Archives de
Étiquette : Another World

Mon bilan E3 2017

Mon bilan E3 2017

A la veille de vos vacances de l’été, le mois de juin apporte régulièrement son lot d’annonces sur les nouveautés vidéo-ludiques à venir lors du salon américain de la E3 ! A l’aube de mes 40 ans, le monde du jeux-vidéo reste pour moi un univers incontournable tout en n’étant au fond qu’un papa joueur occasionnel, il a rythmé et rythme toujours mes jalons temporels (A découvrir, la ligne du temps !) Récent joueur sur Playstation 4 et boudant la nouvelle console Nintendo qui a mes yeux n’est qu’un pied de nez aux joueurs sur WiiU, je n’ai que peu été emballé par le déballage de nouveautés cette année, j’ai donc livré il y a quelques semaines à Press-Start les quelques titres qui auront retenu mon attention !

E3

Detroit Become Human

Sur Playstation 4, Sony a présenté une nouvelle bande annonce de Detroit Become Human, le prochain carton du studio Quantic Dream (Heavy Rain, Beyond : Two souls)… mais sans pour autant annoncer de sortie pour l’année 2017. Si l’année dernière, je n’avais pas été tellement embalé par le gameplay du jeu… Je suis maintenant bien plus impatient de découvrir les méandres de l’histoire que nous a imaginé David Cage dans un univers qui me fait indéniablement pensé à A.I. et iRobot.

Lire la suite Lire la suite

Lectures en cours…

Lectures en cours…

Pile de livre sur ma table de nuit

Je parle de beaucoup de chose sur mon blog, mais il est vrai que les bouquins y trouvent assez peu leur place. Pourtant, ma vie est à l’image de ma table de nuit. Remplie de belles choses, de découvertes, d’envie d’aller plus loin, de choses que je mets de coté et d’autres qui m’oblige à faire du ping pong…

J’ai entamé Le livre perdu des sortilèges durant l’été 2013 sous le soleil d’Italie. J’ai été transporté intensément par l’histoire de Diana Bishop chercheuse dans une prestigieuse université anglaise se découvrant d’une grande lignée de sorcière et tombant amoureuse d’un vampire. Un livre bien différent des histoires à la Twilight qui ne m’ont jamais intéressées et pourtant je suis resté à l’arrêt dans l’histoire… espérant un jour m’y remettre et surtout une adaptation cinématographique !

Un livre, c’est beau ! Oh grand jamais je ne pourrais me résoudre à ne pas avoir l’objet en main et j’apprécie beaucoup être séduit par les couvertures des jolies éditions de romans modernes que je découvre régulièrement sur le compte instagram de Sophie Lvrdr. Il y a tout juste un an j’avais été plus qu’intrigué par le roman La 5° Vague. Entre La Guerre des Mondes et Walking Dead, j’avais bien accroché le rythme effréné du roman entamé en janvier dernier. Mais ce dernier se retrouvait déjà sur le petit écran, ne me laissant pas vraiment le plaisir d’en savourer le dénouement… Puis, il y a la trilogie du Passe Mirroir et son 1° tome Les fianciés de l’hiver que je viens de commencer. J’avais offert ce roman il y a quelques temps déjà à madame qui l’avait adoré, comme toutes les personnes à qui nous l’avions recommandé. Mon boulot devrait me permettre de rencontrer son auteur Christelle Dabos dans les semaines à venir et il me tenait à coeur de me plonger dans cette univers avant cela !

A coté de tous ces romans, il y a mes divers ouvrages sur la culture “Playhistoire” signés Pix’n Love que je continue à enrichir… La biographie d’Eric Chahi par Daniel Ichbiah toujours en standbye. J’alterne pour l’instant les chapitres de l’excellent bouquin “la révolution PlayStation” avec mon livre de l’été “la guerre des mascottes” dont mon frangin vient tout juste de publier une excellente critique !

Enfin, j’ai parfois besoin de moments simples, je (re)découvre depuis un bon moment déjà l’univers de Jojo de Geerts à mesure de mes achats sur brocante. Trop ignoré étant enfant, j’y trouve une magie de simplicité, de nature et de poésie de l’enfance incroyable. La série débutée à la fin des années 80 a vraiment su vivre avec son temps et apporter des petites références à l’évolution de l’enfance dans les années 90 puis 2000. Et pour clôturer, c’est également au coté de Yoko Tsuno, idole de ma jeunesse que j’aime à voyager. L’été dernier, j’avais commencé à relire l’ensemble de la série qui n’a pas perdu une ride pour enfin me plonger dans les aventures électroniques jusqu’ici inédites pour moi avec un excellent le tome 24 : Le 7° code.

Pang Adventures, seul dans sa bulle !

Pang Adventures, seul dans sa bulle !

Voilà quelques années que les éditeurs de jeux jouent avec notre fibre nostalgique. Pas plus tard que cette année, on nous resservait un lifting de Day of the Tentacle, une version 3D de Shadow of the Beast ou encore le retour des Buster Brothers dans un nouvel épisode de la licence Pang que j’ai eu récemment l’occasion de tester sur Press-Start !

Cannon Ball – Hudson – 1983
Cannon Ball – Hudson – 1983

Pang est à l’origine un jeu d’action et de réflexes sorti en 1989 sur borne d’arcade. Vous y contrôlez un petit personnage armé d’un « pisto-grappin » avec lequel vous allez devoir détruire une série de balles rebondissantes dans un niveau figé. Lorsque vous en explosez une, celle-ci se sépare en deux autres plus petites. Pour l’époque, il n’y avait pas vraiment de grande révolution en la matière et le concept n’était au fond pas vraiment éloigné de ce bon vieux Astéroïds où les météores se scindent en deux morceaux plus petits lorsque votre vaisseau parvient à les atteindre d’un shoot bien senti ! Les plus anciens vous diront même que Kihaji Okamoto, concepteur de Pang, n’aura au fond que remis au gout du jour un titre de Hudson sorti en 1983, Cannon Ball, où là aussi votre petit personnage devait détruire des boules rebondissantes se coupant en deux une fois atteintes !

Pang - Mitchell - 1989
Pang – Mitchell – 1989

Pour ma part, je n’ai pour ainsi dire pas connu la version arcade et ses nombreux portages. Ce n’est dans un premier temps qu’avec la version Super Nintendo que j’ai découvert le concept et c’est surtout avec l’épisode Playstation plus de dix ans tard, que j’ai vraiment touché à l’essence même du jeu : Le bon timing ! Car en fait, tout est là. Si Pang n’innove pas réellement, il offre un jeu stressant où vous devrez anticiper les rebonds des différentes boules autour de vous pour vous positionner au meilleur endroit pour réduire la taille des obstacles. Lorsque vous scindez une balle en deux, son amplitude de rebond se réduit et il vous faudra donc rapidement changer de position.

Nous voici donc, 27 ans après la sortie de Pang dans les salles enfumées et c’est le duo français Pastagames et DotEmu qui s’attelle à remettre au gout du jour les aventures des deux frangins sur Smartphones, tablettes et consoles next-gen. L’un et l’autre nous ont offert jusqu’ici de chouettes réalisations. Le premier avait su nous surprendre avec Maestro Jump in Music sur Nintendo DS, Rayman Jungle sur iPad ou encore Pix the Cat sur PS4 alors que le second est essentiellement connu pour ses portages parfaitement au point de grands classiques tels que Another World, Gobliins ou encore Little Big Planet sur supports tactiles. Vous conviendrez donc qu’avec un tel bagage, j’étais plutôt enthousiaste à l’idée de tester Pang Adventures sur mon iPad.

La petite séquence d’introduction est réussie, les musiques sympathiques… voilà nos deux frangins rappelés de vacances pour sauver le monde d’une invasion extra-terrestre particulièrement bien préparée… à base de bulles ! Le prétexte est amusant, vous en conviendrez !

Lire la suite Lire la suite

Ma collection WiiU

Ma collection WiiU

Console :

rp_2014-09-21-21.44.26-1-1024x768.jpgNintendo WiiU 32go avec boite et manuel.

Après avoir laissé la ludothèque de la WiiU s’agrandir, j’ai finalement cédé aux sirènes de l’ami Mario et son tout nouveau Super Mario Kart 8 en 2014. Le grand chamboulement terminé, je me suis octroyé l’une ou l’autre petites pauses sur la nouvelle WiiU ! Après avoir testé Rayman Legend un peu plus en profondeur, ce fut le tour de Wii Party U, qui comme son nom l’indique est une compilation de mini-jeux tirant parti des spécificités de gameplay de la nouvelle console Nintendo. Enfin, hier soir, j’ai enfin glissé la galette de Super Mario World 3D, l’un des premiers gros block buster à faire vendre cette dernière ! De quoi vous faire un petit retour d’expérience. (A lire, Une première soirée WiiU)

Jeux :

Captain Toad : Treasure tracker
Donkey Kong Country : Tropical Freeze
Just Dance 2017
Kirby et le pinceau arc-en-ciel
Legend of Zelda : The Wind Waker HD
Legend of Zelda : Breath of the Wild
LEGO : The Hobbit
Mario Kart 8
Mario Party 10
Minecraft
New Super Mario Bros. U
Nintendoland
Pikmin 3
Rayman Legends
Resident Evil : Revelations
Shovel Knight
Splatoon
Super Mario 3D World
Super Mario Maker (avec artbook)
WiiU Party

Jeux – eStore :

Affordable Space Adventures (eStore)
Another World : 20th anniversary (eStore)
Castlevania III : Dracula’s curse (Console Virtuelle – NES)
Child of light (eStore)
Donkey Kong Country (Console Virtuelle – SNES)
FAST Racing Neo (eStore)
Earthbound (Console Virtuelle – SNES)
Legend of Zelda : A link to the past (Console Virtuelle – SNES)
Mighty Switch Force 2 (eStore)
NES Remix (eStore)
NES Remix II (eStore)
Never Alone (eStore)
Poncho (eStore)
Shantae and the pirate’s curse
(eStore)
Super Mario Bros.
(Console Virtuelle – NES)
Super Mario Bros. 3
(Console Virtuelle – NES)
Super Metroïd (Console Virtuelle – SNES)
Super Mario World (Console Virtuelle – SNES)
UnEpic (eStore)

Retour à l’ensemble de la collection

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Pacman Syndrome : En marge de la E3 2015

Pacman Syndrome : En marge de la E3 2015

En marge du salon E3 pour lequel je vous ai déjà mis en lumière les différents “gros jeux” à venir qui m’ont fait forte impression, j’avais mis de coté une série d’autres titres un peu différent s’approchant même parfois du Serious Games,… mais également les annonces de Nintendo qui ne fait jamais comme les autres.

Il y a tout d’abord This War of Mine qui propose un jeu au concept plus qu’original autour de la Guerre… Ce genre de guerre où l’on ne sait qui sont les bons ni les méchants mais où vous devez juste survire, vous cacher, trouver de quoi vous nourrir… Un mélange entre Les Sims et Fallout.

This War of Mine – Les Sims : Fallout édition
This War of Mine – Les Sims : Fallout édition

(…), trois personnages tentent de survive dans une habitation en ruines meublée d’une chaise, d’un lit et de quelques étagères en kit. Les premiers moments seront consacrés à la recherche d’un peu de chaleur, de nourriture, et surtout de moyens d’autosuffisance, qui peuvent passer par du jardinage… ou du pillage. Si les stocks de légumes peuvent suffire à sustenter Pavle, Bruno et Marco dans les premiers jours, il faudra rapidement penser à aller visiter les bâtiments des environs pour récupérer des matières premières nécessaires à la confection d’objets divers, via un système de crafting très accessible mais limité. La diversité des éléments qu’il est possible de créer étant assez faible et l’interaction plutôt basique. Il suffit de suivre un plan préétabli qui ne laisse pas de place à l’impro (Un article à lire dans le Journal du Gamer)

En restant dans l’univers de la guerre, le studio Ubisoft Montpellier vous invite à redécouvrir la première guerre mondiale dans un jeu d’aventure Point & Clic plus que réussi ! Dessins dans l’esprit BD et surtout un scénario poignant qui vous permettrons de suivre les chemins qui s’entrecroisent entre Karl, un allemand qui doit retourner au pays, Emile, mobilisé en France, Freddy un volontaire américain et Anna et une étudiante belge.

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre – Âmes sensibles, ne vous abstenez pas
Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre – Âmes sensibles, ne vous abstenez pas

Dessiné entièrement à la main, Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre aurait pu être un jeu sublime mais overhypé, dépassé malgré lui par ses qualités visuelles. (Soldat Inconnus également à découvrir dans le Journal du Gamer)

Alors, si vous êtes fans de Another World et Flashback… alors, vous ne pouvez passer à coté de Badass INC. Ce jeu à l’ambiance hyper rétro et se jouant dans votre navigateur web est une production du studio MotionTwin initiée lors de la Ludum Dare 32 et supporté par une bande son signée Volkor X ! Le jeu est donc jouable gratuitement à cette adresse : https://motion-twin.com/fr/badass/

Badass Inc. Motion Twins
Badass Inc. Motion Twins

Enfin, Nintendo nous a notamment présenté en marge de la E3 l’arrivée de nouvel épisode de Harvest Moon, La vallée perdue et sa nouvelle licence Splatoon. Le paintball, les jeux en réseau multijoueur et tout cela, ce n’est vraiment pas mon genre de jeu. Mais il faut bien admettre que pour une fois Nintendo a osé innover en laissant ses Mii et Mario et de coté !