Archives de
Mois : juin 2014

Souvenirs de Juin 2014

Souvenirs de Juin 2014

CJ, 30 juin : bonne mère ! J’ai tout cela de jeux NES ! 17 jeux dans ma boite !
CJ : ça doit être génial d’être animateur dans ce genre de stage pour enfants ! Notre stage “Studio” (85€) : Apprentissage de chansons ou de textes. L’informatique, avec un ingénieur du son professionnel. L’infographie, comment réaliser la pochette d’un cd ?
Jessica : AVIS aux amateurs de casses en tout genre – Demande de renfort gros bras ou simplement courageux le WE du 19-20-21 juillet pour démolition/détapissage/démontage dans notre nouveau nid ! Pierre et mon Papa y seront… Si le vous en dit, faites nous signe.
CJ : Et donc le gars qui contrôle l’écurie de F1 russe Marussia (ex Virgin) est celui qui implanté le clone russe de la console NES de Nintendo (la Dendy), à la fin des années 80… Tout un programme !

CJ, 29 juin : Et donc en 2 secondes elles ont reconnu la série Charly et Lola
CJ : Bon… j’ai ratrappé mon retard dans la lecture des Intégrales de Spirou et Fantasio… je vais pouvoir passer à l’étape : BDs en caisse !

Lire la suite Lire la suite

Les films du mois : Sous les jupes des filles

Les films du mois : Sous les jupes des filles

Sous les jupes des fillesSous les jupes des filles (8/10)

Hier, je me suis retrouvé au cinéma voir un film dont je ne savais pas grand chose. En réalité j’avais juste furtivement vu passé le matin un gros titre ciblant ce film de “Anti Frère Daerdenne”, ce qui allait m’obliger à essayer d’en comprendre la raison !

Assez rapidement, on sent l’ambiance chaleureuse des excellentes comédies françaises avec un Paris qui donne envie d’y flâner et des personnages, des filles ou plutôt femmes d’ailleurs avec chacune leur histoire qui s’entremêle subtilement. Le tout se fait en douceur, alors que le style est maintenant devenu un “classique”, on ne sent pas trop le mouvement venir, on découvrir petit à petit ces chemins croisés.

Le thème est loin d’être cantonné à du Ragnagna et surfout ne tombe pas la caricature… On reste dans la légerté et dans l’humour et dans des situations loin d’être Frères Daerdenniennes. C’est du MADE IN FRANCE et cela se sent ! Je ne peux pas parler au nom des femmes, mais j’ai trouvé que le message que m’a fait passé le film était positif, chacune est unique et surtout incompréhensible à nos yeux d’hommes avec tous les efforts que nous puissions faire, il restera la magie noir, blanche ou rouge qui fera que ce qui se passe dans leur tête est si souvent loin de ce qui se passe dans la nôtre…

Bref, j’ai passé un très bon moment avec ce film… j’ai explosé de rire et de surprise régulièrement, de manière tout à fait inattendue !

Bref, Anti Frère Daerdenne dans un sens oui, il est claire qu’il y a peu à comparer avec les productions vantant la misère sociale ici… Certains cinéphile auront peut-être repéré des structures, des détails ou juste des influences similaires ou expressément inverses… Oui, il y a certes une volonté dans certains plans d’Audrey Dana une volonté de rentrer dans l’intimité, que ce soit visuelle avec le début du film… ou sonore avec la scène de la biscotte… mais à mon goût, ce n’était qu’un slogan sans intérêt qui aurait pu me faire louper cet excellent film !

Les Croods (7/10)

Bon, je me souviens que la bande annonce ne m’avait franchement pas inspirée ! En ressorti un film bebête à souhait ! Pourtant certains de mes amis avaient été le voir au ciné avec leur enfants et l’avaient trouvé chouettes… ce qui me laissait un peu perplexe !

Une fois de plus, c’est la bande annonce qui est en tord. Au final, le film est certes dans un humour très très décalé à la sauce Shrek plus que l’âge de glace, mais j’ai ri de bon cœur ! Le message simpliste de la trame de l’histoire fonctionne, et tout le monde passe un bon moment devant la TV !

Les stagiaires (5/10)

Mmmmwouaip. Le fond de l’histoire est évidemment sympa et avec cette paire d’acteur, on peut s’attendre à être dans un film à l’humour un peu gras… Le sujet se plaçant assez geek dans un univers à la limite du schoolteenage, cela aurait pu être sympa, mais assez vite, on s’ennuie ! Il n’y pas vraiment d’élément accrochant à l’histoire, et j’ai fini par zapper en cours de route…

Le grand méchant loup (3/10)

La pochette et le titre semblaient sympa, mais je n’avais pas lu le synopsis. Pas de chance, c’est un sujet que je ne supporte pas… de ce fait, ce qui est sensé être comique m’ennuie et m’énerve. Par ailleurs, on ne peut pas dire que Kad et Benoit Poelvoord soit franchement à leur top dans ce film… Pour moi, c’était donc franchement dispensable !

Arnaque à la carte (2/10)

Pacman Syndrome : les croquis de Rick Dangerous.

Pacman Syndrome : les croquis de Rick Dangerous.

Le 4 juin dernier, afin de fêter les 25 ans de la série Rick Dangerous, l’un des auteurs du jeu de Core Design a diffusé sur Simonhipps une série de croquis de préparation de ce jeu de plateforme qui m’aura marqué à l’époque sur mon Commodore 64. C’est d’ailleurs le genre de document que mon frangin Pype aime à décortiquer !

En quelques pages, il nous présente le thème du jeu (le personnage, les emplacements, les objectifs) et la structure des niveaux, puis les mécaniques primaires (sauts, pistolet, dynamite) et secondaire (le baton).
Le côté technique n’est pas en reste : Simon appuye son concept avec les quelques éléments qui permettront l’intégration d’évènements scriptés qui mettront la mémoire du joueur fortement à contribution par leur caractère imprévisible mais facilement reproductible, qui prennent finalement la forme de “boîte de test” maintenant assez classiques.
(A lire sur le Blog de Bilou)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Dans moins d’un mois

Dans moins d’un mois

Notre nouveau chez nous...

Wouw, quel concentré d’action en si peu de temps ! J’avais volontairement tardé à vous parler de notre projet “maison” car je voulais être sur à 100% de notre aventure… Comme vous avez pu le lire,  trouver LA maison n’était pas une mince affaire, et d’ici quelques semaines nous aurons les clés en main, symbole du début d’une nouvelle aventure !

Entre temps, il aura fallu mettre en vente notre ancienne maison, travailler les notaires au corps afin de pouvoir goupiller toutes ces étapes administratives fastidieuses pour être dans le timing ! Oui, parce que cette nouvelle maison, nous allons tout de même lui offrir notre patte personnelle ! Ce qui implique un travail important de mise en oeuvre du projet d’aménagement intérieur ! Une tâche où ma Snorkys excelle, mais qui me demande tout de même beaucoup de travail de visualisation des choses dans un espace 3D fictif… ce qui n’est pas si facile ! Hier encore, nous dessinions des petits carrés de couleurs afin de compter le nombre de carrelages nécessaires aux motifs de la salle de bain…

Oui, les vacances vont être très sport cette année ! Pas le temps de lambiner derrière une manette de jeux… (enfin, en même temps, cela fait 5 ans que je ne lambine plus depuis une manette de jeux hein !) .  Il y a du carrelage à démonter, du tapis à décoller, des murs à détapisser, un jardin à rafraichir, et des caisses, des tas de caisses à faire ! Le planning va être serré, les coups de main des amis seront les bienvenus, mais je suis vraiment confiant de pouvoir même être un peu en avance sur le planning…. Vega doit toujours être dans un bon alignement !

Encore quelques semaines, et nous serons donc Esneutois, une nouvelle aventure, de nouvelles habitudes à prendre, à découvrir… Parfois de simples choses comme : Quel est le jour des poubelles, trouver un nouveau médecin, où se trouve la maison communale, la meilleure boulangerie, le timing idéal pour ne pas être dans la circulation…

En attendant de vous faire visiter les lieux, je vous laisse quelques jolies photos du jardin qui regorge de petits détails accueillants à chaque saisons !

Lire la suite Lire la suite