Archives de
Étiquette : The Walking dead

Idées lectures pour 2021.

Idées lectures pour 2021.

Oyé Oyé, Sony a sorti sa PlayStation 5, Microsoft sa Xbox X One X, Apple des iPhones 12 de toutes les tailles et Google son nouveau Pixel 5. Oyé Oyé, Geeks de toutes les contrées, passez votre chemin si vous n’avez d’yeux que pour ces objets de tentation. Je ne vous jugerais pas, le temps viendra où certains me tenteront probablement, mais je n’en parlerais pas aujourd’hui !

D’ailleurs peut-on encore me classer dans la catégorie des Geek ? Voilà quelques temps que je me pose la question. Oh, j’ai bien des passions qui sortent de l’ordinaire, qui donne l’impression que je n’ai pas trop grandi et qui touchent aux ordinateurs, multimédia ou au moins jeux-vidéo. Est-ce suffisant ? D’autant que je prends tout autant plaisir à découvrir des jeux de société à partager en famille, lire des BDs et même des romans ! si, si ! Alors au fond, ces idées que je vous partages pourraient en inspirer plus d’un !

Cette année encore, j’ai pris plaisir à m’évader dans quelques bouquins. Je reste assez difficile à me laisser convaincre et je n’apprécie pas tous les styles d’écritures. J’ai la tête actuellement dans l’excellent 4° tome de la série Hunger Games, qui se pose comme une belle surprise. Lecture en cours, j’en suis au 2/3, ce 4eme tome raconte d’un bon dans le passé l’histoire de la jeunesse du président Snow. Il faut avouer que là comme cela, ce n’est pas folichon pour faire vendre un tome supplémentaires à une trilogie. Et pourtant, pourtant. Ce nouveau tome qui nous renvoie dans Panem, à l’heure des 10eme Hunger Games est plus puissant que les 3 autres et offre un regard , une approche, bien différents… J’y reviendrais à l’occasion lorsque je l’aurais terminé.

Plus tôt dans l’année, j’avais entamé longuement le roman Mortal Engines qui m’avait fait de l’oeil tout au long de l’année précédente et ce soir, par contre, je terminais la très belle histoire de Pax et le petit soldat que je lis régulièrement le soir avec mon Charly.

Pax et le Petit Soldat

Pax et le Petit Soldat
Pax et le Petit Soldat

L’année dernière, Charly s’est mis à lire un peu plus. La Cabane aux 18 étages, Frigel et Fluffy,… Et voyant cette petite étincelle, Ma dame avait trouvé sur l’une de nos nombreuses balade-brocantes un roman jeunesse à la couverture plutôt attirante. Avec son petit Renard, qui regarde la vallée, Pax me parlait tout particulièrement, alors que nous venions de terminer tous les deux la lecture du Petit Prince. Se glisser dans le lit de mon fiston, le soir, pour lui lire un roman est un moment particulièrement agréable et qu’il ne m’est pas si facile à organiser avec les 4 enfants ! Là où lui partager le Petit Prince, que je connaissais déjà, étaient de très bons moments, la lecture de Pax et le Petit Soldat l’était encore plus, puisque nous découvrions tous les deux une nouvelle histoire ensemble.

Tout commence alors que le père de Peter s’arrête au milieu de la route, au bord d’une grande forêt. Pax, le renard apprivoisé de son fils, il doit l’abandonner, c’est ainsi. Son père s’en va. La guerre approche, lui, le jeune Peter ira chez son grand père… Mais le lien qui uni Peter et son renard Pax ne peut être compris par son père, alors que Pax découvre pour la première fois les lois de dehors, Peter se lance dans une longue traversée, la nuit tombée pour partir à la recherche de son renard. L’écriture de Pax a quelques chose de tout particulier. Un chapitre pour l’histoire de Peter, avec les mots de Peter. Un chapitre pour Pax, dans son langage de Renard. Cette approche offre de s’immerger d’un personnage à l’autre de manière encore plus forte que dans un film… Oui, en lisant ce livre, je me suis senti par moment Renard, à comprendre ses sentiments, son lien avec Peter… Tout au long de ces mois de lecture, à la maison, l’idée qu’un petit chien n’entre dans la famille était à nouveau présente. Si j’ai toujours été contre, lire Pax a indéniablement fait partie de son long processus d’acceptation, sans pour autant me fermer à l’idée… Puisque ici, Pax est un renard… Hier, nous arrivions au bout du voyage de Peter et Pax. Pas juste des kilomètres à parcourir, mais également un voyage de maturité. Peter fera des rencontres qui le feront grandir, accepter son passé et réfléchir à ses choix. Pax, lui aussi va découvrir de nouveaux sentiments de renard, pas juste de l’instincts… des sentiments de Renard.

Que dire si ce n’est merci à Madame et tout ce qui a mis ce livre sur notre route, je sais que ce moment, cette histoire partagée avec Charly restera un souvenir inoubliable pour chacun de nous deux.

 

 

Lorsque je me promène dans les rayons des librairies, il m’arrive quelques fois d’être intrigué par l’un ou l’autre roman que je vous partage ici. La couverture, son touché, son titre, son format, et puis le résumé…

Lire la suite Lire la suite

The Last of Us 2, le jeu de l’été

The Last of Us 2, le jeu de l’été

Confinés, déconfinés, masqués… et au fond dans ma bulle. L’été 2020 n’a eu que bien peu de chose pour nous laisser nous évader de nos semaines de travail et de nos journées de parents ! Resto, ciné ou même shopping semble être des activités d’un autre temps, dès lors, je suis plutôt content d’avoir finalement craqué assez vite sur l’achat du dernier “gros titre” sorti sur la PlayStation 4 en juin dernier : The Last of Us – Part 2.

Ce n’était pourtant pas partie gagnée. Si je ne m’inquiète pas que le dernier jeu de Naughty Dog n’explose les ventes, pour ma part, bon nombre d’éléments n’en faisaient pas un achat vital. L’année 2020 avait vu pointer quelques grosses pointures en même temps. Resident Evil 3, The Last of Us – Part 2, Xenoblade Chronicle ou encore Final Fantasy VII Remake. C’est sur ce dernier que notre choix s’était porté en fin mars et c’est en général le genre de titre qui nous occupe pendant de très longs mois, années parfois même. Mais le confinement aidant, nous avons bouclé madame et moi la première partie de l’aventure avant même l’arrivée du déconfinement. J’imaginais alors embrayer sur le remaster HD de Xenoblade Chronicle sur la Nintendo Switch, un titre que je suis depuis sa sortie sur la Wii mais Amazon avait annulé ma commande.

Bref, un soir de juin, entre deux épisodes de Fear the Walking Dead, j’ai fini donc par commandé le second épisode de Last of Us… et aujourd’hui que les vacances se terminent, je suis particulièrement content de l’avoir fait !

Une balade à cheval dans un Seattle dévasté - The Last of US 2
Une balade à cheval dans un Seattle dévasté – The Last of us 2

Alors que ces dernières sont maintenant dernières nous, je garde en mémoire de très bons moments des soirées passées à jouer à ce nouvel épisode de The Last of Us sur ma PlayStation 4. Les débuts de notre relation étaient pourtant délicats. Sans avoir pu voir la fin du première épisode sorti il y a 7 ans sur la PlayStation 3, je craignais grandement d’être un peu perdu dans la trame de l’histoire principale et tout spécialement sur la conclusion de ce premier épisode. Ellie et Joël, les personnages principaux avaient-ils réussi à rejoindre les Lucioles pour tenter de sauver “le monde” du terrible virus ?

Cette suite se poursuivant sept années plus tard, dans un monde toujours post-apocalyptique, plus que probablement pas, mais pour entrer un peu plus dans tous ces détails, il me faudra faire quelques “spoilers” dans l’histoire. Cet article a pour but de vous parler de comment ce jeu s’est intégré dans la liste des jeux qui m’auront marqué. Si vous souhaitez vous laisser quelques surprises, revenez me lire d’ici quelques semaines ;)

The Last of Us PART II, loin de la ville
The Last of Us PART II, loin de la ville
4 millions de copies vendues en 3 jours seulement ! Un record décroché par The Last of Us : Part 2 - BeGames
4 millions de copies vendues en 3 jours seulement ! Un record décroché par The Last of Us : Part 2 – BeGames

Une sortie du tonnerre et des chiffres incroyables nous annonce Be-Games. Mwouaip… je l’avais commencé depuis seulement deux jours que je me disais… C’est très beau, mais je ne suis pas vraiment emballé par ma première heure de jeux. Trop de personnages … 3 différents en peu de temps dont un qui sort d’on ne sait où… On se croirait dans le casting d’une série teenage mature de Netflix en s’assurant qu’ils soient bien “représentatifs”, peu d’émotion dans le jeu tant de l’animation des acteurs que de leurs dialogues… Alors oui, techniquement, wouaw,… Ma PS4 pasPro a d’ailleurs soufflé pendant tout ce premier début d’aventure… ce qu’elle n’avait jamais fait jusqu’ici…. mais pour moi, ça manque cruellement d’un truc pour l’instant…

Lire la suite Lire la suite

Anxiogène

Anxiogène

Hier, j’ai allumé le JT. Cela faisait plusieurs jours que je ne l’avais plus écouté. Cela faisait plusieurs jours que mon téléphone ne me donnait plus les courbes de la crise du COVID19. Je m’étais dit qu’il était peut-être nécessaire que je sorte un peu de ma bulle de sécurité et écouter comment va le monde. Mais les nouvelles n’étaient gère réjouissantes. Les décès sont plus nombreux, on ne peut pas encore parler d’avoir atteint le pic que l’on attend pour envisager le déconfinement. Oh, j’en suis conscient, il n’est pas pour le 18 avril. Peut-être même plus pour le 2 mai. Quelle situation ! Si le quotidien me permet de ne pas voir, de me concentrer sur ma famille, mon travail, ma maison… Mais dehors, on meurt. Dehors, des gens travaillent dans les hôpitaux, les magasins, des camionnettes,… pour nous permette d’être en sécurité. Oui, ce n’est pas amusant de ne plus voir nos proches, d’aller au resto, choisir nos courses, se promener, partir en vacance… mais nous sommes en sécurité. Eux non…. J’aurais du mal à dormir ce soir, qu’importe ce qui passera à la télévision !

Aujourd’hui, je dois retourner faire des courses. la boule au ventre. C’est comme partir en expédition dans The Walking Dead, on ne sait pas si on reviendra. Je me suis retrouvé un dernier masque acheté il y a plusieurs années pour enlever la laine de verre dans les combles. Il reste encore une boite de gants en latex de la dernière “épidémie” et le stock de flacon de gel désinfectant est stabilisé. Wouw, je ne me souvenais plus l’impression que cela fait de conduire ma voiture, on est jeudi ou vendredi ? On fait la queue au magasin pour entrer. On fait même tout un serpentin autour du bâtiment. Je dois être le n°40. J’ai le temps d’attendre entre ceux qui téléphonent, et ceux qui toussent sans masque et à qui je devrais prendre la place quand on avancera. Il y a ceux qui essaie de resquiller et passer devant tous le monde en sortant de leur Autoradio à roulette. Le monde ne change pas vraiment.

Me voilà dans le magasin. Je n’y vais jamais dans celui-là. Je ne sais pas où se trouve ce dont j’ai besoin. Mais en principe, il devrait y avoir plus de choix. Distance sociale. Mwouaip. Moi j’ai l’impression que tout le monde veut les mêmes morceaux de viande que ceux que je dois ramener. De la farine, ou celle-là plutôt… Et je fais quoi maintenant, j’en ai deux dans mon caddie. J’attends que les autres soient partis pour remettre mon paquet ? Du lait, … Raah, là j’en vois des bouteilles éloignée des gens autour du rayon. Elles sont vertes, on est bon ! La levure, toujours rien. C’est bête, on commençait à apprécier faire notre pain ! Bon, il me faudrait encore des produits frais. J’entend qu’il n’y a plus de mozzarella, tant pis. Ah, diable. Avec tout mon attirail sur le nez, je n’y vois plus rien. Buée sur mes lunettes. Ça va être coton pour m’y retrouver dans ce rayon.

Lire la suite Lire la suite

Pandémie

Pandémie

Wuhan ville fantôme.
Wuhan ville fantôme.

Au début, il y a de cela 2 mois, on regardait d’un oeil critique l’arrivée de cette nouvelle grippe, là bas. A l’autre côté de la planète, en Chine. La Chine, c’est loin, ce n’est pas l’Europe, ni la Belgique. Et puis, les médias ont toujours l’art de tout exagéré. Que faut-il croire de tout ce que l’on nous raconte. Je gardais néanmoins un oeil inquiet sur tout cela. Tout d’abord il y a tous ces films de virus, épidémie, pandémie même que j’ai regardé ces 20 dernières années. De Resident Evil à Blindness en passant par The Walking Dead ou Contagion. Ensuite, il y avait les épreuves sportives qui petit à petit étaient annulées. Et puis enfin, Newton Lawrence, ami et musicien liégeois qui se retrouvait “envoyé spécial” malgré lui.

Coronavirus : un musicien liégeois en voyage en Chine
Coronavirus : un musicien liégeois en voyage en Chine

Puis février est arrivé, les chinois construisaient deux énormes hôpitaux en quelques jours, voilà qui nous faisait sourire face aux si longs délais pour s’occuper du pont de Tilff. J’essayais de ne plus trop pensé à cela. C’est loin. Il y a déjà tant de choses à s’inquiéter ici avec 4 enfants, avec le boulot,… C’est au travers des annulations d’évènements que je suivais l’information. Jusqu’à l’annulation du Carnaval de Venise. Oui, bon j’ai une bonne connaissance qui est sur place, alors ça joue un peu sur mon mode “Hypocondriaque”, mais j’ai dès lors suivi tout cela de manière plus intensive.

En semaines nous sommes passés de “C’est une simple grippe” à la fermeture des écoles, restaurant, activités, cinéma pour contrer la pandémie du COVID-19 dit Coronavirus…. Tout en tâchant de ne pas tenter dans la panique, j’ai tout de même organiser la réalisation de réserve de tout ce qu’il faut avant la folie bien avant la folie de ce vendredi,…

Les enfants, s’inquiètent, pour eux tout ceci est une situation où tout ce qui faisait le repères de comment tourne le monde autour d’eux est perturbé. Difficile de se projeter sur le comment le monde tournera demain, demain quand cette pandémie sera en régression. Comment vivrons nous l’hiver prochain face à de nouvelles annonces de ce genre.

Là, il va falloir les tenir ces enfants, pendant 5 semaines à la maison, probablement annuler les vacances de Pâques. Bref, le soleil a intérêt à briller, histoire qu’ils puissent prendre l’air.

Death Stranding déjà nommé le jeu de l’année…

Death Stranding déjà nommé le jeu de l’année…

Death Stranding est sorti et pour l’heure la presse, qu’elle soit belge ou internationale, encense le nouveau jeu de Hideo Kojima, le papa de Silent Hill et Metal Gear Solid. Un jeu mettant en scène les acteurs Norman Reedus (Daryl dans The Walking Dead) et Léa Seydoux… Death Stranding, déjà nommé comme “Le jeu de l’année”…

Projet Silent Hills PT
Projet Silent Hills PT

Historiquement, j’attendais le nouveau jeu d’Hideo Kojima, Silent Hills ! Un tout nouveau projet ambitieux qui devait remettre l’univers de Silent Hill sur la nouvelle console Playstation 4, le tout reposant autour d’un partenariat for avec Norman Reedus. Alors qu’une démo technique impressionnante avait vu le jour, le projet a été finalement violemment avorté par Konami, détenteur des droits de la série. Et tout cela c’était bien avant que je n’achète moi-même une Playstation 4…

Entre temps, ce projet mystérieux “Death Stranding” a vu le jour réalisé par le studio Kojima, avec dans mon esprit un gout de Silent Hill. Pendant de longs mois, les rares informations qui filtraient rappelait cet univers “malade” propre à la série Silent Hill, mais je dois bien admettre que depuis qu’une démo jouable a été présentée au salon E3 de cette année, j’ai un peu déchanté… Le gameplay avait un gout d’Open World entre Red Dead Rédemption, Skyrim et Horizon Zero qui m’inspirait, je dois bien l’admettre, beaucoup moins…

Je n’ai pour autant, pas trop cherché à en savoir plus… ce serait se gâcher la surprise du mystère qu’aura entretenu le projet, si jamais un jour je tentais de le découvrir moi-même… Il y avait pourtant une ambiance très spéciale intriguante, … mais aussi des phases de crafting en déroulant une échelle qui m’inspirait beaucoup moins !

On a testé : « Death Stranding », le jeu vidéo hors des sentiers battus
On a testé : « Death Stranding », le jeu vidéo hors des sentiers battus

Ceci dit, je vous avouerais que lorsque je me penche un peu plus en profondeur, je ne suis qu’assez peu emballé à acheter ou simplement jouer à Death Stranding…

Dans ce monde, Sam, le héros de Death Stranding, qu’on incarne à travers les traits de l’acteur star de The Walking Dead Norman Reedus, est un livreur. Une des rares personnes qui osent encore sortir à l’air libre, équipé d’un curieux outil qu’il trouve au début de l’aventure : une capsule contenant le fœtus d’un enfant arraché à une femme morte en couche. Cet enfant, coincé entre le royaume des vivants et celui des morts, peut détecter les fantômes. Pratique. (Le Monde)

Lire la suite Lire la suite