Archives de
Étiquette : 1996

Les 100 meilleures musiques de jeu vidéo

Les 100 meilleures musiques de jeu vidéo

Les meilleures musiques de jeu vidéo, voilà un sujet qui me tient à coeur depuis de très nombreuses années ! Il existe bien sur déjà diverses playlists sur Youtube ou sites amateurs de clics qui se sont penchés à proposer ce genre de mega hit parade et au fond qui suis-je pour prétendre proposer un autre TOP 100 ?

J’en conviens, c’est le genre d’approche qui a une certaine part de subjectivité, parce qu’en matière d’art les gouts, les couleurs, les notes, les sons, chacun aura une oreille différente. Néanmoins je me lance malgré tout.

Tout d’abord, parce que la musique propre aux jeux vidéo a toujours été pour moi un élément important. J’ai découvert les jeux vidéo à 6 ans en 1983 avec les premières petites musiques du Commodore 64 et devenant rapidement fasciné par les sons que cette machine pouvait offrir grâce aux prouesses de compositeurs vidéoludique de l’époque. J’ai ensuite basculé sur un PC où j’ai vu l’arrivé des premières cartes son aux sonorités FM et la transition vers l’arrivée des premières bande son sur CD-Rom qui se frottaient alors à la technologie du soundtracking issue du monde Amiga.

Piano Collections: Final Fantasy VIII
Piano Collections: Final Fantasy VIII

J’ai pris également du recul quand à ce que je trouvais étonnant dans les musiques des jeux de la Game Boy, de la NES, Super Nintendo et Megadrive avant le passage aux bandes sons plus orchestrées du nouveau millénaire et le retour de la vague plus “rétro” des jeux indépendants de ces 10 dernières années.

Ce bagage m’aide à prendre un certain recul autour de mes expériences personnelles de joueurs amateurs de musique vidéoludique mais également quant à la qualité technique d’oeuvres composées pour jeu auquel je n’ai pas joué. Ces démarches de reflexion font également partie de mon approche en tant que compositeur de musique pour une série de jeux vidéo indépendants et amateurs.

Enfin, la plupart des “tops” que j’ai eu l’occasion de découvrir était toujours à mon gout trop américain, trop import japonais voire trop franco-français. Bien entendu, comme Bjorn Olav Dozo l’explique dans le MOOC “Introduction à la culture vidéoludique“, il y aura toujours de nombreuses approches à écrire l’histoire du jeu vidéo, et à nouveau j’apprécie partager avec vous cette angle-ci.

games o clock volume 4
games ‘o clock volume 4

Ce TOP 100 est donc inspiré d’un travail entamé il y a plus de 15 ans, à l’époque où télécharger des OST sur Internet était assez facile dans les sites et outils de Peer 2 Peer ce qui m’a permis d’élargir ma culture sur le sujet en réfléchissant à l’époque  à une compilation musicale du nom de Gamin’O Clock qui reprendrait les meilleurs bande son de jeu vidéo, projet partagé sur ce blog il y a plus de 10 ans, mais dont la plupart des références ont soufferts avec le temps.

(…) A coté de cela, des musiques dites “FM” aux sonorités plus douces font leur apparition déjà dès la fin des années 80 sur les bornes d’arcade et la nouvelle console de SEGA, comme dans le jeu Golden Axe (piste 6) dont vous pouvez écouter la version Arcade composée par Nakyoku en 1989. Les jeux PCs s’orientent également vers des sonorités similaires issues des carte Adlib du synthétiseur Yamaha OPL. La version PC (remasterisée ici  par Video Game Orchestra) de la fourmi ninja Zool (piste 15) composé par Patrick Phelan en 1993 en est un bel exemple, ou encore un peu plus tard, la bande son du shoot’m up Tyrian (piste 17)  d’Epic Mega Games , composé en 1995 par l’américain Alexander Brandon.

J’ai ré-actualisé ce travail en découvrant ce TOP 100 anglophone sur FactMag.com que je trouvais assez intéressant et qui m’a fait lui aussi découvrir de nouvelles oeuvre. J’imaginais alors en faire une chronique hebdomadaire de vacances sur Press-Start, mais le travail a finalement été encore long, affinant ma réflexion d’une part en suivant le MOOC “Game Design and Development: A Bit-by-Bit History of Video Game Music” de Kenny Mc Alpine professeur à l’Abertay University, en participant à la création du MOOC “Introduction à la culture vidéoludique” au travers des rencontres avec Pipomantis et Fanny Rebillard et enfin les différentes échanges avec Mickael Blutch responsable du projet “Musiques de jeu vidéo“.

01 – 10

01. Fez (Rich Vreeland) Xbox 360, 2012 — « Adventure »
02. Final Fantasy X (Nobuo Uematsu) PS2, 2001 — « To Zanarkand »
03. Beyond Good & Evil (Christophe Heral) GameCube/PC/PS2/Xbox, 2003 — « Hylian Suite »
04. Silent Hill 2 (Akira Yamaoka) PS2, 2001 — « True »
05. Rayman Origins (Christophe Héral, Billy Martin) PS3/Wii/Xbox 360, 2011 — « Sea of the Serendipity – The Lum’s dream »
06. Ico (Michiru Oshima, Koichi Yamazaki, Mitsukuni Murayama) PS2, 2001 — « You were there »
07. Donkey Kong Country (Dave Wise) SNES, 1994 — « Aquatic Ambients »
08. Super Mario World (Koji Kondo) Super Famicom (SNES), 1990 — « Overworld »
09. Scott Pilgrim VS the world (Anamanauguchi) PS3, 2011 — « Another Winter »
10. Legend of Kyrandia (Franck Klepacki) PC, 1992 — « Timbermist Woods »

11 – 20

11. Elder scrolls V : Skyrim (Jeremy Soule) PC/PS3/Xbox 360, 2011 — « The Song of the Dragonborn »
12. Rayman 2 (Eric Chevalier) PC, 1999 — « The hall of doors »
13. Shovel Knight (Jake Kaufman) 3DS/MAC/PC/WiiU, 2014 — « Strike the earth! »
14. The Last Ninja (Ben Daglish, Anthony Lees) C64, 1987 — « The Begin »
15. Streets of Rage 2  (Yuzo Koshiro and Motohiro Kawashima) Megadrive, 1992 — « Go Straight II »
16. The Secret of Monkey Island (Michael Land) PC, 1990 — « Introduction theme »
17. Kirby’s Adventure (Jun Ishikawa) NES, 1993 — « Green Fields »
18. Trine 2 (Ari Pulkinnen) PC/Xbox 360, 2011 — « Main theme »
19. Castlevania (Kinuyo Yamashita, Satoe Terashima, Hidenori Maezawa) Famicom (NES), 1986 — « Vampire Killer »
20. Super Mario Bros (Koji Kondo) Famicom (NES), 1985 — « Overworld Theme »

21 – 30

21. The Last of us (Gustavo Santaolalla) PS3, 2013 — « The Last of us »
22. Legend of Zelda : Link to the past (Koji Kondo) Super Famicom (SNES), 1991 — « Darkworld »
23. Final Fantasy VIII (Nobuo Uematsu) Playstation, 1999 — « Blue Fields »
24. Bravely Default (Yasurou ‘Revo’ Kamanaka) 3DS, 2013 — « Land of light and shadow »
25. Wild Arms (Michiko Naruke) Playstation, 1996 — « Into the wilderness »
26. Shenmue (Takenobu Mitsuyoshi, Yuzo Koshiro, Takeshi Yanagawa, Osamu Murata, Ryuji Iuchi) Dreamcast, 1999 – « Shenua »
27. Super Smash Bros Melee (Hirokazu Ando) GameCube, 2001 — « Menu »
28. Donkey Kong Country 2 (Dave Wise) SNES, 1995 — « Strikebrush symphony »
29. Castlevania III (Yoshinori Sasaki, Jun Funahashi, Yukie Morimoto), Famicom, 1989 — « Beginning »
30. Dune (Stéphane Picq) PC, 1992 — « Mornings »

31 – 40

31. F-Zero GX (Hidenori Shoji) GameCube, 2003 — « Dr Stewart’s Theme »
32. Diablo (Matt Uelmen) PC, 1996 — « Tristram village »
33. Secret of Mana (Hiroki Kikuta) Super Famicom (SNES), 1993 — « Into the thick of it »
34. Red Dead Redemption (Bill Elm and Woody Jackson) PS3/Xbox 360, 2010 — « Born unto trouble »
35. Final Fantasy VI (Nobuo Uematsu) Super Famicom (SNES), 1994 — « Terra’s theme »
36. Rayman Legends (Christophe Héral, Billy Martin) WiiU, 2013 — « Lost in the clouds »
37. Starfox (Hajime Hirasawa) Super Famicom (SNES), 1993 — « Corneria »
38. Shatter (Jeramiah ‘Module’ Ross) PS3, 2009 — « Amethyst Caverns »
39. Megaman III (Yasuaki Fujita) Famicom (NES), 1990 — « Title theme »
40. Shadow of the Beast (David Whittaker) Amiga, 1989 « Opening theme »

41 – 50

41. Yoshi’s island (Koji Kondo) Super Famicom (SNES), 1995 — « Athletic »
42. Thunderforce IV (Toshiharu Yamanishi, Takeshi Yoshida, Tomomi Ootani) Megadrive, 1992 — « Evil Destroyer »
43. Super Mario RPG   (Yoko Shimomura) Super Famicom (SNES), 1996 — « Beware the forest’s mushrooms »
44. Sonic the Hedgehog (Masato Nakamura) Megadrive, 1991 — « Green Hill Zone »
45. New Super Mario Bros (Asuka Ohta, Hajime Wakai) Nintendo DS, 2006 — « Athletic »
46. Tetris (Hirokazu Tanaka) Game Boy, 1989
47. Super Mario Kart  (Soyo Oka, Tarō Bandō) Super Famicom (SNES), 1992 — « Mario Circuit »
48. Final Fantasy IX (Nobuo Uemastu) Playstation, 2000 — « The place I’ll return to someday »
49. Journey (Austin Wintory) PS3, 2012 — « Apotheosis »
50. Legend of Zelda : Links Awakening (Kazumi Totaka) Game Boy, 1993 — « Koholint Island »

51 – 60

51. Chrono Trigger (Yasunori Mitsuda, Nobuo Uematsu, Noriko Matsueda) Super Famicom (SNES), 1995 — « Chrono’s theme »
52. International Karate (Rob Hubbard) – Commodore 64, 1986
53. Silent Hill (Akira Yamaoka) Playstation, 1999 — « Silent Hill »
54. Street Fighter 2 (Yoko Shimomura, Isao Abe) Arcade, 1991 — « Ryu’s theme »
55. Double Dragon Neon (Jake Kaufman, Kazunaka Yamane) PS3/Xbox 360, 2012 — « City Streets 1 »
56. Uncharted  (Greg Edmonson) PS3, 2007— « Nathan’s theme »
57. Sword & Sorcery (Jim Guthrie) iOS, 2011 — « Dark flute »
58. Jets ‘n’ Guns (Machinae Supremacy) PC, 2004 — « Silent Hill »
59. Rayman (Stéphane Bellanger) PC/Playstation, 1995 — « Bétilla la Fée »
60. Ducktales (Hiroshige Tonomura) NES, 1989 — « The Moon »

61 – 70

61. Ecco the dolphin (Spencer Nilsen) Mega Drive + Mega CD, 1993 — « Title screen »
62. Outrun (Hiroshi Kawaguchi) Arcade, 1986 — « Splash Wave »
63. Super Mario Land (Hirokazu Tanaka) Game Boy, 1989 — « Level A »
64. Final Fantasy VII (Nobuo Uemastu) Playstation, 1997 — « Tifa’s theme »
65. Turrican II (Chris Hülsbeck) – Amiga, 1991 — « The Desert Rocks »
66. Aqua Kitty DX (Electric Café) Xbox 360, 2013 — « Buttermilk Bay »
67. Legend of Zelda : Ocarina of Time (Koji Kondo) Nintendo 64, 1998 — « Kakariko Village »
68. Shantae : Pirate’s curse (Jake Kaufman) 3DS/WiiIU, 2014— « File Select »
69. DNA Warrior (Thomas Egeskov Petersen, Kim Christensen) Commodore 64, 1989 — « Title music »
70. Worms  (Bjorn Lynne) PC, 1995 — « The saga of Boggy B »

71 – 80

71. Bioshock (Garry Schyman) PC, 2006 — « Beyond the sea »
72. Fury of the Furries (Frédéric Motte) Amiga, 1993 — « Lagoon theme »
73. Final Fantasy XII (Hayato Matsuo, Hitoshi Sakimoto, Masaharu Iwata, Nobuo Uematsu) PS2, 2006  — « Royal Capital Rabanastre – City Upper Ground »
74. Silent Hill 4 : The Room (Akira Yamaoka, Joe Romersa) PC/PS2/Xbox, 2004  — « Room of Angel »
75. Jazz Jack Rabbit (Robert A. Allen, Joshua Jensen) PC, 1994 — « Main Menu »
76. Super Mario Galaxy (Mashito Yokota) Wii, 2007 — « Ouverture »
77. Arkanoid (Martin Galway) – Commodore 64, 1987
78. Ridge Racer 4 (Kohta Takahashi, Hiroshi Okubo, Asuka Sakai, Tetsukazu Nakanishi, Koji Nakagawa) Playstation, 1998 — « Intro theme »
79. Angry Birds (Ari Pulkkinen) iPhone, 2009 — « Original main theme »
80. Squids (Romain Gauthier) Androïd/iOS/PC/MAC, 2011 — « Squids Theme »
81. Day of the Tentacle (Clint Bajakian, Michael Z. Land, Peter McConnell) PC, 1993 — « Introduction »
82. Need For Speed : Underground (Lil Jon feat. Eatside Boys) – GameCube/PC/PS2/Xbox, 2003 — « Get Low »
83. Detroit Become Human (Philip Sheppard, Nima Fakhara, John Paesano) – Playstation 4, 2018 — « Kara’s main theme »
84. One Must Fall 2097 (Kenny Chow) PC, 1994 — « Menu »
85. Super Mario Land 2 (Kazumi Totaka) Game Boy, 1992 — « Seashore »
86. Sonic the Hedgehog 3 & Knuckles (Howard Drossin, Bobby Brooks, Brad Buxer, C. Cirocco Jones, Darryl Ross, Doug Grigsby III, Geoff Grace, Jun Senoue, Michael Jackson, Tatsuyuki Maeda, Tomonori Sawada, Howard Drossin, Masaru Setsumaru, Masayuki Nagao, Sachio Ogawa, Tokuhiko Uwabo, Yoshiaki Kashima) Genesis (Megadrive), 1994 — « Ice Cap Act 1 »
87. Minecraft (Daniel ‘C418’ Rosenfeld) PC, 2010 — « Aria Math »
88. Lotus Turbo Chalenge 2 (Barry Leitch) Amiga, 1989
89. Skies of Arcadia  (Yutaka Minobe – Tatsuyuki Maeda) Dreamcast, 2000 — « Opening Theme »
90. Bomberman (Jun Chikuma) – PC Engine, 1990 — « Introduction theme »
91. Super Mario Bros. 3 (Koji Kondo) Famicom (NES), 1988 — « Overworld 2 theme »
92. Genso Suikoden IV (Masahiko Kimura, Norikazu Miura, Michiru Yamane) PS2, 2004 — « La Mer »
93. Far Cry 3 : Blood Dragon (Powerglove) PC/PS3/Xbox 360, 2013 — « Blood Dragon theme »
94. Panzer Dragoon (Yoshitaka Azuma) Saturn, 1995 — « Flight »
95. Speedball 2 (Richard Joseph, Simon Rogers, John Foxx) – Amiga, 1990 — « Main theme »
96. Super Stardust HD (Ari Pulkinnen) PS3, 2007 — « Lava »
97. Ristar (Tomoko Sasaki, Naofumi Hataya, Masafumi Ogata) Megadrive, 1995 — « Ice Scream »
98. Child of Light (Béatrice ‘Coeur de Pirate’ Martin) PC/PS3/PS4/PS Vita/WiiU/Xbox 360/Xbox One,2014 — « Leave your castle »
99. Portal (Jonathan Coulton) PC, 2007 — « Still Alive »
100. F-Zero (Yumiko Kanki and Naoto Ishida) Super Famicom (SNEs), 1990 — « Mute City »
Micro Machines et clones

Micro Machines et clones

Allé, je reviens encore un peu sur les petites Micro Machines dont je vous parlais la semaine dernière. J’ai commencé depuis la fin de l’année dernière à répertorier les différents “Playsets” que nous avons, mais l’analyse des Micro Machines à proprement parler demande un peu le coup d’oeil. Vu la taille de ces dernières, il n’est pas simple d’analyser les informations écrites sous ces dernières sans une loupe ! Si je sais depuis quelques temps maintenant qu’elles étaient produites par la société Galoob jusqu’à son rachat par Hasbro, certains modèles portent évidemment simplement la mention “Micro Machines” mais également LGT ou LGTI pour Lewis Galoob Toys Inc. 

On dirait des vraies Micro Machines, mais ce sont des copies !
On dirait des vraies Micro Machines, mais ce sont des copies !

Dans les voitures miniatures que nous avons récupérées ces dernières années, on retrouve pourtant nombre de copies et clones réalisés avec plus ou moins de soins : Road Champs, Funrise, Imperial et même Hotwheels ou Majorette ! Si les micro Hotwheels sont faciles à reconnaitre, beaucoup plus longue les Funrise et Imperial sont nettement plus dans l’esprit des anciennes Micro Machines originale et demande un bon coup d’oeil à être repéré dans les photos de véhicule en lot !

Quelques exemples…

Lire la suite Lire la suite

20 ans plus tôt : Divagation

20 ans plus tôt : Divagation

Retour en 1997, où je venais donc de passer depuis peu le cap de mes 19 ans… Une année particulièrement marquée par les sons incroyables de Faithless, Sash!, DJ MD ou BBE qui auront une grande influence dans les différentes compositions que vous retrouverez dans cet album.

Pochette originale de l'album Divagation, avril 1997
Pochette originale de l’album Divagation, avril 1997

Nous sommes au moi d’avril et mon meilleur ami et voisin, Vivien venait d’équiper son PC d’un graveur de CD ! (Waaoww).. si si, pour l’époque un graveur de CD, ce n’était pas commun et j’allais donc pouvoir créer mon premier album CD !! Pour vous rafraichir la mémoire, à l’époque je composais depuis 2 ans en « mode tracker » sous Impulse Tracker, logiciel de musique sous DOS, issu du monde Amiga.

Le concept est assez puissant pour l’époque, puisque à l’inverse de la plupart des logiciels de M.A.O., le programme ne mémorise pas uniquement la partition jouée (comme en midi qui serait rejouée de manière différente sur chaque synthétiseur) mais contient également les samples (échantillions) personnalisés qui serviront à créer les instruments.

Ne vous attendez pas à un album hyper perfectionner donc, je suis alors équipé d’un Pentium 120 mhz avec 8mo de mémoire.. chaque morceaux, est enregistré par la sortie son de mon PC vers l’entrée son du PC de Vivien… hors les disques dures de l’époque font rarement plus 600mo.. en enlevant une grosse 50aine de méga pour Windows 95.. il n’y a pas de quoi graver un CD entièrement.. il faut donc limiter l’album à 15 pistes. (+1 bonus dans la S.E. de 2002).

Si l’album original ne comptera que 15 titres en MONO, ce nouvel album “anniversaire” restaure tous ceux-ci en stéréo et inclus également 10 titres qui avaient dû être abandonnés ou améliorés par la suite : Trip to Aywaille City, Come on Baby, Alors regarde, Qu’est-ce que je fous ici ?, This day was a good day, Voyage au bout du monde ainsi que les versions chantées de Give me the night et Hey Mister DJ.

Néanmoins, Divagation n’est pas juste une histoire de technologie musicale, c’est avant tout une histoire d’amitié et de dernière années de Rétho !

cyborgjeff-divagation-20 ans

Lire la suite Lire la suite

F1 1997 – F1 2017, c’était il y a vingt ans !

F1 1997 – F1 2017, c’était il y a vingt ans !

Il ne reste qu’une petite semaine avant l’ouverture de la saison 2017 de Formule 1 ! Une saison à nouveau pimentée par diverses modifications techniques, histoire de tenter de brouiller les cartes, par le départ du champion du monde Nico Rosberg et par l’arrivée d’une jeune génération aux dents longues ! Dans tout ce tohubohu, j’avais bien sur de gros espoirs de voir briller notre Stoffel Vandoorne nationale, promu pilote chez Mc Laren Honda. Une Mc Laren en plein changement, se parant d’une robe tirant sur l’orange et remerciant le sympathique Ron Dennis, mais surtout une Mc Laren équipé d’un moteur Honda encore et toujours à la peine, la voiture n’aillant pu aligner que quelques tours durant les deux semaines d’essais hivernaux à Barcelone…

1997 - Arrows Yamaha - Damon Hill - 1997
1997 – Arrows Yamaha – Damon Hill – 1997

Il y a vingt an, le petit monde de la F1 se retrouvait lui aussi bousculer ! Le champion du monde en titre, le britannique Damon Hill quittait l’écurie championne Williams Renault pour se lancer dans un défi oh combien inattendu, rejoindre les rangs de la petite écurie de Tom Walkinshaw, l’écurie Arrows Yamaha aux cotés du persévérant brésilien Pedro Paolo Diniz. Plutôt habituée au fond de classement, une belle surprise était au rendez-vous lors du grand prix de Hongrie, où la voiture n°1 allait pendant un long moment tenir la tête de la course pour s’incliner à quelques tours de l’arrivée et ramener une incroyable 2° place à l’écurie anglaise !

Grand Prix Magasine - F1 - 1997 - Melbourne
Grand Prix Magasine – F1 – 1997 – Melbourne

Si la saison 1997 allait essentiellement mettre en avant la lutte entre la Williams Renault du jeune canadien Jacques Villeneuve et la Ferrari du double champion du monde Michael Schumacher, elle sera également ponctuée de coups d’éclat surprises souvent liés aux performances des pneus Bridgerstone ou Goodyear. En effet, pour la première fois depuis que je me suis intéressé au championnat du monde de Formule 1, deux manufacturiers de pneumatique se confrontent sur les circuits. Les grandes écuries tels que Williams, Ferrari, Mc Laren et Benetton resteront fidèles à Goodyear, alors que les nouvelles écuries Prost GP et Stewart GP par exemple feront le pari gagnant de Bridgestone, leur permettant de s’inviter régulièrement sur les podiums !

Journal Le Soir - Décembre 1996 - Présentation - Formule 1 - Stewart GP
Journal Le Soir – Décembre 1996 – Présentation – Formule 1 – Stewart GP

Parmi ces belles surprises de l’année 1997, nous aurons le retour aux affaires de l’écurie Mc Laren, en souffrance depuis plusieurs années et s’offrant trois victoires sous sa nouvelle livrée “West” argentée, un magnifique début de saison pour le français Olivier Panis sur la nouvelle écurie Prost GP Mugen-Honda, avant de devoir tirer un trait sur sa saison après un gros accident au Canada. Des résultats prometteurs pour la première saison de l’écurie Stewart GP Ford grâce au talent du brésilien Rubens Barrichello.

Journal Le Soir - Championnat F1 - 1997 - Jacques Villeneuve
Journal Le Soir – Championnat F1 – 1997 – Jacques Villeneuve

97, fut également une année apportant une vague de nouvelles stars ! On se souviendra bien sur de l’arrivée de Ralf Schumacher, le frère de l’autre, promu chez Jordan Peugeot aux cotés d’un autre pilote prometteur entamant sa deuxième saison de F1, l’italien Giancarlo Fisichella, transfuge de la petite écurie Minardi. Dans l’écurie Prost GP Mugen-Honda, le nouveau pilote japonais Shinji Nakano brillera régulièrement aux commandes d’une monoplace visiblement réussie. Ce sera également cas du jeune pilote italien Jarno Trulli qui quittera l’écurie Minardi en cours de saison pour remplacer Olivier Panis. Enfin, le pilote d’essai autrichien Alexander Würtz ne manquera pas de se faire remarquer en remplaçant de main de maître son compatriote Gerhard Berger lors du GP du Canada chez Benetton Renault.

1997 - Lola Ford - Grand Prix Spécial - 1997
1997 – Lola Ford – Grand Prix Spécial – 1997

… et bien sur, la saison 97 apporta également son lot de déception, l’écurie Benetton Renault et son duo expérimenté Alesi – Berger ne pourra prétendre à la couronne, bien en retrait de Williams et Ferrari. L’écurie Sauber armée pour la première fois d’un moteur Ferrari et d’un soutien financier important venant de Petronas et Red Bull restera relativement discrète… Plutôt bien née, la nouvelle Stewart GP aura bien du mal à terminer ses courses, malgré son podium récolté à Monaco, la situation sera bien frustrante pour Rubens Barrichello et signera la fin de carrière prématurée en F1 pour le danois Jan Magnussen. 1997 sera également une année bien difficile pour l’écurie Tyrrell, alignant pourtant deux talentueux pilotes que je soutenais grandement, Jos Verstappen et Mika Salo… Enfin, cela aurait dû être l’année du retour de Lola en F1 soutenue par Master Card, mais les résultats catastrophiques de la première séance d’essaie du vendredi à Melbourne auront tôt fait de faire plier bagage l’écurie avant même le premier Grand Prix.

ARROWS Yamaha      1. Damon HILL.GB             2. Pedro-Paolo DINIZ.Brz
WILLIAMS Renault   3. Jacques VILLENEUVE.Cnd    4. Heins-Harald FRENTZEN.D
Scuderia FERRARI   5. Michael SCHUMACHER.D      6. Eddie IRVINE.Irl
BENETTON Renault   7. Jean ALESI.F              8. Gerhard BERGER.A
                                                8. Alexander WÜRTZ.A
Mc LAREN Mercedes  9. Mika HÄKKINEN.Fl          10. David COULTHARD.Gb
JORDAN Peugeot     11. Giancarlo FISICHELLA.I   12. Ralf SCHUMACHER.D
PROST GP Honda     14. Olivier PANIS.F          15. Shinji NAKANO.J
                   14. Jarno TRULLI.I
SAUBER Petronas    16. Johnny HERBERT.Gb        17. Gianni MORBIDELLI.I
                   16. Nicola LARINI.I          17. Norberto FONTANA.Arg
TYRRELL Ford       18. Jos VERSTAPPEN.Nl        19. Mika SALO.Fl
MINARDI Hart       20. Ukyo KATAYAMA.J          21. Jarno TRULLI.I
                                                21. Tarso MARQUES.Brz
STEWART GP Ford    22. Rubens BARRICHELLO.Brz   23. Jan MAGNUSSEN.Dk
LOLA F1 Ford       24. Vincenzo SOSPIRI.I       24. Ricardo ROSSET.Brz

Lire la suite Lire la suite

Max l’Unbelievable fils de Jos de Boss.

Max l’Unbelievable fils de Jos de Boss.

Max Verstappen - 1° victoire en F1 - Barcelone 2016 - RedBull

Première course au sein de l’écurie RedBull Racing et il leur chipe à tous la victoire ! Je vous avoue que je n’en suis même pas étonné !

Lancé dans le grand cirque de la F1 à 17 ans et quelques jours, je n’étais alors pas vraiment enthousiaste à l’arrivée si précoce de Max Verstappen, fils de Jos. Associé à Carlos Sainz Jr, cela me donnait l’impression d’une écurie RedBulBis pilotée par des “Fils de.” alors que d’autres talentueux pilotes se retrouvaient sur le carreau. Il ne m’avait pourtant pas fallu plus de quelques tours pour être stupéfait par ses aptitudes sur la piste, bagarreur, incisif… De courses en courses, il devenait évident que Max avait ce petit quelques choses qu’un Sebastian, Kimi ou Michael avaient eux aussi dans leur coup de volant

Pendant toute la saison 2015, je n’ai cessé d’être stupéfait par ses résultats régulièrement plus performant que le duo sans âme de l’écurie mère Red Bull Racing. Une écurie sans charisme depuis le départ de Sebastian Vettel chez les rouges et j’étais resté étonné que le bande à Horner ne propose pas à Max Verstappen la place de Daniil Kvyat en début de saison… mais les éléments se sont enchainés à quelques jours du GP d’Espagne.

Barcelogne 2016 - Hamilton - Rosberg - OutSuite aux frasques de Kvyat à Sotchi, Red Bull annonçait un échange de banquait entre le russe et le néérlandais. J’avais alors le sentiment qu’il allait se passer quelques choses ce weekend ! Et lorsque j’ai vu le double accrochage des pilotes Mercedes au premier tour, je savais que j’aurais dû parier gros sur une première victoire de Max Verstappen !

Et cette victoire, il a su la travailler car à l’arrière, les pointures étaient de taille pour lui dérober la première place. Kimi Raïkkonen aura probablement perdu de son image, coincé derrière ce prodige de pas loin de 20 ans plus jeune que lui, sans pouvoir le pousser à la faute !

Max, ne réalisant probablement pas encore, devenait le plus jeune vainqueur en Grand Prix.

Lire la suite Lire la suite