Archives de
Étiquette : Wallonie

Projet de vacances à la Belge.

Projet de vacances à la Belge.

Bon, ce serait mal me connaitre que de penser que je vais me laisser déprimer à l’idée de ne pas pouvoir faire quoi que ce soit en vacances cet été ! Alors oui, Oki, l’Ecosse c’est encore raté, Center Parcs ou la France probablement compliqué et même la Côte Belge un vrai nid à touriste. Mais il n’empêche que je n’ai pas attendu que notre chère première ministre tease un peu de Kayak sur la Lesse avant de me concocter un pèle-mèle de toutes les ides qui me passent par là tête pour tenter de voir autre chose que notre jardin ! Et pour ce faire >> Un petit Padlet devrait être le bon outil !

Vacances à la Belge
Vacances à la Belge

PréhistoMuseum, jolis villages, balade dans les Fagnes ou aux bords de lac, châteaux, musée et cie… Je vous partage déjà ce petit article que je complèterais de semaine en semaine.

Lire la suite Lire la suite

Fing, pour surveiller l’état du réseau Voo, Proximus et cie

Fing, pour surveiller l’état du réseau Voo, Proximus et cie

Actuellement, une extraordinaire session d’examens à distance se prépare dans les Universités et Hautes écoles. Parmi les différents pépins possibles, il faudra également faire avec les pannes de plus en plus fréquentes en ces temps de confinements des providers Internet. La semaine dernière, le réseau VOO était d’ailleurs tombé pendant 30 minutes sur une grande partie de la Wallonie.

Une panne de réseau internet a été détectée chez VOO. Le problème est identifié et réglé, ou en passe de l'être.
Une panne de réseau internet a été détectée chez VOO. Le problème est identifié et réglé, ou en passe de l’être.

Ce genre de situation est évidemment plus facile à diagnostiquer et se retrouve même relayée par les média, mais lorsqu’il s’agit de panne plus localisée, on peut parfois rester plus d’une heure sans en connaitre la cause.

Néanmoins la panne de la semaine dernière m’a permis de découvrir l’application FING qui permet de suivre en directe la situation des réseaux de sa région : Voo, Proximus, Telenet, Orange, EDPNet, Skynet, Scarlet,… Voilà qui sera bien pratique !

4 enfants et une Fiat 500L, pas en Belgique !

4 enfants et une Fiat 500L, pas en Belgique !

Il y a 3 ans, lorsque j’analysais les voitures compactes pour y embarquer 4 enfants et 1 adulte à petit budget, je n’avais pas retenu la Fiat 500L. En occasion, son prix était pourtant autour des 10.000€, mais l’intérieur était un peu étroit pour y mettre 3 sièges auto groupe 1-2 à l’arrière. Maintenant que les enfants ont grandi et que l’on peut utiliser de simple réhausseur, le style originale de cette large citadine italienne l’a remis dans la danse et j’ai à nouveau analysé le marché.

L’espace intérieur arrière est un peu plus étroit que la Dacia Sandero, mais le coffre est plus généreux. L’équipement est également plus moderne.

Fiat veut s'éloigner du marché des petites citadines
Fiat veut s’éloigner du marché des petites citadines

 

Là où le bas blesse, c’est la motorisation. Si lors de sa sortie, la 500L proposait plusieurs motorisation, dont le moteur Turbo AirTwin 900cc, à l’heure actuelle, on ne trouve que des motorisations Diesels ou Essence, en 1400cc. Pour ce genre de modèle, cela fait doubler la taxe de circulation et de mise en circulation, ici en Wallonie, ce qui rend dès lors l’achat d’une Fiat 500L peut attrayante. Voilà qui est bien dommage. Ceci dit, alors que j’analysais le sujet, j’ai pu me rendre compte que la fusion Fiat / Peugeot / Chrysler allait probablement grandement changer le marché et faire disparaitre plusieurs modèles Fiat.

Depuis l’arrêt de la Punto, qui appartenait au segment B, celui des citadines polyvalentes, Fiat se concentre sur le segment A, celui des petites citadines, avec la Panda et la 500. En Europe, l’italien est d’ailleurs ultra-dominateur sur ce marché. Mais le segment A, où la clientèle attend des prix bas, n’est pas assez rentable. En clair, si la Panda est un succès commercial, c’est un succès qui ne rapporte pas grand-chose. D’ailleurs, de plus en plus de marques quittent ce marché. Opel vient de stopper la production des Karl et Adam, Ford écoule les dernières Ka+. (A lire sur Caradisiac)

La marque Fiat, le point noir de la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler?
La marque Fiat, le point noir de la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler?

4 enfants dans une voiture compacte à petit budget !

Zéno – Eteins la lumière !

Zéno – Eteins la lumière !

C’est fait, j’ai de quoi disjoncter ! J’ai reçu ce lundi un courrier de Zéno, mon fournisseur d’électricité qui m’annonce qu’il se retire du marché de la distribution d’énergie. Oh joie, c’est que cette année, ce sera donc pour une deuxième fois que je vais devoir à la hâte changer de fournisseur ! Une situation inadmissible.

En mai dernier, après de longues années de collaboration avec la société Belpower, j’apprenais que RESA leur coupait le courant, me laissant 3 semaines pour changer de fournisseurs. A défaut, je serais automatiquement branché au tarif le plus élevé alors que je disposais d’un contrat sur 3 ans à un tarif avantageux au vu de la conjoncture actuelle. Après de longues recherches comparatives, j’avais été séduit par la société liégeoise Zéno, rebranding zen du petit acteur Klinkenberg. Avec un tarif raisonnable et surtout un service humain, j’oubliais l’amertume de la situation… jusqu’aujourd’hui !

Le courrier du jour, est peu clair et invite à se presser à accepter l’offre de transfert de son contrat pour MEGA que j’avais déjà refusé il y a 6 mois. En effet, mon premier contrat chez Belpower m’offrait un coût kw/h à 4,94c€, signé en 2017. Au mois de mai, je devais monter à du 5,95c€ mais avec des frais fixes administratifs un peu moins élevé… A ce jour, vu la situation énergétique belge en plein mois de décembre catastrophique… on fleurte les 8,40c€ le Kw/h ! Fantastique ! Merci Zéno !

Encore un fournisseur d'énergie qui jette l'éponge
Encore un fournisseur d’énergie qui jette l’éponge

“Le cadre régulatoire change sans cesse, de nouvelles obligations de service public vont nous être imposées au 1er avril, les impayés sont en nette progression, surtout en Wallonie, et la rentabilité n’est là que si on a une masse très importante, poursuit Sébastien Otten. Nous perdons 80% de notre temps à servir 20% des volumes. C’est la raison pour laquelle nous avons pris cette décision stratégique.” (Un article à lire dans l’Echo)

Mais en réalité, Zéno se débarrasse juste de ses 15.000 clients particuliers pour se concentrer sur les entreprises et clients privés. Un clientèle bien plus facile à gérer et chez qui il faut un peu courir après les paiements d’autant que le marché belge de la régulation énergétique aux particuliers changent encore la donne pour les opérateurs… raison principale pour laquelle Zéno s’éclipse à cette date et se doit d’en informer ses clients maintenant !

Lire la suite Lire la suite

Mort au diesel !

Mort au diesel !

Le mot d’ordre semble assez claire… “Mort au diesel !” Hier matin, faire le plein de Diesel coutait grosso modo le même prix qu’un plein d’essence… Merci au gouvernement et son “cliquet” magique. Et tout cela pourquoi ? Probablement pas pour réduire les effets de CO2, mais plutôt pour remplir les caisses de l’état. Depuis le VW Gates, bons nombres de pays ont commencé à faire le gros doigt aux voitures diesel, chez nous, c’est en augmentant la marge de taxe sur le carburant que l’on se fait avoir, le moteur diesel étant déjà plus cher à l’achat et plus taxé. L’avantage était d’une part que le véhicule consommait moins qu’un moteur essence, que le carburant était moins cher, que le moteur était plus robuste au nombre de kilomètre et qu’en principe il produisait moins de particules nocives… Mon moteur 2L VW recevait d’ailleurs une dose d’Adblue pour s’aligner à la dernière norme européenne.

Les constructeurs ont également pris le plis de ce changement de direction. Quelle aubaine, supprimons le modèle Diesel au plus tôt, cela fera un modèle de moins à produire et concentrons sur le marché juteux de la voiture électrique. Plus cher, pas si verte si l’on y réfléchit un peu peu… mais qui réfléchit ici ?

La face sombre de la voiture électrique
La face sombre de la voiture électrique

Ils ont choisi à notre place, la voiture électrique sera notre avenir, mais ce choix est loin d’être à notre avantage ! Plus cher, valeur résiduelle moindre, cout d’entretien, problématique d’autonomie, déplacement du problème pollution…

À l’heure où se termine le salon automobile de Francfort, le plus grand au monde, le constat final est univoque : l’avenir de la voiture est électrique. Voilà qui mérite que l’on s’y attarde quelque peu. Batteries et électricité sont‑elles tellement meilleures que moteurs à explosion et carburants ? Certainement pas dans le confort d’utilisation. L’autonomie des voitures électriques n’est pas comparable à celle des voitures conventionnelles. La densité énergétique d’une cellule de batterie est loin de celle du pétrole. Recharger des batteries prend plus de temps que faire le plein à la pompe. (A lire en profondeur, cet article du Pr Marc De vos – UGent)

Alors, pour la prochaine voiture… que choisir ? En 7 places et un coffre, l’hybride/électrique est inexistant et sera pour longtemps totalement hors budget ! Chez VW, l’offre en moteur essence sur le Caddy Maxi s’est étoffée… mais qu’en est-il du réel avantage ! Certes une betchette moins cher à l’achat, ces moteurs consomment plus et polluent plus !

Et coté taxes ? Je vais me replonger dans le document désuet de l’approche wallonne à ce sujet : http://www.wallonie.be/fr/taxe-de-mise-en-circulation