Archives de
Étiquette : Embourg

Liège immobile

Liège immobile

Marre marre marre marre des bouchons
des autoroutes, des autos, des travaux, des camions
marre marre marre marre des bouchons
coincés comme des sardines dans des caisses a savon

Aah, mon cher Jean-Luc, elle me faisait bien rire ta chanson en 2009… C’est qu’à cette époque, ici en région liégeoise, les bouchons n’étaient pas aussi communs… Mais ces dernières semaines, avec la fermeture du tunnel de Cointes (l’axe permettant le transit autoroutier à travers Liège), les nombreux travaux entre autre aux abords de l’école du grand (Embourg), sur la jonction stratégique entre « chez nous » et les écoles (au niveau du CHU), l’interdiction des camions à circuler dans Liège (et maintenant Esneux) qui concentre la circulation vers la Route du Condroz, les plans B de tous les automobilistes à l’arrêt,… Chaque matin est un défi pour arriver à rejoindre les écoles avant le début des cours !!!

Certes, je ne me voile pas la face. Nous savions parfaitement qu’ajouter une école secondaire dans l’équation clôturait ce chapitre extraordinaire d’une mobilité tellement facile. 11 minutes entre la maison et l’école/bureau de papa, la tournée s’orientant dorénavant à 32 minutes.

Mais actuellement la tournée frisent les 60 minutes… et quand bien même splittons sur deux voitures, les 11 minutes d’avant se transforment en 27 minutes ! … Ah, quoi ? Et ils viennent de fermer le passage à niveau de Mery qui permet de rejoindre Tilff… Soyons fous !

A cela bien sur, s’ajoutent les nombreuses activités extra-scolaires de nos 4 morlocs… et pas de chance, la moitié d’entre elles impliquent d’emprunter l’accès entre Boncelles vers le CHU,… ce petit tronçon fermé jusqu’à Noël qui impliquent d’aller se plonger un peu plus loin dans d’interminables bouchons…

Marre, marre marre des bouchons
Marre, marre marre des bouchons
Camion sur la route... ben oui, on a justement été revoir Henri Dès en concert à Durbuy !
Camion sur la route… ben oui, on a justement été revoir Henri Dès en concert à Durbuy !

Oh, je ne suis probablement pas à plaindre. A Bruxelles c’est pire… Mais voici peut-être ce à quoi ressemblera dans 10 ans notre quotidien,… non plus en attendant que les travaux soient terminés, mais de manière définitive ! Alors en attendant, râler sur les bouchons, me fait du bien ! Tiens aujourd’hui, vendredi ça roulait mieux, on était presque sous les 40 minutes, et déjà les camions sur la route qui font prout, prout, prout nous font presque rire avec les filles !

Lire la suite Lire la suite

Synchronisation des montres

Synchronisation des montres

Et nous voici repartis pour une nouvelle année sur le chapeau des roues ! Oui, oui, c’est la rentrée !

Cette rentrée est toute particulière ! Si le premier weekend, je me retrouverais, en autre à recouvrir le premier cahier de dictée de notre petite dernière, Rose. C’est aussi la grande aventure pour notre Charly rentré en 1° secondaire. Pour chacun d’eux c’est une nouvelle aventure, de nouvelles habitudes, des nouveaux copains et copines…

Pour Papa et Maman, c’est tout de même un premier pas dans l’inconnu, celui de l’adolescence, de l’indépendance et l’école secondaire.

Fini de flemmarder sur la télévision le matin, fini de vivre sans réveil et de quitter la maison à 8h ! Il s’agit chaque jour de synchroniser les montres et que chacun soit prêt à 7h30 pour embarquer dans l’auto pour la tournée des écoles. Se faufilant entre les travaux de la rentrée, bien chargé du CHU au pied d’Embourg. Lacher le grand, refaire le chemin inverse pour rejoindre l’école des filles et pouf… me voilà à 8h10 assis à mon bureau !

Afin de s’éviter le même parcours au retour, nous avons eu la bonne nouvelle d’apprendre que La TEC inaugure cette rentrée une nouvelle ligne directe entre Chênée et le Sart Tilman, permettant en théorie de rejoindre en 15 minutes les deux écoles… ou presque. Pour l’heure, le Bus est arrivé par deux fois avec 10 minutes de retard.

D’ici peu, le traffic s’intensifiera, avec la rentrée des écoles supérieurs, et les nombreuses activités des enfants vont reprendre. C’est fait, c’est dit, c’est la rentrée et l’on ne soufflera qu’une fois le sapin de Noël planté dans la maison !

 

Réflexions autour des Histoires du Jeu Vidéo

Réflexions autour des Histoires du Jeu Vidéo

Défi pour cette nouvelle année 2021, je me suis inscrit au certificat universitaire dédié à la Culture Vidéoludique. Entre les capsules vidéo préparatoires aux sessions en ligne, je vous partagerais mon carnet de bord et toutes mes réflexions sur le sujet. Celles-ci seront un peu moins travaillées que dans mes articles, mais je pourrais y revenir plus tard dans quelques mois ou années pour les développer plus en profondeur, qui plus est avec des méthodes et regards nouveaux. Le sujet de la semaine était autour DES histoires du jeu-vidéo, sujet qui me tient particulièrement en coeur. La situation se place pas mal, on y a parlé de l’histoire de la 3DO et des jeux dit « QTE »,… je m’essayais quelques heures au par avant à l’adaptation NES de Dragon’s Lair.

En mode apprenant, je constate que les nouveaux équipements de l'Innovative Classroom de Jobstatskills sont particulièrement efficaces !
En mode apprenant, je constate que les nouveaux équipements de l’Innovative Classroom de Jobstatskills sont particulièrement efficaces !

Lire la suite Lire la suite

Pacman Syndrome : du jeu-vidéo made in Belgium

Pacman Syndrome : du jeu-vidéo made in Belgium

Art & Magic
Art & Magic

Tiens, hasard du calendrier, je lisais justement la semaine dernière (mai 2015) un article au sujet d’Art & Magic dans le Pix n Love 16. Ils nous raconte l’histoire de Spellsinger, grand projet de cette entreprise qui n’est malheureusement pas sorti des sous-sols. Une épopée magique de notre bassin liégeois. Press-Start vient de publier un bel article dédié aux différents projets d’Art & Magic que je vous invite à découvrir… Et moi je demande, dans la mesure à la société était située à Embourg, s’ils avaient commandés leurs machines chez Automindus !

Présentation à Psygnosis sur un salon. La chouette (le logo de Psygnosis) était un hasard, « mais ça leur a bien plu chez Psygnosis ». La technique des scrollings parallaxes impressionne aussi l’éditeur, à tel point qu’il appelle les développeurs de Shadow of the Beast à la rescousse. Et il leur demande comment ces Belges ont fait ça. Les stars de Shadow of the Beast observent… réfléchissent… assènent « We don’t know ». Yves Grolet et Frank Sauer en retirent de l’assurance et quittent l’Angleterre plus forts, non sans avoir dévalisé les librairies locales pour leurs manuels de programmation. « On ne trouvait rien chez nous à l’époque. » (Un très bon dossier à lire sur Press-Start)

Détail amusant, je n’avais jamais fait attention à l’époque que le jeu Agony n’était pas un jeu de Psygnosis,… pour ma part j’ai fouillé sur Youtube pour tenter de savoir à quoi ressemblait de manière plus concrète le projet de jeu d’arcade Spellsinger.

Press-Start, le site du jeu-vidéo en Belgique, a d’ailleurs pris parti de mettre en avant les productions belges et c’était rendu à la GameCom, le salon du JV en Allemagne afin d’y rencontrer quelques uns de nos jeunes talents dont l’équipe de Pyralis Studio tenue par l’un de mes amis d’enfance Simon Boigelot, qui y présentait son projet de jeu « TheCorp ».

L’économie dirige le monde, sad but true. Depuis sa base à Ans, le petit studio Pyralis l’a bien compris et vous propose une simulation pour vous former à devenir le maître de l’univers. TheCorp vous confiera le destin de l’humanité, à partir de ses balbutiements dans un lointain passé jusqu’à son apogée dans un futur rayonnant. Vers l’infini et au-delà, telle devra être votre devise lorsque vous gérerez les denrées, la chaîne de production, les ressources humaines et l’industrie. Un vrai cours d’économie ludique, il faut le faire ! Avec son jeu de stratégie en temps réel, Pyralis Studio fera de vous un winner. Une création d’utilité publique pour les futurs leaders du monde (libre ?). (Un article à lire sur Press-Start)

Epistory
Epistory

Et puis, il y a Epistory, ce projet du studio montois Fishing Cactus dont on parle de plus en plus et dont les graphismes sont vraiment, vraiment attirant ! Press-Start avait également été à leur rencontre il y a quelques mois avant le lancement officiel du jeu relayer aujourd’hui par la presse belge. Au coté d’un style visuel vraiment original, le jeu se démarque également par un gameplay novateur dit de « typing novel », un style épistolaire et une bande son réussie…

L’équipe de Fishing Cactus était fébrile à la veille du lancement de « Epistory, typing chronicles ». Ce jeu pour PC est la première grande production que la société montoise lance sur le marché sous son propre nom. « Après avoir lancé quelques petits jeux pour mobiles, nous avons beaucoup travaillé pour les autres et conçu des jeux qui sont sortis sous le label de grosses sociétés, explique Laurent Grumiaux, directeur commercial. Ça a permis à l’entreprise de grandir, d’engager du personnel, d’aller chercher du capital ». La société a ainsi pu se lancer dans le développement de ses propres produits. « Epistory » est le premier. Sa conception a été entièrement financée grâce aux revenus des productions de Fishing Cactus pour d’autres studios. (A lire sur le site de la RTBF)