Archives de
Étiquette : Labyrinth

Liège immobile

Liège immobile

Marre marre marre marre des bouchons
des autoroutes, des autos, des travaux, des camions
marre marre marre marre des bouchons
coincés comme des sardines dans des caisses a savon

Aah, mon cher Jean-Luc, elle me faisait bien rire ta chanson en 2009… C’est qu’à cette époque, ici en région liégeoise, les bouchons n’étaient pas aussi communs… Mais ces dernières semaines, avec la fermeture du tunnel de Cointes (l’axe permettant le transit autoroutier à travers Liège), les nombreux travaux entre autre aux abords de l’école du grand (Embourg), sur la jonction stratégique entre « chez nous » et les écoles (au niveau du CHU), l’interdiction des camions à circuler dans Liège (et maintenant Esneux) qui concentre la circulation vers la Route du Condroz, les plans B de tous les automobilistes à l’arrêt,… Chaque matin est un défi pour arriver à rejoindre les écoles avant le début des cours !!!

Certes, je ne me voile pas la face. Nous savions parfaitement qu’ajouter une école secondaire dans l’équation clôturait ce chapitre extraordinaire d’une mobilité tellement facile. 11 minutes entre la maison et l’école/bureau de papa, la tournée s’orientant dorénavant à 32 minutes.

Mais actuellement la tournée frisent les 60 minutes… et quand bien même splittons sur deux voitures, les 11 minutes d’avant se transforment en 27 minutes ! … Ah, quoi ? Et ils viennent de fermer le passage à niveau de Mery qui permet de rejoindre Tilff… Soyons fous !

A cela bien sur, s’ajoutent les nombreuses activités extra-scolaires de nos 4 morlocs… et pas de chance, la moitié d’entre elles impliquent d’emprunter l’accès entre Boncelles vers le CHU,… ce petit tronçon fermé jusqu’à Noël qui impliquent d’aller se plonger un peu plus loin dans d’interminables bouchons…

Marre, marre marre des bouchons
Marre, marre marre des bouchons
Camion sur la route... ben oui, on a justement été revoir Henri Dès en concert à Durbuy !
Camion sur la route… ben oui, on a justement été revoir Henri Dès en concert à Durbuy !

Oh, je ne suis probablement pas à plaindre. A Bruxelles c’est pire… Mais voici peut-être ce à quoi ressemblera dans 10 ans notre quotidien,… non plus en attendant que les travaux soient terminés, mais de manière définitive ! Alors en attendant, râler sur les bouchons, me fait du bien ! Tiens aujourd’hui, vendredi ça roulait mieux, on était presque sous les 40 minutes, et déjà les camions sur la route qui font prout, prout, prout nous font presque rire avec les filles !

Lire la suite Lire la suite

Les films du mois : Le Labyrinthe – Remède mortel

Les films du mois : Le Labyrinthe – Remède mortel

Ce mois de février n’aura pas été marqué par un grand nombre de films… nous avons surtout passé du temps à beancher la série Fais pas ci, Fais pas ça ; )

Le labyrinthe : remède mortel (8/10)

Sans être le film de l’année, le point final de la trilogie tirée du roman Labyrinthe s en sort plus qu’honorablement. Après un deuxième film pas vraiment réussi au scénario trop tranché face au début de l histoire. ce troisième film convainc tout particulièrement avec un ambiance très réussie.

La Confession (8/10)

Belle joute autour de l’amour et la foi entre un jeune prêtre et une jeune femme au tempérament fort durant la grande guerre.

2017 coté ciné

2017 coté ciné

2017 semblerait presque déjà loin, mais c’est pourtant encore l’heure où j’aime à m’attarder sur quelques statistiques. En 2017, nous nous sommes abonnés à Netflix. Je pensais y trouver de nombreux bons films à voir en plus des séries dont regorgent le service de VOD. J’étais donc attelé pendant les vacances à comparer les sources des « bons films » vu en 2017, 2016 et 2015. Les films prix en compte dans chacun de ces graphiques ont été vu entièrement pour la première durant l’année ciblée (et ce même s’ils sont plus anciens). De plus, seuls les films auxquels j’ai attribué la note de 8/10 auront été pris en compte. C’est ainsi que par exemple, en 2017 je découvrais pour la première fois Dirty Dancing…

L’idée de m’intéresser à ce graphique m’est venue essentiellement en me posant la question suivante : « BeTV, chaine à contenu payant, continue-t-elle toujours à m’offrir suffisamment de bons films ? » Il est vrai que j’avais en début d’année le sentiment que les films proposés collaient moins à mes gouts. Statistiquement, cela se confirme je n’ai vu que 13 bons films cette année contre 16 les années précédentes, mais c’est essentiellement dû au fait que nous avons été un peu plus au cinéma. Cette fréquentation plus régulière des salles obscures impliquant dès lors que les bons films programmées sur BeTV, nous les avons déjà vus. Il intéressant également de constater qu’entre l’offre de Netflix qui propose quelques bons anciens films en VOD haute définition et la box Evasion, bien plus efficace que l’ancien Voocorder, le besoin en achat de film sur support physique s’est réduit depuis 2015 !

Mission réussie pour Valérian et Laureline !
Mission réussie pour Valérian et Laureline !

Parmi mes films préférés de cette années 2017 on retrouve Beauté Cachée avec Will Smith, la pétillante comédie musicale La la land, la magnifique ré-écriture de La Belle et la Bête dans un décors extraordinaire, un peu de romance teenage avec Everything Everything mais également deux surprises inattendues ! Santa & Cie, le conte de Noël plus que réussi d’Alain Chabat et le film d’animation très touchant, Ma vie de Courgette.

ma critique du dernier Star Wars sur SensCritique
Force où es-tu ?

Enfin le grand absent de ce lot de meilleurs films 2017, c’est bien le dernier Star Wars qui n’était pour moi pas du tout à la hauteur face par exemple à la belle réussite que fut le passage de l’univers de Valérian sur le grand écran !

Bref, pour conclure, j’ai eu plus l’impression d’être devant un de ces énième films de super héros à la Marvel (un de ces films que je déteste) qu’autre chose… Un peu comme si la Force nous avait quittée. Le film n’en est pas pour autant mauvais, mais ce ne sera clairement pas mon Star Wars préféré. (A lire sur SensCritique)

Lire la suite Lire la suite

Inside Ze Cube

Inside Ze Cube

Inside³
Inside³

Quelques anciens de Be-Games se sont rassemblés autour du site Site-Geek, on n’y parle pas que de jeux-vidéo et aujourd’hui y est présenté un concept très sympathique de casse-tête à la sauce un peu geek… L’idée est simple, une bille qui doit se promener dans un labyrinthe… Un labyrinthe enfermé dans un cube, un labyrinthe à étage… Vos seuls repères : un plan, parfois incomplet, et vos sensations… J’en connais plus d’un qui apprécieraient le concept !

Vous aimez les casse-têtes ? Vous kiffez les labyrinthes et les trucs capables de vous rendre dingues pendant des heures ? Si la réponse est oui alors vous devez lire l’article suivant. Si la réponse est non, lisez quand même, vous pourriez vraiment apprécier ce qui suit. Récemment j’ai eu l’occasion de découvrir « Inside Ze Cube » de la société Inside et je voudrais vous expliquer le concept et le fonctionnement pour que vous aussi vous rejoigniez la communauté. Le concept est simple. Il s’agit d’un cube en plastique composé de 7 couches avec un labyrinthe différent sur chaque couche où le but est de réussir à traverser les différents labyrinthes pour faire parvenir la bille en bas du cube. Facile ? Ah non j’ai oublié de vous dire, vous ne voyez bien-sûr pas les labyrinthes à travers donc il vous faudra estimer où vous vous situez sur base du petit plan des différentes couches qui se situe sur le cube même. (A découvrir sur Site-Geek.fr)

Pacman Syndrome : Créer des jeux de plate-forme en les dessinant !

Pacman Syndrome : Créer des jeux de plate-forme en les dessinant !

Pixel Press
Pixel Press

Alors voilà clairement le genre de truc que j’aurais adoré étant ados. Il faut dire qu’à l’époque, je venais tous les mois trouver mon petit frère avec des dessins de niveaux et des stages pour des nouveaux jeux-vidéo que j’avais en tête… Il n’avait pas encore eu le temps de faire quelques sprites que je venais avec une nouvelle idée. Alors si à l’époque il avait suffit de faire une photo d’un niveau pour qu’il prenne vie !? C’est que propose l’application Pixel Press…

Une application iOS va tenter de résoudre la plupart des problèmes liés au développement de jeu, avec l’aide d’une feuille de papier, d’un crayon et d’une gomme. Pixel Press, développé par Robin Rath, consiste en effet en deux étapes, la première étant la plus amusante : griffonner les niveaux d’un jeu de plateformes en dessinant les différents obstacles et le cheminement que devra emprunter le joueur pour parvenir à la fin des tableaux. Pour ce faire, un jeu d’instruction très simple (un X signifie une pique, par exemple) est proposé. La deuxième étape consiste à simplement photographier la feuille avec l’appareil photo d’un iPad ou d’un iPhone. L’application va ensuite mouliner les tableaux pour en générer un jeu à la Super Mario ! Les différents éléments sont personnalisables : textures, personnages, bande-son, etc. Si le concept de base reste le jeu de plateformes, à l’avenir Pixel Press pourrait offrir d’autres gameplays comme des jeux de course. (Un article à lire dans le Journal du Geek)

Niveau pour Logic Labyrinthe.
Niveau pour Logic Labyrinthe.