Archives de
Étiquette : USB-C

Booster son ancien MAC.

Booster son ancien MAC.

Voilà des mois que madame me fait savoir que trop souvent, quand elle travaille des lots de fichiers photo bruts dans Photoshop, son ordinateur est extrêmement lent. Je me suis penché régulièrement sur le sujet, j’en ai bien fait le tour. Pendant cette phase de travail, l’application Photoshop souhaite exploiter beaucoup de mémoire RAM, ce qui déborde des 16go et utilise de la mémoire sur le disque dur. Ce dernier, crée également d’énorme fichier temporaire tout en devant accéder à des fichiers .RAW lourd sur le Fusion Drive du Mac. Or le Fusion Drive est un disque hybride qui combine un disque de 128go en SSD pour le fichiers devant être régulièrement accessibles et un disque à plateau lent (5400 tr/m) pour le reste de données. A ce moment, c’est sur cette partie du disque que se trouvent les données, ce qui ralentit la machine. Vu que ce travaille est long, le système de backup Time Machine va considérer qu’il y a de nouvelles données à archiver et risque bien de tenter de créer un backup sur le disque dur externe, connecté en FireWire.

On boost ou on remplace ?

C’est une question qui aujourd’hui a bien plus de sens qu’il y a 10 ans. Les ordinateurs modernes ne semblent plus apporter de nouvelle technologie changeant fondamentalement le quotidien au point de devoir changer complètement de machine. Si les anciens Mac sont particulièrement robustes dans le temps, ils sont par contre dépendant du timing d’achat. En effet, les modèles restant longtemps au catalogue, l’iMac acheté en juillet 2015 est en réalité un modèle de la fin 2013, alors que mon Mac Portable acheté à l’automne 2013 était un modèle mi-2012. Les Macs sont connus pour être difficilement upgradables, mais cela reste possible, surtout pour ces anciens modèles. Sur un PC, là,  c’est d’autant plus facile d’envisager des améliorations depuis la démocratisation du prix des disque SSD !

Sauver un vieux PC lent pour 50 € seulement
Sauver un vieux PC lent pour 50 € seulement

Remplacer un disque dur par un SSD et ajouter un peu de RAM à un vieux PC lui permet forcément de gagner en rapidité, mais à quel point ? Après avoir amélioré notre PC, nous avons bien évidemment évalué les résultats. Et ils sont incontestables ! Auparavant, notre PC de maison était ce qu’on pourrait vulgairement appeler “une brouette” qui mettait 151 s à démarrer et à tout charger sur Windows 7. Une fois le contenu du HDD placé sur le SSD, le PC ne prend plus que 36 s à démarrer, ce qui reste assez long, mais déjà plus tolérable. L’arrêt de Windows passe lui de 105 s à 15 s. (Un tuto à lire sur Les Numériques)

Lire la suite Lire la suite

Quand la batterie gonfle

Quand la batterie gonfle

J’en avais déjà entendu parler sur la toile de smartphones et ordinateurs dont la batterie gonfle voire, explose. La semaine “mon” brave et fidèle premier Mac Book Pro en fonction depuis 6 ans au bureau vient de se faire changer la batterie. En gonflant, la batterie avait soulevé le touchpad de la machine ce qui a permis de se rendre compte assez tôt du problème. Difficile pour l’heure de comprendre mieux ce qui a pu entrainer ce soucis, mais je me dois de garder cela à l’oeil. Si le Mac Book Pro du bureau est un modèle ‘Late 2011’, j’ai à la maison un ‘Mid 2012’ qui potentiellement est équipé de la même structure, la différence fondamentale entre les deux étant le chipset ATI pour le premier et un chipset graphique Nvidia pour le plus récent.

Malgré ce soucis, je dois bien admettre que ces machines sont robustes pour des portables dédiés au montage vidéo. Elles gardent par ailleurs l’avantage d’une connectique plus efficace que les nouveaux modèles limités à des ports USB-C avec notamment un port FireWire pour caméra HDV, ce qui me permet d’utiliser plus aisément le logiciel Wirecast en double caméra.

C’était un temps pourtant pas si lointain où acheter un ordinateur Apple était signe de qualité et d’investissement dans le temps…

Thunderbolt 3, rien ne va plus

Thunderbolt 3, rien ne va plus

Bon à nouvelle génération de machines, nouveaux problèmes de câbles. Depuis 2015, le format dit USB-C est venu prendre le relais aux nombreuses déclinaisons de port USB 1,2,3, micro ou mini. Des smartphones aux derniers portables d’Apple, les périphériques de stockage ont également migré vers cette connectique en principe plus simple à utiliser. Si ce n’est l’idée saugrenue d’Apple de faire migrer son format “propriétaire” de connexion Thunderbolt 2 vers du Thunderbolt 3 semblant être compatible avec le format USB-C. On se retrouve alors avec 3 ports similaires sur un disque externe mais qui ne sont en réalité pas compatibles entre eux.

Si au final, faire tourner les anciens formats de connecteurs vers les machines équipées des nouveaux formats fonctionnent, l’inverse me semble pour l’heure plus problématique. En effet, je me retrouve avec mon “bon vieux” Mac Pro ‘Late 2013’ équipé de 4 ports Thunderbolt 2 auxquels je n’arrive pas à connecter les nouveaux périphériques Thunderbolt 3 et ce, malgré l’utilisation d’un convertisseur ‘Apple’ officiel. Ce dernier nécessite d’être sous Mac OSX Sierra et est pourtant annoncé bi-directionnel, rien n’y fait pour l’instant.

Okidoki, j’ai compris… mon cable Thunderbolt 2 M>M est en réalité un câble Display Port… avec un vrai cable cela fonctionne !

J’en profite pour me garder en mémoire un petit point sur les vitesses de transferts entre périphériques externes connectés, en attendant de trouver une solution.

Ethernet 100mb : 12mo/sec
USB 2 : 14-50mo/sec
FireWire 400 : 35mo/sec
FireWire 800 : 70mo/sec
eSata : 80mo/sec
Ethernet Gigabytes : 125mo/sec
Thunderbolt 2 : 250mo/sec
USB 3 : 250mo/sec
Thunderbolt 3 : 500mo/sec

Donc en attendant, pour transférer les données de mon serveur de 8To connecté en Ethernet vers le nouveau serveur connecté en Gigabytes… ça va être long.

Scoop : Le problème du câble USB-C pour la charge

Scoop : Le problème du câble USB-C pour la charge

Le problème du câble USB-C pour la charge
Le problème du câble USB-C pour la charge

Le sujet mérite d’être conservé pour y revenir dans le futur. Pour leur je découvre toute la complexité du port USB-C qui équipe mon nouvel MacBook Pro. En effet ce dernier peut être utilisé pour de l’USB 3, USB 3.1 ou du Thunderbolt 3, mais également pour recharger mon téléphone depuis que je suis sur le Google Nexus 5X. Hors, dans sa récente chronique, le Journal du Lapin y explique que la qualité du cable USB-C (pas juste le chargeur donc) joue sur la puissance ou taux de transfert. En effet, j’avais remarqué que mon câble Belkin USB-A – USB-C de me permettait pas de charger mon téléphone aussi rapidement…

“Avec la charge en USB-C, un problème se pose rapidement : quel câble utiliser ? Pas quel chargeur utiliser (même si c’est important) mais quel câble. Petite démonstration. Premièrement, le chargeur. Un MacBook se contente d’un chargeur de 29 W, un MacBook Pro 13 pouces d’un chargeur de 61 W et un MacBook Pro 15 pouces d’un modèle de 87 W. Comme auparavant avec le MagSafe, ils sont interchangeables avec des limites logiques : un MacBook va évidemment accepter un chargeur de 87 W (et éventuellement charger plus vite) alors qu’alimenter un MacBook Pro 15 pouces doté d’un GPU et d’un CPU à quatre coeurs va poser plus de soucis. La machine va peut-être s’alimenter mais la batterie risque de ne pas charger (ou très lentement) voir se vider en forte charge.(Le problème du câble USB-C pour la charge , Le Journal du Lapin)”

Scoop : Thunderbolt 3: l’interface universelle ?

Scoop : Thunderbolt 3: l’interface universelle ?

 Thunderbolt 3: l’interface universelle ?

Thunderbolt 3: l’interface universelle ?

Thunderbolt 3 et USB 3.1, même port, même combat… C’est une bonne chose ! Intel vient d’annoncer les caractéristiques de son port Thunderbolt 3, 2x plus rapide approchant les 40gb/s. Ce dernier utilisera une connectique USB-C réversible. Plus d’infos sur le sujet sur cet article de Yakyakyak