Archives de
Étiquette : shadow of memories

Along the edge

Along the edge

BDVD – Le Manoir
BDVD – Le Manoir

C’était il y a bientôt 15 ans, je venais de m’acheter une Playstation 2 et je disposais pour la première fois d’un lecteur DVD sur ma télévision. Je me souviens avoir été séduit par un concept « novateur » à l’époque : le BDVD ! L’idée était de raconter une histoire sous forme de bande dessinée dans laquelle on promenait le lecteur-spectateur qui avait des choix à poser afin de progresser dans l’histoire. Un concept qui me plaisait beaucoup, mais dont le résultat fut au final assez moyen avec un scénario très classique de meurtre dans un château à élucider et un dessin, somme toute, très banal. Pourtant le principe de choix avait un potentiel intéressant et j’ai souvent été par la suite très réceptif à ce genre de démarche comme dans Shadow of Memories (PS2, Konami) ou plus récemment Heavy Rain (PS3, Quantic Dreams).

Si je vous parle de tout cela, c’est que je me suis laissé séduire par une publicité m’invitant à découvrir « Along the Edge », une nouvelle interactive à découvrir sur support tablette ou Steam. À mes yeux, les iPad et déclinaisons sont des outils remplis de chouettes choses noyées dans un fatras de trucs inutiles proposés par l’Apple Store. Je ne trouve qu’assez rarement mon bonheur, mais je me devais ici de vous partager ma joie d’avoir mis le doigt sur quelque chose qui colle parfaitement au média tactile.

Soyons donc clairs dès le départ, Along the Edge n’est pas un jeu vidéo dans la mesure où il n’y pas de « gameplay ». Il s’agit d’un « Interactive Graphic Novel » que l’on pourrait présenter comme un livre illustré où vous aurez à prendre des décisions.

Ca ne vous parle pas ? Surtout ne passez pas votre chemin, laissez-moi vous convaincre.

Glissez-vous sous votre couette, dans votre sofa au coin du feu, dans un petit coin tranquille (que sais-je ?) et commencez l’aventure. Comme dans un bon roman, vous vous retrouvez plongé dans la vie de Daphnée, jeune chercheuse qui vient de décider de tout quitter pour partir loin de la ville…

Along the edge, iPad
Along the edge, iPad

Dès le départ, la situation est floue et on ne vous distille que peu d’informations sur votre vie d’avant et sur ce qui vous attend, mais qu’importe vous voilà déjà plongé dans l’histoire et par-dessus tout, accompagné de splendides fresques numériques réalisées par Nicolas Fouqué. Dès la première page numérique, l’illustrateur a su me captiver et me faire basculer dans l’oeuvre. Or le projet est loin d’être avare en illustrations, elles sont même souvent nombreuses pour poser le décor d’une même situation. Détail, lumière, décor, ambiance… et le charisme des personnages n’est pas en reste ; vous aurez l’occasion de vous en rendre compte, clairement, l’artiste maîtrise à merveille le speed painting, avec 450 dessins annoncés et 20 personnages différents.

Mais Along the Edge n’est bien sûr pas qu’un simple prétexte à vous promener dans un joli portfolio, il y a cette histoire que vous allez vivre. Dans un premier temps il m’a fallu comprendre ce qui se présentait à moi. J’ai d’abord trouvé le texte un peu simple et les choix anodins voire prévisibles. Puis, j’ai compris l’idée. Il ne s’agit pas d’un roman où l’auteur aura à nous décrire les lieux, les visages et les expressions puisque nous avons le support visuel. Les mots et les phrases sont une partie de l’oeuvre et se concentrent sur les sentiments, sur les dialogues et sur tout ce qui se passe dans la tête de Daphné… et par extension dans la nôtre. Notre manière de transposer cela va, de fait, influencer nos choix. Le texte n’en est pourtant pas moins riche : 80.000 mots, l’équivalent d’une livre de 400 pages.

Chaque choix fait se range dans l’une des quatre catégories relativement mystérieuses, présentées en haut de l’écran, qui influenceront la direction du dénouement final… Avec 60 fins différentes, vous aurez de quoi y revenir !

Je vous ai peu parlé jusqu’ici de l’histoire. Personnellement, j’aime être surpris et ne pas trop savoir ce qui m’attend, mais vous aurez peut-être un peu envie que je vous titille ?

Along the edge, iPad

Une fois arrivé dans ce village perdu, découvrant la propriété imposante dont vous venez d’hériter de votre grand-mère, comment réagirez-vous ? Que confierez-vous à votre ex-compagnon venu prendre de vos nouvelles ? Et ces rêves étranges où vous vous retrouvez dans la forêt poursuivie par une ombre. Tout semble bien différent ici, ces croyances anciennes bien ancrées dans la tête des villageois…

long the edge – Un joli petit village, pourtant plein de mystères !
long the edge – Un joli petit village, pourtant plein de mystères !

De fil en aiguille, j’ai trouvé le scénario plus riche, et j’ai longuement hésité sur les choix à faire, voulant rester cohérent dans « mon personnage ». Je m’étais laissé happer dans l’histoire, preuve que le studio bordelais Nova Box avait réussi là une chouette production ! Je me suis donc relancé avec ma dame dans une seconde lecture…

J’ajouterais, en tant que mélomane, que j’ai d’autant plus apprécié l’expérience qu’elle est accompagnée de quelques notes de piano venant poser la juste ambiance par des petites mélodies qui savent rester en mémoire.

Bref, si vous avez besoin d’un peu de quiétude à l’approche des fêtes, si vous cherchez un cadeau original, si vous avez tout simplement envie de vous laisser surprendre, je vous recommande chaudement de vous plonger dans Along the Edge, disponible tant sur l’Apple Store que sur Steam.

Along the Edge, iPad
Along the Edge, iPad
En attendant la pluie

En attendant la pluie

Il pleut averse, la nuit est humide, d’un stick vers le bas et d’une pirouette je mets le frein à main et sors de la voiture… Une ruelle sombre, je m’avance, lentement sous cette foutue pluie… quelques lumières font briller les gouttes de pixels haute définition de ma télévision… Je fouille, je me retourne… raah, déjà je ne sais pas trop que faire, et je m’inquiète que madame, à mes cotés ne s’ennuie… Ah, voilà, j’entre dans un hôtel miteux,… ça discute, je monte les escaliers… Une bonne femme à voir,… elle aurait des infos sur le meurtre.

Heavy Rain - PS3Je réfléchis… des idées me tournent autour de la tête… (X)…. Foutue pluie… Koff, koff, raaah foutue pluie koff, koff…. d’une pirouette je sors mon spray de ma veste, je le secoue un peu… le canapé bouge un peu (/\) pfuuh… Quelques coups de sticks pour frapper à la porte… La bonne femme me remballe, je recommence,… Elle me prend pour un client,.. Hotêl miteux oblige… La pièce est maussade, mais d’un réalisme parfait… Il pleut, il pleut toujours… J’essaie de parler avec elle ([]), de la convaincre de me raconter ce qu’elle sait (O), (O), de la faire marcher aux sentiments…. Son visage à l’air triste, il manque un peu d’émotion, sa voix n’est pas aussi convaincante que la mienne… mais je la regarde à peine… d’une pirouette de la manette et je lui laisse ma carte… je sors…

Heavy Rain - PS3Saleté d’humidité… je vais finir par avoir la crève… un mec, est rentré dans la piaule, le temps je m’occupe de mon ashme… y’a du chahut… j’y retourne… je suis plus très jeune,… mais j’en ai vu d’autre… stick vers la droite… boum boum boum… Le mec rapplique, et rapidement me ferme la porte au nez.. je recommence… la pauvre femme s’est fait rouée de coup,… (caaaaaaaaaarré) et je bourre dans le gras du bonhomme… R1, (X), (X,X,X,X), (triiiiiiiiiiiiiangle)… ca vole dans tous les coins, j’esquive, j’évite et j’en place une… R1,… non R1, pas L1,… rah, merde il m’envoie valser sur la table… la cuisine de l’appartement ne résiste pas à la bagarre… ([]) bien placé, je l’écrase sur la table, (X) j’évite son coup de bouteille… je secoue, je secoue, je vais finir par l’étrangler c’te mec…. pfiuuuh…

Merci.. ben oui, elle peut bien me remercier… c’est la fin du chapitre…

Lire la suite Lire la suite