Archives de
Étiquette : PPP Team Software

Super CJ Land : Welcome to my TinyWorld

Super CJ Land : Welcome to my TinyWorld

Super CJ Land - Welcome to my TinyWorld - Cyborg Jeff Album 2013 - Tohad illustration

Bonne année mes amis ! Enfin, enfin le voilà ce nouvel album de Cyborg Jeff ! Je sais, cela fait très très longtemps qu’il est dans les cartons et que je vous en parle… Il est loin d’être l’album que j’avais imaginé au départ et j’ai parfois pris plus de temps à penser à ce qu’il serait qu’à le faire avancer… c’est que mener de front la vie de Papa, de boulotS et de Cyborg Jeff est loin d’être facile ! C’est vous dire à l’origine, il devait s’agir d’un ChipDisk programmé par Steve ‘K93’ Kossouho et animé par Sylvain ‘Pype’ Martin. Ce qui remonte à 2004 !

Ce nouvel album de Cyborg Jeff se veut un retour aux sources. Sans être réellement un album de “Chiptunes”, chaque musiques à ce petit goût de TinyDéfi de travailler avec des sons minimalistes tels que l’on pouvait les entendre dans les musiques de jeux des premiers micro-ordinateurs et consoles, mais également dans tous le courant Chiptunes Oldskool Demoscene Sound Tracker qui en a suivi. Ce style de musique m’a fortement inspiré dans ma jeunesse et tout au long de mes créations musicales avec des artistes tels que Rob Hubbard, Chris Huelsbeck, Jeroen Tel à l’époque où je jouais sur mon Commodore 64 puis  Jake Kauffman (Virt), Allister Brimble ou Frédéric Motte (Moby/Elmobo).

Super CJ Land : Welcome to my TinyWorld n’est pas donc pas qu’un simple album de Chitpunes ni même un album uniquement composé avec un GameBoy par exemple, c’est un voyage plus large au pays de Cyborg Jeff autour de toutes ces sonorités simples et de défi de miniaturisation. Les moyens ont variés au cours des projets ! Vous retrouverez par exemple des musiques composées avec l’outil Farbrausch de son FM bien connu dans le monde de la Demoscène, vous retrouverez des sons rappelant bien entendu l’univers du mythique C64, mais également des sons plus “Jeux Vidéo” à la sauce Amiga et Nintendo… J’espère que cette variété saura donner une petite touche personnelle à ce nouvel album !

>> Télécharger l’album sur BandCamp

Lire la suite Lire la suite

Keen Commander, toute une époque !

Keen Commander, toute une époque !

Il y a quelques semaines, mon frangin Pype qui donne vie à Bilou sur Nintendo DS posait la question suivante sur les réseaux sociaux : « tous jeux confondus, le meilleur item/bonus/power up? »

Je me suis donc mis à réfléchir à ce sujet. L’éclair de Super Mario Kart ? Le costume de raton laveur de Super Mario Bros 3 ?  En fait, à bien y réfléchir, je n’ai pas l’impression d’avoir été fortement marqué par la recherche du super power up qui me donnerait de supers pouvoirs supplémentaires. D’ailleurs je n’ai pas tant joué que cela à Super Mario quand j’étais jeune, ni même à Sonic… et lorsque j’imaginais des niveaux de jeux vidéo, cette mécanique n’était pas vraiment ma spécialité.

Rappelez-vous, à l’époque où certains veinards parmi vous passiez des heures devant votre TV, le pad de votre Super Nintendo ou Megadrive entre les mains, moi j’étais sur mon puissant PC 80386 sous MS-DOS avec un processeur cadencé à 40mhz et 1 mo de mémoire. Au fil du temps ce dernier allait troquer son PC Speaker et sa carte graphique monochrome contre un équipement VGA et SoundBlaster compatible, suivi de l’achat ultime, le Joypad Gravis imitant celui de la Super Nintendo.

Joypad Gravis pour PCFan de jeux de plate-forme, les deux titres qui m’ont clairement le plus accroché, sur lesquels j’ai passé des heures et des heures sur mon PC et ceux des copains sont Les Aventures de Moktar et la série Commander Keen. Je vous ai déjà parlé du premier il y a quelques mois et force est de constater qu’en fait, ces deux jeux de plate-forme ont de grandes similitudes. L’un comme l’autre ont une approche de jeux de plate-forme dédiée à l’exploration de niveaux, la recherche de bonus, de passages secrets renfermant encore plus de bonus, des raccourcis ou des niveaux cachés. Les munitions sont limitées et font clairement partie du challenge du gameplay.

Bref, j’ai donc décidé de vous parler de Commander Keen, une série emblématique dans l’univers des jeux PCs du début des années 90 signée ID Software.

Tout commence à la fin des années 80 aux Etats-Unis. Comme chez nous en Europe, la NES commence à s’y faire remarquer avec les aventures de Super Mario Bros. De ce coté de l’océan, le monde du jeu vidéo sur PC est un peu différent du nôtre. En effet il existe un modèle commercial original du nom de Shareware qui tend à se développer. Le concept est de proposer un début d’aventure gratuitement disponible sur un serveur BBS et ensuite les épisodes suivants à un prix bien moins élevé que les jeux commerciaux de l’époque. La petite société SoftDisk fonctionne sur ce business model. C’est là que Tom Hall, John Carnack et John Romero se rencontrent. Carnack leur présente une routine de scrolling extraordinairement fluide pour les PCs de l’époque et en quelques heures, ils réalisent une démo du premier niveau de Super Mario Bros 3. Ils décident en cachette de présenter celle-ci à Nintendo America pour envisager un portage sur PC. Nul ne sait jusqu’où la démo est remontée chez Nintendo, mais la réponse fut que Mario devait rester sur console.

Ensemble, ils continueront donc à travailler en secret sur un jeu exploitant la puissance de la technique de scrolling de Carnack. En effet, cette dernière ne peut fonctionner sur un PC équipé d’une carte graphique CGA (4 couleurs), or les productions de SoftDisk doivent tourner sur les différents standards de l’époque. Mario allait donc laisser la place à Billy Blaze, un petit génie de 8 ans à peine qui a réussi à se construire un vaisseau spatial avec quelques boites de conserve et des bobines de plastique. Une fois sa baby-sitter endormie, il enfile le casque de Football et s’envole à bord de son Bean-with-Bacon Megarocket dans l’espace sauver la galaxie !

Au bout de quelques rebondissements, ce sera finalement sous la bannière d’ID Software et Apogee (une autre société spécialisée dans la distribution sous licence Shareware) que les premières aventures de Commander Keen verront le jour en décembre 1990. Invasion of the Vorticons sera donc découpé en 3 parties, dont la première disponible gratuitement.

Lire la suite Lire la suite

Apple Assault et le retour de Cyborg Jeff

Apple Assault et le retour de Cyborg Jeff

Depuis toujours, j’ai voulu faire des jeux vidéos… j’avais des milliards d’idées, puis des dizaines de musiques à y inclure ! Malheureusement… Je ne savais ni dessiner, ni programmer !! Mon frangin par contre était lui plutôt doué là dedans…

Vers 14 ans, nous avions donc créé PPP Team Software, P.P.P. pour Piet (moi), Pierrick, Pypein (mon frangin).. avec notre ami Pierrick donc, qui lui aussi avait plein d’idées. Parmi nos divers projets était né le personnage Bilou,… à l’origine Bubble, perso de quelques pixels que Pierrick utilisait dans ces productions sur CPC, Bilou allait avoir un peu plus charisme, un compère  Bouli… Les années ont passées, les subtilités d’alors de Bilou (avec bras et main indépendants, facilitant la gestion mémoire des animations) n’allaient plus être l’idée génial, puis qu’Ubisoft nous grillait avec Rayman… Bilou eu droit à sa version en QuickBasic, en BD,… et surtout dans notre tête, jusqu’à ce que mon frère se lance en 2006 dans la programmation sur Nintendo DS…

Partant de rien, créant un environnement permettant de créer des jeux sur DS, Apple Assault est un mini-jeux situé dans le premier monde de Bilou : La forêt… Celui-ci doit de se débarrasser de pommes agressives qu’il peut attaquer en sautant dessus…. une fois assommées, Bilou accumule de l’énergie lui permettant de leur flanquer une raclée définitive…

Bref, si vous avez une DS, un linker… voir juste un émulateur,… la version actuelle est assez jouable et fun ! avec bien sur une petite musique made in CJ…

N’hésitez pas à laisser vos impressions sur son blog !
http://sylvainhb.blogspot.com/2010/09/vuoi-una-mela.html

… Une petite musique made in CJ, certes, mais une petite musique composée en 1996 : String Tracking … Vous le savez, Cyborg Jeff était jusqu’ici en mode Pause ! Mais, depuis un moment j’ai les doigts et oreilles qui me titillent… Incubation a peut-être été précurseur ?? Les échos d’une musique un peu trop répétitive dans Apple Assault m’ont en tout cas donné envie de faire quelques petits notes autour de la musique de String Tracking, afin d’y ajouter une musique de menu, bonus, level clear et game over… en moins d’une heure sur Schism Tracker… l’affaire était négociée…

Tout cela n’aurait pu être qu’un retour oneshot… mais voilà… j’ai récidivé hier midi… après avoir été enthousiasmé par les chiptunes de Gazus, j’ai repris quelques vieux samples chiptunes pour écrire une courte mélodie : Findin’ a map qui servira pour le level selecting de la jolie carte que mon frangin avait déjà dessinée !

… Cyborg Jeff a repris du service, je pense que c’est officiel !

Au bon souvenir de mon MS-DOS

Au bon souvenir de mon MS-DOS

Bon, avec la découverte de DSx86, ma Nintendo DS n’a jamais autant chauffée depuis des mois ! Grâce à ce petit émulateur (nouvelle version 0.11 à télécharger !) je peux transformer ma console portable en mini PC oldschool du début début des années 90… L’émulateur fonctionne chaque semaines un peu mieux, pouvant reproduire des performance assez proche d’un 80286 et d’une carte graphique type EGA se rapprochant un peu plus du mode VGA,… Le son quant à lui reproduit à merveille les sonorités de la carte Adlib ou les sons digitalisés de la Sound Blaster… En contact avec P. Aalto je réalisé pas mal de tests hors de ma jolie ludothèque d’époque, mais actuellement, je me concentre pleinement dans le 4° épisode de Keen Commander ! “Joues-y en mode Normal” ne cesse de me répéter mon frangin Pype… Mais c’est que déjà en mode EASY, j’ai bien du mal à faire fonctionner mes souvenirs pour terminer les niveaux… Tidju, pas si simple ce Keen Commander, mais je prends un plaisir fou à y jouer, un ptit stages de temps en temps… J’ai terminé hier la 2° pyramide, après avoir longtemps galéré dans le château des glaces…

Si vous jetez un oeil dans mon Hit Parade intergénération de Jeux Vidéo, vous pourrez constater que de nombreux jeux MS-DOS de cette époque y ont trouvé une jolie place : 3° Day of the Tentacle, 5° Formula One Grand Prix, 10° Keen Commander 4 & 5, 11° Worms, 12° Monkey Island, 15° Legend of Kyrandia, 16° Les Aventures de Moktar, 20° Simcity, 23° Civilization, 42° Stunt 4D Driving, 46° Fury of the Furries, 47° Duke Nukem 3D. Bref, toute une époque où petit à petit nos braves petits PCs se rapprochaient de ce que l’on trouvait sur les consoles de jeux… Cela fait 10 ans maintenant que je fais la chasse aux vieux Abandonwares, mais très souvent par pure nostalgie, sans même y jouer réellement… Mais avec DSx86, je retrouve le plaisir d’y jouer… Et je me suis dit qu’il était amusant de voir quels jeux avaient reçu les faveurs d’être transférer sur ma Carte MicroSD dans l’espoir de m’offrir une petite séquence souvenir ! Mais également ceux qui n’ont pas eu ces faveurs… Notamment justement Monkey Island, Legend of Kyrandia et les autres jeux déjà supportés par l’émulateur Scumm !

Alors, je prends la peine de faire une petite pause et de regarder au fond, après 20 ans presque, quels jeux j’ai choisi,… et qui donc ont un petit quelques choses qui me donnent envie de les ressortir… Je vous les classes en 3 sections, ceux qui fonctionnent sur l’émulateur, ceux qui semblent ne pas être loin de fonctionner, et ceux qui ne fonctionne pas… encore ?

Ca marche !

Duke Nukem : épisode 1 à 3 (Apogee, 91) DOWNLOAD

Les premiers épisodes de Duke Nukem n’étaient pas spécialement annoncés comme compatible sur le site de l’émulateur, mais je m’attendais bien à ce qu’il fonctionne, puis que Duke 2 lui l’était… D’une qualité un poil supérieur aux premiers Keen Commander, ceux-ci restent toute fois moins passionnant, utilisant très peu de couleurs et uniquement le PC Speaker… J’ai découvert l’épisode 1 version Shareware assez tard.

Duke Nukem 2 (Apogee, 92) DOWNLOAD

Duke Nukem 2, postérieur aux derniers épisodes de Keen Commander, lui m’a nettement plus marqué, acheté donc en librairie, il faisait partie des premiers jeux Shareware de qualité que je découvrais à proposer des graphismes plus colorés et surtout des sons digitalisés !! Du coup l’aventure était tout de suite plus tentantes… L’humour “Duke Nukem” était déjà un peu là, les “Babes” en moins, avec les monstres qui tentent de vous attraper de derrières les barreaux, puis ces niveaux post apocalyptiques… Probablement un peu inspiré Probector sur console, avec des items pour changer d’armes et la possibilité de tirer en haut ou en bas… Duke Dukem 2 est une véritable réussite que je me réjouis vraiment de reparcourir !

Keen Commander episode 4 à 6  (ID Software, 91) DOWNLOAD

Je vous ai déjà parlé de long en large de Keen Commander 4, mais à l’époque j’ai rapidement découvert sa suite Keen Commander 5, de retour dans l’espace… Cet épisode est tout aussi passionnant et remplis de passage secret… Au fond, l’armadat de Robot est beaucoup plus cohérent que les ennemis rencontré dans l’épisode précédent… Les mécanismes sont similaires et on prend autant de plaisir sur ce nouvel épisode… Un peu plus tard, j’ai mis la main sur la Démo de Keen Commander 6, Alien ates my Babysitter… Mélange entre l’épisode 4 et 5, je n’avais pas vraiment été convaincu… et je n’ai de toute manière jamais trouvé la version complète, avant de découvrir Internet bien des années plus tard… Ce dernier épisode ne m’a pas du tout inspiré, et visiblement pas tellement plus leur créateur… Peut-être un jour Billy reviendra-t-il dans un Keen Commander HD ??

Prince of Persia (Broderbund Software, 90) DOWNLOAD

Ce tout premier Prince of Persia fonctionne parfaitement sur l’émulateur DSx86. Les petites musiques Adlib me rapellent de bon souvenir, mais je sais que je ne passerais pas beaucoup de temps à y jouer… Le doigté nécessaire à cet épisode me fatiguait déjà pas mal à l’époque, et à choisir, je prefère alors me remettre à son épisode “Remake” que j’avais acheté sur la PS3 l’année passée…

Wolfenstein 3D
(ID Software, 92) DOWNLOAD

Fierté de la version 0.10 de l’émulateur, ce dernier émule parfaitement le précurseur du FPS : Wolfenstein 3D… Si j’ai passé de long moments à y jouer à l’époque, m’assurant que mes parents ne risquait pas de m’y surprendre… Je dois bien admettre qu’il a bien mal veilli… Lent, et pas vraiment maniable… Je n’ai guère pris de plaisir à tuer, tuer et encore tuer…

Il se passe quelque chose…

Badman 2 : Out of our World (PPP Team Software, 95)
Bio Menace (Apogee, 93)
Crime Waves (Acces Software, 90) DOWNLOAD
Monster Bash (Apogee, 93)
Jill of the Jungle : épisode 1 (Epic Mega Games, 92)
Keen Commander : épisode 1 à 3 (ID Software, 90) DOWNLOAD
Nebulus (STE Cork, 87) DOWNLOAD
Chicago 90
(Microids, 89)

Errors

Croisière pour un Cadavre (Delphine Software, 91) DOWNLOAD
Créature (Cyberlife Technology, 97) DOWNLOAD
Das Boot (Three Sixty Pacific, 92) DOWNLOAD
Elite (Firebird, 87) DOWNLOAD
Epic
Formula One Grand Prix (Microprose, 92)
Flight Simulator 4 (Microsoft, 89) DOWNLOAD
Fury of the Furries (Kalysto, 93) DOWNLOAD
Goblins (Cocktel Vision)
Halloween Harry
Highway Hunter
Indianapolis 500
LHX Attack Copter
Lotus Challenge III
Les Aventures de Moktar
Micromachine
Outrun
Prehistorik
Prehistorik 2
Push Over
Targhan
The Lost Vicking
Worms +
Zool
Flashback
Grand Prix Circuit
Legend of Kyrandia 2 : Hand of Fates
Hocus Pocus
Stunt 4D Driving
Theme Hospital


Crossing over the scene

Crossing over the scene

  

L’année 2000 avait été extrêmement prolifique, avec à la clef de nombreux albums : Day after Days, Expression Sentimentale, Y2K, Néant, A l’affoler et HTML Quest… Ceci dit, nombres d’entre eux n’étaient pour moi que des “compilations”… Day after Days par exemple synthétisait mes meilleurs titres New Age en janvier 2000, quant à A l’affoler, il se ciblait sur les titres Pop/Variété au mois de Septembre…Ceci dit, si l’année 2000 m’avait permis d’écrire de nombreuses nouvelles musiques, 2001 allait être un peu plus difficile… A l’époque, je venais de quitter le cocon familiale pour partir à l’aventure avec ma Petite Snorkys (qui s’appelait toujours Athena à l’époque)… Une nouvelle vie commençait, pas facile, et qui allait me demander beaucoup d’adaptation… Si les premiers mois chez son grand père me permettaient d’écrire quelques titres, c’était surtout l’opportunité d’avoir accès à Internet @home qui allait me permettre d’apprendre de nouvelles techniques… Au mois de mars, nous retrouvions par contre déconnecté du monde, dans le fin fond d’un grenier… Mon PC retourne chez mes parents, et la création musicale en prend un sacré coup… jusqu’au mois juillet, où nous avons enfin notre chez nous !

A l’époque, je ne travaille pas encore, et je profite de l’été pour composer, composer et encore composer… En regroupant une série de titres déjà écrits durant la deuxième partie de l’année 2000, je me retrouve à avoir de quoi faire un nouvel album ! Comme à l’époque, ce dernier propose des styles assez divers…. Ceci dit, on retrouve une tendance un peu “Néo Disco” à toute la première partie de l’album… Le monde de la demoscène et Internet y trouve aussi sa place… Meetus@thediscotek ou Cyborg Jeff crossing over the Scene en sont les meilleures preuves !

Quelques titres “Variétés” viennent ensuite prendre le relais. Je t’aime et les 4 à la fois, composé pour ma Snorkys, ainsi que Stories of Love avaient déjà fait leur apparition sur A l’affoler,… Et dans la même veine, j’y ajoutais Encore, un titre PopChip écrit une fois de plus pour elle, et pour notre nouvelle vie ! Dans Stories of Love, c’est Thierry Dubois qui s’occupe de la partie guitare,… mais nos rencontres se font rares… Lors de la dernière Demoparty Inscene 2K, Logic Dream m’avait fait découvrir quelques riffs géniaux du finlandais Johannes ‘Cybelius’ Tiusanen, je travaillerais autour de ceux de I am Insane, Less Distraction et 4 in C pour certains titres de mon album.

Après un petit passage plus “Chiptunes”, Un retour plus Dance/Trance made in Cyborg Jeff s’opère, un petit clin d’œil à mon ami Pierrick Hansen ou Al Najjir, un super remix de la Bande Son du jeu Amiga/PC Fury of the Furries (composée par Frédéric ‘Elmobo’ Motte), un hommage aux Twin Towers, à Dune… et enfin d’album un titre à la sauce Daddy DJ – Eiffel 65 pour un projet de Démo belge….

Si une bonne partie de ces titres ont été une fois de plus composé sous MS-DOS via Impulse Tracker, l’entièreté a été ensuite masterisé, voir retravaillés via Modplug Tracker, et l’addition de quelques effets VST…

Remerciement de l’époque : Albert Wellem – Al Najjir – Bombfunk Mc’s – BOSS – Carillion – Charlotte Collin – Confetti’s – Cryo – Cybelius – Cynthia Mathieux – Daddy DJ – David Lovera – Didier Rombauts – DJ Phillip – DJ Sakin & Friends- Franco Félix – Hotgirl32 – Jean-Michel Jarre – Jellydog – Jessica Thirion – Jogeir Liljedahl – Kaoma – Kai Tracid – Kleinenberg – Laurent Mazzapicchi – Laxity – Lenny H – Lizard King – LD – Logic Dreams – Loonie – Lorie – Mélusine – The Mackenzie – Maf – Maz – Moby/Elmobo – Nexus – Nula – Oilily – Pierrick Hansen – Pinky – Pulse – ROLAND – Ruff – Sash! – Shanka – Skorpik – Wan Cyber – Sylvain Martin – Swartehmonia – Thierry Dubois – U96 – Victor – Wiz – YAMAHA – Yve de Ruyter – Zombie Nation – ZZ Top.

photo réalisée par Catherine Delfosse.

Lire la suite Lire la suite