Archives de
Étiquette : paternité

La vie à 6… ou presque.

La vie à 6… ou presque.

La vie à 6 - Juliette Martin

Voilà donc 3 semaines que Rose est née… 3 semaines que nous sommes donc passés au level 6. Enfin presque. Bien entendu, il y a eu l’épisode “Alice hospitalisée en même temps” qui a grandement brouiller les pistes. Difficile vraiment de prendre conscience du changement alors que pendant plusieurs jours, semaine,s j’étais essentiellement connecté à soigner notre grande pendant que madame était presqu’en mode exclusif nouveau-né.

Et puis, il faut bien l’admettre, l’arrivé d’un nouveau-né, cela demande une organisation et un rythme de vie temporaire complètement hors du temps. Bien sur, nous sommes loin des surprises de la première naissance et l’on sait que les choses vont changer, néanmoins cela ne nous semble pas encore vraiment cela “La vie à 6”, hormis peut-être hier notre première sortie complète à l’anniversaire de mon filleul Jolan.

Ce qui est certain, c’est que les trois grands se montrent particulièrement positifs à l’arrivée de Rose. Ils sont prévenants, attentifs, intéressés et n’ont pour l’instant jamais montrés de grognements quand nous devons leur répondre “Attends, je dois m’occuper de Rose !” Tous redemande à la prendre dans les bras, lui donner son doudou et vérifier qu’elle respire bien emmitouflé dans son maxi-cosy…. Enfin ne rêver pas non plus, tout n’est pas “rose”… Charly a des idées saugrenues, Juliette est excitée comme un Bugs Bunny, Alice à fleur de peau et Rose semble décidée à concentrer ses pleurs quand on se tente à regarder notre petite série Télé pour décompresser ; )

Bref, pour ma part, voici que s’entame ma dernière semaine de congé de paternité, la seule ou je pourrais “peut-être” me concentrer sur ce moment privilégié avec elle, maintenant qu’Alice est rentrée à l’école et que j’ai fini en principe la course à l’administratif… Mais bon, j’ai ma compta qui m’attend et qui mériterait que je m’en occupe tant que je suis à la maison et la nouvelle chambre des filles à finir… tant que suis à la maison… et beaucoup de rangement à faire ! Dur dur le rôle de papa parfois.

taquin||taquine

taquin||taquine

echo2_13112008.jpgEt voilà, le suspens durera encore un peu ! C’était ce soir l’heure de la 2° écho, entre 12 et 15 semaine en fonction du vocabulaire, bref, l’info tant attendu du petit garçon ou petite fille était tout à fait possible… Même si madame n’y croyait pas trop, moi j’étais très optimiste ! Avec mes soucis aux yeux, le timing de fin d’après midi était, serré. Quitter le bureau à 16h, pour déposer mes anciennes lunettes à 16h30. Récuperez la monture avec les nouveaux verres à 17h30, puis rendez-vous à 18h15 chez la gyné… Le ptit bout, voulait que je sois “au point” pour l’admirer :)

16h35, téléphone, “On a un soucis”, votre ancienne monture s’est brisée…. Arf ! C’est pas bon ça… D’une part, pas bon pour le porte-feuille, puisqu’inévitablement, cela implique l’achat d’une nouvelle monture,… Pas bon non plus sur le timing, on est serré là !!! Me voilà à devoir faire un choix, là “op de moment”… Bon je pense ne pas avoir fait dans l’extravagant, je suis resté dans le même genre…

Wooohwww, ca fait bizarre de voir… j’ai l’impression d’être dans un monde en 3D … Bon nous revoilà parti, à l’heure pour le rendez-vous.. (De toute manière, on a beau être à l’heure, il faut toujours attendre)… Coté papier et résultat sanguin, tout est actuellement OK, c’est une bonne nouvelle… On est pas vraiment excité de l’entendre enfait…

C’est que l’on a triché !!! :) Madame avait commandé sur Internet un appareil sur base Doopler permettant d’entendre le coeur du bébé… Lors de la 2° tentative, et près d’une bonne heure, j’avais réussi à trouver les 150 BPM de son petit coeur ! Un vrai dancing Tektonik là dedans !

Bref, c’est voir qui nous intéressait… Et enfait, plus le temps passe, moins on voit l’entierté du corps ! C’est normal parait-il… Dès le début, il gigotait pas mal, puis il s’est planqué dans un petit coin, jambes croisées, avec la ferme intention de ne rien dévoiler cette fois-ci

Bizarrement, je ne suis pas déçu. Je sentais cette envie de savoir, mais je la sentais trop rapide. Comme si je n’avais pas eu le temps de me réjouir… Et Dieu sait que j’aime à me préparer à un joyeux moments !! Il faudra attendre, attendre de vous dire si nous l’appelleront monsieur Tadaaam ou madame Badabooom…

PS : vous constaterez qu’il a déjà mes oreilles :)