Archives par mot-clé : synthesizer

542. Code Name : Cyborg Jeff

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Visage - Fade to greyDéjà un peu lassé de la banque de son de mon Roland E68, je m’étais mis à l’ouvrage en récupérant tous les sons originaux du nouveau synthé Casio de mon ami Vivien Vanoirbeek. A l’époque connu pour être des synthés Cheap, ce modèle (dont je n’ai plus la référence exacte) m’avait surpris. Si les sons classiques MIDI n’était pas tout à fait du niveau de ceux de Roland et Yamaha, les sonorités électro avait un petit coté Eighties très intéressantes. Bref, inspiré par ces nouveaux sont je me lançais dans un nouveau morceau qui rapidement a pris des allures de remix de Fade to Grey (Devenir Gris), un titre emblématique du groupe Visage issu de la période New Wave des années 80.

Ceci dit, à l’époque la seule version que je connaissais était la version Techno que l’on trouvait sur la compilation Future Dance Connection, un remix signée Sector Wave

I’ve just started to sample the excellent electro sound from the new Synthesizer Casio of my frient Vivien. At that time, Casio keyboards was low-cost model. For sure those piano and trumpet instruments didn’t sound like Yamaha or Roland one. Anyway the electro instrument from that Casio model had something intersting close to the eighties sound.

Inspirated by those one, i began a new track that turn to some kind of remix of the New Wave well known song : Fade to Grey.

At that time, i don’t really know the original Visage version, but only the nineties techno remix from Sector Wave.

  2GREY.IT (1,0 MiB, 1 980 hits)

Continuer la lecture de 542. Code Name : Cyborg Jeff

522. Esperenza Theme

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
track 15, Eyes Dreams S.E. (1998), track 3, Cyborgelis (1998-2018)

Esperenza, message d’amour et d’espérance.
Construisons un nouveau monde.
Ou rien que pour toi, construisons notre nouveau monde…

Au delà de ces quelques mots plein d’espoir que j’avais alors écrits, sentant qu’entre Delphine et moi, la distance commençait vraiment à rendre les choses compliquées, c’est surtout ici une toute nouvelle histoire qui s’écrit dans ma vie musicale. Ce titre, signé Cyborg Jeff, est tout de même vraiment bien différent de tout ce que vous avez pu entendre jusqu’ici ! Bien sur, il est dans la continuité de mon ouverture musicale que l’on pouvait déjà ressentir dans Back to the monaster ou Voyage dans sa tête, mais j’étais arrivé ici à m’affranchir d’un rythme électro carré afin de vraiment composer quelques choses de complexe et mélodique, plongeant entièrement dans la New-Age.

Il est donc bien certain que l’écoute de l’album de Luc Baiwir et Madradeus et mon ouverture aux mondes des sons à l’IAD ont beaucoup apporté à tout ceci, mais il me semble important d’ajouter à toutes ces influences celle de mon coloc Didier Rombauts. Avec ces nombreuses années de piano, les compositions de Didier sur mon synthé de temps à autre m’avaient donné à moi aussi l’envie de pousser plus en profondeur des thèmes mélodiques, sans l’appui de mon ordinateur. A laisser mes doigts se promener sur les touches du piano, à laisser les notes prendre leur personnalité… Une note de piano a une âme… Et pour l’heure, avec mon Impulse Tracker, cette âme ne pouvait vivre… C’était là clairement que le logiciel Midi qu’utilisait Didier montrait les faiblesses de mon outil. Durant plusieurs mois, je travaillais sur ce titre, sur ces différentes phrases, sur les sons tirés de mon Roland E68 qui s’y prêtaient le mieux… L’enregistreur Midi intégré à mon synthé n’était pas suffisant pour donner vie à mon morceau, et ce Cakewalk était vraiment trop barbare… J’avais donc décidé d’échantillonner mon synthé en jouant les notes à des intensités différentes… Oh ce n’était certes pas original, d’autres y avaient pensé avant moi, mais le résultat et surtout le plaisir de composition en devenait bien différent… Cyborg Jeff pouvait devenir pianiste…

Esperenza allait peut-être m’ouvrir de nouveaux horizons ? Et je voulais donc que celui-ci soit la pièce centrale de mon nouvel album au titre éponyme… Mais il n’en fut pas ainsi. Souvenez vous que les albums de Cyborg Jeff étaient de purs produits artisanaux. Le premier avait été réalisé chez mon ami Vivien, quant au deuxième, nous l’avions avec mon ami Tbob graver chez un pirate informatique sur-équipé. Début 1998, les graveurs de CD étaient encore assez rares, et Esperenza devait en principe être une fois de plus réalisé sur le PC de Vivien pendant les vacances de Carnaval… Mais lors de mon anniversaire surprise, mon ami Valentin me fit l’immense plaisir de m’offrir mon “nouvel” album, basé sur une très bonne sélection de titres, très proche de mon choix,… mais ne pouvant inclure Esperenza Theme, puisqu’il n’avait pas encore eu l’occasion de l’entendre !

Esperenza, love and hope message. Let’s build a new world, let us build our new world… Beyond those words of hope i’ve written few years ago when i felt i’m loosing my girlfriend Delphine, it’s here a new chapter written for musical Cyborg Jeff life. Did you realy here such kind of music here till now ? For sure, tracks like Back to the monaster or Voyage dans sa tête, was a first step in this new direction, as opening the doors of the sounds and music world i’ve made entering at the IAD, have hearing the album of Luc Baiwir and Madradeus.

But my friend Didier Rombauts have also an important impact on those new style of music. He often played on my keyboard and with his long years of Piano, i’ve seen other way to write song and especially how a piano’s note could have a soul… With my Impulse Tracker, for now, i was now able to that.

After long month of working on this track on my Roland E68, i’ve decided that using the MIDI recorder nor Cakewalk was enough to write that new song. So i’ve decided to sample my synthesizer with different intensity and with those sample i’ve find a new way to track musics… Now Cyborg Jeff could be a pianist !

May be Esperenza will open me new ways ? I hope so, and I realy would like this new track was the main part of my new album. That’s why i call it Esperenza too. This one should be burn in february with my friend Vivien, as my first CD Album Divagation. Remember, at that time, lot of computer don’t have CD Burner ! Anyway, i received a wonderfull gift from my friend Valentin Boigelot for my birthday few days later… My new album, recorded by himself with the perfect tracks… but without Esperenza, as at that moment, he has never heard it !! That why Esperenza Theme was not present on the eponyme album !

  ESPER.IT (2,7 MiB, 424 hits)

  ESPE_000.MID (2,0 KiB, 152 hits)

  Track 15 - Cyborg Jeff - Esperenza Theme (Eyes Dreams) (unknown, 2 473 hits)

Continuer la lecture de 522. Esperenza Theme

516. Yeah! (Roland Remix)

Codasm & Cyborg Jeff (Martin-Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

De temps à autre, mon frangin avait une petite mélodie qui lui trottait dans la tête, et se mettait à la programmer en mode Tracker, et il faut bien admettre que cette petite musique victorieuse du nom de Yeah! était plutôt bien trouvée… Mais je trouvais qu’il y avait moyen de faire mieux et je m’étais donc mis à donner quelques coup de polish dans l’affaire à renfort de samples tirés de mon synthé Roland. Au final, le titre original perd un peu de son âme oldschool et sonne un peu trop midi… Mais colle au style de musique de jeu vidéo sur PC de l’époque !

Réalisée un dimanche soir alors qu’il était toujours en block, le petit frère travaillait aussi alors en parallèle sur son projet UGM : Ultimate Game Maker qui avait comme objet de lui permettre de coder des jeux beaucoup plus facilement en PM32 avec un mode VBE de 480×360 et 16mo de couleurs du son WSS 16bits en stéréo 48khz unt un système de sprites très flexibles orienté objet sous les bons conseil de Seb.

Some times, my brother had tiny melodies in mind and used Impulse Tracker to realise it, that’s how this Yeah! victorious theme was written. Anyway i thought i should polish it with some Roland synthesizer samples. The result is maybe not so great, as it lost the oldschool aspect of the track… but sounds like the audio track of PC video game of the end of the nineties.

c0dasm is back again!

I’d like to greet everyone still trying making something new and different

This is just a little produxion i made a sunday evening (should better  study)

Well, here’s the news
– We have played yesterday
– I work on UGM, wichshould allows me to code  games easily in PM32, with VBE mode 480×360    16 Mo colors, WSS sound 16 bits stereo 48000Hz and very flexible sprites supports ( Object-oriented, according to SEB)

Hellos are going to Murielle, Cyborg Jeff, T BOB, Ba, Boland, Chamman, Seb, Click it, 3.1415, o Valium o, the PULSE crew and every real coders

MS DOS rulez
L8r.
C0DASm

  YEAH2.IT (936,5 KiB, 227 hits)

  YEAH.IT (97,7 KiB, 273 hits)

488. Never waiste my time

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 12, Soft Xmas (1998)

Aaah un bon petit module qui se termine ! Il était temps, car il est vrai que la masse de boulot à l’IAD est important, couplé à un manque de concetration… Bref, voilà un titre un peu Funk (inspiré de quelques samples de ce titre de BaseHead), et dédicacé à Mr Siroul, mon prof de Lutherie éléctronique !

Ah, c’est claire qu’annoncer que l’on a un cours de lutherie électronique, ça le fait quand même plus que d’avoir un cours de Math hein ! Clairement le panel de matière que j’allais apprendre à l’IAD (Institut des Arts de Diffusion) étaient vraiment génial… Dans ce cours, le prof avait amené un “vieux” synthé à génération d’onde, afin d’en apprendre le fonctionnement, ainsi que tout ce qui touche au MIDI…

Ceci dit, j’espère aussi que ce module finira par arriver aux oreilles de Jogeir Liljedahl en Norvège, car je dois vraiment lui dire qu’il est vraiment le maître du Soundtracking…

Bon, un dernier petit coucou à vous tous : Hunter, Dams, Centwafers, Tony, Pyp, Franc, Tom, les filles (Valérie, Ingrid, Kathia,…), Pype, Vi, Parmy, Tchierri, Tbob, Doudou, Steph, Piek, JedD, Stef, Seb, Ced,…

Ce titre aurait pu avoir sa place sur l’album Esperezna, mais il faut savoir que l’édition de celui-ci fut une surprise réalisé par mon ami Valentin, aillant lui-même sélectionné les titres de l’album… Ce n’est donc qu’un an plus tard que Never waiste my time se retrouvera dans la compilation Soft Xmas, pré-quelle de l’album Last Trip on my Ship.

Aaah, i’ve finally finish a new sound track… It was time ! But i should admt that i was working hard at the IAD. So here is a funk song inspirated from some samples of Basehead and dedicated to my electronic luthery professor, Jacques Siroul.

Yep, it was most fun to tell that i have that cursus compare having Mathematic… Well, I remember when Mr Siroul arrived at school with a oldschool synthesizer, like a Yamaha DX7 to learn waves and MIDI functions…

Well, also hope this song will arrive to Jogeir Liljedahl’s hears,… cause he is the SoundTracker master !

  SIROUL.IT (265,6 KiB, 325 hits)

  Track 12, Cyborg Jeff - Never waiste my time [Soft XMAS] (3,7 MiB, 116 hits)

478. T’oublier, jamais

Cyborg Jeff (Martin-Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Depuis le début de l’année 97, j’avais commencé à composer des slows aux mélodies plus complexes, depuis mon synthé,… là j’étais un peu trop vite bridé par la mécanique carrée du Sound Tracker… Début septembre, ma frangine m’avait demandé de lui en écrire un, sur lequel elle pourrait faire sa Céline Dion… J’avais donc trouvé quelques accords intéressants, puis vint une lettre de Delphine ! Tout basculait alors, je retrouvais grandement le sourire… écrivant texte et mélodie sur le projet à l’origine prévu pour ma frangine Marie. Quelques temps plus tard, plutôt convaincu de mon morceau, je me lançais à le convertir au format Sound Tracker, dans un style un poil plus Dance / Latino utilisant des samples d’un autre MOD de Mystical / Purple…

Moi le bagnard des kilomètres, je suis muté ailleurs, il fallait quand même la sortir celle-là !

Couplet 1        

C'est vrai que quelques fois encore, j'y ai repensé
 Pourtant je sais j'ai tort, Oui c'est du passé
 Il me faut pourtant t'avouer que des larmes ont coulé

Couplet 2        

J'ai pas voulu tout oublier, je voulais juste aimer
 Même si maint'nant ca d'vient serieux, ce n'est pas un adieu
 Je ne veux plus t'entendre dire,que tu m'as fait souffrir

Refrain

  T'oublier Jamais
 Mais te pardonner c'est fait
 T'oublier Jamais
 Je voudrais Encore revoir ton sourire

Couplet 3        

Moi le bagnard des kilomètres, je suis muté ailleurs
 Et de la comment me permettre, de te voir quelques heures
 Ainsi va la vie , ce n'est pas chose facile

Pont      

Nous deux on s'est déjà engagés dans d'autres voies
 Mais êtres des amis ca reste encore possible

Couplet 4        

Je voudrais juste te dire merci d'avoir été dans ma vie
Si maintenant je l'ai trouve , c'est un peu grâce a toi et lui


Since the early year 97, i’ve begun to write slows with complex melody from my synthesizer, when i was locked by the square workshop of my Sound Tracker. In september, my sister ask me to write her one to let her sing as Céline Dion… I was found some intersting chords, but few days later, i received a letter from Delphine… I can’t keep that song just for my sister, so i would like to write some lyrics about that… Later again, i tryed to convert that in Sound Tracker format, in Latino mood, using some samples from a MOD of Mystical / Purple.

  JAMAIS.IT (407,2 KiB, 180 hits)

447. Planer n’est pas jouer (Roland Mix)

Cyborg Jeff (Martin) Fast Tracker II – Pentium 120 – XM
Track 16, Planer n’est pas jouer (S.E.)

Parfois quand même… Beaucoup d’anciens s’accordent à dire que l’une des forces du format Sound Tracking, était de pouvoir s’écarter du manque d’originalité des sonorités des synthétiseurs Midi ! Seulement voilà, moi j’étais tout fou des sonorité du Roland E38 de mon ami Laurent, et j’allais donc de me lancer dans un drôle de petit jeu qui consisterait à retravailler les samples de quelques titres SoundTracker avec de nouveaux samples échantillonnés du synthé de Parmy.

Première “victime”, mon titre Planer n’est pas jouer, composé début 97 à l’origine avec une jolie série de sample de Romeo Knight… Le résultat n’est pas mauvais, mais manque tout de même de charisme !

Lot of oldschool musician were agree to say that one of the strong of the SoundTracking format is the possibility to have so specific instrument that not sound as a MIDI synthesizer… But, at that time, i was crazy of the Roland E38 of my friend Parmesan, and i began a new game, re-arranging some SoundTracker musics with my brand new samples set i’ve made of this keyboard.

The first song i choose, was Planer n’est pas jouer that i’ve written in the early 1997, originaly around the piano of Romeo Knight.

  PIANO.XM (841,8 KiB, 287 hits)

  Track 16, Cyborg Jeff - Planer n'est pas jouer (Roland E38) [Planer n'est pas jouer] (7,1 MiB, 453 hits)


437. El marimba del house

DJ Innovation (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT

Je poursuivais donc mon petit parcours temporaire sous le nom de DJ Inno, avec un morceau techno aux sonorités originale utilisant des vieux sons de Marimba et Accordéon tiré à l’époque de mon synthé Yamaha et ma vieil carte son 8bits,… alors que j’envisageais justement l’achat d’un nouveau synthé, une fois la paie de mon Job d’étudiant chez Delhaise reçue ! Roland E68 ou XP10 ??

I followed tracking techno songs under the name of DJ Inno with this new songs using samples of marimba and accordeon from my old Yamaha synthesizer… And i also planned to buy a brand new one keyboard !! The Roland E68 or XP10 !

  DJINNO2.IT (396,5 KiB, 209 hits)

370. Introduction of Dream : Part II

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT
track 10, Divagation S.E. (1997-2003)

Divagation S.E. (2003)Ce soir là j’avais encore passé mon temps derrière la TV à regarder les clips sur MTV, et j’avais été marqué par Ain’t talking about dub, du groupe Apollo 440, dans un style un peu spécial proche de The Prodigy et des musiques Demoscène tels que celles que j’avais pu découvrir dans un CD de démos de la dernière Assembly !

Je me lançais donc avec ses multiples inspirations à essayer de faire moi aussi un morceau “Dub/Demoscène”, en faisant évoluer une même mélodie dans différents modes.

Un tout grand merci à Laurent Mazzapicchi pour son synthé dont j’abuse complètement…. V, tu pourras constater qu’il devrait être assez difficile de jouer ce ryhtme sur une vraie batterie !

Salut à JedD, Tbob, Pype, Pierrick, Delphine, La Puce, V-Drums

That nights, i have watched MTV and was intersted by the song Apollo 440 – Ain’t talkin’ ’bout dub, a song that sounds as The Prodigy… Another inspiration source was songs i’ve listened from the last Assembly Demopary in 1996, that i’ve found in my PC Fun CD-Rom.

So i also try to write such kind of Dub/Demoscene song letting evoluate my melodies in different moods…

A great thanks to Laurent Mazzapicchi for the abuse of his synthesizer… V, you could hear that it would be difficult for you to play a drum like that !


YouTube Direkt


YouTube Direkt
music from Duke

  FUNKY.IT (2,6 MiB, 448 hits)

  track 10, Cyborg Jeff - Introduction of dream : Part 2 [Divagation] (5,6 MiB, 589 hits)

368. Deep House (Titanic Mix)

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT
track 8, Divagation S.E. (1997-2003)

Divagation S.E. (2003)Voici un titre un peu plus Techno House travaillé sur base de sons un peu aquatiques issus du super synthé de mon ami Parmy (Laurent Mazzapicchi)… A leur coté, un sample tiré du CD Single de mon ami Vivien Vanoirbeek de Snow – Informer (1993).

C’est assez marrant car j’ai appelé cela “Titanic Mix”, bien avant que le film ne débarque…

Coucou à JedD (Jean-Denis Magis), DJ Dim (Dimitri Laermans), Cédric Vanrutten, Fil, Tbob (Valentin Boigelot), Puce (Simon Boigelot), Delphine Jacqmard

Here is a Techno House track written around the aquatic sounds of the kwel synthesizer of my friend Parmy, using sample from the 93’s hit : Snow – Informer.

It was funny to mention that i’ve called it “Titanic Mix” before the movies arrives…

  DEEPHOUS.IT (1,8 MiB, 547 hits)

  track 8, Cyborg Jeff - Deep House [Divagation] (4,5 MiB, 12 785 hits)

359. A tear in your eyes ’97

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT

Ré-arrangement de ce slow composé en mars 96, un an plus tôt sur base de samples tirés du synthé de Laurent Mazzapicchi… Le résultat sonne du coup nettement moins “Démoscène”… A l’heure actuelle, les sons du Roland E36 donne un mauvais gout d’instrument midi, mais pour l’époque, ma carte son Midi était bien incapable de produire de telles sonorités, et l’échantiollanage du Roland me permettait de donner plus de réalisme à mes créations.

Coucou à Delphine Jacqmard, Parmy (Laurent Mazzapicchi), V-Drums (Vivien Vanoirbeek), Pierrick Hansen, Pype et Tbob (Valentin Boigelot)

Re-arrangement from a slow i’ve written in march 96 with samples i’ve recorded out of the Roland E36 of my friend Laurent Mazzapicchi. The new result sounds not so Scenemusic and have a Midi Touch that now sounds average. Anyway at that time, my Midi SoundCard was just able to play FM instrument, so sampling the Roland synthesizer let me give more realism to my creation.

  ATEAR.IT (681,6 KiB, 1 996 hits)