se faire une bonne idée de l’intérêt ou non d’y faire étape au départ de leur site internet. Dans les faits, Gujan Mestras étale ces 7 ports dans un genre de bassin ostréicole plutôt industriel et le long d’une voie de chemin de fer. Après deux tentatives d’arrêt sans y trouver d’âme… nous avons donc repris la route jusqu’à Arcachon.

En bateau dans le bassin d'Arcachon
En bateau dans le bassin d’Arcachon

Ville plus importante, très appréciée de Napoléon pour ses bienfaits thérapeutiques, Arcachon offre un très bon compromis entre ambiance commerciale, plage, architecture et histoire. J’aurais aimé y rester un peu plus longtemps pour y découvrir la ville d’hiver et ces villas d’époque. Après une pause restaurant sur la place du marché, nous avons été faire un petit tour en bateau voir de loin, certes, mais voir tout de même l’île aux oiseaux et la Dune du Pilat, deux attractions typiques de la région. C’était une première pour notre grande famille que de monter dans un bateau, et les enfants ont grandement apprécié cette excursion d’une heure en mer.

Le GPS TomTom est mort !
Le GPS TomTom est mort !

Le retour fut ponctué d’un peu d’aventure supplémentaire, la mort de notre GPS, alors que nous étions à plus d’une heure du camping. Il aura fallut se reposer sur un Google Map pas vraiment adapté à la conduite accroché avec les chouchous de Rose à notre feu TomTom…

Cette “virée” vers le nord, du coté d’Arcachon aura pour finir été la seule de nos 10 jours de vacances. il restait pourtant encore tant à y découvrir, comme tout le coté du Cap Lège-Ferret ou le petit port de Biganos… une autre fois peut-être…

Lire la suite Lire la suite

Problème de Jetpack dans les images du Blog

Problème de Jetpack dans les images du Blog

Faire vivre ce blog n’est pas chose aisée. Il m’arrive bien souvent que des bugs et autres mauvaises surprises viennent me faire perdre du temps. L’air de rien, ce n’est pas si facile de pouvoir intégrer de manière esthétique les photos qui illustrent mes articles. Hors en tant que photographe, j’avais donné beaucoup d’importance à ce point au fil du temps, me reposant notamment sur l’option “tiled gallery” intégrée au plugin Jetpack ainsi que depuis de longues dates sur des plugins tel que Lightbox et Fancybox pour l’affichage des photos lorsque l’on clique dessus. Des outils que j’aurais alterné aux fils des années et des versions de WordPress…

Néanmoins, depuis la dernière mise à jour de WordPress et Jetpack, voilà que l’ensemble ne fonctionne plus !

En réalité, il faut bien comprendre que pour pouvoir disposer de cette option de mise en forme des galeries WordPress dans une visualisation dite “Tiled Masonry”, en gros à la sauce de Pinterest, Jetpack m’impose de nombreux autres options. Tout d’abord, pour utiliser Jetpack, je dois obligatoirement lié mon blog à wordpress.com ce qui implique de nombreux échanges entre mon blog et leur serveur. D’autres part, et plus ennuyant, je suis obliger d’activer le protocole “Photon”. Ce protocole envoie en réalité sur un cloud de serveur WordPress les images hébergées sur mon blog dans des tailles diverses et, en principe soulage le chargement de la page par les internautes pour qu’ils accèdent plus rapidement aux contenus en fonction de leur proximité géographique.

How We Remove JetPack and Instantly Improve WordPress Performance
How We Remove JetPack and Instantly Improve WordPress Performance

Je m’étais d’ailleurs mis de côté quelques articles confirmant la lenteur liée à Jetpack : https://webidextrous.com/website-performance/how-we-remove-jetpack-and-instantly-improve-wordpress-performance/

Je vous avouerais que dans les faits, moi je constate que cet option est plus lente que l’accès directe à mon serveur Infomaniak, la rolls des hébergements européens… Mais, jusqu’ici, je n’avais pas trop le choix. L’autre éléments désagréables, étant que l’activation de ce protocole, modifie également l’url de mes images dans un truc du genre : https://i2.wp.com/nomdemositeweb.com/download/date/image.jpg?ssl=1 … une url qui n’est dès lors plus reconnue comme une image par mes plugins Fancybox/lightbox depuis la dernière mise à jour.

Pas si facile de trouver une solution à tout cet ensemble. En cherchant des “alternatives” à Jetpack je suis tombé sur divers articles référençant des plugins par fonctionnalité que j’approfondirais au besoin.

https://themeisle.com/blog/jetpack-alternatives/ (Mai 2018)
https://premium.wpmudev.org/blog/jetpack-alternatives/ (2015)

Tiled Gallery Carousel Without JetPack By Raja CRN
Tiled Gallery Carousel Without JetPack
By Raja CRN

… et j’ai fini par trouver le plugin : Tiled Gallery Carousel Without JetPack qui offre les mêmes options. Peu de réglages possibles, il m’impose lui aussi le nouvel outil d’affichage des photos de la galerie, très jolis mais qui ne fonctionne que pour les images d’une galerie. Il est à noter que pour fonctionner, il faut désactiver l’option “Photon/CND” de Jetpack, ou avoir supprimer Jetpack…

De la sorte, j’ai donc pu conserver les galeries déjà en place dans mes nombreux articles, je peux me passer de la ré-écriture d’URL sur mes images. Et le site semble plus rapide tel quel.. et probablement cela améliorera aussi le référencement du blog, puisque les images seront liées à mon hébergement et non à wordpress.com. Voilà pour les points postifis.

Mais il reste une série de “points négatifs” à régler…

Lire la suite Lire la suite

Happy GeekMas

Happy GeekMas

Joyeux Noël - Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban
Joyeux Noël – Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

Comme les années précédentes, j’aime à tenir ce “Pinboard” dédié aux cadeaux de Noël un peu Geek qui donnent envie vus durant l’année écoulée. C’est l’heure de le remettre à jour au lendemain 25 décembre avec l’arrivée de nouveaux albums de Lindsey Stirling et Adam Young (Owl City), l’énervante Nintendo Switch et son Mario Odyssey ou la Mini Super Nintendo et sa trentaine de jeux embarqués, le nouveau numéro de Largo Winch ou la prochain sortie du Mook Retrolazer édité chez Omakebooks… Un pull de Noël ? Un synthé Vintage ? L’Ecto1 des Ghostbuster en Playmobil ou pourquoi pas la cartouche 1541 Ultimate II pour votre Commodore 64 !?

Pour ma part, j’ai eu la surprise de recevoir le 3° tome de la magnifique édition illustrée d’Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban alors que je m’étonnais justement de pas en avoir aperçu la sortie dans les magasins !

Un peu surpris, j’ai également reçu un mini borne d’arcade de poche. La vague de rétro a envahi les shops en ligne avec de nombreux produits un peu “geek” qui tente de singer le concept réussi des Mini NES et Mini SNES de Nintendo. On retrouve en effet des mini ZX Sinclair, des Mini C64, Mini Megadrive, Mini Atari avec plus ou moins de réussite, mais également de nombreux MiniTrucMuchs remplis de jeux inconnus que l’on retrouve souvent sous la bannière de Lexibook dans nos contrées un peu à l’image de cette Mini Arcade Machine – 240 16bits games proposées par l’énigmatique entreprise ARB Gaming.

ARB Mini Arcade Machine - Clone de Chip'n Dale
ARB Mini Arcade Machine – Clone de Chip’n Dale

Quand on fouille un peu entre les jeux plus que moyen, on y retrouve tout de même une série de grands classiques de l’époque 8 bits auxquels on a supprimé la bande son pour la remplacer par des bruitages à la GameMaker et parfois même remplacé les graphismes par des sorites en 256 couleurs rarement réussis. Néanmoins vu la taille de la machine, lorsque l’on joue à un clone de l’excellent Chip’n Dale de Capcom, cela passerait presque inaperçu ! Il devient alors amusant de fouiller parmi les 240 bizarreries pour y retrouver Arkanoïd, Bomberman, Wrecking Crew, Galaxian ou encore Wonderboy… Reste alors cette envie de pousser plus loin l’investigation. Techniquement que retrouve-t-on à l’intérieur de ce genre de borne cheap ? Comment on été sélectionné les clones et les jeux plus ou moins originaux… Qui se cache derrière les hypothétiques jeux originaux ?

La suite des congés de Noël pourront alors se poursuivre avec quelques parties en famille de la nouvelle édition Hasbro de Destin – Le jeu de la vie. Lorsque les enfants seront calmes (cela arrive parfois), je pourrais me plonger dans la lecture du Mook “Les 30 ans du Club Dorothée” ainsi que la découverte la Bible artistique dédiée à Legend of Zelda..

EnregistrerEnregistrer

2016, côté ciné

2016, côté ciné

2016 se termine et c’est l’occasion de se pencher et vous partager les bons films vus cette année. J’avais le sentiment qu’il y en avait moins que les années précédentes et que nous avions regardé plus de séries… ce n’est pas le cas, on reste dans une proportion similaire de film récolant au moins un 8/10 !

En famille : Vaiana, Zoopotia, Les Malheurs de Sophie, Georges le petit singe curieux
Comédie : Victoria, Bridget Jone’s Baby, While we’re young, Valentin – Valentin
Romantique : Tu veux ou tu veux pas, Me before you, What if, Bright Star
Science-Fiction : Time Lapse, The Lobster, Mad Max Fury, Divergente 3, Ex Machina, Transcendance, Star Wars : le réveil de la force, A la poursuite de demain
Fantastique : Les Animaux Fantastiques, Pyramide, Horns, Adaline
Drame : Cake, Demolition, Mustang, Samba
Historique : Journal d’une femme de chambre, Diabolique, Big Eyes, The imitation game
Thriller : American Sniper,
Teenage : Paper Towns, Project Almanac
Hors Catégorie : Eternité

Rendez-vous sur Pinterest pour découvrir tous ces films !