Archives de
Étiquette : soleil

Escapade pascale en bord de Camargue

Escapade pascale en bord de Camargue

Enfin, après deux années à reporter notre escapade aux portes de la Camargue à cause de ce foutu virus, nous avons enfin pu prendre la route du Sud pour retrouver la vaste région du Languedoc-Roussillon que nous apprécions tant ! Le soleil était au rendez-vous et bienvenue après quelques semaines particulièrement froides et arrosées que nous venions de passés, ici en Belgique.

Direction, le soleil !
Direction, le soleil !

Se libérer l’esprit et profiter, retrouver nos amis expatriés dans le sud, et revoir tous les villages que nous avons appréciés lors de nos dernières visites, tel était le programme… Un programme néanmoins revisité, histoire de limiter un peu les frais en carburant ! Et oui, avec la crise en Ukraine, survenue quelques semaines plus tôt et l’envolée des prix de l’essence fleurtant par moment les 2€/L et déjà prés de 2000Km aller/retour, nous avons un peu moins bouger sur place que prévu


Yelloh Village - Camping Les Petits Camarguais - Le Quartier du Port
Yelloh Village – Camping Les Petits Camarguais – Le Quartier du Port

Le Camping les Petits Camarguais

Oublions donc la grisaille du quotidien, les froides pluies belges ! Après 10 bonnes heures de route, nous voici enfin arrivés sur le vaste domaine du camping Premium Les Petits Camarguais – Yelloh Village situé à quelques minutes du Grau-du-Roi et des plages de l’Espiguette. Le soleil brille, même s’il ne fait pas encore chaud en ce début du mois d’avril, mais pas de panique ! Nous avions choisi ce camping car il propose entre autre une très chouette piscine intérieure pour les enfants, un AquaBulle bien adapté aux plus petits et qui laisse encore les plus grands s’amuser comme des fous avec les copains et copines qu’il se sont faits au Mini Club.

Très vite les 15° du premier weekend sont oubliés. Le soleil se sera invité tout au long de la semaine, la température grimpant au de là de 25°, de quoi bien profiter de l’agréable piscine chauffée et des jeux aquatiques extérieurs situés tout près de notre petit appartement.

25°, les enfants profitent des jeux aquatiques du quartier du Port du Camping Yelloh Village "Les Petits Camarguais"
25°, les enfants profitent des jeux aquatiques du quartier du Port du Camping Yelloh Village « Les Petits Camarguais »

En réalité, le camping est découpé en différent village sur une superficie assez grande. Nous nous trouvions dans le magnifique quartier du port qui propose tout un complexe assez moderne d’appartement dans un look très lounge qui offre néanmoins tout un dédale de chemins qui laisse libre court à l’imagination des enfants  ! En quelques minutes nous avions donc un pied dans la piscine, l’accès au Bar / Restaurant Octopus et leurs animations, la plaine de jeux et différentes promenades non loin du port du Grau-Du-Roi.

En retrait des autres quartiers, nous pouvions donc, en cette période profiter « calmement » (avec 4 jeunes enfants, peut-on vraiment profiter calmement ; ) ) de l’endroit. En revanche, les autres quartiers où par exemple retrouver le Kid Club et l’AquaBulle nous aurons demandés un peu de marche, mais pas de quoi entacher les vacances !

Mon petit regret, ne pas avoir eu l’occasion de faire des balades en vélo. Nous avions sélectionné la région pour en profiter, mais j’ai hésité à emporter ceux des enfants… et le cout de location sur place était, pour nous 6, plus élevés que nos précédentes expériences.

Bref, un camping de standing qui nous donne envie de revenir une prochaine fois et qui fut par ailleurs un bon point de départ pour nos divers visites de la région : Aigues-Mortes, Les Saintes-Maries de la Mer, le Seaquarium du Grau-du-Roi, Sète, Montpellier, Les Beaux de Provence, Uzès,…

Lire la suite Lire la suite

Des nouvelles de Mars

Des nouvelles de Mars

– « Papa, il va y avoir la guerre ? »
– « Non, je ne crois pas,… ils jouent les gros bras… »

Mars, c’est la fin de l’hiver, c’est le début du printemps… mais cette année, l’hiver semble ne pas se terminer, alors qu’en revanche, le printemps nous a déjà offert de belles journées ensoleillée ! Et pourtant, l’état de notre météo instable est loin d’être la principale tracasserie de ce mois de mars 2022. Tout juste le COVID disparu, comme le disent mes enfants, que c’est la crise Ukrainienne qui fixe toute mon attention. Faire le plein d’essence n’est plus un moment anodin et même les sacs de pellet ont grimpé de 3,89€ à 5,20€ ! C’est à croire que toute notre économie semblait dépendre des ressources en Ukraine, des accords russes…. enfin, surtout de la stabilité de notre monde… Et il faut bien admettre que depuis 2 ans, la stabilité n’est plus ! Faudrait-il tenter de passer en mode « solaire » ?

A la maison, revoir quelques rayons de soleil aura fait de bien aux enfants ! Enfant pouvoir aller jouer dehors, dans le jardin. Un jardin qui petit à petit fleurit. Alice est passé faire un shooting de jeune-fille dans le studio de maman. Rose est venu faire une promenade dans les rues de Liège pour la première fois pendant que le reste de la bande préparaient leurs spectacles. Elle est revenue avec ses jolies premières boucles d’oreilles !

Quant à Charly, qui approche des 13 ans, il s’est lancé, avec l’aide de Christopher dans la simulation champêtre de Farming Simulator !

 

Vite, évadons-nous en Charentes Maritimes

Vite, évadons-nous en Charentes Maritimes

Vite, vite, oublions la Belgique… et peut-être même un peu ce foutu covid. Après de très longs mois d’attente, nous revoici sur les routes de France à la découverte de jolis villages, de plongeons dans la piscine… Bref, un mélange de vacances adaptés à toute la famille !

Après un petit prélude digne d’un Tour de France, descendant vers Avignon pour saluer nos amis du coté d’Isle sur Sorgues, poussant plus au sud encore jusqu’à Montpellier retrouver Didier & Roseline, puis remonter  jusqu’à Carcassonne pour une ultime étape près de Toulouse, nous nous posions enfin en Charentes Maritines, une région que nous avions déjà découverte et appréciée 5 ans plus tôt !

Je m’étais tardivement préparé un RoadBook afin de pouvoir planifier nos différentes visites de jolis villages touristiques optimisés avec les activités à proposer aux enfants. Tardivement, plus que probablement, puisque que quelques grossières erreurs avaient pu s’y glisser. Sarlat entre autre qui n’avait aucun rapport avec le village du même nom proche de Bordeaux, mais j’y reviendrais.

Quoi qu’il en soit, en courant après les démarches pour la vignette Critic’Air, rassembler tous les documents de Pass Sanitaire et autres paperasse,… j’allais partir avec une vieille version imprimée de ce Roadbook, m’obligeant à utiliser sa version Evernote en ligne… dans un Camping où tant la 4G que le WiFi étaient quasi inutilisable !

Youpla, on plonge dans la super piscine du Camping Sanday - L'orée du bois
Youpla, on plonge dans la super piscine du Camping Sanday – L’orée du bois

Camping Sandaya : L’Orée du Bois

Arrivée donc au Camping Sandaya « L’Orée du Bois » à quelques kilomètre des plages de La Palmyre. Un camping annoncé 5***** d’une chaine que nous avions particulièrement apprécié deux années plus tôt un peu plus au Sud. S’il est vrai que nous avons souvent pesté sur un réseau téléphonique impossible et un WiFi payant inutilisable, nous gardons malgré tout de chouettes souvenirs de nos vacances à l’orée de Bois. La Piscine, chauffée était particulièrement chouette pour les enfants, et sécurisée pour nous parents et il faut bien admettre que l’équipe d’animation aura été au Top pour mettre l’ambiance à tout moment !

Alors, oui, c’est vrai, la météo était loin de faire l’unanimité. 21 à 23°, un soleil qui se cache souvent, des grosses pluies qui s’invitent, mais nous aurons réussi à profiter et organiser les journées.

Je garde une petite préférence malgré tout pour le 4**** du Col Vert que j’avais trouvé plus aéré, et proposant une ferme et des activités équestres à proximité. Ici, le camping propose un parc Accrobranche, mais le timing météo ne nous aura pas permis d’y gouter.

Ah, on voit où se gagne la 5° étoile, probablement dans l’espace Premium, particulièrement joli, mais… malheureusement, celui-ci était déjà complet lors de notre réservation… Bref, il est temps de faire quelques visites.

Lire la suite Lire la suite

Du monde à la mer ?

Du monde à la mer ?

Oki, rien ne va plus, plus du tout. Un Break s’imposait, quelque chose qui me permette d’oublier et de lâcher la pression mise ces dernières semaines avec ce foutu virus. Confinés à nouveau, école fermée, mais… soleil radieux fleurant les 20°, nous avons finalement pris à la dernière minute la route vers la Mer du Nord, au fond, voilà 1 ans que nous ne sommes plus « partis en vacance » ! Bon plan ou pas ? C’est que la presse craint que toute la Belgique ne se rende à la mer, puisque c’est un eu la seule chose que l’on nous autorise. Bon, allé zut, on va tenter le pari. 4h30 de route aller/retour, ce n’est pas cela qui m’arrêterait ! Direction Le Coq, ma destination préférée depuis mon enfance.

Pas temps de monde sur la route, qu’en sera-t-il sur place ? Et bien finalement, nous y avons été plutôt tranquille, ce fut même un peu difficile de se trouver une friterie ouverte dans la jolie partie de la station balnéaire. Balade sur la digue, première découverte de la mer par Padmé, autorisée sur la plage hors saison et même la découverte des cuistaxes pour les enfants ! Je me revoyais à leur âge en vacances à Sparrenduin, le village de vacances où nous partions chaque année.

L’étau se resserrait

L’étau se resserrait

C’était il n’y a même pas 15 jours. On nous annonçait devoir un peu resserrer la vis, les restaurants allaient fermer à nouveau. C’était la mi-octobre, nous avions tout juste pris le rythme de la rentrée, de toutes les activités des enfants, les projets au boulot se mettaient en place, les visites au studio à la maison remontaient. Et pourtant, on le sentait, l’étau se resserrait. Autour de nous des proches et moins proches commençaient à être touchés par ce satané virus.

Ici, nous restions « prudents » depuis le déconfinement, sans pour autant avoir arrêter de vivre. Nous avions choisi de voir le suite de manière positive, en espérant que cette seconde vague n’arrive pas. Rassurés par le screen testing de l’Université et celui de l’école des enfants… Puis en quelques annonces, en quelques jours, les données se sont affolées. La classe de Rose a été mise en quarantaine, celle de Charly quelques jours plus tard, le télétravail s’est ré-imposé, et à nouveau nous avançons, inquiets, vers des semaines incertaines.

Halloween, zoupla, tu passeras à la trappe… Sans le cortège traditionnelle dans le quartier, je me contenterais bien de quelques bruyères et potiron pour égailler ma maison,… avec de la soupe peut-être ! La soirée pyjama des filles, ça se refroidit. Le séjour à Center Park avec nos amis mi-novembre, ça semble compromis. Saint Nicolas, Noël, Nouvel An ressembleront à quoi ? … Je croise les doigts que la situation se calme d’ici le lancement de notre session de Noël au studio,… je croise les doigts.

Lire la suite Lire la suite