Archives de
Étiquette : virus

Les films du mois : L’agence

Les films du mois : L’agence

L'agence

L’agence (2011) 10/10

Voilà près de 3 ou 4 ans que ma soeur m’a dit ! “Tu as vu le film L’Agence ?” J’avais répondu par la négative, puis ce fut mon paternel qui me confirma alors que le film était vraiment bien. J’ai donc longtemps attendu son passage sur BeTV, ai-je du louper quelques choses ? J’ai malgré tout gardé dans un coin de ma tête qu’il y avait un intérêt certain à un jour voir ce film dont j’avais vu la bande en son temps… J’ai acheté le film pendant les vacances, et je me suis enfin décidé à le regarder…. Waouw ! Voilà clairement un film qui mérite un 10/10 parvenant à prendre le bon de Matrix ou Inception tout en y mettant les sentiments et la dose de romantisme nécessaire, prenant bien le temps de découvrir les personnages, leur âme, posé, mystérieux avant que la course folle ne se mette en place ! Merci petit soeur pour le bon filon !

Les jardins du roi (2015) 8/10

J’aime assez bien me plonger dans ce genre d’ambiance, autour du château de Versaille, à la belle époque. On y suis ici Sabine de Barra qui a en charge la réalisation d’une partie des jardins du nouveau palais de Louis XIV. Le film est assez lent, et nous laisse un peu le temps de révasser et vivre les émotions des différents acteurs dont Kate Wisley et Alan Rickman qui y sont parfaits. Quoi qu’il en soit, une part du rêve s’évapore, quand on sait que tout ceci n’est que fiction et qu’il n’y a jamais eu de femmes en charge des jardins du palais…

Nos étoiles contraires (2014) 8/10

Il faut avouer, ce film est un superbe drame romantique. Je déteste les histoires de maladies, encore plus ce type de maladie… Mais nous n’avons aucune emprise sur celle-ci… A l’instar de la série The Big C, Nos histoires contraires, oblige un peu à ne pas vivre dans le déni. Bon, quand vous saurez qu’en plus de cela je travaille sur des capsules eLearning atour des soins palliatifs et de fin de vie en ce moment… voilà quoi.

 

Lire la suite Lire la suite

Ce monde qui s’effondre

Ce monde qui s’effondre

picasso version LEGO

Du haut de mes 36 ans bien faits, qui suis-je pour juger de tout ce qui m’entoure.

N’empêche qu’en moins de trois ans, le monde me semble devenu complètement fou, c’est bien simple, j’ai décidé de ne plus lire l’actualité qui m’entoure, me limitant à tout ce qui touche à mon métier. Malgré cela, les réseaux sociaux on continuer à déverser de la fausse information à me yeux, des sites webs racoleurs spécialisés dans le n’importe quoi ont tant vu le jour, que même la presse jusqu’ici fiable, friande de voyeurisme, mais fiable n’a eu de cesse de relayer des informations non vérifiées.

Le monde qui m’entoure existe-t-il vraiment ? Il y a-t-il réellement des clowns armés jusqu’aux dents, des conducteurs démoniaques, des patients atteints d’Ebola à Mons, un Premier ministre corrompu, le black out dans 3 jours… Mais qu’est-ce que ce monde dans lequel nous pataugeons.

Ai-je vraiment donné ma voie pour détruire mon pays, pour réduire à néant tout ce que tant d’autres avant moi ont essayé de construire. Peut-être arriverons-nous un jour à une situation telle que nous ne posséderons plus rien, peut-être juste une puce et une imprimante 3D pour produire uniquement ce dont nous aurons besoin.

Mes enfants auront-ils un jour une voiture, où ce produit de-luxe sera-t-il réservé à la haute classe, ceux vivants par de là les nuages, là où le soleil brille encore.

J’ai comme l’impression d’avoir fermé les yeux, quelques secondes de trop, et que d’un œil, le monde autour de moi s’est déjà perdu…

Petit coup de déprime et d’inquiétude en cette fin de mois d’octobre…

 

 

Attaque WordPress ?

Attaque WordPress ?

Site OutWordPress est un outil génial, facile à prendre en main et de ce fait de plus en plus utilisé sur la toile. Il devient alors une cible privilégié des cyber-attack tentant pour diverses raison d’y trouver des failles. Il y quelques heures, j’avais trouvé un comportement suspect dans l’affichage d’un des sites que je développe. Comme si une partie de la CSS était mal interprétée, voire modifié par un élément invisible. A l’heure actuelle, je ne sais pas si cela a un lien ou non avec la suite des évènements, mais cela m’a poussé à faire un tour sur le serveur. Là j’ai été interpellée par des fichiers suspects situés à la racine des répertoires comportant un WordPress et dans le répertoire Kernel d’un bon vieux Xoops.

Des heures et des heures à me creuser les méninges et m’énerver, soirée perdue, mauvaise nuit et humeur de chien le matin. Il est claire que je me passerais bien de ce genre de prise de tête ! Mais j’ai malgré tout la responsabilité de m’assurer de ne pas propager ou contaminer d’autres utilisateurs.

Lire la suite Lire la suite

J’approche de 34.

J’approche de 34.

Les années filent, et avec maintenant trois enfants, elles me semblent passer encore bien plus vite ! Je m’arrête sur ce 34 car depuis longtemps avec le 27, il s’agissait de l’un de mes deux nombres préférés. Dire qu’il y a déjà sept ans que j’avais 27 ans (lol)… Bref, pour le 27, c’était facile, il s’agissait du numéro de la Ferrari durant de longues dates. Pour le 34, c’est un peu plus originale, il s’agissait en réalité de la F1 que l’on pilotait dans le jeu Grand Prix Circuit réalisé par Accolade en 1988. Qu’importe le modèle choisi Ferrari, Williams ou Mc Laren, le numéro de la voiture était le 34. Les Travis Day, Toni Borlini et autre Bruno Gourdo n’avaient qu’à bien se tenir.

Grand Prix Circuit ne fut pas mon premier jeu vidéo de Formule 1. Pole Position et Pit Stop s’étaient déjà invités sur le Commodore 64 quelques années au par avant, mais ils donnaient un résultat nettement moins réaliste. Grand Prix Circuit, se fut surtout mon premier bon jeu sur notre déprimant PC. Avec un écran orange monochrome et un PC Speaker, il ne pouvait pas faire tourner grand chose. De plus ce dernier n’était équipé que d’un lecteur de disquette 5’1/4, ce qui ne permettait pas de récupérer d’autres softs des PCs de mes amis qui eux disposaient déjà d’un unique lecteur Floppy. C’est donc via mon ami Luigi Sacco que j’avais pu ramener GPC à la maison, le cachant dans les tréfonds de notre disque de dur de 20mo derrière quelques répertoires ALT255 ALT255…. C’était évidemment sans compter que j’allais ramener avec moi le virus STONE !

Grand Prix Circuit eu surtout son heure de gloire chez Alain et Vivien, disposant d’un ordinateur permettant d’afficher le jeu en couleur, et surtout de se faire des saisons, alternant la conduite à chaque Grand Prix.

Grand Prix Circuit fut aussi ma première tentative de “Crack/Hack”… grâce à PC Tools et son éditeur hexadécimal, je m’étais tout d’abord attaqué à changer le nom des pilotes afin d’y mettre mes copains, tellement sympa non !? Puis des crédits, histoire d’ajouter un “Cracked by Piet The Cracker Boy”, j’allais aussi tenter de changer la musique, ce qui donnera une jolie cacophonie de PC-Speaker.

Bien plus tard, alors que Formula One Grand Prix de Microprose avait déjà atomisé Grand Prix Circuit, j’allais trouver la version C64 de celui-ci, avec sa super adaptation musicale et ses longues minutes de chargement… De quoi lui offrir une seconde vie !


YouTube Direkt
version MS-DOS


YouTube Direkt
version C64

Avril propice au web-terrorisme ?

Avril propice au web-terrorisme ?

Comme les années précédentes, le mois d’Avril rime avec virus et autres joyeusetés du genre ! Tirant mes vacances de Pâques en longueur, je me savais revenir pour une fin de semaine énergique au boulot, mon collègue J. m’aillant laissé un petit mail tôt le lundi matin : “Ma machine est infectée !”

En soit, l’attaque n’a pas pris trop d’ampleur, mais tout de même deux autres machines avaient été infectée également, sans être mise en relation… mais un de nos serveurs web avaiet lui aussi été infecté… Les attaques sur serveurs sont de plus en plus nombreuses… 3 à 4 vagues par an sur un ou plusieurs des serveurs web que j’ai à gérer… Il s’agissait cette fois d’un code crypté en JavaScript appelant une application JAVA exploitant une ou plusieurs failles de sécurité de ce logiciel pour infecter les machines visitant le site web.

Tout commence donc le 11 avril, je peux difficilement à l’heure actuelle savoir si le site a été attaqué avant la première machine ou l’inverse… Ce qui est sur c’est que le 16 avril, notre anti-virus Sophos était toujours incapable de détecter le code malicieux dans les pages web, ce qui me semble être assez problématique… Il a de toute manière fallu attendre 5 jours (le 16 donc), pour que Sun annonce qu’une faille critique avait été trouvée dans leur outil JAVA…. sans solution !

J’ai nettoyé notre serveur, j’ai pu remettre 2 des 3 machines en orde, trouvant tout de même de nombreux virus, dont Confiker.A qui m’avait rendu fou l’année dernière, et qui maintenant s’élimine plus facilement… Sur la première machine, il reste un RootKit sérieux qui a résisté à mon armada de programmes : Sophos, MalwareBytes, Gmer, ZoneAlarm, ProcessExplorer, KillIt… J’ai reformaté la machine, chose que je n’aime vraiment pas faire… Heureusement, 7 s’installe tellement vite !

Bon, mes investigations vont maintenant vers un outil plus préventif que mon anti-virus… Quelques choses qui permettrait au navigateur de pouvoir détecter du code suspect sur une page web… Certes beaucoup m’ont proposé d’utiliser No Script qui bloque Flash, Java et Javascript,… mais bon, autant ne pas aller sur le Web si c’est pour fonctionner de la sorte… A l’heure actuelle j’ai trouvé le plugin Dr.Web pour Firefox…. Il permet d’analyser un lien web avant d’accéder à la page… Pas de temps réél, mais déjà un premier pas pour mieux se protéger… Mais pas pratique pour un utilisateur Lambada… Un bon outil de protection contre les virus sur Clef USB, simple, m’intéresserait aussi….

Vive Linux ??? Euh, à non, il ne veut pas lire mon stick MicroUSB :(