Archives de
Étiquette : iMac Pro

Protections parentales sur l’iPad Mini avec l’option « Temps d’écran »

Protections parentales sur l’iPad Mini avec l’option « Temps d’écran »

Depuis quelques années, j’ai choisi l’iPad Mini comme premier outil numérique à mettre en les mains des enfants. Je n’entrerais pas ici dans le débat du bien ou du mal de la chose,.. quoi que. Pour moi, il est important que nos enfants ne soient pas handicapés du numérique, c’est à dire qu’il soit capable de pouvoir manipuler ce genre d’outil et s’en servir de manière intelligente. En revanche leur mettre en les mains une tablette, un smartphone, un ordinateur, qu’importe la forme, c’est aussi leur donner une porte ouverte sur un univers et des dépendances, des tentations. Il faudra donc les accompagner à cela mais aussi mettre des règles, voire mettre des verrous !

Souvenez-vous, il y a deux ans, je dressais un bilan désastreux de ma tentative d’utilisation de la version payante de QuStodio, une application de contrôle parentale multiplateforme. Je me suis donc concentré sur les options proposées entre temps en interne dans iOS le système embarqué sur les iPad Mini de mes monstres.

Sans être « LA » solution, cette option permet de programmer des plages d’utilisation quotidienne de la tablette (Temps d’arrêt), de limiter l’utilisation de certaines catégorie d’application (Limites d’app) ainsi que les communications vers l’extérieur et enfin de limiter l’accès à certains contenus soit via internet ou via certaines applications.

Il est évidemment nécessaire d’activer un mot de passe à 4 chiffres différents de celui de la tablette pour limiter les accès.

Lire la suite Lire la suite

Mac Studio, Display Studio et puce M1 Ultra

Mac Studio, Display Studio et puce M1 Ultra

Apple vient de mettre en ligne et en vente le nouveau MAC Studio, nouvelle référence pour le montage vidéo sous Final Cut Pro X tirant parti de la nouvelle puce M1 Ultra. Couplée au nouveau « Studio Display », l’ensemble vient enfin proposer un remplaçant à l’iMac Pro sorti en 2017. Si le cout reste élevé, la bonne surprise est qu’il est finalement un peu moindre que celui de son prédécesseur…

Apple n'a pas rogné dans la connectivité de son MAC Studio.
Apple n’a pas rogné dans la connectivité de son MAC Studio.

Bref, cette annonce était attendue, les plus anciennes machines de mon parc de station de montage datent de 2017 et se font un peu trop ancienne que pour migrer à la nouvelle génération 10.5 de Final Cut Pro X, entièrement repensé autour des processeurs Apple M1 lancés il y a 1 an et demi.

Les approches réductrices d’Apple me faisaient craindre un strict minimum côté connectivité ! Il n’en est rien, le MAC Studio propose 2 ports USB-C/Thunderbold 4 et un port SD en façade et 4 ports USB-C/Thunderbold 4, 1 port HDMi, 1 port Ethernet et 2 ports USB 3 à l’ancienne. Soit rien de moins que ce que proposait l’iMac Pro !

Lire la suite Lire la suite

Scoop : Les nouvelles puces M1 d’Apple et FCPX

Scoop : Les nouvelles puces M1 d’Apple et FCPX

« Apple M1 : le MacBook Pro fait mieux qu’un iMac Pro dans Final Cut Pro » , annonce Mac Generation !

Les nouveaux Mac Portables ont troqué leur puce CPU Intel et GPU AMD  pour une puce Apple. C’est avec surprise que les premiers tests annoncent une optimisation telle avec les logiciels Apple que l’export vidéo sur la dernière version de Final Cut Pro X est réalisé 2x plus rapidement avec ce nouveau Mac vendu 1449€ comparativement à l’iMac Pro de génération précédente (2017) fleurtant les 8000€ !

Apple M1 : le MacBook Pro fait mieux qu’un iMac Pro dans Final Cut Pro
Apple M1 : le MacBook Pro fait mieux qu’un iMac Pro dans Final Cut Pro

Les premiers Mac Apple Silicon ont été livrés de l’autre côté du monde et les premiers heureux utilisateurs commencent à jouer avec leur nouvelle machine. À l’image de ce vidéaste chinois qui a détaillé son expérience dans Final Cut Pro avec un MacBook Pro 13 pouces doté de 8 Go de RAM, un modèle de base donc. Il a comparé cet ordinateur portable vendu à partir de 1 449 € à son Mac principal, un iMac Pro équipé de 128 Go de RAM, une machine qui débute à 7 779 €. Malgré cette débauche de moyens, l’iMac Pro n’a rien pu faire contre la puissance de l’Apple M1. (Un article à lire sur Mac Generation)

Homeworking

Homeworking

4° jour de « confinement »,… peut-on vraiment appeler cela déjà ainsi, alors que nos voisins sont déjà dans une situation plus restrictives. Il n’empêche que les magasins du Delhaize au Broze sont bondés de monde, alors que l’on demande de rester chez soi. Bon, ceci dit, moi aussi, je suis tenté de m’y rendre pour aller chercher des trucs que je crains ne pas trouver prochainement,… du pellet tant pour moi que pour les animaux, des légumes, des pommes de terre… Évidemment avec 4 enfants, on a beau avoir des réserves, elles s’épuisent très vite ! Et puis, maintenant que j’ai les instructions pour que les enfants travaille à la maison… je risque de tomber à cours d’encre et de papier pour imprimer tous leurs travaux ! Encore heureux d’ailleurs que j’ai récemment acheté une imprimante !!

Bref, à la maison, l’organisation n’est pas facile. Moi j’ai du travail, je trouve important de prendre les mesures de confinements, mais l’environnement est bruyant, et surtout je sens la grande différence de puissance entre le Mac Book Pro et les Station iMac Pro surboostée. La connexion internet pour pousser des vidéos est également bien en retrait à la maison… Heureusement, il fait beau, on a le jardin, et voir le printemps permet quelques minutes d’oublier un peu que ce matin, des véhicules militaires commençaient à se déployer. Que nous annoncera-t-on ce soir. J’ai déjà bien du mal à faire le tri entre les symptômes du Coronavirus et ceux de la crise de stress.

Booster son ancien MAC.

Booster son ancien MAC.

Voilà des mois que madame me fait savoir que trop souvent, quand elle travaille des lots de fichiers photo bruts dans Photoshop, son ordinateur est extrêmement lent. Je me suis penché régulièrement sur le sujet, j’en ai bien fait le tour. Pendant cette phase de travail, l’application Photoshop souhaite exploiter beaucoup de mémoire RAM, ce qui déborde des 16go et utilise de la mémoire sur le disque dur. Ce dernier, crée également d’énorme fichier temporaire tout en devant accéder à des fichiers .RAW lourd sur le Fusion Drive du Mac. Or le Fusion Drive est un disque hybride qui combine un disque de 128go en SSD pour le fichiers devant être régulièrement accessibles et un disque à plateau lent (5400 tr/m) pour le reste de données. A ce moment, c’est sur cette partie du disque que se trouvent les données, ce qui ralentit la machine. Vu que ce travaille est long, le système de backup Time Machine va considérer qu’il y a de nouvelles données à archiver et risque bien de tenter de créer un backup sur le disque dur externe, connecté en FireWire.

On boost ou on remplace ?

C’est une question qui aujourd’hui a bien plus de sens qu’il y a 10 ans. Les ordinateurs modernes ne semblent plus apporter de nouvelle technologie changeant fondamentalement le quotidien au point de devoir changer complètement de machine. Si les anciens Mac sont particulièrement robustes dans le temps, ils sont par contre dépendant du timing d’achat. En effet, les modèles restant longtemps au catalogue, l’iMac acheté en juillet 2015 est en réalité un modèle de la fin 2013, alors que mon Mac Portable acheté à l’automne 2013 était un modèle mi-2012. Les Macs sont connus pour être difficilement upgradables, mais cela reste possible, surtout pour ces anciens modèles. Sur un PC, là,  c’est d’autant plus facile d’envisager des améliorations depuis la démocratisation du prix des disque SSD !

Sauver un vieux PC lent pour 50 € seulement
Sauver un vieux PC lent pour 50 € seulement

Remplacer un disque dur par un SSD et ajouter un peu de RAM à un vieux PC lui permet forcément de gagner en rapidité, mais à quel point ? Après avoir amélioré notre PC, nous avons bien évidemment évalué les résultats. Et ils sont incontestables ! Auparavant, notre PC de maison était ce qu’on pourrait vulgairement appeler « une brouette » qui mettait 151 s à démarrer et à tout charger sur Windows 7. Une fois le contenu du HDD placé sur le SSD, le PC ne prend plus que 36 s à démarrer, ce qui reste assez long, mais déjà plus tolérable. L’arrêt de Windows passe lui de 105 s à 15 s. (Un tuto à lire sur Les Numériques)

Lire la suite Lire la suite