Archives de
Jour : 13 octobre 2016

Dépêche-toi !

Dépêche-toi !

Dépêche-toi - Charly

Oh, je parie qu’un jour ou l’autre, vous avez bien dû tomber sur un article Le jour où j’ai cessé de dire “Dépêche-toi” ?

Je n’ai jamais réussi à approfondir le sujet pour la bonne et simple raison que je ne me reconnais pas dans les différents témoignages…. Pourtant, le “Dépêche-toi” je n’ai pas trop guère le choix de l’employer tous les matins ! Non pas que mon petit garçon traîne à fermer son manteau, non pas qu’il rêvasse avant d’aller se ranger dans son rang, non pas que je sois pressé d’arriver à l’heure à mon travail… Tout simplement parce que je suis le papa de 4 enfants, et que si je ne remets pas les pendules à l’heure. Quand j’aurais terminé de faire les tartines et apprêter Rose, notre petite dernière… Le reste de la bande sera à moitié habillée, en train de manger un p’tit déj minute devant la télévision…

Chaque minute compte dans nos vies modernes et effrénées. On a constamment l’impression qu’on doit cocher quelque chose de notre to do list (choses à faire), qu’on doit vérifier un écran ou un autre ou se presser pour se rendre à notre prochaine destination. Et peu importe comment on divise notre temps et notre attention, peu importe combien de tâches on tente d’accomplir simultanément, on finit toujours par avoir l’impression qu’il n’y a pas assez d’heures dans une journée pour arriver à tout faire. (Rachel Macy)

Dépêche-toi - cuisineFacebook et Internet, ce merveilleux outil qui vous fait croire que chez nous, c’est magique. Que tout y est beau, coloré, rempli de sourire et bien rangé… Croyez-moi, c’est tout un art de faire des photos dans notre univers et je ne vous parle même pas de Madame qui s’applique à tout ranger continuellement.

Le matin, il faut courir ! 1 bibi, 3 déjeuners rapides, vérifier que chacun s’habille sans traîner, rappeler à Charly de mettre des chaussettes, vérifier que les filles ne mettent pas n’importe qu’elle chaussure, faire un check up “cheveux bien coiffés”, vérifier par 3x que chacun à pris sa mallette et que les repas et dix-heures soient bien présents, refaire le tour pour ne pas laisser les lumières allumées, empêcher le chat de rentrer, penser à prendre mon smartphone, mes clés, mon casse-croute… vérifier que les manteaux sont bien fermés, rappeler pour la cinquantième fois que les voisins préféreraient dormir que d’entendre des chamailleries… A tien, j’ai oublié de reprendre des dosettes de café… tant pis !

Lire la suite Lire la suite