Archives de
Étiquette : terrasse

Encore 3 mois de plus !

Encore 3 mois de plus !

Déconfinés, déconfinés, c’est un concept ! Mais dans les faits, nous sommes partis ici pour prolonger de 3 mois supplémentaires la situation actuelle et ce n’est pas mentalement pas facile à gérer. Les vacances de Pâques annulées, il restait encore un maigre espoir d’envisager profiter de l’été, mais aujourd’hui, il est claire que les Grandes Vacances se résumeront à peu de chose prêt à notre quotidien, avec le télétravail et les devoirs du matin en moins ! 4 jeunes enfants à la maison 24h sur 24 pendant 6 mois, on va tenir bon ?

L’écosse, c’était déjà perdu depuis un bon moment, on espère à peine récupérer le coût des billets d’avion. Il est peu probable que les enfants rentrent à l’école d’ici la fin de l’année. Vu l’organisation nécessaire pour encadrer les élèves de 6° primaire, j’imagine mal les écoles envisager une phase supplémentaire qui accueillerait plus d’enfant. Serions-nous d’ailleurs près à l’envisager ?

Et cet été. Même s’il n’a pas été annulé, j’imagine difficilement que s’organiserait le Camps des Louveteaux des enfants début juillet. Auront-ils même la possibilité de participer aux stages déjà réservés ? C’est un coup dur tant pour tous ces organismes et ASBLs qui sont à l’arrêt depuis des semaines, mais aussi pour nous qui avons payé des cotisations pour des activités qui n’ont pas lieu.

Pairi Daiza a rouvert ses portes, ce lund
Pairi Daiza a rouvert ses portes, ce lund

Ah, vous me direz que les Musées ou les parcs animaliers sont ouverts ! C’est tout à fait exact et cela permettra à beaucoup de pouvoir prendre l’air en vacances, mais je vous avoue qu’avec 4 enfants, payer près de 200€ pour aller à Pairi Daiza (et Dieu sait que nous aimons nous y rendre) dans un mode de visite imposé, sans pouvoir faire de pauses repas dans les restaurants, sans pouvoir se poser dans les plaines de Jeux,… le tout en portant tous le masque. Bref, ce n’est pas très attirant et on peut oublier l’appareil photo !

La restriction de l’affluence pour les premiers jours avait pour objectif d’éprouver le dispositif mis en place pour accueillir les visiteurs en toute sécurité (multiplication des lignes d’entrée, mise en circulation à sens unique des chemins, respect de la distanciation sociale, surveillance par les Corona-Stewards, port du masque là où Pairi Daiza l’exige…). Ces deux jours de tests se soldent par un succès, le parc va progressivement accueillir, en nombre limité, ses premiers visiteurs d’un jour. — RTBF

Partir à Brugges et ne pas pouvoir faire les boutiques, se rendre à la Mer du Nord qui serait la seule destination possible dans un contexte pareil… Partir en balade sans pouvoir se poser sur une terrasse,… Non définitivement, j’ai bien du mal à imaginer aujourd’hui comment vivre des vacances autrement que dans mon jardin… Et même en y installant une piscine pour les enfants, cela fera quand même 6 mois à la maison… Que faire ?

Lire la suite Lire la suite

Humeur de Déconfinement

Humeur de Déconfinement

Mai, c’est tout un printemps au moins que nous serons restés confinés. Dès aujourd’hui les premiers signes d’un déconfinement se sont amorcés. Les courbes statistiques chutent, les commerces ré-ouvrent, les restrictions s’assouplissent et la semaine prochaine, certains enfants retourneront à l’école. Chez nos voisins français, allemands et même italiens, la vie se réamorce également.

Bienvenue dans "La théorie du silo"
Bienvenue dans “La théorie du silo”

La vie ? Est-ce cela ? Vivre caché derrière un masque, compter sur ses doigts qui l’on pourrait revoir pour boire un verre à bonne distance avec chacun son petit bol de cacahuètes. Faire la queue pour entrer chez Brico acheter 3 ampoules, faire la queue pour déposer ses enfants à l’école, faire la queue pour rentrer en classe, passer au petit coin.

Mais dans certains foyers, il sera peut-être nécessaire de se séparer pour appliquer la règle des « 4 » (colocation, gardes alternées). Ce n’est pas la panacée, mais ce sera toléré : le père peut avoir son cercle d’un côté, et la mère de l’autre. Mais ces deux cercles ne pourront en aucun cas se réunir sous le toit du foyer en question. Même de manière différée. Prenons encore le cas d’un ménage d’une famille de six personnes. Elle ne peut être reçue nulle part au complet. Mais elle aura le droit de recevoir à domicile deux couples d’amis, ou une autre famille de quatre personnes, par exemple. Ce qui crée un nouveau silo de 10 personnes. Et au-delà de la question du lieu de rendez-vous, l’élément le plus important et de ne pas briser ce cercle de 10, en y faisant entrer de nouveaux individus. Le respect des silos facilitera le suivi des contacts, si l’une des personnes du groupe venait à être malade. (A lire dans Le Soir)

Je me sens en sécurité dans ma maison, confiné. Je n’ai pas envie de reprendre une vie A-normale. Chez nous, aucun des enfants ne sont actuellement concernés par le reprise de l’école. Tant mieux. Même si c’est d’un pénible de faire la classe à toute la tribu, je préfère qu’il en soit ainsi. Pour l’heure, le télétravaille reste la norme et j’ai la chance de pouvoir travailler ainsi. Même si la session extraordinaire d’examens en ligne risque d’être stressante. Madame de son côté se prépare à ré-ouvrir le studio en maximisant les règles de sécurité. C’est un sentiment partagé de sortir de voir tout son travail à l’arrêt et d’ouvrir une brèche dans la bulle de protection formée jusqu’ici… Et les aides de l’état qui tardent…

A la maison, le temps devient long. J’ai l’impression que nous avons déjà tenté d’organiser tout ce qu’il était possible de faire pour changer les idées de chacun. Bricolages, jeux de société, longues balades, barbecue, diner sur la terrasse, films en famille,… Et dire que cela risque de durer ainsi jusqu’à la rentrée de Septembre pour eux… Je n’imagine plus le camps Louveteaux s’organiser, les stages d’été risquent bien de sauter en partie… Et les vacances ? Faire la queue pour faire des visites ? se promener à Pairi Daiza le masque sur la nez ? Bof…

Je vous avoue, Mai me déprime un peu… Ici, nous avons entamés quelques travaux pour rendre l’été plus agréable, mais cela implique d’être encore un peu plus confinés à l’intérieur, les enfants devant éviter d’aller dans le jardin où ils avaient l’habitude de se défouler tous les quatre quand le soleil brillait !

 

Nous avons donc redoublé d’inventivité pour les occuper. On a ressorti un temps les Micro Machines, Rose est venue donner un coup de main à Charly pour s’occuper des ‘Chons. On a fait de nombreux bricolages, des dessins à ne plus avoir de feuilles de brouillon. Du pain, des pâtisseries, des cookies, des gâteaux…. Arf, voilà l’Air pulsé du four qui nous a lâché … On s’est donc même organisé pour faire une grande balade jusqu’à Plaineveaux en passant enfin par La Roche aux Faucons ! Enfin, on s’est organisé un super petit déjeuner et un repas en amoureux sur la Terrasse de l’avant !

Lire la suite Lire la suite

Roadbook sous le soleil de Toscane

Roadbook sous le soleil de Toscane

J’étais assis à une terrasse napolitaine ensoleillée avec une belle assiette garnie d’une énorme Tomate Mozzarella quand je me suis décidé à envoyer un message à madame. Et si la Toscane, c’était pour cette année ? La Toscane nous fait rêver avec ses belles couleurs, ses bâtisses perdues dans les collines, ses villages pittoresques à l’image de ce film que nous avions regardé il y a déjà bien longtemps, “Sous le soleil de Toscane

Sous le soleil de Toscane
Sous le soleil de Toscane

A 35 ans, la vie jusque-là parfaite de Frances Mayes, écrivain à San Francisco, prend un tour inattendu. Son récent divorce la laisse déprimée, incapable d’écrire. Sa meilleure amie croit qu’elle ne s’en remettra pas et la convainc de partir pour dix jours en Toscane. Sur un coup de tête, Frances achète une villa nommée Bramasole. La propriété a besoin d’être restaurée, mais quel meilleur endroit que le berceau de la Renaissance pour repartir à zéro ?

Nous étions probablement en 2004 lorsque madame et moi avons regardé ce film et il nous aura fallu attendre près de 10 ans avant de tenter un premier voyage dans le nord de l’Italie des Cinque Terra à Venise en passant par le Lac de Guarde, mais sans oser descendre jusqu’à la Toscane. Il est vrai qu’à l’époque, les jumelles n’avaient pas encore 2 ans ! Cette fois c’est à six que nous envisageons l’aventure avec nos enfants de 10, 7, 7 et 3 ans et demi.

Préparation des vacances
Préparation des vacances

Rapidement avec l’aide de l’application Padlet, nous avons rassemblé toutes les bonnes idées que nos amis nous ont recommandées afin de petit à petit définir un périmètre d’action qui nous plairait situé entre Voltère, Sienne et Florence. Nous l’avons dans un premier temps utilisée pour cibler une série de lieux de séjour, y ajouter des notes et un classement puis ensuite afin de répertorier les différentes visites et bons plans qui allaient servir à construire le futur Roadbook en picorant notamment dans d’autres roadtrips de qualité, tel que “Visiter la Toscane, une aventure gastronomique

Télécharger le Roadbook Toscan

Notre point de chute pour l’ensemble du séjour en Toscane sera « Casa Verniano » situé entre Sienne et Volterra, après une série de recherche, parmi les différents endroits répondant à nos critères : accueil d’une famille nombreuses (6 personnes, activités ou infrastructures un minimum adaptées aux enfants : jeux, animaux,…) et situé dans le triangle Sienne – Voltère – Florence.

Agriturismo Casa Verniano
Agriturismo Casa Verniano

Agriturismo Casa Verniano
Loc. Verniano 14/A -, Collalto 53034
Sienne (Sienne)

Le gite “Casa Verniano” se trouve à Colle di Val d’Elsa, entre les villes de Colle Val d’Elsa, Casole d’Elsa, Sienne et Monteriggioni. Parmi les champs cultivés et les forêts vierges, la propriété se compose de cinq logements, avec vue sur les villages de Casole d’Elsa et Querceto. La structure est en mesure de fournir l’hospitalité aux chevaux et cavaliers sur la route.

Dans cette région, les villages typiques sont nombreux, mais difficile dès à présent de savoir ceux qui seront nos préférés, néanmoins beaucoup de nos amis nous ont par exemple recommandé San Gimignano. J’ai donc conçu mon roadbook comme le précédent en rassemblant les différents lieux autour de zones géographiques autour de notre point de chute. Vers Sienne, Vers Florence, Vers Voltère,… mais également en direction du Lac de Trasimène en Ombrie ainsi que vers les côtes toscanes face à l’île d’Elbe.

Je vous laisse ici quelques rapides notes que vous pouvez retrouver de manière plus précises dans le Roadbook à télécharger. Et il me faudra plus que probablement encore affiner celui-ci en y ajoutant des étapes plus “Avec les enfants“, un peu plus difficile à préparer que lorsque nous partons en France. En effet, les sites internets francophones offrent peu d’informations à ce sujet, et même avec quelques mots clé en italien, j’ai un peu de mal à trouver des activités plus adaptées aux enfants autres que les visites touristiques…. j’affinerais donc encore avec un “Le 6 migliori cose da fare nel Chianti per famiglie con bambini

Enfin, depuis la Belgique, il faut compter entre 12h30 et 13h de route. Nous pouvons faire une première étape en Alsace (Riquewir, Kaysenberg, Eguishem ou Colmar) puis une seconde au Lac de Come après avoir traverser la Suisse avec la vignette !

Lire la suite Lire la suite

Notre cerisier pas en forme

Notre cerisier pas en forme

Carramba, qu’arrive-t-il donc à notre cher cerisier du japon qui ornait de ses belles fleurs roses notre jardin les années précédentes ? En 2014, lorsque nous visitions pour la première fois notre future maison, nous avions été ébloui par le charme qu’il offrait, un coup de cœur qui nous avait conforter dans l’achat de

Cerisier du Japon - Avril 2014
Cerisier du Japon – Avril 2014

notre maison. C’était alors le 4 avril, tant ce dernier que le cognassier du japon était bien en fleur, avec une couverture des branches magnifiques. Nous n’allions évidemment pas pouvoir en profiter, puisqu’il faudra encore attendre de longs mois avant que la maison ne devienne nôtre… La photo par contre me permettra de constater que la belle terrasse en pierre de Meuse a elle quand même souffert des travaux de l’été.

Cerisier du Japon - 23 avril 2015
Cerisier du Japon – 23 avril 2015

L’année suivante, début avril 2015, il se faisait attendre. Les bourgeons apparaissaient à peine et mi-avril quelques timides fleurs se montraient avant de nous offrir ses couleurs le 23 avril, après l’anniversaire de Charly. Lorsque l’on compare les photos, la santé de notre arbre semble assez similaire. Et nous pouvions en profiter pour faire quelques photos en famille.

Une  petite fille, un jardin, un cerisier du Japon en fleur et nous obtenons une séance photo très girly. Rose, cosy, comme je les aimes. Merci à ma petite Alice, mon petit modèle professionnel. (Jessica, Petite Snorkys, 2015)

 

Cerisier 2015, Petite Snorkys Photography

Lire la suite Lire la suite

Vacances, on oublie tout ?

Vacances, on oublie tout ?

Vacances tous à la piscine !

Les voilà arrivées ces vacances ! Ce fut intense jusqu’à la dernière heure… oublier, je n’y crois guère, j’ai d’ailleurs un beau sujet MOOC sur le feu à vous partager. Mais qu’importe pour l’heure, c’est le moment de profiter avec les enfants dans la nouvelle piscine… bien qu’à l’heure où je vous parle, il fait à nouveau gris, moche le tout soutenu d’un bonne grosse pluie à la belge.

J’ai des tas de projet pour les vacances ! Tout d’abord, il y a beaucoup à faire dans le jardin. Avec toute cette pluie, j’ai de quoi tailler des haies sur plusieurs jours. Je me suis déjà attaqué à arracher de gros massifs de buisson aux fleurs jaunes pour les remplacer par des fleurs roses. J’aimerais aussi refaire les joins des murets et de la terrasse, histoire d’avoir une jolie maison pour le baptême de Rose.

Les jours de pluies, je compte bien faire du rangement efficace dans mon musée-bureau qui ne ressemble plus à rien, dans l’arrière studio et dans la buanderie.

J’ai quelques articles à vous partager, un test du Google Nexus 5x et la poursuite de mon projet “Raspberry”…

Et puis, il y a les voyage qu’il est grand temps que je prépare, des barres et coffre de toit à trouver, des visites à programmer… cette année à 6, cela risque d’être un peu plus sport non ?

J’aimerais tenter le Monopoly et/ou Hotels avec Charly, installer Civilization V, faire du vélo,…

Et puis, le soir, après avoir avancé dans mes nombreux montages vidéo, je peux compter sur deux nouvelles séries TV qui rythmeront mon été : The Last Man on Earth et Mr Robot.

Bref, il n’y a pas de temps à perdre, même si pour le coup, le barbecue de ce soir semble compromis, foutue pluie !