Archives de
Étiquette : Ari Pulkinnen

Les 100 meilleures musiques de jeux vidéo

Les 100 meilleures musiques de jeux vidéo

Les meilleures musiques de jeux vidéo, voilà un sujet qui me tient à coeur depuis de très nombreuses années ! Il existe bien sur déjà diverses playlists sur Youtube ou sites amateurs de clics qui se sont penchés à proposer ce genre de mega hit parade et au fond qui suis-je pour prétendre proposer un autre TOP 100 ?

J’en conviens, c’est le genre d’approche qui a une certaine part de subjectivité, parce qu’en matière d’art les gouts, les couleurs, les notes, les sons, chacun aura une oreille différente. Néanmoins je me lance malgré tout.

Tout d’abord, parce que la musique propre aux jeux vidéo a toujours été pour moi un élément important. J’ai découvert les jeux vidéo à 6 ans en 1983 avec les premières petites musiques du Commodore 64 et devenant rapidement fasciné par les sons que cette machine pouvait offrir grâce aux prouesses de compositeurs vidéoludique de l’époque. J’ai ensuite basculé sur un PC où j’ai vu l’arrivé des premières cartes son aux sonorités FM et la transition vers l’arrivée des premières bande son sur CD-Rom qui se frottaient alors à la technologie du soundtracking issue du monde Amiga.

Piano Collections: Final Fantasy VIII
Piano Collections: Final Fantasy VIII

J’ai pris également du recul quand à ce que je trouvais étonnant dans les musiques des jeux de la Game Boy, de la NES, Super Nintendo et Megadrive avant le passage aux bandes sons plus orchestrées du nouveau millénaire et le retour de la vague plus “rétro” des jeux indépendants de ces 10 dernières années.

Ce bagage m’aide à prendre un certain recul autour de mes expériences personnelles de joueurs amateurs de musique vidéoludique mais également quant à la qualité technique d’oeuvres composées pour jeu auquel je n’ai pas joué. Ces démarches de reflexion font également partie de mon approche en tant que compositeur de musique pour une série de jeux vidéo indépendants et amateurs.

Enfin, la plupart des “tops” que j’ai eu l’occasion de découvrir était toujours à mon gout trop américain, trop import japonais voire trop franco-français. Bien entendu, comme Bjorn Olav Dozo l’explique dans le MOOC “Introduction à la culture vidéoludique“, il y aura toujours de nombreuses approches à écrire l’histoire du jeu vidéo, et à nouveau j’apprécie partager avec vous cette angle-ci.

games o clock volume 4
games ‘o clock volume 4

Ce TOP 100 est donc inspiré d’un travail entamé il y a plus de 15 ans, à l’époque où télécharger des OST sur Internet était assez facile dans les sites et outils de Peer 2 Peer ce qui m’a permis d’élargir ma culture sur le sujet en réfléchissant à l’époque  à une compilation musicale du nom de Gamin’O Clock qui reprendrait les meilleurs bande son de jeu vidéo, projet partagé sur ce blog il y a plus de 10 ans, mais dont la plupart des références ont soufferts avec le temps.

J’ai ré-actualisé ce travail en découvrant ce TOP 100 anglophone sur FactMag.com que je trouvais assez intéressant et qui m’a fait lui aussi découvrir de nouvelles oeuvre. J’imaginais alors en faire une chronique hebdomadaire de vacances sur Press-Start, mais le travail a finalement été encore long, affinant ma réflexion d’une part en suivant le MOOC “Game Design and Development: A Bit-by-Bit History of Video Game Music” de Kenny Mc Alpine professeur à l’Abertay University, en participant à la création du MOOC “Introduction à la culture vidéoludique” au travers des rencontres avec Pipomantis et Fanny Rebillard et enfin les différentes échanges avec Mickael Blutch responsable du projet “Musiques de jeu vidéo“.

01 – 10

01. Fez (Rich Vreeland) Xbox 360, 2012 — « Adventure »
02. Final Fantasy X (Nobuo Uematsu) PS2, 2001 — « To Zanarkand »
03. Legend of Zelda : Link’s Awakening (Ryo Nagamatsu) Switch, 2019 — « Staff Roll »
04. Beyond Good & Evil (Christophe Heral) GameCube/PC/PS2/Xbox, 2003 — « Hylian Suite »
05. Silent Hill 2 (Akira Yamaoka) PS2, 2001 — « True »
06. Rayman Origins (Christophe Héral, Billy Martin) PS3/Wii/Xbox 360, 2011 — « Sea of the Serendipity – The Lum’s dream »
07. Ico (Michiru Oshima, Koichi Yamazaki, Mitsukuni Murayama) PS2, 2001 — « You were there »
08. Donkey Kong Country (Dave Wise) SNES, 1994 — « Aquatic Ambients »
09. Super Mario World (Koji Kondo) Super Famicom (SNES), 1990 — « Overworld »
10. Scott Pilgrim VS the world (Anamanauguchi) PS3, 2011 — « Another Winter »

11 – 20

11. Legend of Kyrandia (Franck Klepacki) PC, 1992 — « Timbermist Woods »
12. Elder scrolls V : Skyrim (Jeremy Soule) PC/PS3/Xbox 360, 2011 — « The Song of the Dragonborn »
13. Rayman 2 (Eric Chevalier) PC, 1999 — « The hall of doors »
14. Shovel Knight (Jake Kaufman) 3DS/MAC/PC/WiiU, 2014 — « Strike the earth! »
15. The Last Ninja (Ben Daglish, Anthony Lees) C64, 1987 — « The Begin »
16. Streets of Rage 2  (Yuzo Koshiro and Motohiro Kawashima) Megadrive, 1992 — « Go Straight II »
17. The Secret of Monkey Island (Michael Land) PC, 1990 — « Introduction theme »
18. Kirby’s Adventure (Jun Ishikawa) NES, 1993 — « Green Fields »
19. Ori & the Blind Forest (Gareth Cocker feat. Aeralie Brighton) PC/Xbox One, 2015 — « the spirit tree »
20. Super Mario Bros (Koji Kondo) Famicom (NES), 1985 — « Overworld Theme »

21 – 30

21. Castlevania (Kinuyo Yamashita, Satoe Terashima, Hidenori Maezawa) Famicom (NES), 1986 — « Vampire Killer »
22. Trine 2 (Ari Pulkinnen) PC/Xbox 360, 2011 — « Main theme »
23. Legend of Zelda : Link to the past (Koji Kondo) Super Famicom (SNES), 1991 — « Darkworld »
24. Final Fantasy VIII (Nobuo Uematsu) Playstation, 1999 — « Blue Fields »
25. Bravely Default (Yasurou ‘Revo’ Kamanaka) 3DS, 2013 — « Land of light and shadow »
26. Wild Arms (Michiko Naruke) Playstation, 1996 — « Into the wilderness »
27. The Last of us (Gustavo Santaolalla) PS3, 2013 — « The Last of us »
28. Super Smash Bros Melee (Hirokazu Ando) GameCube, 2001 — « Menu »
29. Donkey Kong Country 2 (Dave Wise) SNES, 1995 — « Strikebrush symphony »
30. Dune (Stéphane Picq) PC, 1992 — « Mornings »

31 – 40

31. Castlevania III (Yoshinori Sasaki, Jun Funahashi, Yukie Morimoto), Famicom (NES), 1989 — « Beginning »
32. F-Zero GX (Hidenori Shoji) GameCube, 2003 — « Dr Stewart’s Theme »
33. Diablo (Matt Uelmen) PC, 1996 — « Tristram village »
34. Secret of Mana (Hiroki Kikuta) Super Famicom (SNES), 1993 — « Into the thick of it »
35. Red Dead Redemption (Bill Elm and Woody Jackson) PS3/Xbox 360, 2010 — « Born unto trouble »
36. Final Fantasy VI (Nobuo Uematsu) Super Famicom (SNES), 1994 — « Terra’s theme »
37. Rayman Legends (Christophe Héral, Billy Martin) WiiU, 2013 — « Lost in the clouds »
38. Starfox (Hajime Hirasawa) Super Famicom (SNES), 1993 — « Corneria »
39. Shatter (Jeramiah ‘Module’ Ross) PS3, 2009 — « Amethyst Caverns »
40. Shadow of the Beast (David Whittaker) Amiga, 1989 « Opening theme »

41 – 50

41. Megaman III (Yasuaki Fujita) Famicom (NES), 1990 — « Title theme »
42. Yoshi’s island (Koji Kondo) Super Famicom (SNES), 1995 — « Athletic »
43. Shenmue (Takenobu Mitsuyoshi, Yuzo Koshiro, Takeshi Yanagawa, Osamu Murata, Ryuji Iuchi) Dreamcast, 1999 – « Shenua »
44. Thunderforce IV (Toshiharu Yamanishi, Takeshi Yoshida, Tomomi Ootani) Megadrive, 1992 — « Evil Destroyer »
45. Sonic the Hedgehog (Masato Nakamura) Megadrive, 1991 — « Green Hill Zone »
46. New Super Mario Bros (Asuka Ohta, Hajime Wakai) Nintendo DS, 2006 — « Athletic »
47. Tetris (Hirokazu Tanaka) Game Boy, 1989
48. Super Mario Kart  (Soyo Oka, Tarō Bandō) Super Famicom (SNES), 1992 — « Mario Circuit »
49. Final Fantasy IX (Nobuo Uemastu) Playstation, 2000 — « The place I’ll return to someday »
50. Journey (Austin Wintory) PS3, 2012 — « Apotheosis »

51 – 60

51. Legend of Zelda : Links Awakening (Kazumi Totaka) Game Boy, 1993 — « Koholint Island »
52. Chrono Trigger (Yasunori Mitsuda, Nobuo Uematsu, Noriko Matsueda) Super Famicom (SNES), 1995 — « Chrono’s theme »
53. International Karate (Rob Hubbard) – Commodore 64, 1986
54. Silent Hill (Akira Yamaoka) Playstation, 1999 — « Silent Hill »
55. Street Fighter 2 (Yoko Shimomura, Isao Abe) Arcade, 1991 — « Ryu’s theme »
56. Double Dragon Neon (Jake Kaufman, Kazunaka Yamane) PS3/Xbox 360, 2012 — « City Streets 1 »
57. Uncharted  (Greg Edmonson) PS3, 2007— « Nathan’s theme »
58. Sword & Sorcery (Jim Guthrie) iOS, 2011 — « Dark flute »
59. Jets ‘n’ Guns (Machinae Supremacy) PC, 2004 — « Jet’s’Guns »
60. Rayman (Stéphane Bellanger) PC/Playstation, 1995 — « Bétilla la Fée »

61 – 70

61. Ducktales (Hiroshige Tonomura) NES, 1989 — « The Moon »
62. Ecco the dolphin (Spencer Nilsen) Mega Drive + Mega CD, 1993 — « Title screen »
63. Outrun (Hiroshi Kawaguchi) Arcade, 1986 — « Splash Wave »
64. Super Mario Land (Hirokazu Tanaka) Game Boy, 1989 — « Level A »
65. Final Fantasy VII (Nobuo Uemastu) Playstation, 1997 — « Tifa’s theme »
66. Turrican II (Chris Hülsbeck) – Amiga, 1991 — « The Desert Rocks »
67. Aqua Kitty DX (Electric Café) Xbox 360, 2013 — « Buttermilk Bay »
68. Legend of Zelda : Ocarina of Time (Koji Kondo) Nintendo 64, 1998 — « Kakariko Village »
69. Shantae : Pirate’s curse (Jake Kaufman) 3DS/WiiIU, 2014— « File Select »
70. DNA Warrior (Thomas Egeskov Petersen, Kim Christensen) Commodore 64, 1989 — « Title music »

71 – 80

70. Worms  (Bjorn Lynne) PC, 1995 — « The saga of Boggy B »
71. Bioshock (Garry Schyman) PC, 2006 — « Beyond the sea »
72. Minecraft (Daniel ‘C418’ Rosenfeld) PC, 2010 — « Aria Math »
74. Super Mario RPG   (Yoko Shimomura) Super Famicom (SNES), 1996 — « Beware the forest’s mushrooms »
75. Silent Hill 4 : The Room (Akira Yamaoka, Joe Romersa) PC/PS2/Xbox, 2004  — « Room of Angel »
76. Jazz Jack Rabbit (Robert A. Allen, Joshua Jensen) PC, 1994 — « Main Menu »
77. Super Mario Galaxy (Mashito Yokota) Wii, 2007 — « Ouverture »
78. Arkanoid (Martin Galway) – Commodore 64, 1987
79. Ridge Racer 4 (Kohta Takahashi, Hiroshi Okubo, Asuka Sakai, Tetsukazu Nakanishi, Koji Nakagawa) Playstation, 1998 — « Intro theme »
80. Angry Birds (Ari Pulkkinen) iOS, 2009 — « Original main theme »

81 – 90

81. Led Storm (Tim Follin) ZX Spectrum, 1988 — « Title theme »
82. Squids (Romain Gauthier) Androïd/iOS/PC/MAC, 2011 — « Squids Theme »
83. Skies of Arcadia  (Yutaka Minobe – Tatsuyuki Maeda) Dreamcast, 2000 — « Opening Theme »
84. Day of the Tentacle (Clint Bajakian, Michael Z. Land, Peter McConnell) PC, 1993 — « Introduction »
85. Need For Speed : Underground (Lil Jon feat. Eatside Boys) – GameCube/PC/PS2/Xbox, 2003 — « Get Low »
86. Final Fantasy XII (Hayato Matsuo, Hitoshi Sakimoto, Masaharu Iwata, Nobuo Uematsu) PS2, 2006  — « Royal Capital Rabanastre – City Upper Ground »
87. Warhawk (Rob Hubbard) Commodore 64, 1986 — « Warhawk »
88. One Must Fall 2097 (Kenny Chow) PC, 1994 — « Menu »
89. Sonic the Hedgehog 3 & Knuckles (Howard Drossin, Bobby Brooks, Brad Buxer, C. Cirocco Jones, Darryl Ross, Doug Grigsby III, Geoff Grace, Jun Senoue, Michael Jackson, Tatsuyuki Maeda, Tomonori Sawada, Howard Drossin, Masaru Setsumaru, Masayuki Nagao, Sachio Ogawa, Tokuhiko Uwabo, Yoshiaki Kashima) Genesis (Megadrive), 1994 — « Ice Cap Act 1 »
90. Lotus Turbo Chalenge 2 (Barry Leitch) Amiga, 1989

91 – 100

91. Chrono Cross (Yasunori Mitsuda) – Playstation, 1999 — « Scars left by time »
92. Bomberman (Jun Chikuma) – PC Engine, 1990 — « Introduction theme »
93. Super Mario Bros. 3 (Koji Kondo) Famicom (NES), 1988 — « Overworld 2 theme »
94. Genso Suikoden IV (Masahiko Kimura, Norikazu Miura, Michiru Yamane) PS2, 2004 — « La Mer »
95. To the moon (Kan R. Gao) PC, 2011 — « Born a stranger »
96. Panzer Dragoon (Yoshitaka Azuma) Saturn, 1995 — « Flight »
97. Speedball 2 (Richard Joseph, Simon Rogers, John Foxx) – Amiga, 1990 — « Main theme »
98. Child of Light (Béatrice ‘Coeur de Pirate’ Martin) PC/PS3/PS4/PS Vita/WiiU/Xbox 360/Xbox One,2014 — « Leave your castle »
99. F-Zero (Yumiko Kanki, Naoto Ishida) Super Famicom (SNES), 1990 — « Mute City »
100. Portal (Jonathan Coulton) PC, 2007 — « Still Alive »

 

<3 Coups de Coeur <3

+1. Fury of the Furries (Frédéric Motte) PC, 1993 — « Lagoon theme »
+2. Super Stardust HD (Ari Pulkinnen) PS3, 2007 — « Lava »
+3. The Great Giana Sisters (Chris Huelsbeck) Commodore 64, 1987 — « Main Theme »
+4. Project X (Allister Brimble) Amiga, 1992 — « Main Theme »
+5. Full Throttle (The Gone Jackals – Peter Mc Connell) PC, 1995 — « Legacy »
AG Drive : Speed and Sound !

AG Drive : Speed and Sound !

AG Drive - iPadBon nombre de joueurs suivent avec intérêt l’arrivée d’un nouveau titre lié à une saga, un studio, voir un auteur. Pour ma part, je suis surtout accroc à des compositeurs ! C’est le cas notamment d’Ari Pulkkinen que j’ai réellement découvert avec le titre Super Star Dust HD sur Playstation 3 en 2009 et à qui l’on doit les bandes son de titres indies mythiques tels que : Angry Birds, Trine, Resogun et tout récemment AG Drive, le titre que j’ai eu l’occasion de présenter il y a quelques semaines sur Press-Start !

Dans son concept, AG Drive est assez simple : il s’agit d’un jeu de véhicules futuristes sur des circuits tout ce qu’il y a de plus futuristes, le tout sur votre tablette iPad (et prochainement sur périphérique Android). Ajoutez-y donc une bande son soignée aux petits oignons réalisée par Ari Pulkkinen et son équipe du nord (Jonne Valtonnen, Tommi Salomaa ou encore Little Bitchard)… Mais cela est-il suffisant pour se démarquer de la nuée de jeux existants sur l’Apple Store ?

Pour moi,  la musique tient une place capitale dans le monde du jeu vidéo et, si l’on se concentre sur ce concept bien spécifique de jeux de course futuriste, je dois bien vous avouer que cet élément a vraiment tout son sens !

Lire la suite Lire la suite

Un an plus tard, voilà enfin Resogun sur PS3

Un an plus tard, voilà enfin Resogun sur PS3

Resogun - PS4

Déboulé sur le Playstation Store de la Playstation 4 fin 2013, ce Shoot’m up moderne me fait de l’oeil depuis le tout début, pour la bonne et simple raison qu’il est mis magistralement en musique par : Ari Pulkinnen, musicien finlandais extraordinaire à qui l’on doit les bandes-son de Super Star Dust, Angry Birds, Trine ou plus récemment AG Drive dont je vous parlerais prochainement sur Press Start.

J’ai bien évidemment attendu l’arrivée d’une version PS3, et quand j’attends, je tâche de le faire tout en me laissant la surprise, à savoir donc, sans chercher à en savoir trop ! Ce n’est donc qu’il y a quelques semaines que j’ai découvert la mise à disposition du portage tant attendu !

Et ce Resogun, il est terrible !

Bon, il m’aura fallu le temps de comprendre ce qu’il faut faire, mais cela fait franchement partie du plaisir des jeux à l’ancienne. On se retrouve donc dans un Shoot’m up à scrolling horizontal non imposé, un peu comme Uridium sur C64 ou Defender si vous préférez une référence plus classique. De nombreuses waves d’ennemi sont alors à éliminer, avec des projectiles à éviter, jusqu’à là c’est assez classique, même si cette effets visuelles de donner l’impression de tourner atour de la zone d’action amène clairement une dimension novatrice.

Resogun - PS3Mais les choses ne s’arrêtent pas là, vous devez sauver du monde ! Rappelez-vous Choplifter, et bien c’est un peu le même concept. À divers moments, des humains se retrouvent perdus dans l’action, vous devez voler à leur secours et les ramener dans une zone de téléportation. Cela apporte indéniablement une dose de stress supplémentaires à l’action. Une fois votre sauvetage réussi, vous recevez un upgrade pour votre vaisseau, bien utile pour vous frayer un chemin lors des attaques ennemies et les combats demoscènesques contre les boss !

Michael Guarné : “Faut plutôt y jouer sur PS4 si tu peux

L’auteur de l’excellent ouvrage dédié à Rayman me fait évidemment mettre le doigt sur un point important alors que j’étais moi-même en train de comparer les deux versions sur la toile. Sur PS3, tout beau soit-il, le graphisme du jeu fait Shoot’m Up odlschool moderne, mais sur PS4… Je n’y ai pas joué, mais l’esthétique “Tout en cube” (En “Voxel” en réalité, des pixels volumétriques comme nous l’explique SpaceCowboy dans son test chez Press-Start) semble prendre le dessus, un style très Demoscène qui donne semble-t-il une dimension évidemment encore plus géniale en permanence, là où je n’ai ressenti cela que pendant le combat des 4 Boss auxquels je me suis mesuré hier soir !

Lire la suite Lire la suite

Gamin’O’ Clock : Best of video game music of 2013

Gamin’O’ Clock : Best of video game music of 2013

The Best Video Game Music of 2013 | Red Bull Music
The Best Video Game Music of 2013 | Red Bull Music

Redbull présente les 5 lauréats de son prix des meilleurs compositions de musique de jeux-vidéo de l’année 2013. On y retrouve des musiques que j’ai moi-même trouvé particulièrement marquantes et dont je me souviendrais pour de longues années : The Last of Us, Rayman Legends, Bioshock Infinite et l’excellent Resogun composé par Ari Pulkkinen !

https://www.youtube.com/watch?v=0e4Crth_Hb8

Trine, deuxième essai !

Trine, deuxième essai !

En réalité, l’histoire commence fin 2008. Je découvre alors le jeu Super Stardust HD sur le Store Playstation. Je tombe alors sous le charme dans la bande son éléctro de ce shoot’m up signée par un ancien de la démoscène Ari “DJ Artz” Pulkinnen. En suivant la trace de ce dernier, je commence à suivre la réalisation du premier Trine dont il réalisera la bande son. Dans un style radicalement différent, Trine se plaçait dans un univers médiéval fantastique et là encore Ari Pulkinnen allait sublimer le résultat déjà époustouflant du nouveau titre de studio Frozen Bytes.

Le concept de Trine est le suivant : Trois héros aux pouvoirs et compétences bien différentes. Un magicien pouvant faire léviter des objets, un guerrier habile à l’épée et pouvant se protéger de son bouclier et une voleuse, svelte et souple maniant l’arc à flèche et le grappin. Les niveaux mélange de plate-forme et de réflexion demanderont aux joueurs d’alterner avec ingéniosité le choix de son personnage.

Évidemment, le concept n’est pas sans rappeler un grand hit de mon enfance : The Lost Vicking (Silicon & Synapse, 1992) développé pour la Super Nintendo auquel j’ai joué essentiellement en version PC MS-DOS. On y dirigeait 3 vaillants vickings aux compétences complémentaires. Erik pouvant sauter et foncer dans des murs, Baleog combattre à l’épée et sauter, quant au dernier, Olaf, il pouvait protéger ses camarades de son bouclier ou s’en servir pour les porter. Certains plus anciens se souviendront peut-être même de Metal Mutant, un jeu sorti à la fin des années 80 où il était nécessaire d’utiliser les capacités différentes de trois robots pour progresser dans l’aventure.

Trine puise donc indéniablement dans le concept, même si ici, il ne faudra pas songer à prendre soin de ses camarades laisser dans un coin de niveau. Fin 2009, Trine voit le jour et reçoit les éloges de la presse. Attendant le titre depuis longtemps, je fonce alors sur la version Démo. De très beaux graphisme, une jolie bande son et même un doublage en français apportant un élément narratif indéniable… Pourtant, je n’accroche pas.

Du fond de mon canapé, je distingue mal mes personnages se promenant dans la nuit, je ne viens même pas au bout de la démo et il faut bien l’avouer, le prix de 19€ pour un jeu dématérialisé me rebute fortement !

Je suivrais donc à peine la sortie de Trine 2… Un screenshot très coloré me confortera dans l’idée que “Ouaip, c’est beau, mais on ne voit pas son perso !”… Pourtant, je télécharge quand même la démo il y a quelques semaines… Juste parce que mon frangin Pype, il l’avait bien aimé ce premier Trine.

Hier donc, pendant que madame faisait la sieste dans le fauteuil, la PS3 restée allumée,… je lance la démo. Ah ben dit, c’est drôlement plus coloré et chatoyant que le premier Trine… Moins loin de ma télévision, je peux même profiter agréablement des subtilités du décors… En avant pour une démo incroyable. Romancée, pimentée,… ouf je vois à peine le temps passé que j’en arrive à l’énigme de l’escargot géant… et là voilà que la petite voix m’interpelle… Et oui, c’est déjà fini, vous ne pourrez même pas combattre la grenouille géante !!

Quoi, comment ça, mais si, moi je veux la combattre… Alors, venez vite acheter la version complète de Trine 2… Mais que oui, à 7,99€ pour un bijou pareil, je ne vais pas me faire prier… et quand bien même je vais devoir rejouer tout ce que je viens de faire… c’est tellement beau que je pourrais regarder jouer madame et le frangin sans soucis !

Alors, c’est vrai que Trine 2, du fond de mon canapé sur mon modeste écran de 72cm… cela manque un peu de visibilité, mais bien moins que dans la première aventure. Mais vraiment, là j’ai eu un énorme coup de cœur et j’espère vraiment que madame accrochera autant que moi !

Le jeu peu d’ailleurs prendre une dimension bien différente en coopération puisqu’il est possible de jouer en simultané jusqu’à 3. Il faut évider alors se donner des coups de mains pour progresser demandant parfois de re-réfléchir leurs résolutions. De plus les personnages pourront améliorer leur compétences en cours de jeux… un petit aspect RPG en plus !


YouTube Direkt