Archives de
Étiquette : Nick Heitfeld

Faites chauffer les moteurs – Formule 1, saison 2020 VS 2000

Faites chauffer les moteurs – Formule 1, saison 2020 VS 2000

Nous voici à quelques semaines du retour des bolides de Formule 1 sur les circuits ! À ce jour, toutes les écuries ont déjà présenté leur nouvelle monoplace et les 6 journées d’essais hivernaux sur le tracé de Barcelone sont bouclées.

Formula 1 - Drive to Survive - Saison 2
Formula 1 – Drive to Survive – Saison 2

Je vous avoue, j’ai déjà été bien plus emballé à l’aube d’une nouvelle saison ! Fort heureusement depuis l’année dernière, Netflix nous offre la série “Drive To Survive” qui retrace en dix épisodes très musclés les temps forts de la saison précédente, histoire de se replonger dans toutes les petites histoires qui animés les circuits. L’année catastrophe de HAAS Grand Prix qui re-signe pourtant son duo de pilote, les premiers GPs impressionnants du jeune Charles Leclerc chez Ferrari surprenant son champion de coéquipier. La descente aux enfers de Williams, le manque de résultats de Racing Point, Renault ou même Alfa Romeo, la surprise de l’association entre RedBull et Honda qui apporteront de nouvelles victoires à Max… et un championnat remporté pour une 5° fois par Mercedes GP, sacrant à nouveau Lewis Hamilton.

Que peut donc offrir de mieux la saison 2020 ?

L’année prochaine, de grands chamboulements techniques sont attendus en F1. Dès lors, 2020 fait presque office de saison de transition. Les écuries n’auront pas utilisé trop d’énergie à changer d’approche, et même la plus grande partie des duos de pilotes sont restés inchangés.

La nouvelle RedBull Honda - AutoHebdo - Guide F1 2020
La nouvelle RedBull Honda – AutoHebdo – Guide F1 2020

Seules les écuries Williams et Renault ont modifié leur line-up. L’écurie française a réussi à récupérer le jeune pilote tricolore Esteban Ocon que Mercedes avait tenté de se mettre de côté après une belle saison 2018 chez Force India. Son arrivée met Nico Hulkenberg, qui n’avait pourtant pas démérité hors course pour la saison 2020. L’écurie Williams, à la peine en 2019 placera le seul rookie de la saison aux côtés du jeune George Russell. Nichola Latiffi n’est pas un inconnu de l’écurie de Sir Frank Williams, puisqu’il en était le pilote d’essai l’année dernière. Et pour clore ce minuscule marché de transfert, l’écurie RedBull a finalement validé le Thaïlandais Alex Albon aux côtés de Verstappen pour son écurie principale. La petite squadra Toro Rosso sera elle rebadgée AlphaTauri, l’une des nouvelles marques de vêtements du groupe RedBull et poursuivra donc sa collaboration avec le binôme de fin de saison Gasly/Kvyat.

Non, 2020, s’annonce sans surprise. Mercedes et Lewis Hamilton seront plus que les hommes à battre, ils seront au minimum ceux à suivre ! Difficile pour la Scuderia de se voir devant alors que le duo Leclerc/Vettel est un peu trop bouillant.

Stoffel Vandoorne rejoint Hamilton et Bottas chez Mercedes: il pilotera la F1 allemande dès cette année
Stoffel Vandoorne rejoint Hamilton et Bottas chez Mercedes: il pilotera la F1 allemande dès cette année

Chez RedBull ont peu faire confiance à Max pour se mêler à la bagarre, mais le titre constructeur sera probablement plus difficile à accrocher avec un Alex Albon qui doit encore affûter ses performances. Enfin, les essais hivernaux auront tout de même montré une Racing Point, copie conforme de la Mercedes aux chronos agressifs. L’écurie de Papa Stroll roulera d’ailleurs pour la dernière fois sous ce nouveau nom, puisqu’un partenariat important vient d’être signé avec Aston Martin pour la saison 2021.

Et puis, pour nous petit belge, nous pouvons être heureux de savoir que notre Stoffel Vandoorne, alors en tête du championnat de Formule E pour le compte de l’écurie Mercedes, sera présent sur les circuits, il a été officiellement promu 3° pilote dans l’écurie championne du monde.

On l’espérait bien évidemment, il a été précisé qu’il sera aux commandes lors de diverses sessions d’essai et prêt à prendre le relais si nécessaire, comme ce fut le cas lorsqu’il occupait un post similaire chez Mc Laren, remplaçant Fernando Alonso lors du GP de Barhein 2016.

Coté circuits, nous aurons en principe deux nouveaux tracés, le GP du Vietnam qui devrait proposer la plus longue ligne droite de la saison, ainsi que le retour du GP des Pays-Bas à Zandvoort pour le futur champion du monde Max Verstappen !

Cette année, on retourne à Zandvoort
Cette année, on retourne à Zandvoort

 

Un début de saison sans équipes italiennes est-il possible ?
Un début de saison sans équipes italiennes est-il possible ?

Évidemment, je ne pourrais clôturer le sujet sans mettre le Coronavirus 19 sur la table, et si possible à côté d’un gel désinfectant. Dans un premier temps essentiellement ciblé en Chine, le GP de Shanghaï devant être organisé en avril avait déjà été annulé, l’épidémie est devenue inquiétante de ce côté du globe. Ce pendant, à l’heure actuelle, c’est maintenant l’Italie, la France et petit à petit la Belgique qui sont devenues des zones à risque, avec le nord de l’Italie mise en quarantaine, ce qui pourrait créer certains embarras pour les premiers GP devant être organisés en Australie, Barhein et au Vietnam. Si, Melbourne a confirmé l’organisation de la première épreuve dans 15 jours, la présence des équipes italiennes Ferrari, AlphaTauri pourrait être problématique. De même que le soutien logistique de Ferrari à l’écurie suisse Alfa Romeo et l’écurie américaine HAAS. Même l’unique manufacturier de pneus Pirelli pourrait être compliqué. De fait ce Weekend, la manche de Moto GP au Quatar avait été annulée, une grande partie des équipes devant transiter depuis l’Italie.

Mercedes GP            Lewis Hamilton.GB   Valterri Bottas.FL
Scuderia Ferrari       Sebastian Vettel.D  Charles Leclerc.MON
RedBull Honda          Max Verstappen.NL   Alexander Albon.THA
Mc Laren Renault       Carols Sainz Jr.E   Lando Norris.GB
AlphaTauri Honda       Pierre Gasly.F      Daniil Kvyat.RU
Racing Point Mercedes  Sergio Perez.MEX    Lance Stroll.CND
Alfa Romeo Ferrari     Kimi Raïkkonen.FL   Antonio Giovanizzi.I
Haas Ferrari           Romain Grosjean.F   Kevin Magnussen.DK
Williams Mercedes      George Russell.GB   Nicholas Latifi.CND

Retour vingt en arrière !

La Saison 2000 de Formule 1 - Magasines
La Saison 2000 de Formule 1 – Magazines

Lire la suite Lire la suite

C’était le tout premier ePrix de Formule E

C’était le tout premier ePrix de Formule E

Fan absolu de Formule 1 depuis 20 ans maintenant, cela fait un moment que je suis de manière très intéressée la mise en place du championnat de Formule E qui disputait sa toute première course ce weekend sur le tracé urbain de Pékin.

Ce n’est pas la première fois qu’est tenté un nouveau championnat mondial alternatif de monoplaces, il y avait eu notamment une série liée à des clubs de football et alignant des pilotes d’un même pays, mais c’est ici la première fois qu’un grand nombre de paramètres sont réunis afin de proposer quelques qui pourrait, ici en Europe, concurrencer une F1 malade. Tout d’abord, les Formule E sont des monoplaces 100% électriques, c’est un incroyable défi de faire tourner ce genre de bolides hypernerveux à 260km/h ! L’absence de bruit étant particulièrement impressionnant. A coté de ce défi technologique, le gratin de pilotes est impressionnant ! On y retrouve de beaux noms issus de la F1 : Takuma Sato, Franck Montagny, Charles Picq, Luca Di Grassi, Nelson Piquet JR, Jérome D’ambrosio, Sébastien Buemi, Karun Chandhok, Bruno Senna, Jarno Trulli, Nick Heitfeld, Stephane Sarazin et Jaime Algersuari. Les Fils De sont également de la partie, avec Nicolas Prost, Bruno Senna et Nelson Piquet JR… à leurs côtés, deux femmes et une série d’autres jeunes loups déjà bien rodés dans les compétitions annexes, et surtout notre Jérome D’Ambrosio nationale ! Avec une volonté de présenter un championnat moderne et dans son temps, la Formule E a également mis en place un système de Fan Boost qui récolte les votes des fans vers leurs pilotes préférées sur le web avant la course. Les 3 pilotes préférés du public reçoivent alors 5 sec d’énergie supplémentaire !

Côté voiture, toutes les équipes disposent du même châssis et pour cette saison du même moteur. Un moteur signé Renault, mais utilisant des composants issus de Williams et Mc Laren. Dès l’année prochaine, d’autres motoristes intéressés par les moteurs électriques pourront se présenter et il y a fort à parier que Honda et Audi seront de la partie ! Les écuries peuvent faire évoluer la discipline, mais toutes avancées technologiques devront être partagées avec deux autres écuries, afin de tirer la discipline vers le haut. Voilà qui permet plus qu’en F1 aux pilotes de mettre leur talent en avant ! Dans les écuries ont retrouvent là aussi de grands noms du sport automobile tel que Venturri, Dams, Alain Prost, Jarno Trulli, Penske… et même Léonardo Di Caprio !

Côté circuits, la Formule E se veut urbaine, proche du public, on y retrouve des tracés mythiques tel que Monaco, Long Beach et Miami, mais également de nouveaux tracés à Berlin, Pékin ou Londres, les 10 courses prendront place entre Septembre et Juin, afin d’être le moins possible en concurrence avec le championnat F1.

Lire la suite Lire la suite

Alonso, 10 ans plus tard ?

Alonso, 10 ans plus tard ?

Et si cette année était celle de Fernando Alonso ? Oh pas que ce soit mon favori, je reste en ce moment plus proche de Sebastian Vettel, Nico Rosberg et Robert Kubica,… même si je reste un brave Tiffosi !! Et puis cette année, nous avons ENFIN un pilote belge de retour, Jérome D’Ambrosio a pu décroché un contrat chez Virgin Cosworth,… Il aura la tâche difficile, il faut en rester conscient, puisque la nouvelle voiture  bien qu’une fois de plus entièrement conçue par simulation informatique, aura la lourde tâche cette année de ne pas terminer dernière…. Croyons-y !

Comme chaque année, j’aime me replonger dans les saisons précédentes. Il y a 10 ans, la saison 2001 s’annonçait un peu plus passionnante que la précédente ! Michaël Schumacher restait bien sur favori chez Ferrari après un sacre attendu chez les rouges depuis longtemps, Rubens Barrichello, lui espérait plus que probablement lui tenir tête le plus longtemps possible.

Chez Mc Laren Mercedes, le duo mi en place depuis 5 ans étaient fin prêt à reprendre son dû, j’étais à l’époque bien lui d’imaginer que le finlandais Mika Häkkinen participait alors à sa dernière saison de F1, au coté de David Coulthard.

Revenant dans le coup, l’écurie Williams BMW allait brillé cette année ! Ralf Schumacher y prenait de l’assurance, et l’arrivée du colombier Juan-Pablo Montoya allait apporter à la F1 un caractère bien trempé !

Oui, l’année 2001 apportait en réalité de grand champion au monde de la F1. Juan-Pablo Montoya suivait le chemin mi en place quelques années plus tôt par Jacques Villeneuve, arrivant en F1 par la grande porte après de nombreuses victoires remportées en Indycar, outre-atlantique ! Montoya aurait pu devenir champion, peut-être trop vite dégouté de sa saison chez Mc Laren par la suite ?

Chez Sauber Petronas, on avait clairement jouer la carte jeune ! Nick Heitfeld, après une saison difficile chez Prost Peugeot s’était tout de même ouvert les portes d’une écurie, encore un peu “Ferrari Bis”, il allait pouvoir montrer ce qu’il avait clairement dans le ventre, comme à l’époque où il dominait la F3000 ! A ses cotés, un nom venu de nul part, un finlandais dont la SuperLicence même paraissait douteuse, Kimi Raïkkonen commencerait donc la saison avec beaucoup de pression, puisque unanimement, la presse spécialisée présentait son arrivée comme très obscure ! Très rapidement, tout cela fut oublié, car Kimi ne pris pas longtemps à offrir de jolis points à l’écurie helvète, terminant dans le TOP 10 du championnat. Inutile de vous rappeler, que dès la saison suivante, il allait remplacer son compatriote Mika Häkkinen chez Mc Laren, s’offrir ses première victoires et âpres bataille avec le Kaiser, bataillant régulièrement pour le titre… Un titre qu’il finira par décrocher chez les rouges, avant de s’écarter, peut-être un tôt en World Rally Championship.

Jamais deux sans trois, dit-on !

En effet, cette année là encore, la petite écurie italienne avait choisi un jeune loup comme pilote, afin de lui offrir un tremplin en F1, l’espagnol Fernando Alonso, qui m’avait déjà impressionné lors du GP de F3000 de Spa Francorchamps, allait impressionné le paddock, malgré une monoplace impuissante. Repéré par Flavio Briatore, il passera ensuite comme pilote d’essai de l’écurie Benetton Renault, avant d’être pilote titulaire dès 2003, poursuivant par les deux titres de champion du monde chez Renault Sport…

Lire la suite Lire la suite

Après 4 courses…

Après 4 courses…

Bon, il faut bien admettre qu’avec les weekends chargés que j’ai, suivre le championnat F1, un œil sur Charly n’est pas toujours facile… Mais heureusement pour moi, il s’agissait ici en grande partie de GP matinaux…

En réalité, je suis assez étonné de la tournure prise par ce début de saison. Je m’attendais à un retour en grande forme de Schumi, sur une voiture Mercedes GP issue du génie de Ross Brawn… aux résultats narquois, Je m’attendais à un Vettel accumulant les points et à un Jenson Button, champion en titre, déjà oublié chez une équipe Mc Laren Mercedes vouée à Lewis Hamilton !

… Or donc, Jenson Button, qui il y a 10 ans faisait de brillant début en F1 chez Williams BMW aux cotés de Ralf Schumacher, se construit un très bon départ, avec 2 victoires tactiques, prenant l’ascendant sur un Lewis Hamilton en crise, agressif, et dont le pilotage est plus que limite !

La FIA a imposé cette année un nouveau barème de point, censé donner plus d’avantage à la victoire, or on constate qu’au championnat pilotes, la ponctualité est bien plus importante, puisque Nico Rosberg sur sa Mercedes GP pointe à la 2° place du classement provisoire, devant les deux autres vainqueurs de cette année : Sebastian Vettel (RedBull Renault) et Fernando Alonso (Ferrari)

Et Schum ? … Dans les pâquerettes Schum… Complètement AtSchumé par mon petit Rosberg qui est en permanence bien plus rapide… Je regrette vraiment de le voir tant à la peine, ternir l’éclat de ses titres… La Mercedes GP est loin d’être au niveau des Mc Laren, Ferrari et RedBull… Mais tout de même, Schum se bat pour 1 point, et cette année… 1 point, c’est la 10° place !

La saison semble se dessiner en un duel Mc Laren vs RedBull, ces dernières semblant être devant tous les autres, mais manquant de stratégie et surtout de fiabilité… La Mc Laren, avec son système F-Duck, le nouvel appendice bonus de cette saison, tire un avantage non négligeable en ligne droite…

Je suis sinon plutôt content de voir Robert Kubica en meilleur forme… J’ai même été très enthousiaste de la course du russe Petrov, cohéquipier de Kubica chez Renault… Je pensais de ce pilote qu’il n’avait pas sa place en F1, et il m’a vraiment démontré le contraire. J’apprécie également voir Sutil et Liuzzi jouer les points sur l’ex-Jordan devenue Force India Mercedes… Et je ne peux que regretter voir les 3 nouvelles écuries à près 7 secondes du leader…

Lire la suite Lire la suite

Schum or not ?

Schum or not ?

article_0_05E2B1F7000005DC_887_233x344.jpgJe ne m’étendrais pas sur la carrière de Michael Schumacher ! C’était mon champion, mon pilote favori, même si l’on pourra lui trouver tous les défauts que l’on veut !! Vous aimez les joueurs du Standard ? Vous avez été fan de Patrick Bruel ??? Moi j’avais mon Schumi, et celui-ci s’était élégamment retiré du Championnat du monde de F1 à la fin de la saison 2006, loupant de peu un dernier titre au profit de Fernando Alonso… Je lui écrivais alors quelques lignes à titre “d’au revoir”.

Entre temps, de nombreux nouveaux pilotes se sont fait leur place : Fernando Alonso bien sur, mais également Kimi Raïkkonen, Lewis Hamilton et Jenson Button… Mais pour beaucoup la question se posait : “Et si Schumi avait été encore là….” C’est sur qu’avec des Si, Esteban Tuero aurait été champion du monde sur sa Minardi,… mais voilà, depuis quelques mois un retour de Michael Schumacher est de plus en plus envisagé. Chaque semaine on en parle un peu plus… Les médias ont de nouveaux éléments qui feraient penser que…

Il faut tout de même bien avouer qu’à la suite de l’accident de Felipe Massa, l’été dernier, Schumacher avait finalement annoncé qu’il remplacerait le brésilien, le temps de quelques courses sur la Ferrari…. Ce qui avait fait décoller les ventes d’entrée pour le GP de Valence et Spa Francorchamps… Il avait dû finalement abandonner son projet, une douleur trop importante suite à un accident de moto… J’étais bien triste, d’autant que Luca Badoer et Giancarlo Fisichella ridiculisaient leur fin de carrière en queue de peloton… Mais ainsi peut-être, Michaël Schumacher gardait intact l’éclat de sa carrière.

Lire la suite Lire la suite