Archives par mot-clé : synthétiseur

447. Planer n’est pas jouer (Roland Mix)

Cyborg Jeff (Martin) Fast Tracker II – Pentium 120 – XM
Track 16, Planer n’est pas jouer (S.E.)

Parfois quand même… Beaucoup d’anciens s’accordent à dire que l’une des forces du format Sound Tracking, était de pouvoir s’écarter du manque d’originalité des sonorités des synthétiseurs Midi ! Seulement voilà, moi j’étais tout fou des sonorité du Roland E38 de mon ami Laurent, et j’allais donc de me lancer dans un drôle de petit jeu qui consisterait à retravailler les samples de quelques titres SoundTracker avec de nouveaux samples échantillonnés du synthé de Parmy.

Première “victime”, mon titre Planer n’est pas jouer, composé début 97 à l’origine avec une jolie série de sample de Romeo Knight… Le résultat n’est pas mauvais, mais manque tout de même de charisme !

Lot of oldschool musician were agree to say that one of the strong of the SoundTracking format is the possibility to have so specific instrument that not sound as a MIDI synthesizer… But, at that time, i was crazy of the Roland E38 of my friend Parmesan, and i began a new game, re-arranging some SoundTracker musics with my brand new samples set i’ve made of this keyboard.

The first song i choose, was Planer n’est pas jouer that i’ve written in the early 1997, originaly around the piano of Romeo Knight.

  PIANO.XM (841,8 KiB, 284 hits)

  Track 16, Cyborg Jeff - Planer n'est pas jouer (Roland E38) [Planer n'est pas jouer] (7,1 MiB, 453 hits)


399. Get enough

Cyborg Jeff (Clarck) Impulse Tracker – Pentium 120 – IT

Perdu sur un backup, je retrouve la trace de cette petite conversion au format Impulse Tracker du grand hit de Depeche Mode, que je n’avais découvert que quelques mois au par avant  via Pierrick et notre groupe Virtual Music ! Même pas un remix, il s’agissait juste pour moi d’en analyser la structure et les mélodies…


YouTube Direkt

Lu sur Wikipedia : Stevo Pearce, manager du groupe Soft Cell et fondateur du label Some Bizzare Records, les repère et sort le titre Photographic sur une compilation intitulée Some Bizzare Album (1981) où ils côtoient d’autres futurs groupes des années 1980 tels que The The et Soft Cell.

C’est lors d’un concert dans un club londonien que Daniel Miller repère le groupe et décide de le signer sous son nouveau label : Mute Records. En 1981 sort leur premier single Dreaming Of Me suivi de New Life et enfin le hit planétaire Just Can’t Get Enough. Ces premiers titres seront extraits de l’album Speak and Spell dont les compositions sont principalement de Vince Clarke (Martin L. Gore n’y est l’auteur que de deux chansons). Les synthétiseurs y tiennent une place privilégiée sur fond de boîtes à rythme. Mais aussitôt le succès acquis, Vince Clarke quitte le groupe et part fonder le duo Yazoo avec Alison Moyet (une copine du lycée de Basildon), puis The Assembly, et enfin son groupe Erasure qui sort toujours régulièrement des albums.

Lost in a backup, i found back this conversion in Impulse Tracker format from the big hit from Depeche Mode that i’ve discovered few month later… This is not a remix, just a project to learn more about that structure and melodies…

  DEPECHE.IT (693,4 KiB, 210 hits)

Divagation S.E. (1997-2003)

Divagation S.E. (2003)Année : 1997 – 2003
Style : Dance, Trance, Dream, House, Electro

Album disponible sur : RAR | LAST.FM | JAMENDO

Réalisé par : Pierre Martin, Bruno Martinez (13)
Avec l’aide de : Vivien Vanoirbeek, Pierrick Hansen, Sylvain Martin et Laurent Mazzapicchi

 

1. One month but three weeks
2. 2-3 Frutti
3. Ego
4. Divagation
5. Skuzzy
6. The Warpfield
7. For u too
8. Deep House
9. Hey, mister DJ
10. Introduction of dreams (Part 2)
11. Give me the night
12. Moon Day
13. Somewhere in my dream
14. Get no sleep
15. Space Delirium Jam
16. BONUS : Divagation “remix”

Retour en 1997, où je venais donc de passer depuis peu le cap des 18 ans… nous sommes au mois d’avril et mon meilleur ami et voisin, Vivien Vanoirbeek venait d’équiper son PC d’un graveur de CD ! (Waaoww).. si si, pour l’époque un graveur de CD, ce n’était pas commun et j’allais donc pouvoir créer mon premier album CD !!Divagation (pochette originale)

Pour vous rafraichir la mémoire, à l’époque je composais depuis 2 ans en « mode tracker » sous Impulse Tracker, logiciel de musique sous DOS, issu du monde Amiga. Le concept est assez puissant pour l’époque, puisque à l’inverse de la plupart des logiciels de M.A.O., le programme ne mémorise pas uniquement la partition jouée, qui comme en midi, sera rejouée de manière différente sur chaque synthétiseur, mais contient également les samples (échantillions) personnalisés qui serviront à créer les instruments.

Ne vous attendez pas à un album hyper perfectionné donc, je suis alors sur un Pentium 120 mhz équipé de 16mo de mémoire.. chaque morceau, est enregistré par la sortie son de mon PC vers l’entrée son du PC de Vivien… hors, les disques dur de l’époque font rarement plus 600mo.. en enlevant une grosse 50aine de méga pour Windows 95.. il n’y a pas de quoi graver un CD entièrement.. il faut donc limiter l’album à 15 pistes. (+1 bonus dans la S.E. de 2002). La première pochette sera parmi mes premières créations graphiques, sous Delux Paint (logiciel graphique issu également du monde Amiga).

Coté influence, on peut fortement faire le rapprochement entre Faithless (Insomania) ou BBE (Seven days and one week), et autres morceaux clôturant l’âge d’or de la Dream et le début de la Trance. On retrouvera d’ailleurs sur l’album « One month but three weeks » et « Get no sleep ».

Pour ceux qui voudrait comprendre un peu la méthode et la technique vous pouvez écouter les morceaux au format natif .IT avec XMPlay ou Schism Tracker.

Remerciements de l’époque pour la création de l’album Divagation :

Vivien Vanoirbeek pour la partie technique de création de l’album.
Laurent Mazzapicchi pour le prêt de son synthé Roland E38
Sylvain Martin pour le matériel informatique et quelques idées dans le titre 2-3 Frutti
Cédric Vanrutten pour le concept de Moon Day
Pierrick Hansen pour une série de sons et l’idée de Get no Sleep
Bruno Martinez pour la mélodie originale de Somewhere in my dreams

Mais également merci à Georges Vanoirbeek, Delphine Jacqmard, Valentin Boigelot, Jean-Denis Magis, Romuald Dispa et Dimitri Laermans.

divagation_redo

  199704 Divagation v3 cyborgjeff mp3album.rar (71,6 MiB, 649 hits)

339. Waiting for…

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT

Coool, pour les vacances de carnaval, mon ami Parmy (Laurent Mazzapicchi) m’avait prêté son synthétiseur Roland E36, disposant de sons bien plus modernes que mon actuelle Yamaha. Je m’étais donc rapidement lancé à sampler les instruments de celui-ci, puis à imaginer de nouvelles musiques…

Voici donc un premier morceau de Trance Music plutôt réussi mais qui pourtant ne finira pas sur l’album CD…. Bref, si vous avez besoin de musiques pour vos jeux et démos… prennez contact avec moi !

Coucou à Tbob (Valentin Boigelot), Puce (Simon Boigelot), Pypein, Parmy, Ludovic Remacle, JedD (Jean-Denis Magis), Pierrick Hansen, Delphine Jacqmard, Christophe Uoda, DJ Dub (Christophe Deblire), MegG (Laurent Rosati), Cedric Vanrutten, Fabrice Di Stefano, Sébastien Valenti, Luigi Sacco, Valyum (Romuald Dispa), Clikit (François Barré) et tous ceux qui aiment les musiques de Cyborg Jeff !

Kwel, holiday’s time and my friend Parmy borrowed me his Roland E36 syntesizer with modern instrument compare to my old Yamaha. So i’ll quickly start to sample it and began new songs.

This first trance song was great, anyway it was not added on the CD album Divagation… You need songs for your games and demos… contact me !

  ROLAND.IT (978,5 KiB, 328 hits)

182. After dark

Mc Piet (Martin) Scream Tracker III – 80386 DX 40 – S3M

Sur mon synthétiseur Yamaha PSR 210, la démo 11intitulée After Dark, me plaisait beaucoup, avec l’exploitation d’instrument dans la mouvance du theme du flic de Beverlly Hills… M’est alors venu l’idée de l’adapter au format Scream Tracker… Par contre je n’ai jamais réussi à savoir s’il s’agissait d’un titre écrit pour le Yamaha, ou une reprise de l’époque New Wave.

On my syntesizer Yamaha PSR 210, there was the demo 11 called After Dark that i realy liked with this sounds remember me Axel F. So finally i had decided to rewrote it on Scream Tracker. I’ve never found if it was just a song written for that keyboard or a re-arrangement from a New Wave song.

  AFTERDARK.S3M (164,1 KiB, 246 hits)

155. Yamaha 4 : House en Am

Mc Piet (Martin) Scream Tracker III – 80386 DX 40 – MOD
track 7, Gimme an Amiga (1996-2012)

Yamaha PSR 210 manual4° projet basé sur mon synthé Yamaha PSR 210, et utilisant les sons les plus “techno” de ce synthétiseur familliale. J’avais également utilisé les voix digitalisée de celui-ci (le One, Two), pour un résultat plutôt sympathique au final !

Petit anecdote, je disais alors : Un morceau réalisé une fois de plus par votre tracker préféré : Mc Piet qui vous propose déjà plus de 50 modules…. Et on en est déjà à 150 enfait !

4rd project with my Yamaha PSR 210 using the most techno sounds from that familial synthesizer. I had also used the digitalised sounds from it (the One, Two,..) for an intersting result.

That was fun to spot that, at that moment, i was proud to announce that i have more than 50 modules realised… in fact, it was the 155rd one.

  YAM4.MOD (160,2 KiB, 239 hits)

139. The Bilou’s dance

Mc Piet (Martin) Scream Tracker III – 80386 DX 40 – S3M

Casio SA-1Depuis très jeune, j’ai eu envie de faire de la musique, dès l’arrivée de la New Beat, les sons électroniques et les synthétiseurs m’ont plutôt attiré. Mon paternel avait un très basique synthé “Maxi GB” aux sons mal calibré et proposant de 16 basiques sonorités, mais en 1988, pour ma St Nicolas, je décide de réunir toutes mes économies, 1800 Fb (un peu moins de 50€) pour m’offrir un synthétiseur chez Cora, un CASIO SA-1 (et sa super boite funky fluo tendance).

Avec 100 instruments, je pouvais me défouler et laisser court à ma créativité. Fidèle serviteur de ma jeunesse, le SA-1 avait quelques caractéristiques avec lesquels il fallait faire. Il était déjà très, très petit, une touche devait être grande comme une pile AAA, et l’on ne pouvait jouer que 2 notes à la fois et 1 seule en mode “accompagnement”. Les sons n’étaient pas tous de qualité identiques, du souffle était très souvent présent sur le sample qui servait à reproduire l’entièreté d’une gamme, mais pour un premier instrument, c’était très chouette !

8 ans plus tard, c’est surtout ma mère qui l’utilisait pour ses cours de solfège, mais j’ai eu alors envie de lui rendre hommage, en re-digitalisant une bonne partie de ses instruments, afin de le laisser s’exprimer dans un morceau sound-tracker, ou la limite de 2 notes n’a plus lieu d’être !

Un titre appelé la Dance de Bilou, plus pour la limite technique de 8 pistes, laissant une chance au morceau d’être un jour inclus dans le jeu.

I early would like to play music, and with the New Beat arriving in Belgium, electronic sounds and synthesizer appealed me. My father allready have a basic Maxi GB synthe with no calibrated instruement and only 16 basic sounds. But in 1988, i decided to keep my money, the equivalent of 50€, to buy a synthesizer, the Casio SA-1 (and his funky fluo box).

With 100 instruments, i would be able to let play creativity. Great fellow of my young age, the SA-1had special carectersitcs. It was realy small, one key sized as a AAA battery. You only could play 2 notes in the same time and some sounds had lot of parasite noises in its samples. Anyway for a first instrument, it was realy kwel !

8 years later, in 1996, i would like to honnor that keyboard, redigitalizing some instrument and let them play in Scream Tracker, where there will no notes limit.

Casionova, a website of SA-1 fan

  CASIO1.MOD (88,9 KiB, 273 hits)

50. Yamaha sampling

Mc Piet (Martin) Fast Tracker II, Scream Tracker III – 80386 DX 40 – MOD

Yamaha PSR 210A 16 ans, on j’étais un peu rebel ! Ce fut clairement ma pire année scolaire, et pourtant c’est à ce moment, en 1993, que je rencontre Pierrick et Romu, qui me donneront goût au tracking… C’est aussi à ce moment que je tente de commencer des cours de piano, tout ce qu’il y a de plus rasoir,… et que malgré un redoublement de ma 4° secondaire, mes parents m’offrent un synthétiseur… mon premier VRAI synthé, un Yamaha PSR 210. Mon paternel avait délibérément choisi ce modèle plutôt que le modèle juste au dessus, qui lui était compatible MIDI… C’est vrai qu’honnêtement, je ne l’avais pas vraiment mérité !

Sans le savoir, me bridant momentanément de la possibilité de créer de la M.A.O. (musique assistée par ordinateur), il allait en réalité me laisser me passionner pour cette méthode atypique qu’est le Sound Tracking… Mais imaginez-vous, si j’avais eu un synté Midi, c’est plus que probablement dans cette direction que je me serais lancé à créer de la musique, avec un Cubase et un Windows 3.11 !

Et voilà donc que 2 ans plus tard, en 1995, je me retrouve dans la possibilité de transformer toute la bande de son de mon Yamaha en fichier samples pour mon Scream Tracker III, et ce en digitalisant chaques instrument via le sample de Fast Tracker… Fini le repiquage systématique de samples en provenance d’autres modules… J’allais pouvoir élargir ma palette sonore !

Voici ce que donnait une première réalisation fraiche et un peu country crée au tour des sons de mon Yamaha ! entre une partie de Rox 64 et de Last Ninja !

16 years old, i was a rebel boy ! That was my worst scholar year, in 1993, as if it was the moment i met Pierrick and Romuald who taste me to Sound Tracker ! It’s also the moment i missed my 4rd,.. and began Piano lessons, so my parents bought me my first real syntesizer a Yamaha PSR 210. My Father choose a non-MIDI compatible, as i don’t honnestly have worked enough for that.

But, as if i was not able to do computer music during 2 years, i was more intersted by the Sound Tracker, but imagine, if i had a MIDI keyboard, i probably began to work in an other direction with Cubase and a Windows 3.11…

So two years later, in 1995, i had the opportunities to transform all my Yamaha instruments in samples files for my Scream Tracker, by digitalising it with Fast Tracker. Stop picking through samples from other musicians, i would be able to create mine !

So here is the first song in this direction, with fresh and country ambient… writen between a Rox 64 and Last Ninja playing on my C64.

  YAMAHA.MOD (105,5 KiB, 331 hits)