Archives de
Étiquette : Tilff

Zéno – Eteins la lumière !

Zéno – Eteins la lumière !

C’est fait, j’ai de quoi disjoncter ! J’ai reçu ce lundi un courrier de Zéno, mon fournisseur d’électricité qui m’annonce qu’il se retire du marché de la distribution d’énergie. Oh joie, c’est que cette année, ce sera donc pour une deuxième fois que je vais devoir à la hâte changer de fournisseur ! Une situation inadmissible.

En mai dernier, après de longues années de collaboration avec la société Belpower, j’apprenais que RESA leur coupait le courant, me laissant 3 semaines pour changer de fournisseurs. A défaut, je serais automatiquement branché au tarif le plus élevé alors que je disposais d’un contrat sur 3 ans à un tarif avantageux au vu de la conjoncture actuelle. Après de longues recherches comparatives, j’avais été séduit par la société liégeoise Zéno, rebranding zen du petit acteur Klinkenberg. Avec un tarif raisonnable et surtout un service humain, j’oubliais l’amertume de la situation… jusqu’aujourd’hui !

Le courrier du jour, est peu clair et invite à se presser à accepter l’offre de transfert de son contrat pour MEGA que j’avais déjà refusé il y a 6 mois. En effet, mon premier contrat chez Belpower m’offrait un coût kw/h à 4,94c€, signé en 2017. Au mois de mai, je devais monter à du 5,95c€ mais avec des frais fixes administratifs un peu moins élevé… A ce jour, vu la situation énergétique belge en plein mois de décembre catastrophique… on fleurte les 8,40c€ le Kw/h ! Fantastique ! Merci Zéno !

Encore un fournisseur d'énergie qui jette l'éponge
Encore un fournisseur d’énergie qui jette l’éponge

“Le cadre régulatoire change sans cesse, de nouvelles obligations de service public vont nous être imposées au 1er avril, les impayés sont en nette progression, surtout en Wallonie, et la rentabilité n’est là que si on a une masse très importante, poursuit Sébastien Otten. Nous perdons 80% de notre temps à servir 20% des volumes. C’est la raison pour laquelle nous avons pris cette décision stratégique.” (Un article à lire dans l’Echo)

Mais en réalité, Zéno se débarrasse juste de ses 15.000 clients particuliers pour se concentrer sur les entreprises et clients privés. Un clientèle bien plus facile à gérer et chez qui il faut un peu courir après les paiements d’autant que le marché belge de la régulation énergétique aux particuliers changent encore la donne pour les opérateurs… raison principale pour laquelle Zéno s’éclipse à cette date et se doit d’en informer ses clients maintenant !

Lire la suite Lire la suite

La vie en double +2 : Les petits sacrifices des familles nombreuses

La vie en double +2 : Les petits sacrifices des familles nombreuses

Une grande famille, c’est beau, c’est plein de vie… mais parfois, on se pose des questions en tant que parent face aux regards des autres,… des enseignants par exemple… Bref, je suis tombé sur ce beau témoignages sur le blog 4 Enfants que je lis régulièrement. Voilà de quoi un peu relativiser ce sentiment d’être un moins bon parent que ce que je n’aimerais l’être.

Je suis la première à vanter les mérites de la grande famille et à m’extasier devant les liens particuliers qui unissent mes petits. La famille nombreuse, je la savoure comme un bonbon. C’est délicieux, mais il arrive parfois que ça pique un peu.Quand j’ai appris que nous passerions de 2 enfants à 4, j’ai surtout pensé aux grosses problématiques, comme celles liées au logement, à la voiture assez grande ou aux agendas façon Tetris qu’il faudrait superposer. Mais je n’avais pas en tête tous les petits sacrifices du quotidien, tous ces petits moments où je me dis que tout serait tellement plus simple, si je n’en avais qu’un. (A lire sur le blog QuatreEnfants.com)

Et ici, si nous n’avions qu’un seul enfant,… correction dans le texte.

Je pourrais l’écouter raconter sa journée d’école sans être obligée de l’interrompre 5 fois à cause du petit des filles qui veutlent absolument raconter un truc aussi. Un truc mieux, un truc urgent, un truc plus grand, enfin un truc qui mérite absolument d’être dit MAINTENANT. Je pourrais entrer un peu dans le détail de sa journée, lui poser des questions, puis répondre au siennes autrement que par un simple oui ou un rapide non,… au suivant !

Je ne serais pas obligée de compter le nombre de  gnocchis kellogs dans chaque assiette bol pour être certain d’arriver à une égalité parfaite. Ni vérifier dans la poubelle le nombre de berlingot de cacao bu afin de m’assurer que l’on est bien à 1 par personne ! 

Je ne dirais pas « laisse ta soeur tranquille » en boucle, inlassablement, invariablement, toutes les 20 minutes. Je ne réglerais aucun conflit, je n’entendrais plus de cris.

Je l’emmènerais chez le pédiatre AVANT que la rhino ne se transforme en bronchiolite. Peut-être même qu’on ferait la visite des 2 ans, puis celle des 3 ans, il parait que c’est important.

On partirait en week-end sur un coup de tête, on louerait une cabane dans les arbres ou une maisonnette près de la plage, comme ça, au dernier moment. On mettrait 3 slips dans un sac et roule ma poule on se casse à la mer …

Je discuterais 5 minutes avec les parents à la sortie de l’école, j’aurais un peu de temps, et on s’amuserait à plaindre cette pauvre Valérie, elle doit tellement galérer, elle, avec ses 4 enfants …

J’attendrais chaque mercredi avec plaisir. Je planifierais des sorties ciné ou musée, et on irait manger une glace à Tilff après une petite balade à vélo.

Je lirais une histoire le soir en entier, sans être dérangée toutes les 2 minutes pour une histoire de doudou, de j’ai encore soif ou de y’a ma soeur qui veut pas sortir de mon lit.

J’aurais attendu qu’il soit au collège pour le laisser rentrer seul. C’est plus rassurant, et c’est vrai qu’il est encore un peu tête en l’air à tout juste 10 ans. (On y est pas encore… mais ça sent déjà le Bus de la TEC, j’avoue)

Il ferait du baby-tennis, de la baby-gym, de la baby-pétanque, et tout un tas d’autres trucs où je pourrais l’encourager et le voir progresser. Je l’accompagnerais aux matchs et aux galas de fin d’année, peut-être même que je consacrerais mes mercredis à ses activités. Disons que Théatre/louveteau, Danse/Baladdin… c’est déjà le max que je puisse faire !

Je zapperais les courses de temps en temps, et quand le frigo serait vide, on se ferait livrer le diner, tout simplement. On pourrait sur un coup de tête allé tous ensemble au resto !

Je mettrais mon réveil une heure plus tard chaque matin. Un seul petit-dej à préparer, ça va pas nous prendre la matinée.

Je pourrais oublier de lancer la machine à laver de temps en temps sans flipper du retard accumulé.

Et oui, toutes ces choses, je ne peux plus les faire…. Avoir plusieurs enfants, c’est jongler  avec le temps, c’est anticiper beaucoup, c’est négocier tout le temps. Avoir plusieurs enfants, c’est ne pas pouvoir trop se laisser déborder, c’est devoir passer sa vie à l’organiser…

Et pourtant, si je n’avais qu’un seul enfant, je crois que je passerais mon temps, à rêver des suivants … << Ben voilà,… je confirme !! Si cela vous parle, passez régulièrement faire un tour sur ce blog !!

Rouler à deux roues

Rouler à deux roues

Sacrebleu, est-ce si compliqué d’apprendre à ses enfants à rouler à deux roues ? Ce fut carrément galère avec Charly qui a fini par apprendre dans un stage… Pour les filles, je m’étais dit que j’allais m’organiser pendant les vacances avec la “canne” de chez Decathlon. Je m’étais également trouvé une série de conseil en vidéo avec notamment une série d’étapes à suivre pour trouver son équilibre sur le vélo… J’étais donc parti avec mon Alice sur des petits chemins tranquilles dans les bois de Boncelles, j’ai tenté également dans le jardin et j’ai couru, couru, couru sur le ravel de Tilff… rien n’y a fait… Il faudra retenter au printemps, quand elles auront 6 ans !

A vélo

A vélo

Charly a vélo

Enfin, à l’aube de ces 7 ans, voilà mon champion qui roule à deux roues ! Je n’y croyais plus !

L’air de rien, c’était en 2013 pour ses 4 ans que Charly avait reçu son vélo. Il avait très vite pris plaisir à rouler  équipé des stabilisateurs, mais lorsque j’ai tenté de les enlever il y a déjà plus d’un an, je n’ai jamais réussi à trouver le truc pour qu’il se mette en confiance… Comme pour les devoirs, avec papa, ça ne marche pas. J’ai pourtant essayé la méthode de “canne” proposée par Decathlon, mais sans grand succès.

Je m’étais donc résolu à lui trouver un stage d’apprentissage avec un goût d’échec dans mon rôle de papa !

Ce stage, ce n’était pourtant pas gagné. Arrivé le lundi matin, le responsable discute sur le sac à dos de Charly, je finis pour lui expliquer qu’il est dans les groupe des petits et il me répond : “Oui, enfin, il sait rouler à vélo quand même !

Ah mais non, comment mais non, mais c’est une stage d’habilité à la conduite, oui pour apprendre à conduire, non d’habilité… Bref, le voilà qui gagne malgré tout une premier journée d’essai avec un papa bien stressé de laisser son p’tit gars là-bas !

Et un sacré p’tit gars qui fin de journée se promène sur son vélo à deux roues enchainant les balades de 10, 13, 15km dans le ravin ! (Non sur le Ravel, Charly, pas dans le ravin, ne t’inquiète pas !)

Bref, la semaine se terminait par une balade à Tilff en vélo avec toute la famille ! Mais il faudra rapidement trouver un vélo plus grand pour Charly, car celui-ci est effectivement devenu trop petit pour lui !

Bravo à l’équipe de l’ASBL Pari pour ce super stage, bravo Charly d’avoir cru en toi… et pour ma part, au final, je vis cela de manière TRES positive !

La famille Martin en Vélo

Le printemps est là, les brocantes aussi !

Le printemps est là, les brocantes aussi !

Avec un beau 17°, nous étions motivés à trouver une petit brocante pour ce dimanche matin ! La première de l’année. Première étape dans une petite bourse à Tilff, où sans être trop certain de mon achat, je laisse filé un Dragon Ball Z Origins DS vendu pour pas grand chose… Nous repartons assez vite pour la Brocante “Vintage” de Sprimont. Pas simple de s’y garer, il faut marcher difficilement avec les enfants.. puis faire la file et payer un droit d’entrée… Mwouais, je n’étais guère motivé,… mais une fois à l’intérieur ! Wouw, mais c’est “trop génial” ici : )

J’en serais ressorti avec un G&W Mickey & Donald en pas trop mauvais état et le petit robot Tbob de la série MASK, tout deux vendu à un prix plus que démocratique pour un évènement dédié !