Les infirmières ne me voient pas dans le noir.

Les infirmières ne me voient pas dans le noir.

Silent Hill : HomecomingSouvenez vous, il y a quelques semaines, je vous parlais un peu du dernier Silent Hill : Homecoming sur PS3, que j’ai acheté en import chez SmartToys. Développé par une nouvelle équipe américaine, Double Helix, j’avais mis en avant un radical changement de gameplay où l’on contrôle Alex, le personnage principale avec les deux sticks analogiques. Une fois cela dompté, je ne pouvais pas vraiment vanter l’idée de commencer en plein cauchemar, rendant l’immersion dans “l’ambiance” moins importante, et mettant donc en avant l’action… avant même de comprendre l’histoire. Graphiquement, on ne peut pas vraiment dire que le jeu tire vraiment parti du potentiel de la PS3, et la B.O. (– au bout de longue recherche –) est finalement tout de même signée Akira Yamaoka, mais manque cruellement d’originalité.

28 décembre, retour à la maison

De mon coté, j’ai un peu progressé dans le jeu… pour ceux que cela intéresse.

barre de ferOn sent que l’inspiration principale est le tout premier Silent Hill. Alors qu’à choisir un épisode de référence, c’est plutôt le 2° qui aurait dû être choisi. Petit à petit l’histoire se précise, et je comprends que le petit garçon que je cherche est mon frère. J’avais lu quelques notes concernant un accent important mis sur les combats, je confirme, ceux-ci sont beaucoup plus dynamiques. Par contre, je n’ai pour l’instant que deux armes blanches et l’utilisation de la Baarrr de Fèrrr est nettement moins efficace dans cet épisode, alors que je l’utilisais en permanence dans les autres épisodes.

Là où cela m’embête un peu, c’est que le jeu me semble trop linéaire. Les choix à porter sont évident, et je me demande même ce qu’il se passerait si dans un élan d’illogisme je choisissais une autre voie que la raison.

J’arrive à un carrefour, le feu est au rouge…. non, choisir un sens et sentir qu’on a fait le bon choix me demandait parfois un peu de réflexion… Peut-être dans l’autre sens trouverais-je quelques items intéressants à ramasser ? Ici, je peux franchement vous dire que des ruelles vides, des échelles ne menant nulle part… On a que cela ! Tu suis le bon chemin ou tu perds clairement ton temps. C’est pire que frustrant, ça sent le “baclage de jeu”. Quand je pense que le jeu a été repoussé qeulques fois, c’est dommage… Dans Silent Hill 2, il y avait même une fin spécifique si l’on avait fouiller toute la ville à la recherche d’items à ramasser.

nightmareSi les décours sont bien réalisés, les personnages semblent tout droit sortit d’une PSOne reboosté. Aucun charisme, cheveux raide comme un brin de pixel, et regard vague — Plus loin, le maire à même un strabisme incroyable ! — Bref, tout cela est bien dommage.

Allé hop, un dernier point qui m’a pris la tête ! Après avoir terminé le niveau dit “Cauchemar”, je me suis donc retrouver en ville. Et peut y prendre son temps pour résoudre les quelques petites énigmes dans la maison, parler, puis partir vers le cimetière, hors de la ville, et tout cela sans le moindre point de sauvegarde !!! Même au début du 2° niveau !!! C’est assez lourd. Ce n’est pas qu’à ce point je sois en danger de mort, quoi que les monstres sur ma route étaient un peu coriaces, mais bon surtout !! Je n’ai plus 20 ans. Je ne me fait pas mon Silent Hill complet sur un Week End, et j’ai besoin de pouvoir sauver de temps en temps sans laisser ma console chauffer toute la nuit !

2 Janvier, à la recherche du maire.

Akira YamaokaL’ambiance sonore reste fidèle à la série, mais ne se renouvelle pas. N’aillant vu nule part mention d’Akira Yamaoka à la musique, je suis resté longtemps sur l’idée qu’il s’agissait donc d’un auteur américain s’inspirant de son travail, jusqu’à ce que je lise une interview du musicien japonnais concernant Silent Hill 5 sur le site de Konami. Bref, je me souviens que la B.O. de Silent Hill 4 me donnait des frissons… On est ici loin du compte !

Les combats deviennent vraiment chauds ! Ces sales SMOG m’attaquent même lorsque je suis entrain de résoudre une énigme !!! Vindju.

J’ai lu qu’il y avait plusieurs fins différentes, cela veut donc dire que le jeu n’est pas si linéaire que cela ? D’ailleurs j’ai pu constater que lorsque je discute avec les personnages, en fonction des mes réponses et questions, certaines disparaissaient, et je ne pouvais donc plus les poser… Moi qui ai tendance à commencer par les questions dont les réponses m’intéressent le moins pour ralonger la sauce… Je me suis fait avoir !

14 janvier, Tête de cône.

pyramide headPremière rencontre avec Tête de Cône dans l’hôtel. Réflex : je me casse vite fait vers un point de sauvegarde.. beaucoup trop éloigné ! Et je n’avais pas vu qu’une bestiole c’était collée à moi pour me sucer le sang… Bouf, mort. 35 minutes de jeux perdues :(

18 janvier, Mode Easy ??

Raaah, m’éverve cèsss. Pourquoi ont-ils bazardé le Mode Easy (lu sur le net)… A la 2° araignée à lame dans l’hôtel, je me suis encore fait tuer…. Ca devient lourd ! Et en plus, j’ai user toutes mes fioles de soins ! Il me restait juste un Sérum, .. mais je ne sais pas vraiment à quoi il sert.

19 Janvier, désespoir

araignéePfuuu, je me suis encore fait tuer. Mare, mare, mare. 2 araignées, je trouve les 2 dernières photos et encore 4 araignées puis 2 infirmières… J’ai usée toutes mes réserves de soins,.. et j’ai fini par crever, une fois de plus ! C’est vraiment exagéré, point de sauvegarde obligatoire et vraiment beaucoup trop rare, combats super difficiles, trop d’ennemis et pas assez d’objets à ramasser… même en munition !

20 janvier, stratégie

Pour ceux qui en aurait besoin, j’ai trouvé quelques conseils de combat pour bien s’adapter à l’attaque des différents monstres, c’est en anglais mais cela va aider.

http://mycheats.1up.com/view/section/3161063/24753/silent_hill__homecoming/xbox_360

Je vais donc retenter ce soir l’enchainement : araignée, araignée, araignée, éteindre ma lampe, infirmière, infirmière, ???????, sauver,utiliser mon sérum, me faire butter par le boss !

On ne rigole pas, si ça se trouve, la version Européenne aura droit à un Mode Easy ?

21 janvier, Yesss

nurseJe prend la dernière photo au 3° étage de l’hôtel et là : Ô Mircale, aucune des 3 araignées ne viennent à ma rencontre. Tant mieux, à l’étage suivant, 4 nurse m’attendent, et ceci dit, même la lampe éteinte, elle m’attaque, mais bon, je slalome… encore un étage et bouf… un SMOG, je l’évite également.. C’est vrai quoi, j’ai une sauvegarde à faire moi !!!

Pfiuuuh, je prend la clef (–rapide, rien, même pas de cinématique–), j’ouvre la porte du boss, encore un point de sauvegarde (--à 1 pièce de l’autre, c’est malin ça !–) Cinématique, Boss,… vaincu du premier coup !!! Yesss, on est reparti.

Vous aimerez aussi...

  • Plaaaaayyy Staaaaay Cheeeeen : Brrrr (2/3)28 décembre 2008 Plaaaaayyy Staaaaay Cheeeeen : Brrrr (2/3) (1)
    BrrrrrLa PS3,  s'est bien évidemment aussi pour nous remettre madame et moi au "Survival Horror"... Il nous faudra encore attendre Resident Evil 5, dont la démo devrait arriver dans […]
  • Une grosse Drache sur Silent Hill !?11 mai 2012 Une grosse Drache sur Silent Hill !? (3)
    Initialement publié sur le site Be-Games.be, le nouveau site des gamers et rétro-gamers belges, je vous livre mes premiers pas,... de retour à Silent Hill !Depuis 1999, la ville de […]
  • La PS2, console aux vies multiples (PART1)3 juillet 2009 La PS2, console aux vies multiples (PART1) (2)
    En 2002, ayant touché une jolie petite prime de retard du Forem, madame et moi nous offrions, malgré un rythme de vie bien difficile, une console PS2 d'occasion, avec 3 jeux, pour un peu […]

7 réactions au sujet de « Les infirmières ne me voient pas dans le noir. »

  1. Alors je cite :

    «..les personnages semblent tout droit sortit d’une PSOne reboosté. Aucun charisme, cheveux raide comme un brin de pixel, et regard vague…»

    J’en ai lu des inepties sur ce jeu, mais ça, c’est d’une mauvaise foi confondante ! Enfin bref, je ne m’étalerai pas sur les graphismes. Après tout, peut-être que ta ludothèque est remplie de jeux graphiquement splendides et irréprochables, mais peut-être as-tu tout simplement un problème avec ton écran ou tes yeux, voire les deux… Non, finalement je crois que c’est vraiment de la mauvaise foi doublée d’une mémoire défaillante (voir les précédents Silent Hill dont les modélisations sont du même tonneau, c’est à dire excellentes. À noter que ce qui est dépeint ici comme un “regard vague” est en réalité un regard distant qui ajoute au malaise, regard que l’on retrouve d’ailleurs dans les épisodes précédents).

    Concernant le gameplay, il n’y a pas plus de combats dans Homecoming que dans les autres opus de la série, et ils ne sont pas plus durs non plus, comme on peut le lire un peu partout sur le web. Le système d’esquive, ça s’apprend et ça se maîtrise. Tu veux quoi ? Bourrer dans le tas et dézinguer à tout-va en appuyant frénétiquement sur X ? Oublie Silent Hill et fais-toi des beat’em all !
    Pour les munitions et les objets de soins c’est idem. Il y en a largement assez pour qui sait les gérer et a saisi les rudiments du combat, et là aussi, le rapport est à peu près le même qu’avec les autres opus.
    À l’endroit précis que tu mentionnes, le Grand Hotel, tu dis que les infirmières t’attaquent même avec la lampe éteinte ? Alors je ne sais pas comment tu t’y es pris ; mal, je présume.. Si tu éteins ta lampe, il faut également couper la radio, et marcher le plus loin possible des nurses. En gros, pas de lumière et pas de son pour ne pas être repéré. Ça paraît pourtant simple et logique… et ça marche en plus !
    Tu vois Pyramid Head dans une cinématique et tu t’affoles ? Quant bien même tu aurais eu à l’affronter (ce qui à ce stade du jeu aurait été surréaliste…) tu aurais eu un checkpoint ou une sauvegarde juste avant, comme avec tous les autres boss de tous les Silent Hill, et même de tous les jeux en général ! Et là aussi je rigole quand toi et beaucoup d’autres se plaignent des sauvegardes à endroits fixes et trop rares, alors qu’il en allait exactement de même dans les précédents épisodes !
    Bref, en lisant les critiques négatives de ci de là sur la toile, j’en arrive à la conclusion que beaucoup ne savent pas de quoi ils parlent, soit parce qu’ils n’ont jamais joué à Silent Hill, soit, et c’est le plus probable, parce qu’ils ont la mémoire vraiment très courte pour avoir oublié les difficultés des 3 premiers opus qui, je vous le rappelle, comportait autant d’ennemis (et même peut-être plus pour le 3, me semble-t-il..?) qui n’étaient pas évidents à vaincre, et dont les items (munitions & soins) ainsi que les points de sauvegardes n’étaient pas légion.
    Eh oui, Silent Hill Homecoming est un survival horror dans lequel il est impératif de savoir gérer sa progression, et qui plus est, n’en déplaise à ses détracteurs, est un très bon jeu qui une fois dompté, procure un réel plaisir.

  2. Merci pour ton avis… C’est vrai SH5 m’a déçu… et pourtant moins que le 4… Ma PS3 était alors toute fraiche, et je crois que j’en espérais bien plus graphiquement,…

    Quand j’ai joué la première fois à SH1, je me suis “Mais qq c’est que ce truc !!!” et je l’ai remballé… Un jour on m’a dit, que c’était un jeu extraordinaire… m’étant fait la main sur Resident Evil 3, j’ai appris à le découvrir, et à y entrer. J’ai terminé le jeu plusieurs fois, sans avoir l’impression qu’il était trop difficile (en mode facile)… SH2 fut un voyage horrifique incroyable… Clairement le meilleure, là aussi je n’ai pas ressenti de difficulté exagérée… juste du stress. Le 3, je te l’accorde était un peu plus difficile, mais je l’ai terminé… Le 4 m’a un peu plus destabilisé… Les morts vivant à poignardé, cela m’a clairement énervé, et j’ai laissé tombé. Me tournant alors sur un GameCube, je n’ai jamais pu m’y remettre.

    Bref, il reste que coté gameplay, ce SH5 est plus difficile que les modes EASY joué jusqu’ici… amplifiant dès lors mon stress, et me rendant peu efficace… J’ai revendu SH5 …. et par la suite, je l’ai ré-acheté… J’ai retenté, mais je reste toujours coincé au même endroit…

    Je reste convaincu d’un potentiel plus que chouette de ce jeu,… venant de finir Bioschok (2 ans) et Heavy Rain (9 mois)… je me demande si ton intervention ne me donnerait pas envie de me replonger dans SH5 :)

  3. Salut Cyborgjeff, désolé de m’être un peu emporté, mais à force de tomber sur des posts qui descendent SH5 à boulets rouges, j’ai eu envie de défendre ce jeu qui est tout simplement très bon.
    Tu l’auras donc compris, mon message virulent ne s’adressait pas uniquement à toi, qui as au moins le mérite d’avoir argumenté, mais à toute une communauté négative qui selon notre belle tradition consumériste ne prend plus le temps de donner sa chance au produit : soit c’est accessible et assimilable tout de suite, soit c’est pourri ! Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, avec des consoles dont on aurait à peine imaginé les performances il y quelques années seulement, on se retrouve avec une tripotée de jeux qui se ressemblent tous, tout en étant assistés à l’extrême. Ces derniers étant extrêmement coûteux à produire, les développeurs sont devenus frileux et préfèrent miser sur des jeux fédérateurs mais sans réelle originalité. Et de nos jours, la difficulté d’un titre est une originalité.

    Certains, et même accrocs à la base, commencent à se désintéresser des FPS et autres GTA-like, lassés par le manque d’évolution propre à ce genre de jeux (je ne parle pas pour moi, je n’ai jamais vraiment apprécié les FPS et encore moins les GTA-like, bien que j’en ai fait quelques-uns).
    Il va bien falloir que les développeurs se souviennent un jour de tous les titres qui ont fait évoluer le jeu vidéo, et qu’ils osent à nouveau relever des défis, sans quoi la lassitude risque de l’emporter à terme.

    Et SH5 a osé relever ce défi, en proposant un gameplay peu intuitif, mais qui se révèle fort efficace dès lors qu’on commence à le maîtriser. Et je rappelle qu’il en était de même pour tous les autres Silent Hill, mais également pour les Resident Evil et autres Alone In The Dark : déroutant les premières heures et terriblement jouissifs par la suite.
    Mais on a oublié tout ça à force de s’enliser dans une trop grande facilité.

    J’ai fini SH5 trois fois d’affilée, avec une vingtaine d’objets de soins restant dans l’inventaire la 1ère fois, et bien une quarantaine la 3ème… et pourtant je ne suis plus un hardcore-gamer prêt à recommencer 20 fois un passage hyper délicat. J’aime bien la difficulté mais pas poussée à son paroxysme non plus, je joue avant tout pour me détendre.
    Et je peux t’assurer que SH5, même s’il est difficile à prendre en main et très frustrant au début du fait d’un gameplay peu intuitif qui nous oblige à en prendre plein les dents, se révèle presque une balade de santé quand on a compris quand et comment esquiver, et quelle offensive adopter selon la situation. Car l’arme équipée et la manière de l’utiliser est fonction de l’adversaire et de l’environnement, tout doit être pris en compte, et c’est là une des richesses du jeu. Je peux même t’assurer que les adversaires de fin, censés faire partie des plus redoutables, ne m’ont plus touché une seule fois dès lors que j’ai découvert l’astuce pour les combattre… et au couteau qui plus est (enfin, la dague pour être plus précis) !
    D’autant qu’on oublie toujours de le préciser, cet opus renoue avec les premiers de la série en nous proposant quelques casse-têtes et énigmes vraiment bienvenus pour qui aime les phases de réflexions. Et j’attendais ça depuis longtemps !

    Bref Cyborgjeff, si tu possèdes encore ce jeu, je pense que ce serait une bêtise que de ne pas le recommencer et le faire en entier, car tu passerais à côté d’un très bon titre PS3. Le jeu étant encore frais dans ma mémoire, je te propose même de te filer des tuyaux en cas de blocage ou autre, sans spoiler ou mâcher le travail évidemment, afin que ton intérêt reste intact (et même des trucs tout bêtes concernant le gameplay, comme par exemple la manière de réussir ses esquives le plus souvent possible, etc…).

    Alors ne te pose plus de questions, replonge !!! :)

  4. Yep, enfait, déjà lors de ta première intervention… Je me suis senti bousculer, et j’ai foutu la galette dans la PS3. Je me suis refait trucidé quelques fois, le temps de m’y remettre (un an que je n’avais plus joué)… J’ai fini par courir me planquer un peu plus loin, pour refaire attaquer par 2 monstres de plus… Raah, mais ils sont fous !! J’avais la haine, mais j’étais persuadé que c’était le trop de soleil dans la maison qui était en cause.

    Le lendemain soir, je m’y suis mis… j’ai réussi à arriver jusqu’au gros monstre derrière le commissariat. Vindju, mais ils sont fous, je n’ai toujours pas sauvé !!! Je me suis fait butté, après un bon combat, mais sans avoir la bonne approche. Et là j’ai compris que malgré une sauvegarde datant du début du commissariat, je repartais juste avant le monstre… Déjà, c’était moins violent. Il n’y avait plus qu’à trouver la parade… Et parade justement, j’ai fini par m’y mettre à la parade… Et j’ai pour finir tuer ce gros vilain.

    J’ai traverser les égouts, j’ai pesté de nombreuses fois trouvant des munitions que mon héro ne voulait pas emporter, prétextant qu’il en avait déjà… et là ma compagne c’est fait kidnappée… et monstre de retour ! … J’en suis ici pour l’instant, et j’ai pris malgré tout beaucoup de plaisir à progresser et à avoir trouver des parades. Je reste stressé, il m’en reste que je l’aurais préféré un chouilla moins hard, mais je suis motivé m’y remettre… Ceci dit pour l’heure,… j’ai de sacrées histoires qui me sont tombées dessus dans la vraies vie, et je n’ai plus trop le courage de jouer pour l’instant ;)

  5. Ah ben c’est cool que tu t’y sois remis et que ça t’ait plu. Je ne sais pas comment tu as vaincu la bête, mais pour ma part, c’est une des rares du jeu pour laquelle je réserve mes munitions de pistolet, car une des plus délicates à esquiver sans risquer de se prendre un gros coup qui fait mal. Sache qu’elle a un point faible, mais je ne t’en dirai pas plus pour le moment si tu veux le découvrir par toi-même (à toi de voir, je te le dirai évidemment si tu le souhaites, sinon le web peut t’aider aussi, mais gare aux spoils…). Bien sûr, si tu t’en es sorti sans avoir recours aux armes à feu et sans subir de dommages importants, oublies ce que je viens de dire et remplace-le par “Bravo, tu es sur la bonne voie, le reste ne devrait pas te poser de problèmes outre-mesure…” ;)

    Il y a quand même quelques astuces que tu te dois de connaître si tu ne veux pas trop en baver, sans pour autant que ce soit des secrets :

    ► Lorsque tu trouves un sérum, garde-le jusqu’à ce que ta vie ne tienne qu’à un fil. Là, au lieu d’utiliser un des 2 objets de soins classiques, consomme-le. Non seulement ta jauge de santé se remplira entièrement, mais se rallongera un peu plus (de façon permanente), et ce, à chaque fois que tu utiliseras un sérum. Il ne faut donc pas les garder mais les considérer comme des grandes trousses de soins qui te donnent un bonus à chaque utilisation. Plus tôt tu commenceras à rallonger ta barre de vie, mieux ce sera, même si à chaque fois c’est d’un chouïa.

    ► Tu peux enfoncer les portes plutôt que de les ouvrir normalement, ce qui peut s’avérer pratique en situation de fuite, et qui est quand même beaucoup plus stylé. Il te faut appuyer 2 fois rapidement sur Croix.

    ► Tu peux changer d’arme rapidement sans ouvrir l’inventaire (ce n’est pas indiqué dans la notice me semble-t-il), ce qui est vraiment très utile et beaucoup plus fun. Avec l’habitude, tu verras que tu n’auras plus recours à l’inventaire et que tu changeras d’arme à volonté avant ou pendant les combats. Pour cela, tu utiliseras les Touches Directionnelles Gauche/Droite qui te permettront de faire rapidement défiler les armes selon leur ordre d’obtention dans le jeu et leur catégorie.

    ► Dans les rues, fuis les combats et cours sans te retourner jusqu’à ta destination. Il y a souvent beaucoup de créatures, parfois même de façon illimitée, et même un très bon joueur y perd des plumes. Inutile, d’autant qu’il n’y a rien à ramasser excepté à un endroit du jeu que tu as déjà passé (même s’il me semble que tu vas y revenir plus tard… sans certitude…).
    [À savoir que rien ne t’empêche d’adopter la même technique en intérieur, sauf que tu louperais beaucoup d’objets, que certaines créatures ouvrent les portes, et que tu serais stressé de savoir qu’elles rôdent toujours dans les parages.
    Donc en intérieur, la fuite peut être envisageable dans la mesure où tu as déjà arpenté les lieux à 100% et que rien ne t’y retient d’avantage.]

    ► N’oublie pas que tu as croisé des portes barricadées de planches à un moment ou un autre du jeu, et que tu n’y es peut-être pas retourné depuis que tu as eu la hache. Il serait judicieux d’y revenir tant que tu le peux encore, car il y a toujours du bon à prendre derrière…

    Et puis une dernière chose : comme tu l’as souligné, les aléas de la vie font qu’on ne peut pas se consacrer pleinement à un jeu vidéo, et qu’on soit même parfois obligé de le lâcher pendant quelques temps.
    Dans ces conditions, il est tout à fait normal d’avoir du mal à progresser ‘sereinement’ dans la partie lorsqu’on reprend le pad, surtout avec un jeu ardu. Moi-même, si je joue tous les jours à un jeu et que je le lâche ne serait-ce qu’une journée, je m’aperçois que le surlendemain je suis un peu plus gauche avec la manette, même en connaissant les commandes sur le bout des doigts.
    Il est donc normal qu’un tel jeu ait pu te paraître insurmontable par moment, pour peu que tu y aies joué épisodiquement.
    Ne te démonte donc pas quand tu y reviendras, car comme je te l’ai dit plus haut, si tu es arrivé jusqu’aux égouts, tu arriveras à la fin sans problème (le commissariat est quand même chaud, et en aura sûrement dégoûté plus d’un) !

  6. C’est claire que le commissariat, il n’est pas piqué des vers !! Et ce d’autant plus que l’on te file un bonne grosse carabine, et qu’avec, tu ne parviens quasi pas à éliminer les charognes que tu rencontres… En général, dans les Silent Hill, je préfère les combats à l’arme blanche, et je garde mes munitions en cas de coup dur… Là du coup, je me suis vraiment senti dans l’impasse !! J’avais bien chié aussi dans l’hôtel, avec les araignées notamment ! Jusque là d’ailleurs j’ai bcp joué avec un genre de guide (cf qqpart dans l’article de base) sur le comportement des ennemis, car à l’époque, je pouvais laisser mon ordi portable près de moi pour aller voir comment combattre.. .ce qui n’est plus le cas !

    Le boss d’après commissariat, j’ai fini par le battre à la 4° ou 5° tentative… j’ai laissé tombé les coups de feu, trop lent à charger, pour combattre à la Hache… et en général, c’est plutôt la barre de fer que je préfère ;) … Pouvoir changer d’arme plus vite sera un plus, car bien souvent je m’embrouille dans les boutons et je perds du temps pour éviter les premiers coups à chercher la bonne arme !

    Merci vraiment pour ton coup de boost ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.