Archives de
Jour : 14 octobre 2008

Coucou toi !

Coucou toi !

echographie1-2_13102008_1.jpg

Tu te reconnais ? Pourrais-je lui dire dans de quelques années… Hé oui, hier c’était la 1° écho… Je ne m’attendais pas vraiment à qu’un ce petit crapaud aie déjà 2 jambes, 2 bras… et gigotte comme cela. Quelle émotion, quelle excitation. Ca bout dans ma tête, j’ai beaucoup de choses qui se bousculent. Déjà, je me dis qu’il va falloir que je change de voiture, ma Suzuki Swift ne pourra jamais faire l’affaire, son coffre est bien trop petit, et elle n’a que 3 portes… Il va falloir sérieusement penser à passer à une Suzuki SX4, donc prendre rendez-vous à la banque.

Hier midi, ma collègue Sophie pouvait bien rire de nous. Vincent, Patrick et moi, tous trois futurs papa passions notre temps de midi sur le web à consulter un site de poussette tout à fait allèchante : La Bugaboo Cameleon !

Lire la suite Lire la suite

Lune de miel au sirop d’érable

Lune de miel au sirop d’érable

cyborgjeff dans un bain de soleilHé voilà… notre voyage au Québec est terminé… nous voilà revenu à la civilisation européenne, aux routes étroites, aux croustillions de la Foire de Liège, aux 612 mails en attente, à la montagne de facture dans la boîte aux Lettres, à un bon lit, à une vrai voiture qui en a dans le ventre, à la réalité, à la famille, aux amis,… Québec, je me souviens —C’est la devise locale–

Pendant plusieurs temps mort, j’ai réfléchi à comment j’allais pouvoir raconter mon voyage, et un soir où madame était devant Canal Vie (voir plus loin), je me suis lancé dans 3 pages en A4 d’écriture… et j’en étais toujours au premier jour, trop long.

Tout d’abord, pourquoi partir au Canada pour un voyage de noce ? C’est vrai que c’est fort souvent le soleil qui a la cotte, Guadeloupe, Cuba, et compagnie… de notre coté, si le soleil fut tout de même de la partie, c’était sans excès ! Nous avions choisi de partir lors de l’été indien, afin de profiter des magnifiques couleurs d’automne… et je n’ai pas été déçu du paysage. Alors que nos forêts wallonnes sont de plus en plus élaguées, et aux couleurs touffues… l’immensité des panorama canadiens offre une toison soyeuse de vert, jaune et rouge… et quand je dis toison, c’est qu’avec un soleil couchant et un peu de hauteur on pourrait presque les caresser…

toison canadienneDe gauche à droite, ne voir que nature, bois, rivière, montagnes, lacs,… sentir la sève, n’entendre rien d’autre que les oiseaux en paix, et les écureuils qui vous narguent… c’est là, encore possible… On peut essayer de se perdre ici dans nos pourtant jolis bois sérésiens, on entendra toujours les voitures et usines en arrière plan. Là bas, si tu te tais, si tu ne bouges plus, … l’homme n’existe pas.

Ceci dit, avant de pouvoir me perdre à quelques dizaines de kilomètre du monde, il aura fallu faire plus de 7h de vol, réussir à sortir de Montréal et encore plusieurs centaines de kilomètre dans les coins reculés du Québec… Allé hop tout d’abord quelques chiffres.

Lire la suite Lire la suite