Archives de
Étiquette : dune

Parlons de culture vidéoludique et des histoires du jeu vidéo.

Parlons de culture vidéoludique et des histoires du jeu vidéo.

Faire se rejoindre ma passion de la culture du monde du jeu vidéo et mon travail de production de vidéos pédagogiques à l’Université de Liège, voilà plus que probablement un cas de figure auquel je ne m’attendais pas il y a encore quelques années. Et pourtant, ce 1er mars démarrait le nouveau MOOC réalisé par l’Université de Liège et le Liège Game Lab, un projet entamé il y a près de 2 ans avec Bjorn Olav Dozo avec qui nous venions de finaliser le MOOC “Il était une fois la littérature jeunesse” et l’équipe du Liège Game Lab.

Quelle histoire du jeu vidéo ?
Quelle histoire du jeu vidéo ?

Mais pour aujourd’hui, je change de chapeau en vous parlant de MOOC et je profite de l’occasion pour approfondir ma culture vidéoludique et partage avec vous mes réflexions liées au premier module de ce cours en ligne ouvert à tous, premier module centré autour de l’histoire du jeu-vidéo… ou plutôt des différentes histoires du jeu vidéo. Dans cette première capsule vidéo introductive du sujet, Bjorn Olav Dozo, enseignant-chercheur à l’Université de Liège, en charge des humanités numériques et des cultures populaires développe en effet qu’il y a bien des manières de raconter l’histoire du jeu-vidéo. Celle de jeux clés, de machines, de licences ou d’auteurs. Et pourquoi au fond pourquoi certaine et plutôt que d’autres.

Quelle histoire du jeu vidéo ?

Amateur de Playhistoire depuis déjà 10 ans, j’ai déjà engloutis de nombreux ouvrages racontant l’histoire du jeu vidéo. Si beaucoup d’éléments clés sont récurrents, chacun d’eux s’arrêtent sur des jeux, des machines, des licences ou des auteurs qui n’évoquent pas toujours avec autant d’intérêt l’histoire du jeu vidéo telle que je l’ai vécue.

Lire la suite Lire la suite

Powerglove, la bande son Amiga

Powerglove, la bande son Amiga

Powerglove - C64
Powerglove – C64

2230, les ressources fossiles de notre monde sont épuisées et tout repose sur la production souterraine de deux réacteurs thermiques qui ont bien du mal à soutenir les demandes. Or une explosion a été rapportée au Pôle Nord où le réacteur semble détruit, mais le contact a été perdu avec les ingénieurs et les robots de secours ont été semble-t-il perdu. Sans cet apport énergétique, la vie plusieurs milliard d’être humain est compromise et seule la récupération des 5 diamants permettant de remettre en route les système de backup pourrait leur sauver la vie. Enfilez votre combinaison de survie et équipez-vous de votre Powerglove pour vous protéger des robots de maintenance !

Vous êtes notre dernier espoir ! (Lazycow)

C’est pour moi à la fin de l’été 2013 que commence l’aventure Powerglove !
Powerglove - C64 version
Powerglove – C64 version

Mon frangin Pype me fait alors découvrir un nouveau jeu pour Commodore 64 alors en cours de développement, un nouveau titre autour de Pharaoh’s Curse, jeu que j’adorais il y a 30 ans de cela ! Au bout de quelques temps, je me décide à prendre contact avec Lazycow, le développeur du projet pour lui proposer mes compétences musicales ! Il travaille alors sur un autre jeu, Powerglove développé autour du même moteur de jeu pour le C64.

Waouw, sacrée mission dans laquelle je m’embarque, car coté musique, au début des années 90, ce que j’avais réussi à faire sortir de mon Commodore était loin d’être du niveau des Christ Huelsbeck, Rob Hubbard et autres Jeroen Tel… D’ailleurs Peut-être vous souvenez-vous encore des deux titres composés pour l’occasion fin 2013 avec Goat Tracker, déjà présent dans l’album Super CJ Land ?

Après quelques discussions avec Matthias ‘Lazycow’ Bock, développeur du jeuje choisi donc créer une ambiance musicale oppressante, mais aussi quelques chose qui donnerait envie aux joueurs de se surpasser pour en découvrir plus de la bande son, comme lorsque je jouais à Loco’64, Warhawk ou DNA Warrior. Le projet Commodore devant tenir sur seulement 16ko, je m’étais donc focalisé sur une seule musique “ingame” et un intro qui furent terminée fin 2013 avant la mise en commerce du jeu sur cartouche C64 à la fin de l’été 2014.

En mars 2015, Matt me fait savoir qu’il envisage de retravailler son metroïd-like dans une version plus ambitieuse dédiée à l’Amiga 500, sa machine prédilection. De nouvelles musiques sont donc les bien venues, cette fois au format .MOD de Pro Tracker, un format en 4 pistes que je maitrise plus ou moins bien, puisque voilà maintenant plus de 20 ans que je compose dans les formats Soundtrackers !

Powerglove - Amiga (Lazycow), Title Screen
Powerglove – Amiga (Lazycow), Title Screen

Tout d’abord, je voulais conserver l’ambiance initiée dans la version C64, à savoir démarrer avec juste quelques sons et petit à petit construire une mélodie plus structurées. Mais quel est la meilleure approche ? Faire sortir de l’Amiga 500 des sons inimaginables en partant de sonorités modernes ou m’approcher de l’essence sonore des jeux-vidéos des nineties ? Je pense que si je n’avais été qu’un Gamer, c’est le second choix qui m’aurait le plus interpellé. J’ai donc dans un premier temps tenté de me faire une sélection de quelques bandes sons que je trouvais particulièrement marquantes et adaptées à Powerglove : Shadow of the Beast 2 de Tim & Lee Wright, Pinball Fantasies de Olof Gustafsson, Project X d’Allister Brimble ou encore Dune de Stéphane Picq. La recherche fut longue et parsemée de fausses pistes avant de trouver l’idée parfaite pour composer le thème principal du jeu ainsi que l’intro musicale du jeu, allant également puiser dans mes idées de musiques composées pour Out’m up (P.P.P. Team Software) ou pour Where is hidden the Xmas tree (LabSET)…

Lire la suite Lire la suite

La saga des jeux vidéos

La saga des jeux vidéos

Et voilà, bouquin terminé !! Et je vous avoue que ce n’était pas gagné… Depuis bientot 2 ans et demi je mange régulièrement des ouvrages paru aux éditions Pix n Love, les moogs bien sur, mais également d’autres ouvrages plus ciblé tel que L’histoire de Nintendo… l’année dernière, la jolie couverture de la Sage des jeux Vidéos m’avait drôlement attiré… mais une fois reçu, comme un gosse je me suis dit : “Où sont les images ?” C’est qu’il est bien difficile de traiter du jeux vidéo sans la moindre image,… déjà parfois les Pix n Love me donnent envie d’en voir plus et d’entendre même… de voir bouger les choses… De plus, n’étant pas un grand amateur de roman, l’écriture de son auteur Daniel Ichbiah ne m’avait pas vraiment convaincue… et j’avais rapidement laisser le bouquin de coté, le laissant à mon frangin… qui une fois lu m’en donna un feedback tout de même intriguant… je m’y suis donc replongé cette été,… au fil des pages, la soif de savoir prennait le plis !

Ceci dit,… je reste convaincu que pour lire ce livre, il faut avoir connu… pouvoir au moins se dessiner des images et des souvenirs des jeux abordés : Pong (pas difficile je vous l’accorde) et l’histoire d’Atari, Super Mario, Tetris, l’Arche du Capitaine Blood dont je ne connaissait qu’un boitier perdu chez moi, l’arrivée en force de Sega en Europe et son hérisson fétiche Sonic, Simcity, Alone in the Dark, The 7th Guest, Dune, Myst, Doom et l’aventure ID Software, Wing Commander, l’arrivée de la Playstation à laquelle est née l’aventure Rayman, Deuxième Monde, Ultima Online, Tomb Raider, Versailles, Pokémon, la Dreamcast, Les Sims, World of Warcraft et le retour en forme de Nintendo à travers la Wii et la DS… Joli voyage en perspective qui se réalisera au travers quelques personnages récurent tel que Philippe Ulrich, fondateur de ERE Informatique et Cryo et Bruno Bonnell, alors président d’Infogrames.

En suivant ces personnages, on se retrouve donc à presque passer sous silence des titres qui ont évidemment pour moi beaucoup d’histoire… Resident Evil ou Final Fantasy n’y méritent ils pas une plus grande place ? Silent Hill et les jeux Luca’s Arts (Monkey Island, Day of the Tentacle)… ne font-ils pas partie de la Saga des jeux vidéo ? Zelda, Worms, Civilization, les jeux Titus…

Il aura bien fallu faire des choix… à vous de lire maintenant !!