Archives de
Mois : mai 2013

Mon HTC One V, un an plus tard.

Mon HTC One V, un an plus tard.

La boite du HTC One V très écoloJe vous parlais il y a quelques jours de la relative déception de l’achat du Wiko Cink+ pour madame, un Androphone à bas prix basé sur un processeur Dual Core et je gardais en point de comparaison mon HTC One V dont je suis particulièrement content… dont J’ETAIS particulièrement content. En effet, si je reste vraiment très content de la prise en main de ce dernier et qualité de finition de celui-ci, il me faut bien constater que les mois passants, il peine de plus en plus. Et le plus frustrant c’est que les reproches que j’ai à lui faire semblent essentiellement lié à des applications internes à HTC.

La dernière mise à jour n’est pas très ancienne et date de fin mars 2013. L’androïd embarqué est une version 4.0.3. La batterie me donne toujours satisfaction et je n’ai pas vraiment de gros ralentissement dans les applications courantes que j’utilise ou dans l’espace de stockage me semble-t-il.

Les soucis que je rencontre après analyse semble donc lié à l’application People qui fait l’interface entre les réseaux sociaux, l’application SMS, l’application téléphone et l’application carnet d’adresse… Hors donc, trop régulièrement je dois attendre plusieurs minutes avant de pouvoir passer un coup de fil, lire ou envoyer un SMS, choisir une personne de contact dans l’annuaire. Un comble me dira encore mon frère ! Et clairement oui, c’est de plus en plus pénible, d’autant que je n’ai pas la possibilité de tuer l’application People, je dois régulièrement attendre qu’Androïd la considère comme bloquée. Visiblement les soucis liés à cela sont très fréquents sur ce modèle, ce qui n’est pas bon signe.

J’imagine qu’une accumulation de données sur chacun des contacts aux fils des mois fini par rendre l’application People très lente voir instable. Une ré-initialisation du téléphone pourrait alors régler le problème de manière tranchée…. ou pas !?

After around a month of use a huge lag problem developed with this phone.
Primarily effects around the “people” “dialer” and “message” apps.
Without warning usually on opening a message the phone will reset the screen, and then proceed to load the message for an extremely long time, normally never actually loading it.
Once this has happened, the dialer, message, and people apps become useless, and do not do anything.
When this happens other apps will work fine, but with the ability to call or text this phone is ridiculous. (Review HTC)

Autre hypothèse, une tentative de mise à jour des contenus people lors du premier accès. Je vais donc voir si désactiver le WiFi lors de période de plantage de l’application redonne de la vigueur au fonction primaire du téléphone…

Après plusieurs tests et contact avec le SAV de HTC, seul une ré-initialisation du téléphone a pu résoudre le problème. Il lui arrive à nouveau de faire quelques plantages, j’imagine donc que le problème reviendra à la charge au fil du temps…

100% e-Media : FlickR, ePub, Android…

100% e-Media : FlickR, ePub, Android…

Scoop.it - 100% e-MediaPeut-être suivez-vous déjà les actualités que je re-scoop sur mon compte 100% e-Media ? Grâce à l’outil de curration Scoop.it je peux partager de manière assez efficace sur Twitter, Facebook et LinkedIN les articles intéressants que je lis sur la toile. Cependant, le temps passant je trouve qu’il m’est parfois difficile de retrouver la trace de choses intéressantes que j’aimerais repartager par la suite. Mon blog restant de ce fait mon meilleur outil de prolongation de ma mémoire, je ferais de temps en temps un petit point sur les choses les plus importantes à en retenir !

Nouveau FlickR - Petite Snorkys Photography - QuenaLoveL’un des gros buzz de ces dernières semaines est la nouvelle mouture du site de partage de photo FlickR. Laissant très longtemps à l’abandon par Yahoo et largement concurrencé par des réseaux sociaux tels que Facebook, Pinterest et Instangram, le retour de FlickR sur le devant de la scène est une bonne nouvelle. La mise en avant des photos est beaucoup plus moderne et les comptes gratuits passés à un stockage de 1to ne manqueront pas de faire revenir les utilisateurs. On en oublierait presque la nouvelle version de Google+ très réussie également. Derrière le lifting graphique de FlickR, on retrouve par contre toujours la même interface de gestion des photos et galerie, qui elle fait vraiment dépassée !

Bref, il faudra que je mette à jour les photos de mon compte, mais celui de Petite Snorkys / QuenaLove est lui déjà a jour !

Toujours à l’affut de nouveaux outils mobile intéressant, j’ai repéré l’application Status Agenda qui permet d’ajouter un rappel des deux prochains évènement à venir de son agenda Google directement dans la barre de status d’Androïd 4.x

L’application RecForge Lite quant à elle permet de transformer votre smartphone Androïd en dictaphone de manière très simple, ce qui peut être intéressant si vous n’utiliser pas déjà un compte SoundCloud.

Legale ou non, le site Listen to Youtube vous permet d’un simple copier/coller de récupérer un fichier MP3 au départ d’un lien Youtube. Vous n’aurez pas droit à du son de qualité non compressée, les mélomanes ne seront surement pas satisfait de cette solution… quoi qu’il en soit, elle peut-être pratique pour bons nombres d’utilisateurs.

Enfin, parmi les sujets auxquels je m’intéresse depuis quelques semaines se retrouve les outils permettant de créer des ePubs et tout ce qui touche à ce sujet. Les informations ne sont guère facile à rassembler, mais j’avais lu un intéressant article concernant les tendances à venir à ce sujet.

Plusieurs organismes à la tête desquels l’IDPF, mais aussi une grande partie de l’édition se battent aujourd’hui pour l’adoption massive d’un format de fichier plus performant, plus ouvert et lisible sur tous les appareils : l’EPUB 3. Ce Graal de l’édition numérique commence toutefois à faire long feu pour être remplacé. Mais une idée fait son chemin dans l’édition numérique : l’HTML représenterait l’avenir.

Combien de billets dans la vieille édition belge du Monopoly ?

Combien de billets dans la vieille édition belge du Monopoly ?

Et si on découvrait le monopoly avec l'édition 1960 de papy des villes !
Et si on découvrait le monopoly avec l’édition 1960 de papy des villes !

Ah oui, j’y joué et joué au Monopoly quand j’étais gamin ! Tellement joué que je n’avais probablement pas trop dû me tracasser des règles à l’époque, je connaissais par cœur le nombre de billets à distribuer… Le soucis c’est que bien des années plus tard, impossible de me souvenir du nombre exacts… Et bien que le sujet soit souvent évoqué sur la toile, impossible de tomber sur mon édition belge de 1993. Une édition un peu spéciale qui conservait toutes les valeurs des terrains d’origine ainsi que leur nom (Bruxelles rue neuve, Liège rue Saint Léonard,…) mais dont les valeurs de billets ont été modifiées pour ressembler plus aux billets belges de l’époque… Bref une mauvaise idée, les billets de 400 et 200 et 100 passant à 500, 100 et 50, alors que la plupart des montant reposent toujours sur des multiples de 20, 200 et 400. Au final le billet de 50 ne sert presque pas ! Rien de tel que les versions originales et non les milliers de déclinaisons possibles. Peut-être à l’exception de la version jeux vidéo sur la toute première Playstation ;)

Lire la suite Lire la suite

La saison des brocantes est ouverte !

La saison des brocantes est ouverte !

Maliki - Strip BrocanteDepuis un long, très long moment, j’ai envie de vous parler d’une de mes “nouvelles” passions. Depuis bientôt un an je ne sais jamais trop par quel coté entamer le sujet et mon frère m’a dégoté hier un BD-Strip de Maliki tout à fait de circonstance. Je vous en livre quelques extraits, mais je vous invite vraiment à le lire entièrement sur le site de Maliki !

Depuis un peu plus d’un an maintenant, nous visitons les petits villages de Belgique le dimanche matin, avec la Kangoo, la poussette et les enfants… On s’en va à la Brocante ! 1€, 2€, 4€ me raconte Charly ! Ce sont de chouettes moments en famille, de chouettes balades qui s’accompagnent le plus souvent d’un bon pain saucisse… Je fouille, je scrute, je chine… et je reviens bien souvent avec de chouettes trouvailles !

BDs, Playmobil, Lego, livres pour enfants… et bien sur de vieux jeux vidéo. Oui, comme Maliki j’ai pris cette passion de retrouver ces jeux souvenirs de moments incroyables de ma jeunesse, passés avec les copains, CHEZ les copains… Puisque bien souvent, mes parents avaient fait le blocus des Nintendo et autres Megadrives !

Oh, bien sur, on en trouve aussi sur les sites de vente, dans les Cash Converter… Mais à des prix “exorbitants”. Que ce soit pour les jeux vidéo anciens ou pour tout ce qui touchent au vintage des années 80, M.A.S.K., MicroMachine et compagnie… Cela reste sur les brocantes que l’on peut faire de belles découvertes… je préfère ce terme à “de bonnes affaires”.

Maliki - Strip BrocanteD’ailleurs, même en vacances je me note quelques brocante à faire. L’année dernière, lors de nos vacances en Normandie, j’avais trouvé une belle édition de Tomb Raider et Heart of Darkness pour quelques cents.

Nous avons repris la saison cette année avec la grande brocante de Crisnée. Et après une dur hiver où je voyais grimper la cotte des GameBoy à bien plus de 25€, je suis content d’un retour à la norme entre 5 et 7€…

Je commence à avoir une jolie collection de souvenir, il faudra d’ailleurs que j’en fasse une belle liste entre les jeux PC, Playstation, Megadrive, Super Nintendo, Gameboy, NES, GBA, GBC, Atari, C64,…

Mon mobile et moi : Facebook s’incruste dans votre smartphone.

Mon mobile et moi : Facebook s’incruste dans votre smartphone.

Pour l’heure, le marché du Smartphone semble se refermer à l’écosystème iOS, Android et Windows Phone… Facebook se tente néanmoins à se faire une petite place avec Facebook Home, une surcouche qui vient prendre le contrôle de votre Smartphone avec parfois bien plus de réussite que cet Android 4 vieillissant. J’ai testé ce dernier sur le téléphone de madame avec plus ou moins d’intérêt, mais je l’évite sur le mien…

Facebook s’est longtemps laissé distancer par Google, et n’a jusqu’à présent pas réussi à diversifier ses activités. Difficile de lancer un nouveau système d’exploitation pour smartphone par exemple… Il existe bien l’application Android Facebook, mais rien d’aussi complet que ce que peut proposer Google avec Android. Mais Facebook semble s’être réveillé et devrait annoncer demain une nouvelle application ne permettant pas seulement d’accéder au réseau social, ni d’envoyer l’équivalent de SMS ou de passer des appels, mais bien un logiciel prenant la place de l’écran d’accueil sur votre téléphone… Baptisé Facebook Home, le lanceur d’applications du réseau social annonce la diversification de Facebook dans le monde des nouvelles technologies et devrait lui accorder une place bien plus importante au sein des smartphones. (Un article à lire sur Nikopik)

Sorti en avril dernier, Home se concentre donc à optimiser l’écran d’accueil de votre Smartphone pour y mettre l’éco-système de Facebook en avant avec parfois des pertes importantes sur d’autres fonctionnalité de votre Smartphone… Sur certains modèles, cela est pénalisant, mais sur d’autres il rend un peu moins rigide votre téléphone.

Facebook Home se présente sous la forme d’une surcouche à Android, un peu comme TouchWiz, Sense ou encore TimeScape. Vos applications et vos contenus sont toujours là. Mais l’habillage ainsi que l’interface utilisateur autour de l’utilisation du réseau social sur votre smartphone changent du tout au tout. Sur l’écran d’accueil, vous avez droit aux derniers statuts, liens et photos en date, le tout sans déverrouillage. D’un point de vue esthétique, l’interface est plutôt réussie, les photos sont mises en valeur. De même, elle s’avère assez pratique à utiliser. Tapez deux fois du doigt sur une actualité pour la “liker” ou la commenter. Pour passer d’une actualité à l’autre, il suffit de faire glisser les actualités. De même, pour déverrouiller votre téléphone, il suffit de faire glisser votre photo de profil, tout comme pour accéder rapidement à Messenger… L’écran d’accueil se dote d’un design épuré qui donne une très bonne première impression. Mais malheureusement, les choses se gâtent bien vite. (A lire sur le Journal du Geek)

Wiko Cink Slim
Wiko Cink Slim

Depuis le début de l’année, je garde à l’oeil le remplacement du Nokia sous Windows Phone de madame. Rien à faire, l’éco système de Microsoft peine à convaincre et j’aimerais donc trouver un petit smartphone réussi, rose et sous Androïd. L’entreprise française Wiko avait il y a peu annoncé l’arrivé du Wiko Cink Slim qui semblait être adapté et mis en test chez Les Numériques.

Wiko, jeune constructeur français qui agit en faveur de la démocratisation des téléphones double SIM, revient à la charge avec un smartphone vendu sans abonnement au prix agressif de 139 euros ! À ce tarif-là, on imagine de suite un terminal au comportement médiocre, peu réactif, un produit mal fini,  voire carrément cheap. Pourtant, à la lecture de la fiche technique, on révise rapidement ses préjugés. Voyez par vous-même : écran IPS de 4 pouces, Android ICS (en attendant une mise à jour vers la version Jelly Bean), capteur photo de 8 Mpixels, comme les ténors du moment, processeur double-cœur à 1 Ghz (mais petite mémoire vive de 512 Mo, seulement), et cette petite particularité, encore rare aujourd’hui pour être soulignée, un double emplacement pour recevoir deux cartes SIM. De quoi avoir au sein d’un seul mobile sa carte SIM pro mais aussi sa perso, et/ou un numéro français et un numéro étranger. Bref, avec son prix d’appel qui frise l’insolence et des caractéristiques techniques honorables, le Wiko Cink Slim attise la curiosité. Normal. Aurait-on ici un androphone efficace à moins de 150 euros ? Un smartphone performant qui nous permettrait de nous passer d’une subvention opérateur, et donc d’une période d’engagement assortie d’un forfait mensuel douloureux ? Réponses dans ce banc d’essai… (Un test à lire sur Les Numériques)

Je m’étais donc orienté sur ce modèle il y a quelques semaines, mais j’ai assez vite été déçu tant de la qualité du produit que de l’entreprise “”française””.

Un Wiko pour la Fête des Mères.

Qui se cache derrière Wiko
Qui se cache derrière Wiko

Ce n’est que quelques jours plus tard d’ailleurs que l’on commençait à en savoir plus sur “Qui se cache derrière Wiko ?”

Wiko est une entreprise qui n’a même pas deux ans d’existence. Basée à Marseille, cette petite structure a rapidement été la star des distributeurs pures-players web. Cdiscount, LDLC, RueDuCommerce, Materiel.net… Les smartphones Wiko se sont très bien vendus et ont surtout réussi à convaincre jusqu’aux utilisateurs avancés. Nous observons Wiko depuis le début, et nous n’avons jamais vu une telle montée en puissance d’une marque de téléphonie. Qui se cache derrière Wiko ? (Un reportage de FranDroid)

La tâche se montre de plus en plus compliquée pour trouver un bon smartphone, pas une iPhone, pas un Samsung et dans un budget réaliste. Divers constructeurs exotiques voyant le jour (Lire Jolla, le smartphone que personne n’attendait) ou HTC, l’entreprise qui a conçu mon actuelle Smartphone qui semble de plus en plus sombrer (Lire : HTC, Panique à bord)