Archives de
Étiquette : Esneux

Liège immobile

Liège immobile

Marre marre marre marre des bouchons
des autoroutes, des autos, des travaux, des camions
marre marre marre marre des bouchons
coincés comme des sardines dans des caisses a savon

Aah, mon cher Jean-Luc, elle me faisait bien rire ta chanson en 2009… C’est qu’à cette époque, ici en région liégeoise, les bouchons n’étaient pas aussi communs… Mais ces dernières semaines, avec la fermeture du tunnel de Cointes (l’axe permettant le transit autoroutier à travers Liège), les nombreux travaux entre autre aux abords de l’école du grand (Embourg), sur la jonction stratégique entre « chez nous » et les écoles (au niveau du CHU), l’interdiction des camions à circuler dans Liège (et maintenant Esneux) qui concentre la circulation vers la Route du Condroz, les plans B de tous les automobilistes à l’arrêt,… Chaque matin est un défi pour arriver à rejoindre les écoles avant le début des cours !!!

Certes, je ne me voile pas la face. Nous savions parfaitement qu’ajouter une école secondaire dans l’équation clôturait ce chapitre extraordinaire d’une mobilité tellement facile. 11 minutes entre la maison et l’école/bureau de papa, la tournée s’orientant dorénavant à 32 minutes.

Mais actuellement la tournée frisent les 60 minutes… et quand bien même splittons sur deux voitures, les 11 minutes d’avant se transforment en 27 minutes ! … Ah, quoi ? Et ils viennent de fermer le passage à niveau de Mery qui permet de rejoindre Tilff… Soyons fous !

A cela bien sur, s’ajoutent les nombreuses activités extra-scolaires de nos 4 morlocs… et pas de chance, la moitié d’entre elles impliquent d’emprunter l’accès entre Boncelles vers le CHU,… ce petit tronçon fermé jusqu’à Noël qui impliquent d’aller se plonger un peu plus loin dans d’interminables bouchons…

Marre, marre marre des bouchons
Marre, marre marre des bouchons
Camion sur la route... ben oui, on a justement été revoir Henri Dès en concert à Durbuy !
Camion sur la route… ben oui, on a justement été revoir Henri Dès en concert à Durbuy !

Oh, je ne suis probablement pas à plaindre. A Bruxelles c’est pire… Mais voici peut-être ce à quoi ressemblera dans 10 ans notre quotidien,… non plus en attendant que les travaux soient terminés, mais de manière définitive ! Alors en attendant, râler sur les bouchons, me fait du bien ! Tiens aujourd’hui, vendredi ça roulait mieux, on était presque sous les 40 minutes, et déjà les camions sur la route qui font prout, prout, prout nous font presque rire avec les filles !

Lire la suite Lire la suite

Cataclysme

Cataclysme

Rentré mercredi de notre petite escapade en amoureux, je découvre avec effroi la réalité de notre région de Liège entre la Meuse, l’Ourthe et l’Amblève. Alors que les chefs du camps des trois grands nous faisaient  l’info que tout allait bien, et que les enfants avaient été déplacé en attendant que la situation se stabilise,… je découvrais effaré non plus une petite rivière des cantons de l’Est qui était sortie de son lit, mais toutes les villes aux bords de l’eau submergée… Tous ces endroits autour de chez moi : Esneux, Mery, Hony, Tilff, Chênée, Angleur… puis Trooz, Liège, Pepinster, Spa, Aywaille,… et j’en passe tant.

 

Les enfants vont bien, et c’est tant mieux ! Impossible de traverser le moindre ponts s’il avait fallu aller les récupérer. Si les quelques photos rassemblées ici pour me souvenir de ce tragique moment ne montre qu’une vision de haut de la situation, des maisons entière ont été laminée par un courant violent pendant plusieurs jours, les ponts martelés d’arbres, des bonbonnes de gaz, les voitures renversées… des milliers de personnes attendes sur leur toit l’arrivée de secours…

En Allemagne, où les dégâts sont également très important, un village s’est effacé de la carte, emporté par un glissement de terrain… Liège et son réseau minier est-elle mieux protégée après un tel cataclysme… C’est en mois qu’il faudra compter le temps qui nous séparera de retrouver un paysage urbanistique où les séquelles de tout ceci ne seront plus visibles.

Après plus d’une année rendue bien difficile par la pandémie, c’est le ciel qui s’effondre pour tant de personne ici…

Lire la suite Lire la suite

Déjà un petit goût de Noël chez nous

Déjà un petit goût de Noël chez nous

Oui, dans la course folle de la rentrée de septembre, chez nous, il y a déjà ce petit goût de Noël qui est là ! Comme chaque année, nous préparons les Séances Noël pour accueillir les familles dans notre studio Petite Snorkys Photography situé à Esneux, à 10 minutes de Liège. Ce weekend, nous avons installé temporairement la nouvelle déco intérieur et c’est notre petite Rose qui s’est prêtée à jouer la petite fille modèle. J’en ai profité pour teste un peu plus mon Sony Alpha7 pour faire un petit clip vidéo pour vous donner envie de découvrir cet univers magique, le temps d’une séance photo, le temps d’une pause en famille !

Venez rêver avec vos enfants, de jours plus beaux et plus doux et réaliser vos souvenirs de Vie en ma compagnie. Du 21 novembre au 5 décembre 2020, les minis sessions de Noël vous attendent… 🎄⛄️

Il y a dans un premier temps un concours pour gagner une séance, cela se passe sur la Page Facebook, et si vous voulez vous assurer de ne pas louper l’un des créneaux encore dispo, vous pouvez réserver en ligne directement sur le site web.

Vive les Vacances,… même s’il pleut !

Vive les Vacances,… même s’il pleut !

Voilà une semaine que l’école est finie. Et depuis lors, la météo n’est guère généreuse. Il pleut, le soleil se cache, les bourrasques de vent sont forte. Pas de météo à plonger dans la piscine ! L’envie de partir au soleil n’en est que plus grande. Maman Snorkys nous a donc emmené dans son studio pour nous donner un petit gout de soleil, de mer aux reflets bleu, de swimming pool et autres flamands roses pour une séance photo bien amusante alors que plane encore cette drôle d’ambiance de déconfinement.

Lire la suite Lire la suite

Recherches nocturnes

Recherches nocturnes

Tiens, en me promenant dans les archives du Blog, je me suis souvenus que j’avais trouvé il y a quelques années une très vieille carte du quartier sérésien où j’habitais alors. Depuis que nous avons aménagé ici dans le hameau d’Avister, j’ai souvent eu envie de trouver quelques documents historiques en lien avec notre maison et son quartier. Après quelques recherches nocturnes sur le site Cartesius de la NGI, j’ai trouvé de chouettes documents historiques de notre quartier. Avec notamment cette vue aérienne d’avril 1971 qui montre les prémices du quartier d’Avister, encore bien vide !

A cette époque, seul le « Quartier Est » a été entamé au départ de Ferme, avec la première partie de la rue Hayette et la rue Meloye ainsi que la rue Secheval qui n’accueille pas encore le début des tronçons de la rue Terre Antoine et celle de la rue du Chêneux.

Evidemment, notre maison ne se retrouve pas sur cette prise de vue datant d’avril 1971 puisque la maison a été construite un tout petit peu plus tard. Elle n’est pas encore visible sur l’édition 1975 de le Carte « Seraing – Chênée » qui reprend néanmoins la zone d’Avister. Entre 1971 et 1975 plusieurs maisons y pourtant été construites, mais ne sont pas rapportées sur ce document. On peut par contre apercevoir le tracé de la ligne de haute tension qui traverse les prairies de Nomont et le quartier d’Avister avant de surplomber l’Ourthe. Voilà qui avait dû à l’époque décevoir toute une série de voisins !

Lire la suite Lire la suite

Posting....