Archives de
Étiquette : Ma voiture

Les Jeunes Mécanos : Le Rallye en Folie – 1° Partie.

Les Jeunes Mécanos : Le Rallye en Folie – 1° Partie.

Toute première version du "scénario" écrite en 1988
Toute première version du “scénario” écrite en 1988

Tiens, il y a quelques mois, je suis retombé sur un tweet de frangin Pype qui avait scanné quelques planches d’une Bande Dessinée qu’il avait réalisée il y a 30 ans : Les Jeunes Mécanos – Le Rallye en Folie ! Ce projet commence en réalité en 1988. A cette époque, du haut de mes 10 ans, j’ai commencé à écrire des petites histoires dans un grand cahier d’écriture. Ceux qui me connaissent bien ne s’en étonneront pas, le personnage principale de ces histoires, c’est Pierre Martin, moi quand je serais plus grand. Entre les tentatives de kidnapping de ma petite amie Nathalie et les courses poursuites en BMX, très vite, les histoires vont se focaliser sur des courses de voitures, influence notable des aventures de Michel Vaillant, la coccinelle Choupette et le Rallye Olympique des 4 As.

Si des idées, des histoires, des scénarios, des projets de jeu vidéo, j’en ai vite fait bien fait à revendre, je n’ai pas contre pas le talent de mon frère pour les faire vivre. C’est donc quelques années plus tard, que de ces courtes aventures dans mon cahier, nous créons les aventures des Jeunes Mécanos, Pierre, Skotty, Alain et Julien, une bande de copain amateurs de courses de voiture ! Entre 1990 et 1991 les 5 premières planches qui racontent la première course dans les rues de Liège verra le jour. S’améliorant aux fils des cases tout en gardant la naïveté des jeunes de 11 et 12 ans que nous étions alors. Le début de l’aventure sera d’ailleurs éditée dans la revue scout “L’écho des locaux”, jusqu’à la perte de planches originales…

J’ai donc proposé au frangin de scanner l’intégralité des planches de notre projet et je vous livre aujourd’hui la première édition de cette course qui emmène nos jeunes mécanos dans un premier rallye dans les rues de Liège, rallye organisé par le WWF !

Les Jeunes Mécanos : Le Rallye en Folie - Page 1-1
Les Jeunes Mécanos : Le Rallye en Folie – Page 1-1

Lire la suite Lire la suite

Anxiogène

Anxiogène

Hier, j’ai allumé le JT. Cela faisait plusieurs jours que je ne l’avais plus écouté. Cela faisait plusieurs jours que mon téléphone ne me donnait plus les courbes de la crise du COVID19. Je m’étais dit qu’il était peut-être nécessaire que je sorte un peu de ma bulle de sécurité et écouter comment va le monde. Mais les nouvelles n’étaient gère réjouissantes. Les décès sont plus nombreux, on ne peut pas encore parler d’avoir atteint le pic que l’on attend pour envisager le déconfinement. Oh, j’en suis conscient, il n’est pas pour le 18 avril. Peut-être même plus pour le 2 mai. Quelle situation ! Si le quotidien me permet de ne pas voir, de me concentrer sur ma famille, mon travail, ma maison… Mais dehors, on meurt. Dehors, des gens travaillent dans les hôpitaux, les magasins, des camionnettes,… pour nous permette d’être en sécurité. Oui, ce n’est pas amusant de ne plus voir nos proches, d’aller au resto, choisir nos courses, se promener, partir en vacance… mais nous sommes en sécurité. Eux non…. J’aurais du mal à dormir ce soir, qu’importe ce qui passera à la télévision !

Aujourd’hui, je dois retourner faire des courses. la boule au ventre. C’est comme partir en expédition dans The Walking Dead, on ne sait pas si on reviendra. Je me suis retrouvé un dernier masque acheté il y a plusieurs années pour enlever la laine de verre dans les combles. Il reste encore une boite de gants en latex de la dernière “épidémie” et le stock de flacon de gel désinfectant est stabilisé. Wouw, je ne me souvenais plus l’impression que cela fait de conduire ma voiture, on est jeudi ou vendredi ? On fait la queue au magasin pour entrer. On fait même tout un serpentin autour du bâtiment. Je dois être le n°40. J’ai le temps d’attendre entre ceux qui téléphonent, et ceux qui toussent sans masque et à qui je devrais prendre la place quand on avancera. Il y a ceux qui essaie de resquiller et passer devant tous le monde en sortant de leur Autoradio à roulette. Le monde ne change pas vraiment.

Me voilà dans le magasin. Je n’y vais jamais dans celui-là. Je ne sais pas où se trouve ce dont j’ai besoin. Mais en principe, il devrait y avoir plus de choix. Distance sociale. Mwouaip. Moi j’ai l’impression que tout le monde veut les mêmes morceaux de viande que ceux que je dois ramener. De la farine, ou celle-là plutôt… Et je fais quoi maintenant, j’en ai deux dans mon caddie. J’attends que les autres soient partis pour remettre mon paquet ? Du lait, … Raah, là j’en vois des bouteilles éloignée des gens autour du rayon. Elles sont vertes, on est bon ! La levure, toujours rien. C’est bête, on commençait à apprécier faire notre pain ! Bon, il me faudrait encore des produits frais. J’entend qu’il n’y a plus de mozzarella, tant pis. Ah, diable. Avec tout mon attirail sur le nez, je n’y vois plus rien. Buée sur mes lunettes. Ça va être coton pour m’y retrouver dans ce rayon.

Lire la suite Lire la suite

A la poursuite de Noël

A la poursuite de Noël

Noël, Nowëëëëlll… Il ne doit pourtant pas être bien loin Noël ? Mais cette année encore plus que les précédentes, je n’ai pas encore réussi à être en mode <xmas> : (

Pourtant, depuis plus d’un mois, nous avons vécu en mode “Photo de Noël”, accueillant les familles, installant le décor dans le jardin et offrant un bon cacao chaud ! J’ai ressorti la clé USB de Noël, le CD d’Aldebert, j’ai sorti des armoires les livres de Noël. Le sapin, trop petit, est a été installé avec les enfants et les cadeaux sont glissés à ses pieds. On a même déjà fait une première fournée de biscuits de Noël. Nous avons couru jusque chez Mickey pour faire un coucou au Père Noël et ses reines de Neige… et même les flocons se sont déjà invités dans le jardin !

Et pourtant… rien à faire, je ne me sens pas dans la magie de Noël. Il y a trop de choses au tour de moi. Non, ce n’est pas la faute à Charles Michel qui a décidé de prendre congé à Noël, non ! Je me serais bien passé de tant de frais sur ma voiture, de Zéno qui m’abandonne, de Bubble qui devient payant, du Diesel qui dépasse le prix de l’essence et la poignée de porte de ma voiture qui ne fonctionne plus, de la pluie, du froid, du vent qui souffle…

Lire la suite Lire la suite

C’était un 12 juillet

C’était un 12 juillet

Hier était un 12° juillet. Il y a 10 ans nous nous marions, il y en a 18 nous nous rencontrions… Si parfois, je me peux me poser devant cette petite carte que tu apprécies tant et ne pas trouver les mots justes, il me suffit parfois de deux notes de musiques pour qu’en moi résonne ce “JE T’AIME” plein de force.

Mardi fin journée, je ramenais dans la voiture l’aboutissement d’un un peu trop longue errance autour de ma prochaine bande son au nom de code “Méthode Aspirine” lorsque résonne alors ces deux notes… Je me vois alors entre le chanteur d’Indochine et Calogero sur cette musique se jouant de la Scenemusic, d’Aphex Twin et Van Halen et toute une série de textes me viennent à l’esprit. Oui, va dont faire quelques courses que je mette tout cela sur papier.

Mais que faire, nous sommes déjà le 11 juillet, notre anniversaire c’est demain. Comment diable pourrais-je te chanter cette chanson comme j’avais pu le faire par le passé. Je n’ai plus de micro, plus de studio, plus de supers effets et de banc de montage… A moins qu’isoler dans ma voiture jonglant entre mon Smartphone et l’iPad ?? Ce n’est pas très pro, mais on pourrait tout de même essayer ?

Lire la suite Lire la suite

Wééé, c’est le retour des courses de vélos !

Wééé, c’est le retour des courses de vélos !

C’est chaque année pareil depuis notre arrivée de ce coté de la grand route. Dès que le printemps s’installe, les courses de vélo viennent profiter de la côte d’Avister et de la Roche aux Faucons, rendant au mieux, l’accès au quartier difficile, voire… impossible ! Si jusqu’ici, en faisant mes recherches, j’arrivais à trouver quand le quartier est bouclé par le Liège Bastogne Liège ou la Flèche Wallonne… Cette année, voilà que l’on nous boucle par surprise pour la course des espoirs ! Je dois bien admettre que j’ai franchement autre chose à faire que de poireauter dans ma voiture avec mes courses et mes fleurs à planter ! Même s’il fait bon et que les policiers restent zen,… Je trouve tout de même que la commune d’Esneux devrait faire l’effort d’informer en direct les riverains lorsqu’un évènement empêchant de circuler est organiser et pris en charge par les forces de l’ordre…

Bref, la course des pros est prévue pour le WE prochain, dimanche 22 avril.