Archives de
Étiquette : ordinateur

Joyeux anniversaire Jazz Jackrabbit !

Joyeux anniversaire Jazz Jackrabbit !

Il y a quelques semaines, la série Jazz JackRabbit soufflait les 20 ans de la sortie de son 2e épisode. Pour l’occasion les fans musicos du lapin vert offraient à la communauté un très bel album d’arrangements modernes des thèmes musicaux de la série ! Ah, que me racontes-tu là, Franqui… « personne ne connait Jazz JackRabbit !? » Une petite séquence Playhistoire s’impose donc… Je vais vous parler de ce temps où Epic Mega Games n’était ni synonyme d’Unreal Engine et encore moins de Fortnite.

Début des années 90, bon nombre de mes copains de classe reçoivent une Megadrive pour jouer à Sonic le hérisson, devenu le symbole des jeux vidéo « cool ». Moi, je fais partie de ceux qui ont à la maison un ordinateur et non une console. Si graphiquement les PC de l’époque proposent des expériences vidéoludiques novatrices avec des simulations en 3D vectorielle toujours plus réussies et des jeux d’aventure Point & Clic aux couleurs chatoyantes, je suis bien forcé de constater que les jeux de plate-forme que j’affectionne tant y sont bien moins fréquents. En effet, l’une des difficultés du monde PC à l’époque est que ces machines embarquent des composants relativement disparates dont notamment les cartes graphiques. Cette diversité de performances rend difficile la réalisation d’un scrolling concluant des sprites à l’écran. À l’époque par exemple, les versions MS-DOS des jeux français de Titus reposent alors sur une technique d’écrans qui scrollent brutalement lorsque le personnage se rapproche du bord (je vous invite au besoin à relire mon test des Aventures de Moktar). Ce sera l’arrivée des titres de la génération « sharewares » américains qui viendra bouleverser le paysage PC avec le premier épisode de Keen Commander signé Apogee – ID Software et Jill of the Jungle, proposé par le « studio concurrent » Epic Mega Games.

Les aventures de Keen Commander, Jill of the Jungle, Duke Nukem et autres Bio Menace reposent sur ce modèle économique du shareware qui n’a évidemment pas eu le même impact chez nous. Les studios proposent en « téléchargement » gratuit le 1er épisode de ce qui se présente souvent comme une trilogie. Les autres titres pouvant ensuite être téléchargés sur un BBS, l’ancêtre d’internet, et ce de manière payante voire commandés par vente par correspondance. Ici en Belgique, ces jeux « gratuits » se retrouvent en cadeau dans des magasines spécialisés, dans des packagings à bas prix de grande surface ou un peu plus tard dans des compilations de jeux sur CD-Rom.

Bien entendu, les influences du monde console sont importantes. Si Keen Commander tente de reproduire avec suffisamment de distance les mécaniques de gameplay et surtout le scrolling efficace du premier Super Mario Bros, Jill of the Jungle se rapproche plutôt de Metroid et Bio Menace de la série Contra… Mais nous sommes bien loin d’envisager l’équivalent d’un Sonic sur PC, d’autant que la plupart de ces titres se limitent à exploiter les 16 couleurs du mode graphique EGA pour offrir un scrolling fluide.

La guerre des mascottes - Pix'n Love Editions
La guerre des mascottes – Pix’n Love Editions

L’arrivé de Sonic the Hedgehog en 1991 va bousculer le monde du jeu de plateforme. Là où la majorité des héros avaient une forme humaine, les mascottes vont petit à petit inverser la tendance comme nous le raconte William Audureau dans son excellent ouvrage « La Guerre des Mascottes » édité chez Pix’n Love en 2016. Un singe chez Nintendo, un renard chez Titus, un chat chez Accolade, une chauve-souris chez Sunsoft, un écureuil chez Ocean, une fourmi chez Gremlin Graphics, un lézard chez Crystal Dynamics aux cotés des nombreux personnages de Disney et autres Looney Tunes, les rayons de jeux vidéo se retrouvent envahis !

Alors qu’Epic Mega Games assoit un temps sa réussite sur une série de jeux de flipper très réussi (Epic Pinball), elle recrute dans son équipe Arjan Brussee. Democoder talentueux,  il s’attaquera depuis les Pays-Bas à un projet reposant sur un moteur graphique proposant une action très rapide à l’instar de Sonic bien entendu, mais également de Zool sorti sur Amiga et PC. Au début du projet, le héros pressenti devait être le cosmonaute hollandais Wubbo Ockels, afin d’offrir un titre dans l’esprit de Megaman, mais en plus nerveux. Cependant le thème spatial n’était alors plus aussi vendeur que la déferlante de mascottes… Notre cosmonaute se transforme alors en lapin vert repoussant l’invasion de tortues de l’espace ayant kidnappé Eva, la princesse de Karotus. Un lapin vert créé par le comparse de Arjan, Cliff Bleszinski.

Lire la suite Lire la suite

Quand la batterie gonfle

Quand la batterie gonfle

J’en avais déjà entendu parler sur la toile de smartphones et ordinateurs dont la batterie gonfle voire, explose. La semaine “mon” brave et fidèle premier Mac Book Pro en fonction depuis 6 ans au bureau vient de se faire changer la batterie. En gonflant, la batterie avait soulevé le touchpad de la machine ce qui a permis de se rendre compte assez tôt du problème. Difficile pour l’heure de comprendre mieux ce qui a pu entrainer ce soucis, mais je me dois de garder cela à l’oeil. Si le Mac Book Pro du bureau est un modèle ‘Late 2011’, j’ai à la maison un ‘Mid 2012’ qui potentiellement est équipé de la même structure, la différence fondamentale entre les deux étant le chipset ATI pour le premier et un chipset graphique Nvidia pour le plus récent.

Malgré ce soucis, je dois bien admettre que ces machines sont robustes pour des portables dédiés au montage vidéo. Elles gardent par ailleurs l’avantage d’une connectique plus efficace que les nouveaux modèles limités à des ports USB-C avec notamment un port FireWire pour caméra HDV, ce qui me permet d’utiliser plus aisément le logiciel Wirecast en double caméra.

C’était un temps pourtant pas si lointain où acheter un ordinateur Apple était signe de qualité et d’investissement dans le temps…

Charly, 9 ans…

Charly, 9 ans…

9 ans. Voilà 9 ans que ta maman et moi avions pris rendez-vous avec toi à la maternité. Voilà 9 ans que tu es venus chambouler notre petite vie à deux. S’il y a bien une chose à laquelle on est pas préparé, c’est à ce que l’arrivée d’un enfant va changer dans ce que l’on est comme individu. Ce jour là, je suis devenu papa, je suis devenu ton papa, et tout est devenu différent à mes yeux !

Aujourd’hui, j’ai presque du mal à me souvenir de ce tout petit Charly que tu étais et je me dis, quelle chance j’ai d’avoir conservé toutes ces photos et mes petites vidéos pour te voir grandir, année après année. Tu as 9 ans, et tu montres de plus en plus cet air de petit ado entre deux frimousses de Chacha. J’ai encore droit à de bons câlins, mais à tes mauvais yeux quand il est temps d’arrêter de jouer sur ta tablette ; ) Oui, tu aimes construire et créer. Que ce soit sur ta tablette, sur l’ordinateur de maman mais aussi sur papier, avec tes jouets ou dans ta tête. Rien ne semble arrêter ton imagination !

Depuis peu, ce qui te plait, ce sont les pneus, les roues, les jantes, les enjoliveurs de voitures ! Je t’avoue que je ne m’y attendait pas ! C’est arrivé un peu par hasard, le jour où je suis rentré à la maison avec un enjoliveur en moins… Cela a éveillé en toi quelques chose. Nous en avons même profité de l’occasion pour découvrir ensemble mes vieux jeux-vidéo de voitures à la Need For Speed. Tu grandis, mais j’aime te voir jouer avec tes Playmobil, inventer des histoires, partager avec toi la découverte de mes anciens jouets et livres d’enfant… Se lancer dans la lecture de l’Histoire sans Fin est un moment que j’apprécie beaucoup !

Bref, nous terminerons donc avec quelques photos de ton anniversaire passé avec la famille et quelques uns des amis : Elyn, Juliette, Zélie, Nathan, Germain, Basile, Romeo,…

 

A quoi ressemble ma musique

A quoi ressemble ma musique

Voilà bientôt 23 ans que mon ordinateur est devenu mon instrument de musique. Les outils ont évolué, les sons aussi… quoi que, mais la technique est resté fortement similaire. S’il y eu un temps où je composais pas loin de 20 titres par mois, une époque où j’ai tout mis de coté… depuis quelques années, je me suis construis une base simple et facile à lancer n’importe quand, qui me permet en 60 minutes chrono de composer un trucs intéressant. J’ai fini par me faire à l’austérité d’Open Modplug Tracker qui me permet de piloter essentiellement une instance d’instrument virtuel VSTi très léger issus du monde de la Demoscène : 4Klang. Ce dernier m’offre une palette sonore pure, nano, légère que j’aime tout particulièrement. Dans cette exemple, j’ai tenté d’y ajouter 64Klang2, qui pourrait être son grand frère et qui permet de créer des sons au départ de générateur plus complexe. Je manque encore de pratique, mais j’avais pu y créer un son plus moderne il y a quelques temps que j’ai intégré dans cette nouvelle composition : Lightboard – Oxygène.

Oki, we need a new audiotrack for our forcoming MOOC. So here is how i feel about this new lightboard technology ! I’m searching about… how sounds an O² molecule and i finally find a result ! Thats sounds more trance electro track still using OpenModplugTracker and 4KLang and some more modern sounds out of 64Klang2. Credits : Jeff,Ani,Olo,Sam,Thibault,Zavie,Virgill

15 ans de métier

15 ans de métier

Cet été, je fête donc mes 15 ans de travail à l’ULg devenue ULiège il y a quelques semaines ! C’était le 1° aout 2002 que j’entrais dans le service du professeur Dieudonné Leclercq, à quelques jours du grand déménagement vers le bunker du B9. L’une de mes tâches toucherait notamment à la vidéo numérique… Que de chemin parcouru depuis lors !

Pensez donc, en dehors de l’université la plupart des internautes belges utilisaient encore une connexion “modem”, Il était encore impensable de prévoir l’arrivée de services tels que Youtube ou Skype ! Je disposais donc d’un caméscope SONY Mini-DV auquel j’allais rapidement adjoindre un micro un peu plus professionnel ! Les vidéos étaient ensuite récupérées via une carte PCI Pinnacle DV-500 dans Adobe Première 6 sur mon ordinateur dernier cri, un AMD à coeur unique cadencé à 1800mhz acheté chez Ordi.com !

De cette approche artisanale alliant technologie et pédagogie, de nombreux projets ont vu le jour jusqu’à la mise en place de manière plus ambitieuse de notre studio de production vidéo il y a trois ans, mais entre ces deux extrêmes j’ai vécu la création du portail eAgora, les vidéo-conférences Formasup avec la Lituanie, le début du streaming de la CUP avec la faculté de droit et la logistique technique du colloque ADME… et bien sur le lancement du projet MOOC qui nous anime depuis l’année dernière !

15 années de métier se fut aussi des rencontres enrichissantes avec des collègues et amis ! Certains aillant parfois pris d’autres routes.

Je reste en tout cas enthousiaste et curieux de savoir ce que l’avenir me réserve en la matière !

Lire la suite Lire la suite