Archives de
Jour : 31 janvier 2015

Les films du mois : Paddington

Les films du mois : Paddington

PaddingtonPaddington (8/10)

Un personnage en 3D planté dans le vrai monde, voilà le genre de film que l’on a pu voir fleurir ces dernières années. Pensez à Garfield, Yogi, les Chipnuts ou Les Schtroumpfs. Cependant, tous ceux-ci étaient assez navrants, d’un humour assez douteux et parfois même fleuretant avec le vulgaire. Difficile d’imaginer ce que le monde du cinéma allait réserver à l’ours Paddington, d’autant que pour ma part, je n’en connais que sa jolie bouille sur l’une de mes tasses de thé et son halo de petit ours “so british”. Assez vite, l’amateur du grand écran aura compris que cet esprit So British est bien là, et c’est l’ensemble du film qui en profite, avec une ambiance, un humour et un jeu d’acteur subtils et divertissants. Les détails sont très réussis : la déco dans la maison des Brawn ou l’achat de la vielle Volvo que l’on retrouve en Volvo moderne. Quant à l’animation 3D du jeune ours, elle est parfaite ! Paddington est plus qu’attendrissant et on se laisse rapidement emporter dans son univers. Enfin une bonne comédie pour toute la famille, comme on pouvait en regarder dans ma jeunesse… vous savez des films comme Beethoven ou 4 bassets pour un danois… Bref, je vous recommande chaudement à voir et revoir ce Paddington.

 

Lire la suite Lire la suite

Monsieur Je-Sais-Tout

Monsieur Je-Sais-Tout

De mémoire, j’ai reçu l’album “La fugue de Jojo” pour mon anniversaire de mon copain de classe Bruno. L’histoire était très sympathique, et le personnage de Jojo fut bien accueilli à la maison. J’étais déjà un peu vieux (11 ans) pour vraiment accrocher à la série et apprécier toute la poésie des aventures de Jojo. Malgré cela, Jojo avait su me plaire, et quand d’autres albums se sont glissé à la maison, j’ai pris plaisir à les lire…. Il m’en est resté les années passant que ce serait une chouette BD à faire découvrir à mes enfants, j’ai donc sauté sur quelques titres à bon prix sur une brocante cet été !

Par exemple, dans son le 4° album de Jojo, l’auteur Geerts nous offre une approche très réussie de la thématique de “L’autre”, de la différence et de l’exclusion chez les enfants. Par ailleurs ce dernier offre un tour de force fantastique de construire son histoire de la petite Violaine qui rejoint la classe de Jojo tout en conservant son personnage principal au centre de l’histoire… Un Jojo qui ne se rend absolument pas compte de tout ce qui se trame autour de lui. Si bien entendu lorsque j’étais enfant, je n’ai pas compris toutes les subtilités de cette histoire, mon regard d’adulte m’offre à (re)découvrir un album vraiment réussi d’un artiste qui, comme le racontait Midam il y a peu, n’a pas connu la gloire qu’il méritait pourtant !

Petit à petit les Dojos trouvent donc leur place à la maison, mais le 8° tome “Monsieur Je Sais Tout” a un petit quelques de tout spécial, puisque c’est mon petit Charly qui me l’a offert… alors qu’il m’appelle : “Monsieur Je Sais Tout” : )

Aillant lu quelques albums de la série par-ci par là, cette grande aventure de Jojo est l’une des plus poétique. Aillant reçu un dictionnaire sur la tête, Jojo devient super intelligent au point d’être même présenté à d’éminents savants !

En 10 tomes, les aventures du petit Jojo sont toujours aussi rafraichissantes et entraient alors dans le nouveau siècles sans sourciller avec même quelques petits clins d’œil discrets aux Pokemon.