Archives de
Mois : janvier 2019

2019, une année pleine de défis à relever !

2019, une année pleine de défis à relever !

L’année 2018 a tiré sa révérence et le monde vit déjà au rythme de 2019. C’est le moment pour moi de vous souhaiter, les fidèles lecteurs et amis de passage nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année pleine de défis. D’un rapide regard en arrière, je gardais une petite déception sur l’année qui vient de se terminer. En effet, j’attendais déjà beaucoup changement de cette année 2018 qui en n’en prenant le meilleur se sera montrée comme un tremplin à la décade à venir. Car oui, demain quoi qu’il arrive, en arrivant à mon bureau pour me remettre au travail, je déposerai sur mon bureau un petit calendrier qui me poussera à relever ces défis à venir !

Calendrier 2019 - Paralympic - Miho Nijo - Petite Snorkys Photography
Calendrier 2019 – Paralympic – Miho Nijo – Petite Snorkys Photography

De cette année 2018, je retiens ce magnifique projet artistique de ma Petite Snorkys d’épouse. Un reportage photo spontané et plein d’émotion d’une sélection d’athlètes qui participeront aux prochains jeux paralympiques de Tokyo. Un projet qui l’aura emmené à vivre sur les traces de mon passage au Japon une année au par avant. En changeant les rôles. C’est moi qui reste à la maison, c’est elle qui découvre, c’est elle l’artiste ! Et quelle artiste !

Je suis fier de ce dépassement de soi et de ce talent reconnu qui sont pour moi des exemples à suivre. Je suis heureux de cette belle rencontre avec Claire qui aura fait naître de beaux projets durant cette année 2018.

Et puis, qui sait, peut-être finirons-nous par marcher ensemble dans les rues de Tokyo ?

Quoi qu’il en soit, les défis de 2019 seront chez nous nombreux, que ce soit dans nos projets photos, dans la saison 3 de MOOC uLiège, dans le projet de Doula de Jessica ou dans les examens de fin d’années des enfants. 2019 posera les bases de ce que seront les années suivantes…

Le pouvoir des rêves ou Fais le ou ne le fais pas. Il n’y a pas d’essai.

 

Dans la brume d’Odyssée Land

Dans la brume d’Odyssée Land

Ce sont le vacances de Noël, et j’en profite pour sortir des jeux de société et prendre du temps en famille. Je me suis donc plongé dans Odyssée Land, mais j’ai assez vite buté sur des règles en français assez floue des la mise en place du jeu… m’obligeant à visiter quelques vidéos pour bien comprendre cette histoire de “Trier” qui aurait dû être traduite par “Retirer de la pile” les aventuriers, frères d’armes et épées.

Malgré une orientation « Dès 10 ans », la lecture des règles du jeu Odyssée Land me laisse donc une série de questions en suspens sur la bonne compréhension de ces dernières, d’autant que les deux premières parties scénario 1 et 2 nous ont semblé « inachevées ». En effet, différents éléments me sont restés très flous quant à “Quand et Comment” se termine le jeu ! Après de nombreuses recherches, j’ai pu constater que le problème est similaire dans les règles en anglais, et donc trouver mes réponses sur des forums.

Au début du jeu, les règles précisent de manière relativement peu claire de « trier » (donc enlever du jeu ?) 8×2 épées et frères d’arme du jeu lorsque l’on joue à deux ou encore 2×2 aventuriers et 2×2 épées et frères d’arme lorsque l’on joue à 4. L’information est relativement peu claire avec un :

“Avant de jouer, triez le nombre indiquée d’aventurier, de frères d’arme et d’épées suivant le tableau ci-dessous et replacez les dans la boite.”

Il s’agit non pas de trier, mais bien de retirer de la réserve ces éléments de jeu afin de limiter la durer de la partie en fonction du nombre de joueurs.

De ce fait, assez rapidement le nombres d’épées s’épuisent au fur et à mesure des combats, puisqu’il faut défausser ces dernières pour lancer les dés. La partie semble dès lors encore très ouvertes en monstres à combattre et action à réaliser lorsque la « réserve » d’épée est épuisée, surtout à 2 joueurs ! Les règles annoncent alors :

« Le jeu s’achève dès qu’il n’y a plus NI d’épée, NI de frères d’arme dans la réserve. Terminer la manche en cours de façon à ce que tous les joueurs jouent le même nombre de fois. »

Comment terminerons alors la manche ? En continuant à piocher des cartes ? En poursuivant les actions… ou en terminant le tour ? Autres éléments relativement contradictoires, on peut lire dans la règle :

« Si pour équiper le plateau de jeu, vous avez besoin de frères d’armes (si la réserve est vide), prenez-en alors un dans la boite. S’il vous manque des épées (si la réserve est vide), mélangez face cachées les plaquettes épée dans la boite et prenez-en une”

Comment peut-on alors arriver à un moment ou la réserve est vide si l’on peut piocher « dans la boite » permis les éléments défausser ? Et quel est alors l’intérêt d’avoir éliminer des éléments en début de partie…

Voilà une série de zone d’ombre qui rendent difficile la bonne direction à prendre dans notre aventure ??

Le jeu s’arrête donc bien lorsqu’il n’y dans la réserve plus d’épée ET plus de compagnon d’arme (ou bien sur si plus personne ne peut bouger). Cependant, lorsqu’il n’y a plus d’épée, mais encore des compagnons d’arme, ou pourra continuer à ajouter des épées sur la carte au départ des épées toujours dans la boite, mais non-encore défaussées et ce jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de compagnon d’arme dans la réserve. Ce n’est qu’à ce moment que l’on terminera alors la manche, soit le tour de jeu.

Voilà qui va permettre de reprendre l’aventure à laquelle Charly a accroché, ce qui me fait bien plaisir, il est tellement difficile de lui faire accrocher à un jeu de société !

On découvre Odyssée Land
On découvre Odyssée Land