Archives de
Jour : 11 novembre 2011

Question de pognon

Question de pognon

Je dois dire que voilà une fois de plus une nouvelle qui m’énerve profondément ! Depuis quelques années, avec la montée en puissance de Facebook et des réseaux sociaux, j’ai souvent utilisé des outils tiers pour collecter mes sentiments sur les films, jeux vidéo, album de musique, séries et livres, plutôt que sur mon blog… Profitant d’outils disposant déjà d’une basse de données adaptées, la possibilité de classer, répertorier et partager tout cela avec mes amis !

Cet été, j’ai eu la mauvaise nouvelles de voir LivingSocial fermer ses portes, emportant avec lui des années d’encodage… J’ai pu récupérer quelques fichiers XML, mais qui n’auront probablement jamais d’utilité. GoodReads m’a permis d’importer ma base de données de livres et BDs, mais son aspect “brol” et un peu trop externe à Facebook m’intéresse moins.

Aujourd’hui, c’est Flixster, l’outil de gestion de film qui s’est fait racheté. Si j’ai toujours accès à mes près de 600 commentaires de films, mon TOP 100 a disparu,… et les possibilités de partage via Facebook automatique ont disparues…

Voilà qui ne m’enchante vraiment pas, mais qui montre bien la tendance… Là où beaucoup se ruaient pour être à l’intérieur de Facebook il y a quelques années, la vapeur s’est inversée… On attire via Facebook pour ensuite retourner vers un site propre… Là où la publicité se fera hors Facebook pour le site et service en question… Dans le sens inverse, Facebook réduit les système d’import automatique de contenu, afin d’obliger les utilisateurs à passer sur la plateforme et voir leur publicité !

Et oui… longtemps j’ai cru voir un monde “tout en un” se créer, mais le fric aura réussi à faire disparaitre se rêve… Il faudra encore et toujours utiliser 36 trucs, 37 outils et 38 sites web pour faire ce que l’on veut !

Je peux jouer a la Ninteno?

Je peux jouer a la Ninteno?

— Et un jour Super Mario débarqua au rayon Maxitec de chez GB —

Compagnon de mes siestes sous le soleil d’Espagne, le troisième tome de l’histoire de Nintendo m’a un peu deçu… Si j’ai vraiment apprécie le début de l’ouvrage narrant la genèse de la console Famicom (la version Jap de la NES) au début des années 80 au Japon, si j’ai découvert avec beaucoup d’étonnement l’incroyable folie qu’elle y avait engendrée, si j’ai été les étonné des paris de Nintendo, lançant au milieu des années 80 les jeux dématérialisés grâce au Disk system, qui permettait aux jeunes joueurs de venir charger sur une disquettes un nouveau jeu depuis une borne… J’aurais vraiment aimé que cette ouvrage s’attarde également sur la genèses des titres phares de l’époque NES… Ce n’est guère les petits encarts sur les quelques titres présentés qui vont me suffire, d’autant que leur sélection me semble assez discutable dans une optique non-collectionneur.

Rendez vous compte, la NES, appelée donc Famicom au Japon débarque en 1983, elle est alors extrêmement puissante pour l’époque et proposée pour un prix plus qu’attractif… Elle ne débarquera chez nous qu’a la Noël 1987 sans rougir de la concurrence. C’est que chez nous en Belgique, comme dans d’autres pays européens, le marché console de jeux n’existe pas encore vraiment… On retrouve essentiellement des micro ordinateur depuis plusieurs années tels que bien sur le Commodore 64 ou l’amstrad CPC. Les jeux y sont nombreux et se copient entre amis et aux fils des années le prix de ces ordinateurs s’est democratisés… Puis Super Mario débarqua dans le rayon Maxitec de chez GB.

Petit a petit les ordinateurs en demo ont fait place aux consoles Nintendo et Sega… Rêve de gosses, je ne manquais pour rien au monde les courses du samedi pour aller moi aussi taquiner la manette. Mais il me faut bien admettre que la politique Nintendo chez nous etait loin d être parfaite. Très vite Super Mario Bros allait laisser pour de nombreux mois sa place a des titres nettement moins attirant tels que les Tortues Ninja, Dragon Ball, Super Baloo… ou Tic et Tac Ranger du risque restant ceci dit assez sympa a jouer a deux… Tout cela jusqu’a l’arrivée de Super Mario Bros 3, a mes yeux LE JEU sur NES…

Oui, en peu de temps, les Pharaoh’s curse et Summer Games challenge de mon C64 allaient difficilement me donner envie, et même les Game&Watch dans la cours de récré n’avait plus trop la quote,… hormis peut-être le Super Mario Bros de Stéphane D’Argent…

Lire la suite Lire la suite