Archives de
Étiquette : Owl City

A la recherche des albums d’Adam Young – Owl City

A la recherche des albums d’Adam Young – Owl City

Je poursuis avec vous ce petit tour de mes albums favoris avec un arrêt en décembre 2009. Je vous en parlais alors sur ce blog…

OwlCity - fireflies
OwlCity – Fireflies, comme si c’était moi…

Noël dernier 2009, après un premier étonnement de découvrir sur les ondes de Radio Contact des notes de musique qui me rappellent ce style si originale de la Demoscène, il n’y a rien de plus à ajouter, je suis tombé sous le charme des sonorités de Owl City et son morceau Fireflies… entre temps un album est sorti, et depuis cette semaine je cherche sur mon auto-radio les morceaux de l’album n°7 : Ocean Eyes… Je suis dans un état autre, pas second… autre… j’y suis, c’est moi… je suis là derrière mon ordinateur, j’ai composé cette mélodie, je la vis, je la fais vivre… tous ces petits sons électroniques pures vibrent en moi, ils fourmilles et parcours tout mon être… je suis Owl City… c’est à n’y rien comprendre.

Bon vous le savez, je suis musicien depuis longtemps, j’ai de quoi être fier de mes créations, même si à cette époque je n’ai plus fait grand chose… mais c’est la première fois que la musique d’un autre artiste, Adam Young de son vrai nom me fait cette effet… Les sons, le style, l’ambiance… ce petit quelques choses de Radix, Hunz et autres musiques du monde de la Demoscène qui depuis toujours étaient mon influence principale… Entendre cela à la radio… vivre leur succès… Hier, j’ai regardais sur Youtube une vidéo filmée d’un portable de l’intro de leur concert… cela fait vraiment très Démoscène… Très vite, viendront s’ajouter dans mes armoires ces premiers albums et les suivants, mais de tous, c’est l’album Ocean Eyes qui me donne le plus de sensations. Pourquoi ?? pourquoi cette sensation si différente… peut-être aussi parce que la découverte de chacun des titres de cet album est magique… tout est inattendu, mais explosif !!!

Dès lors, une quête aux albums et aux nouveaux titres composé par Adam Young se mettra en route. Suivant les sorties d’EP versus sur iTunes, les duo sur Youtube. Achetant en primeur les nouveaux albums : Things bright and beautifull puis Mobile Orchestra ou encore UltraViolet qui ne sera disponible qu’en version numérique. Sa participation dans les musiques des films La légende de Ga’hool, Les Croods ainsi que Les Mondes de Ralph. Mais également ces albums de ses débuts sur MySpace comme May be I’m dreaming.

Je recevrais également son album signé du pseudonyme Sky Sailing, mais Adam Young aura en 10 ans signé des disques sous près de 40 pseudo différents ! Et puis comme-ci une petite flamme s’était estompé, il s’est retrouvé moins présent. La sorte de son dernier album Cinematic est resté discrète, avec peu de clip sur Youtube… J’en ai entendu quelques titres excellent qui me rappellent cet album Ocean Eyes… mais ce nouvel album n’est toujours pas entré dans ma collection…

Lire la suite Lire la suite

J’ai découvert Linus from the Stars

J’ai découvert Linus from the Stars

Voilà de longues années que je suis fou des musiques d’Adam Young / Owl City que j’avais trouvées très “Demoscène”. Son style a évolué avec parfois plus de touche commerciale, mais je n’ai au fond jamais entendu d’autres artistes qui s’en rapprochaient jusqu’aujourd’hui. Mon Soundcloud m’a emmené vers ce mini EP de Linus from the Stars. Mélodies, ambiance, voix, tout me rappelle les premières musiques d’Owl City. A Summer Diary ne propose que 3 titres, une petite mise en bouche espérons le vers un projet plus vaste ?

Pour ne rien gâcher, l’esprit visuel de Linus from the Stars est clairement magique non ?

Happy GeekMas

Happy GeekMas

Joyeux Noël - Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban
Joyeux Noël – Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

Comme les années précédentes, j’aime à tenir ce “Pinboard” dédié aux cadeaux de Noël un peu Geek qui donnent envie vus durant l’année écoulée. C’est l’heure de le remettre à jour au lendemain 25 décembre avec l’arrivée de nouveaux albums de Lindsey Stirling et Adam Young (Owl City), l’énervante Nintendo Switch et son Mario Odyssey ou la Mini Super Nintendo et sa trentaine de jeux embarqués, le nouveau numéro de Largo Winch ou la prochain sortie du Mook Retrolazer édité chez Omakebooks… Un pull de Noël ? Un synthé Vintage ? L’Ecto1 des Ghostbuster en Playmobil ou pourquoi pas la cartouche 1541 Ultimate II pour votre Commodore 64 !?

Pour ma part, j’ai eu la surprise de recevoir le 3° tome de la magnifique édition illustrée d’Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban alors que je m’étonnais justement de pas en avoir aperçu la sortie dans les magasins !

Un peu surpris, j’ai également reçu un mini borne d’arcade de poche. La vague de rétro a envahi les shops en ligne avec de nombreux produits un peu “geek” qui tente de singer le concept réussi des Mini NES et Mini SNES de Nintendo. On retrouve en effet des mini ZX Sinclair, des Mini C64, Mini Megadrive, Mini Atari avec plus ou moins de réussite, mais également de nombreux MiniTrucMuchs remplis de jeux inconnus que l’on retrouve souvent sous la bannière de Lexibook dans nos contrées un peu à l’image de cette Mini Arcade Machine – 240 16bits games proposées par l’énigmatique entreprise ARB Gaming.

ARB Mini Arcade Machine - Clone de Chip'n Dale
ARB Mini Arcade Machine – Clone de Chip’n Dale

Quand on fouille un peu entre les jeux plus que moyen, on y retrouve tout de même une série de grands classiques de l’époque 8 bits auxquels on a supprimé la bande son pour la remplacer par des bruitages à la GameMaker et parfois même remplacé les graphismes par des sorites en 256 couleurs rarement réussis. Néanmoins vu la taille de la machine, lorsque l’on joue à un clone de l’excellent Chip’n Dale de Capcom, cela passerait presque inaperçu ! Il devient alors amusant de fouiller parmi les 240 bizarreries pour y retrouver Arkanoïd, Bomberman, Wrecking Crew, Galaxian ou encore Wonderboy… Reste alors cette envie de pousser plus loin l’investigation. Techniquement que retrouve-t-on à l’intérieur de ce genre de borne cheap ? Comment on été sélectionné les clones et les jeux plus ou moins originaux… Qui se cache derrière les hypothétiques jeux originaux ?

La suite des congés de Noël pourront alors se poursuivre avec quelques parties en famille de la nouvelle édition Hasbro de Destin – Le jeu de la vie. Lorsque les enfants seront calmes (cela arrive parfois), je pourrais me plonger dans la lecture du Mook “Les 30 ans du Club Dorothée” ainsi que la découverte la Bible artistique dédiée à Legend of Zelda..

EnregistrerEnregistrer

Des idées sous le sapin

Des idées sous le sapin

Noël, Noël… c’est le moment pour faire sa liste au Père Noël non et traditionnellement, j’aime assez bien me faire mon petit Pinboard sur le sujet. 2015 ne dérogeant pas à la règle, j’ai donc mis à jour Ma XmasGift for a Geek.

CD de musique (Alfa Rococo, Caravan Palace, Owl City, Generation Dorothée, Lindsey Stirling), Films (Les Cités d’Or 2, Independence Day, Le Hobbit), Fringues (Chapeau, Pull, Chaussure), BDs (Ernest & Rebecca, Largo Winch, Le Chateau des Etoiles, Les mondes de Milo, Scorpion, Les Mondes Cachés, Sillage, Yoko Tsuno), RetroGaming (Alex Kid, Donkey Kong Junior), Jeux-Vidéo (Civilization V, Playstation 4, Ni No Kuni), Bouquin (Les Beatles, Final Fantasy X, Resident Evil, Harry Potter, La 5° Vague), Jeux de Société (Gaia, Origins, Small World Realms)

D’Adam Young à Lindsey Stirling

D’Adam Young à Lindsey Stirling

lindsey-stirling-shatter-me

Si cela vous revient peut-être, j’ai découvert l’artiste Adam Young mieux connu sous le nom d’Owl City en 2009. Ce fut une révélation musicale sur bien des domaines. A cet époque, avec l’arrivée imminente de mon petit garçon, j’avais fortement sorti la tête du monde de la musique, mais surtout cela faisait des très nombreuses années que je m’étais uniquement focalisé sur la musique liée au monde de la DemoScène. Avec son style si personnelle, Owl City allait me réconcilier avec la musique moderne, avec tout simplement le plaisir d’attendre et d’acheter un album de musique.

Il y a quelques semaines, Adam annonçait son nouveau single en collaboration avec Lindsey Stirling, et là je m’attendais donc à un duo vocale. Le morceau étant disponible gratuitement après un petit PromoGames, ce n’est qu’au bout de quelques écoutes que je constate qu’il n’y pas de chanteuse dans ce morceau…. je fais donc une petite recherche sur la toile pour en savoir plus sur Lindsey Stirling… et là POUM je m’en prends plein les oreilles !

Lindsey Stirling fait partie de ces artistes NextGen qui vivent à travers Youtube et qui donc propose de très nombreux clips vidéos de leurs musiques, j’avais donc de quoi découvrir… Entre les reprises violon + acapella des grands titres de Disney, Starwars et Game of Thrones, ce sont surtout ses compositions personnelles qui m’ont époustouflés ! Ce mélange de musique électroniques modernes mélangé avec une mélodie jouée au violent complètement démente est tout à fait incroyable, inattendu,… Bref, je suis FAN, et j’ai donc acheté le nouvel album “Shatter Me” sorti il y a une semaine.


YouTube Direkt

lindsey-stirlingAvec son petit air elfes des bois, cette jeune américaine a été révélé par l’émission America’s Got Talent ! Entre temps, le nombre de singles et collaborations réalisés est impressionnant (notamment avec Peter Hollens, Pentatonix, The Piano Guys et donc Owl City)

Avec cette nouvelle découverte musicale mon univers s’est ouvert vers de nouveaux artistes, tel que Peter Hollens chanteur acapella.

A découvrir donc :

Lindsey StirlingPeter HollensAlex GOwl CityPentatonixThe Piano Guys

Et merci à mon frangin Pype qui m’avait déjà fait découvrir trop rapidement ces artistes…


YouTube Direkt