Archives de
Mois : octobre 2014

Les films du mois : Tu veux ou tu veux pas ?

Les films du mois : Tu veux ou tu veux pas ?

Tu veux ou tu veux pas ?Tu veux ou tu veux pas (9/10)

Un comédie française aux petits oignons mettant en scène le couple par excellence : Patrick Bruel et Sophie Marceau ! Bien entendu, on touche à un sujet un peu grivois et très coquasse, mais le résultat est au rendez-vous, on rit et on prend du plaisir !

Il était temps (9/10)

Prenez le scénariste de Coup foudre à Nothing Hill, également réalisateur de Love Actually, conservez le charme des comédie romantique à l’anglaise, la fraicheur de Rachel MacAdams (The Vow, Minuit à Paris) et le charisme Bily Nighy… mélangez le tout avec une bonne dose de voyage temporelle inspiré de l’effet papillon… vous obtenez “Il était temps”, un film surprenant qui nous impose de réfléchir à comment nous vivons notre vie…

La vie d’adèle (7/10)

Bon, il faut quand même bien dire qu’il est difficile de classer La Vie d’Adèle autrement qu’un porno sms. Parce que tout de même, quand on enlève toutes les scènes au lit (y compris toutes celles où Adèle dort !), on enlève la moitié du film ! Durant toute la première partie, il faudra aussi prendre son dico Ado avec soi, le langage SMS, c’est loin d’être simple à décoder…

Hormis, cela, le film supporte des valeurs. On ne peut pas lui reprocher, et surtout pas lui amputer. Le film veut montrer, choquer et rassurer peut-être un peu aussi ?

Artistiquement, je le trouvais intéressant, les plans souvent très proches donnent l’impression de vivre dans le film, d’en faire partie. Cela se complète par des images qui pourraient paraître inutiles mais qui construisent l’ambiance, qui se veulent vraiment raconter une part de l’histoire.

Blue Jasmin (6/10)

On sent le style intéressant de narration de Woody Allen, l’envie de découvrir les traits bien spécifiques de chacun des personnages et de comprendre où va nous emmener l’histoire et la relation de tout ce petit monde… Je reste un peu poil déçu de la fin, même si elle se veut dans l’esprit du film.

A.C.O.D. (5/10)

Mariage (n.m.) : 1re cause de divorce, on a vu mieux comme titre ! Au final le film est sympa, sans trop tombé dans la caricature…

Man of steel (5/10)

Bon, moi qui ne connais que le film superman de quand j’étais petit, qui était probablement le premier film avec superhéro américain que j’ai vu d’ailleurs. Il me faut bien avouer que la version moderne de Super Man est bien différente… le soucis, c’est qu’entre temps, des supers héros, on en a mangé, alors une bagarre de plus ou de moins… j’ai fini pars préféré un peu plus les Xmen ou les 4 fantastiques… voire Spiderman !

Pacific Rim (4/10)

Il y en a eu des pubs et des pubs pour ce film… Au final, je n’ai pas tenu plus d’un combat ! Parce que, je ne sais pas si je me fais vieux, mais la science-fiction bingbangboum… ça me fatigue ! J’ai vraiment l’impression de perdre mon temps ! Du coup, une attaque de la terre par des extra-terrestre godzilla combattu par des supermegabot bioman, piloté par deux frères effronté aux cerveaux bionic connectés… c’est bon, je vois où on va en venir ! et ça me fatigue !

Ce monde qui s’effondre

Ce monde qui s’effondre

picasso version LEGO

Du haut de mes 36 ans bien faits, qui suis-je pour juger de tout ce qui m’entoure.

N’empêche qu’en moins de trois ans, le monde me semble devenu complètement fou, c’est bien simple, j’ai décidé de ne plus lire l’actualité qui m’entoure, me limitant à tout ce qui touche à mon métier. Malgré cela, les réseaux sociaux on continuer à déverser de la fausse information à me yeux, des sites webs racoleurs spécialisés dans le n’importe quoi ont tant vu le jour, que même la presse jusqu’ici fiable, friande de voyeurisme, mais fiable n’a eu de cesse de relayer des informations non vérifiées.

Le monde qui m’entoure existe-t-il vraiment ? Il y a-t-il réellement des clowns armés jusqu’aux dents, des conducteurs démoniaques, des patients atteints d’Ebola à Mons, un Premier ministre corrompu, le black out dans 3 jours… Mais qu’est-ce que ce monde dans lequel nous pataugeons.

Ai-je vraiment donné ma voie pour détruire mon pays, pour réduire à néant tout ce que tant d’autres avant moi ont essayé de construire. Peut-être arriverons-nous un jour à une situation telle que nous ne posséderons plus rien, peut-être juste une puce et une imprimante 3D pour produire uniquement ce dont nous aurons besoin.

Mes enfants auront-ils un jour une voiture, où ce produit de-luxe sera-t-il réservé à la haute classe, ceux vivants par de là les nuages, là où le soleil brille encore.

J’ai comme l’impression d’avoir fermé les yeux, quelques secondes de trop, et que d’un œil, le monde autour de moi s’est déjà perdu…

Petit coup de déprime et d’inquiétude en cette fin de mois d’octobre…

 

 

Charly & Papa #1 : L’attaque du repère des pirates

Charly & Papa #1 : L’attaque du repère des pirates

Charly & Papa #1 : L’attaque du repère des pirates from Pierre (Cyborg Jeff) Martin on Vimeo.

Avec les travaux et cie, je n’ai pas eu le temps de mettre en ligne cette petite vidéo réalisée pendant les vacances d’été. Depuis très longtemps j’avais en projet de réaliser quelques petites productions d’histoires inventées avec Charly et ses jouets. Voilà qui est enfin fait, un moment vraiment amusant à vivre autant qu’à voir et revoir. J’espère avoir l’occasion d’en tourner de nouvelles lors des prochaines vacances…

En avant moussaillons, il est temps de retrouver le trésor de mettre pied à terre sur l’île des pirates ! Playmobil, en avant les histoires !
Les images ont été tournées avec la Sony VG20 et le montage sous Final Cut Pro X.

Un loup-garou et deux petites sorcières

Un loup-garou et deux petites sorcières

Halloween 2014 Loup Garou VS Petite Sorcièe

Halloween, halloween, cette étrange fête dont personne ici ne parlait encore il y a 15 ans. Je n’oublierais d’ailleurs jamais la fascination que j’avais lorsque mon ami Len Sapp, venu de l’autre côté de l’océan, nous avait raconté comment se vit Halloween aux États-Unis, c’était en 1996 et je n’en avais jamais entendu parler à l’époque ! Il est bien certain qu’ici en Belgique, la fête d’Halloween ne repose pas vraiment sur des traditions, mais plus sur des arguments mercantiles, cependant, devenu parent, je lui trouve certains points positifs.

Tout d’abord, les enfants adorent se déguiser, et c’est une occasion pour le faire, voir d’inclure plus qu’à Carnaval, papa et maman dans la fête et les décorations. Si par le passé je trouvais énervant les enfants qui viennent chercher des bonbons à la porte… lorsque le quartier est un peu plus vivant, c’est assez différent, comme ce fut le cas près d’Anthisnes l’année dernière.

Autres éléments qui me semble importants, démystifier auprès des enfants toute une série de peurs ! Fin septembre, Charly s’est fait un blocage sur les Loups Garou ! Je pense qu’une fille un peu plus grande à l’école, lui a raconté qu’elle était moitié fille et moitié loup-garou et que la nuit elle venait le voir dans sa chambre… Depuis, il doit mal et s’inquiète beaucoup la nuit. De ce fait, j’ai décidé de le déguiser en loup-garou pour Halloween, lui expliquer ainsi que, cela n’existe pas vraiment, mais que c’est amusant de faire croire que cela existe, de jouer un peu à se faire peur, mais qu’il faut à moment de donner faire la part de choses… Le résultat fut assez efficace, même si pour les nuits, d’autres éléments sont encore à travailler, puisque monsieur s’est promené régulièrement dans la maison ces dernières nuits…

Sans avoir vraiment préparé le projet, j’ai lancé l’idée à madame de décorer notre nouveau studio photo aux couleurs d’Halloween pour une ou deux journées de shooting thématique. L’occasion également de tenter une première expérience avec l’artiste spécialisée en grimage Grimlinn rencontrée quelques jours plus tôt. Le résultat des préparatifs fut très positif ! Les enfants ont adoré la séance dans le studio Petite Snorkys et tous les trois se sont montrés coopératifs pour leur maquillage ! Je vous laisse donc quelques souvenirs de la journée, et qui sait peut-être serez vous là pour le shooting spécial halloween, il reste encore des places pour le lundi 27 au prix promo de 65€.

Séance Photo Halloween

Lire la suite Lire la suite

Jolie villa à vendre – 40€ sans frais de notaire

Jolie villa à vendre – 40€ sans frais de notaire

Les Sims 4 - à sa sortie

Et oui, Les Sims en sont même à leur 3ème retour, l’occasion pour Be-Games de jeter un petit coup d’œil au parcours de la série.

Un nouveau siècle s’entamait alors et le jeu vidéo allait faire un pas dans une ère totalement nouvelle ! Le 4 février 2000, Maxis allait bouleverser le petit monde du jeu vidéo avec un titre complètement novateur : Les Sims !

Sim Tower - Maxis 1995Les jeux de construction et de gestion avaient plus ou moins trouvé leur public : Maxis et son Simcity permettait depuis près de 10 ans aux petits maires en herbe de gérer et construire leurs propres villes, Bullfrog avait tâté le terrain de la gestion de parcs d’attraction et hôpitaux, alors que des titres plus complexes comme Railroad Tycoon malgré son âge continuait à attirer les amoureux de réseaux ferroviaires, … Les autres projets de Will Wright, le papa de Simcity, étaient eux nettement plus restés dans l’ombre, comme par exemple SimTower sorti en 1995, qui dans l’idée de proposer une maison de poupée géante, permet de gérer les habitants d’un immeuble… le tout présenté sur un plan de coupe ! Ah tiens, cela vous inspire quelque chose n’est-ce pas ?

En effet, ce concept de maison de poupée virtuelle trotte dans la tête de Will Wright qui aime à se lancer des défis de ce genre. Au milieu des années ‘90, sa maison s’envole en fumée, et le génial inventeur se voit donc obligé de reconstruire sa vie, acheter de nouveaux meubles, une nouvelle déco, … Son idée se précise et petit à petit le “Projet X“, comme l’appelle alors Maxis, prend forme et séduit fortement l’équipe d’Electronic Arts lors du rachat de Maxis à la fin des année ’90. Les moyens sont alors débloqués afin de conquérir un marché encore laissé à l’abandon depuis la sortie de Mrs Pac Man : les joueuses !

Les Sims - Maxis - 2000Les Sims sera donc le tout premier volet d’une simulation de vie. Pas de buts précis, pas d’objectif à atteindre, le joueur pourra vraiment faire ce qu’il veut de ses Sims, leur imposer ses décisions ou leur laisser faire leurs propres choix. Trois phases rythment déjà le début de la série : créer son ou ses petits Sims, construire leurs maisons et donner vie à tout cela ! Alors oui, clairement, le public féminin va fondre sur la série qui marquera une époque de joueuses. Je ne dis pas pour autant que Les Sims est un jeu pour filles ou que les filles ne s’intéressaient pas aux jeux vidéo avant l’arrivée des Sims, mais on peut historiquement considérer que la série de Maxis fut une étape importante à une époque charnière où l’équipement informatique s’est démocratisé dans les foyers.

Avec 90 millions de jeux vendus sur les 4 générations de Sims proposant jusqu’ici 44 disques additionnels, la série est probablement l’une de celles qui a le plus rapidement exploité le concept des contenus supplémentaires, chacun étant attendu par les fans dans une frénésie digne de la sortie d’un nouvel iPhone ! Bien entendu, les add-on de la première génération apportaient toujours quelque chose d’incroyablement nouveau ! Que ce soit “Et plus si affinités” en 2001 qui allait améliorer grandement la communication entre nos Sims ou, l’année suivante, “Entre chiens et chats” qui permettait de chouchouter des animaux de compagnie, les nouvelles idées ne manquaient pas alors au sein du studio Maxis.

Les Sims 2 - Maxis - 2004En 2004, Maxis sort la 2ème génération de Sims. L’une des grosses améliorations sera le passage de la 3D isométrique à un vrai moteur 3D, ce qui permet notamment d’offrir 8 stades d’évolution à ses Sims que l’on pourra donc voir naître, grandir, vieillir et mourir. Néanmoins, le public regrette par exemple de ne plus pouvoir s’occuper de son Pupuce tigré ou de sa Princesse à longues oreilles, un ajout qui n’apparaîtra que 2 ans plus tard ! Les Sims 2, via ses 8 add-on apportera également d’autres nouveautés marquantes : la vie estudiantine avec “Les Sims Académie” et surtout la gestion des saisons dans “Au fil des saisons“.

Les Sims 3Cinq années plus tard, Les Sims 3 feront leur apparition en juin 2009 avec des graphismes clairement améliorés et la possibilité de se promener dans des “mondes” plus ouverts impliquant moins de chargements et d’allers et venues dans les menus. Là aussi, de nombreux add-on apporteront au compte-gouttes un retour aux idées et améliorations de gameplay des séries précédentes, cette fois sans vraiment surprendre. Au point que certains commencent alors à reprocher à EA de trop mettre en avant la vente d’add-on plus que l’innovation. En effet, la 3ème génération des Sims n’est plus sous le contrôle de Maxis mais bien de The Sims Studio, branche dédiée à la série par Electronic Arts.

Il est vrai que dans mon foyer, alors que nous avions acheté tous les add-on précédents, le manque de renouveau dans cette 3ème génération n’a pas suscité le même intérêt. Peut-être aussi parce qu’avec déjà 10 ans de Sims, une certaine monotonie avait dû s’installer…. Ou alors parce qu’après avoir créé des familles de Sims, fait grandir des bébés Sims et construit des maisons de Sims, nous avons commencé à nous occuper de vrais bébés et agrandir notre vraie maison… ce qui a probablement aussi dû être le cas d’autres joueurs du début de la série.

Les Sims 4 - Plus vivants, plus surprenants

Lire la suite Lire la suite