Archives de
Étiquette : Passage Secret

Roadbook sous le soleil de Toscane

Roadbook sous le soleil de Toscane

J’étais assis à une terrasse napolitaine ensoleillée avec une belle assiette garnie d’une énorme Tomate Mozzarella quand je me suis décidé à envoyer un message à madame. Et si la Toscane, c’était pour cette année ? La Toscane nous fait rêver avec ses belles couleurs, ses bâtisses perdues dans les collines, ses villages pittoresques à l’image de ce film que nous avions regardé il y a déjà bien longtemps, “Sous le soleil de Toscane

Sous le soleil de Toscane
Sous le soleil de Toscane

A 35 ans, la vie jusque-là parfaite de Frances Mayes, écrivain à San Francisco, prend un tour inattendu. Son récent divorce la laisse déprimée, incapable d’écrire. Sa meilleure amie croit qu’elle ne s’en remettra pas et la convainc de partir pour dix jours en Toscane. Sur un coup de tête, Frances achète une villa nommée Bramasole. La propriété a besoin d’être restaurée, mais quel meilleur endroit que le berceau de la Renaissance pour repartir à zéro ?

Nous étions probablement en 2004 lorsque madame et moi avons regardé ce film et il nous aura fallu attendre près de 10 ans avant de tenter un premier voyage dans le nord de l’Italie des Cinque Terra à Venise en passant par le Lac de Guarde, mais sans oser descendre jusqu’à la Toscane. Il est vrai qu’à l’époque, les jumelles n’avaient pas encore 2 ans ! Cette fois c’est à six que nous envisageons l’aventure avec nos enfants de 10, 7, 7 et 3 ans et demi.

Préparation des vacances
Préparation des vacances

Rapidement avec l’aide de l’application Padlet, nous avons rassemblé toutes les bonnes idées que nos amis nous ont recommandées afin de petit à petit définir un périmètre d’action qui nous plairait situé entre Voltère, Sienne et Florence. Nous l’avons dans un premier temps utilisée pour cibler une série de lieux de séjour, y ajouter des notes et un classement puis ensuite afin de répertorier les différentes visites et bons plans qui allaient servir à construire le futur Roadbook en picorant notamment dans d’autres roadtrips de qualité, tel que “Visiter la Toscane, une aventure gastronomique

Télécharger le Roadbook Toscan

Notre point de chute pour l’ensemble du séjour en Toscane sera « Casa Verniano » situé entre Sienne et Volterra, après une série de recherche, parmi les différents endroits répondant à nos critères : accueil d’une famille nombreuses (6 personnes, activités ou infrastructures un minimum adaptées aux enfants : jeux, animaux,…) et situé dans le triangle Sienne – Voltère – Florence.

Agriturismo Casa Verniano
Agriturismo Casa Verniano

Agriturismo Casa Verniano
Loc. Verniano 14/A -, Collalto 53034
Sienne (Sienne)

Le gite “Casa Verniano” se trouve à Colle di Val d’Elsa, entre les villes de Colle Val d’Elsa, Casole d’Elsa, Sienne et Monteriggioni. Parmi les champs cultivés et les forêts vierges, la propriété se compose de cinq logements, avec vue sur les villages de Casole d’Elsa et Querceto. La structure est en mesure de fournir l’hospitalité aux chevaux et cavaliers sur la route.

Dans cette région, les villages typiques sont nombreux, mais difficile dès à présent de savoir ceux qui seront nos préférés, néanmoins beaucoup de nos amis nous ont par exemple recommandé San Gimignano. J’ai donc conçu mon roadbook comme le précédent en rassemblant les différents lieux autour de zones géographiques autour de notre point de chute. Vers Sienne, Vers Florence, Vers Voltère,… mais également en direction du Lac de Trasimène en Ombrie ainsi que vers les côtes toscanes face à l’île d’Elbe.

Je vous laisse ici quelques rapides notes que vous pouvez retrouver de manière plus précises dans le Roadbook à télécharger. Et il me faudra plus que probablement encore affiner celui-ci en y ajoutant des étapes plus “Avec les enfants“, un peu plus difficile à préparer que lorsque nous partons en France. En effet, les sites internets francophones offrent peu d’informations à ce sujet, et même avec quelques mots clé en italien, j’ai un peu de mal à trouver des activités plus adaptées aux enfants autres que les visites touristiques…. j’affinerais donc encore avec un “Le 6 migliori cose da fare nel Chianti per famiglie con bambini

Enfin, depuis la Belgique, il faut compter entre 12h30 et 13h de route. Nous pouvons faire une première étape en Alsace (Riquewir, Kaysenberg, Eguishem ou Colmar) puis une seconde au Lac de Come après avoir traverser la Suisse avec la vignette !

Lire la suite Lire la suite

Une fois les enfants au lit…

Une fois les enfants au lit…

Bref, vendredi soir, nous avons mis les enfants tôt au lit ! Ah ben, elle est pas bien grande la nouvelle PS4 en fait, et où ont-ils cachés le bouton Power ? Bon allé, laissons ces constations de vieux croûtons et le temps d’emballer un colis pour mondial relay, bref, 2 heures plus tard, c’était le moment pour la première impression avec Resident Evil 7,.. sans les lunettes VR, merci bien !

Mais où est l’effet “Wouaw” !? Ah je dois quand même bien avouer que je reste encore un peu sur ma faim quand à ce que la nouvelle console de Sony a dans le ventre. Autant je me souviens avoir été époustouflé par la Playstation 2 et Devil May Cry (Capcom) ainsi que la Playstation 3 avec Ratchet & Clang (Insomniak) et Uncharted (Naught Dog), ici je n’ai pas vraiment l’impression d’être tellement plus ébloui qu’avec Skyrim, The Last of Us ou Beyond : Two Souls les récents grosses claques vidéo-ludiques auxquels j’ai joué. Certes, je vois bien que les textures sont bien plus réalistes, les vielles pierres, de nombreux détails dans la maison,… mais en même temps tout cela est diablement statique ! Et c’est d’autant plus frappant lorsque l’on se fraie son chemin dans les bois…

Mais peut-être bien, que trop concentré à ne pas faire une mauvaise rencontre, j’ai probablement moins profité du paysage que lorsque je parcourais les larges contrées du monde de Skyrim…

Resident Evil 7 - Beaucoup de détails, mais statiques
Resident Evil 7 – Beaucoup de détails, mais statiques

Car, côté ambiance, pas de problème, ça fout les chochottes ! Sur ce coup, là c’est plutôt réussi. Bien sur, je n’en suis pas loin du tout, 1 grosse heure de jeu. On sent pour l’heure une franche rupture avec les précédents volets de Résident Evil, c’était osé de mettre de coté les manigances de la multinationale Umbrella toujours prête à tester de nouveau virus et mutations génétiques…, cela offre de fait moins ce sentiment “allé hop, on va dégommer du zombie, no panic“. Manette à la main, je ressens nettement plus les mêmes sensations qu’à Silent Hill, le concurrent historique dont l’épisode mort-né a clairement inspiré l’équipe de Capcom…

Bref, c’est l’inconnu à chaque détour de couloir… même si jusqu’ici, je me sens encore dans un labyrinthe très dirigiste.

Hier encore, on m’avait dit “Le scénario tient sur un timbre poste !” (Je sais, BLow, j’ai un peu édulcoré tes dires). Ma fois, est-ce que l’excellent film “Détour Mortelle” dispose d’un scénario plus complexe ? Non, par contre, notre gaillard, Ethan, n’est franchement pas bavard. Il trouve des trucs, des infos, et ne dit mot ! Donc, en gros, sa femme a disparu depuis 3 ans, il reçoit un mail qui l’envoie à l’autre bout du pays, dans une maison abandonnée dans le bayou, il entre, il tombe sur une K7 vidéo plutôt glauque, suit le passage secret… et trouve son épouse, enfermée et complètement déboussolée… prisonnière de “gens” visiblement pas net du tout. Et il te sort 2 répliques… Bon, je veux bien, c’est le début du jeu, mais réduire le tout à : Cherche Mia, Trouve Mia, Tue Mia (ah zut, ça c’est un spoiler)… Ca casse pas mal tout le travail fait autour d’un beau nouveau moteur de jeu…

Lire la suite Lire la suite

4 mois plus tard…

4 mois plus tard…

Rose, 4 mois

Et bien, j’ai envie de vous dire que 4 mois plus tard, nous voici à plonger pour de bons dans un retour à la réalité. Notre petite Rose est donc entrée à la crèche où tout semble bien se passer. Cela veut dire aussi que je pars le matin avec les 4 as en voiture pour déposer tout le monde, un peu plus rythmé mais cela se passe bien pour l’instant, le passage secret permettant de passer de la crèche à l’école me permet de gagner plus de temps que je ne l’imaginais !

Cela veut dire aussi que madame a repris le boulot, que l’on a donc un peu moins de temps pour être tous ensemble, pour gérer la maison, les devoirs, et compagnie.. Bref, c’est plus fatiguant, mais quand le soleil sera ENFIN de retour, je suis certain que cela ira bien !

4 mois donc ma petite Rose, cela file à toute vitesse. Quand je vois les petits nouveaux nés qui viennent d’arriver en cet hivernal mois d’Avril, j’ai déjà du mal à me souvenir que tu étais si petite ! Tu te tortilles dans tous les sens, lançant tes bras par dessus bord avec l’envie de vivre dès maintenant parmi tes frère et soeurs ! A pour sur, tu as le tonus de ton grand frère, il n’y a aucun doute là dessus.

Je me réjouis que le soleil soit de retour pour pouvoir enfin prévoir quelques sorties… Pairi Daisa ? La mer ? Efteling ? Forestia ? J’ai grand besoin d’aller prendre l’air en famille en tout cas.

A trois jours du déménagement…

A trois jours du déménagement…

Le living - carrelage imitation parquet

Bon, nous sommes mercredi soir et samedi, c’est le grand jour du déménagement ! Je commence à avoir du mal à faire le point, nous vivons clairement au jour le jour ! Que ce soit pour les tâches à faire dans la nouvelle maison, celles à faire pour préparer tout ce qu’il faut emporter dans l’ancienne, ce que l’on mange, ce qu’il faut acheter comme outillages ou encore où seront les enfants demain. Qu’est-ce qui est au fond le plus difficile, se demander s’ils auront terminer la pose du carrelage demain ou arriver à démonter une scrongneugeux d’armoire IKEA PAX avec trois monstres qui courent partout !

Sacrénondenon, mais ils n’ont jamais été autant déchainer que durant ces vacances ! C’est à devenir fou ! Quoi qu’il en soit, chaque jour une série d’inquiétude se dissipent, d’autres s’ajoutent, praceque la liste des choses à faire longues, vraiment longues…. mais quoi qu’il en soit, je reste confiant que la maison soit dans un état correct pour pouvoir nous accueillir, famille, enfant et meubles ce weekend, comme convenu !

Un petit bout de la salle de bain, un petit rayon de soleil

D’ailleurs aujourd’hui la salle de bain a reçu son coup de boost : murs et sol sont maintenant carrelés et le résultat que je garde pour la fin est une belle réussite, je suis content de mon projet. Il reste tout de même encore à y installer tous les éléments sanitaires… mais on reste dans les temps. Il faut encore terminer de brancher les derniers radiateurs afin de pouvoir faire tourner la chaudière et s’assurer que tout est bon sur ce point.

Lire la suite Lire la suite

Et moi, je jouais à Moktar !

Et moi, je jouais à Moktar !

Hé oui, pendant que vous étiez devant votre télévision à trouver les diamants cachés de Sonic et la Star Zone cachée de Super Mario World, moi je partais au secours de la Zoubida sur mon tapis volant ! Comme je vous en avais déjà parlé, quand CJ était petit, les consoles de jeux n’étaient pas admises à la maison. J’avais eu le privilège d’être l’un des premiers équipé informatiquement dans le quartier, avec mon super Commodore 64, mais il fallait bien admettre qu’en ce début des Nineties, il commençait à faire pâle figure au coté des Megadrive et Super Nintendo…

Ceci dit, mes deux meilleurs amis n’avaient pas plus de consoles que moi chez eux à cette époque… Allait commencer la grande aventure du jeu sur PC ! Bon, il fallait bien admettre que celui que nous avions à la maison était loin de me donner envie. Avec son écran monochrome et son beeper intégré, il n’avait pas grand chose pour rivaliser coté jeu avec le commodore 64, si ce n’est un chargement un peu plus rapide. Mais fallait-il encore en trouver, puisque le paternel avait choisi de brider l’appareil avec un lecteur 5’1/4 à l’ancienne.

C’est donc avec mes amis Alain, Julien et Vivien que j’allais partir en quête de substituts de Super Mario, et l’un des premiers titres à faire son effet sera Blues Brothers réalisé par les français de Titus. Plus que probablement très inspiré par Tic & Tac : Rangers du Risque sur NES, ce jeu de plate-forme en utilise une mécanique assez similaire, la possibilité de contrôler deux personnages en même dans un jeu de plate-forme, où nos deux héros peuvent ramasser des caisses, qui leur serviront d’armes contre leur ennemis ! Graphiquement le jeu est bien réussi et offre en mode VGA, un style graphique un poil au dessus des jeux NES. Les musiques reprennent les thèmes de Blues Brothers, et même en mode PC Speaker, le résultat est attractif. Séduit par la qualité du jeu, je serai alors à l’affut des jeux suivants que seront notamment la série Prehistorik et Les Aventures de Moktar.

Moktar, Moktar, mais oui bien sur ! C’était l’amoureux de la Zoubida, celle-là même qui offrait une nouvelle place dans le TOP 50 à l’humoriste français Vincent Lagaff. Si pour moi à l’époque Moktar était le meilleur jeu de plate-forme de tous les temps, sur mon PC, du coté de chez Titus le projet Moktar était un projet tout ce qu’il y a de plus alimentaire. Réaliser un jeu vidéo sur ce que nous appellerions maintenant un buzz, en 2 ou 3 mois, en reprenant le code déjà pondu dans Prehistorik et Blues Brothers, dixit le chouette article publié dans le Pix n Love #15, dont j’ai terminé la lecture pendant mes vacances.


YouTube Direkt

Lire la suite Lire la suite