Archives par mot-clé : Piano

Eyes Dreams S.E. (1998)

Année : 1998  (ré-édition : 2009)
Style : Dance, Trance, New Age

Album disponible sur : Jamendo | Last FM | Spotify | Amazon

Réalisé par : Pierre Martin, Valentin Boigelot, Cédric Otte et Pierrick Hansen
Avec l’aide de : Sylvain Martin, Marie Martin, Didier Rombauts, et Cédric Roland

 

1. U wanna dance with the DJ ‘CJ & Tbob homing mix’
2. Calling for your love
3. I’ll be with you ‘Tbob reshorted intro’
4. On va danser ‘Live’
5. Communication ‘The Gigi’s mix’
6. Eyes dream ‘Adam version’
7. Rendez-moi mes rêves ‘Dub system mix’
8. I gonna life my life with you
9. Speed Di. ‘Prevention mix’
10. Vega is a paradise ‘CJ’s ultimate mix’
11. Message for KLR’s clouds
12. Give me the music ‘The Hotton DJ’s summer’
13. Pleasure zone
14. Titanic ‘Len D.C. mix’
15. Esperenza theme
16. Fires
17. In a virtual life
18. Play at CJ-land
19. Océanne 3D
20. Carine
21. Anne & Lumière
22. Quand de tes yeux coule une larme

Septembre 1998, Tbob (Valentin Boigelot), terminions la mise en boite de mon nouvel album “Eyes Dreams” après y avoir travaillé toutes les vacances… Enfin presque. Ce nouvel album comporte 3 parties aux styles différents : DanceBorg, et ces musiques Euro-Dance chantée à la sauce 2 Unlimited, CJ & DJ avec des titres plus Techno – Trance et enfin, petite nouveauté, un dernière partie plus soft au nom de Cyborgelis.

Cyborg Jeff - Eyes Dreams - Original Cover - 1998L’année 1998 fut une année difficile pour moi. Loin de tous, à Louvain la Neuve et sachant pertinemment que mes études d’ingénieur du son me mènerait vers une impasse, je me retrouvais également en plein soucis de santé, puisque dès le mois de février, un rendez-vous est pris pour une coupure de la tête à l’hôpital en juin… Enfait, une opération sous hypnose de la thyroïde… Bref, si le début de l’année est tout de même prolifique, mettant à profit le nouveau matériel, dont le Tascam Porta Studio II me permettant de pouvoir mettre des voix de manière plus aisée sur mes morceaux Dance, la découverte de beaucoup de nouveau sons dans Future Music Magasine, importée d’Outre Manche, mais également le passage à 32 m° de mémoire sur mon petite Cyrix, les vacances ne permettront pas autant de chose, puisque ma convalescence me laissera dans l’inquiétude de retrouver une voix acceptable pour chanter !! (Cf le titre “On va danser” où Tbob doit prendre la partie principale…)

Depuis le concert de Luc Baïwir en octobre 1997, je me suis donc intéressé à la musique dites “New Age”, surtout connue via des artistes tel que Vangelis et Jean-Michel Jarre, mais musique également très proche de qui s’appellera la Scénemusic, de la musique électronique issue du monde de la DémoScène. Bref, la dernière partie de l’album s’ouvre donc à des créations plus orchestrales, moins “dance”, avec des mélodies de Piano,… Un style qui lui aussi attirera de nouvelles oreilles…

Enfin pour la petite histoire, un album du nom de “Earthquake from my keyboard” aurait du voir le jour fin du printemps 1998, mais sans accès à un graveur CD à Louvain la Neuve, il ne sera disponible qu’en version K7 Audio. Quelques titres de celui-ci se retrouveront donc dans le projet “Eyes Dreams”, c’est l’occasion donc découvrir ce “Lost Album” dans cette nouvelle version S.E. (ici, Titanic et Rendez-moi mes rêves en titre bonus)

Remerciements de l’époque :

2 be 3 – 2 Unlimited – Alain Rinallo – Anne Trapletti – Benoit ‘Maf’ – Casio –  Charcosset – Carine Seron – Cédric Otte – Cédric Roland – Dance Ejay – Delphine Jacqmard – Didier Rombauts – Dimitri – DJ Bobo –  Double You –  Excalibure – Fabian L’heureux – Future Music Magazine – Gala – GEM – Gigi D’Agostino – Intermission – Julie Monard – Laurent Mazzapicchi – Loft – Luc Baïwir – Lyle – Madradeüs – Marie Martin – Miko Mission – Nexus – Pierrick ‘DJ 3.14’ Hansen – Pherplexter – Robert Miles – Roland – Rudy Boigelot – Rudy Klein – Serious Beat – Stefano Paganelli – Sylvain Martin – Thierry Dubois – Titanic – Unity Mixers – Valentin Boigelot – Virtual Music – Vivien Vanoirbeek – Yero – Xpo 

eyesdreamSE copie

579. Océanne 3D

Cyborg Jeff (Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 17, Eyes Dreams S.E. (1998) – Track 1, Cyborgelis (1998-2018)

Les mois passent depuis que j’ai composé Esperenza Theme qui a su toucher un public différent de mes créations électro habituelles. En moi résonne l’envie de raconter une nouvelle histoire similaire avec des notes et des instruments. Ma première année d’étude se termine à Louvain La Neuve, j’y vois un peu moins de monde et je passe plus de temps à fouiller les CDs de magasines PC Fun et PC Team à éplucher les oeuvres issues du monde de la Demoscène.

Les “Démos”, sont des court métrages entièrement numériques, en temps réel, en 3D bien souvent mais surtout portées par une bande son qui repose sur la même technologie musicale que la mienne. Le vient à l’idée que j’aimerais créer ma Team, que j’aimerais faire partie de la création de ce genre d’oeuvre et c’est ainsi que petit à petit va naître Océanne 3D… Un composition à facette multiple qui aurait pu être un jour accompagnée d’une narration visuelle en 3D temps réel.

“Yeah ce soir on descend dans les fond marin de l’ocean… ses vagues, ses plages, ses mysteres……. Je dois bien vous avouer que la partie Coconut Beach me fait penser aux ambiance Monkey Island.. Mais ce n’est pas un reproche. et puis le petit jingle au piano très aigu est vachement cool je trouve. Bref un morceau qui va surement cartonne autant que Esperenza a mon avis.” CJ, Juin 1998

Océanne 3D se découpe donc en 7 scènes différentes ce qui est particulièrement audacieux pour l’époque et l’ensemble du morceau repose essentiellement sur de nouveaux échantillons issus de mon synthé Roland E68 auxquels j’ai notamment ajouté des sons de l’océan récupéré dans un album de musique Reiki que ma soeur écoutait tous les soirs pour s’endormir.

Enfin, Océanne 3D marquera mes “fans” de l’époque… et mes parents tout spécialement qui plus que probablement en ont fait ma composition préférée.

Au moment faire la sélection des musiques qui se retrouveraient dans l’album Eyes Dreams, Océanne 3D était évidemment une pièce maitresse. J’avais imaginé une temps réaliser un projet autour des 4 éléments, avec Fire et Océanne 3D, il me reste la Terre et le vent à composer, mais j’ai alors finalement fait le choix de créer la partie “Cyborgelis” au sein de l’album Eyes Dreams.

00-05 Medieval Introduction
06-20 Off shore
21-26 Ocean's Dreams
27-35 Deep Caves
36-40 Ocean Silents
41-53 Coconut Beach
54-66 Back to the Sea 

Months have passed till I’ve written Esperenza Theme. That song have found a special audience different that my usual electro creations. I heard in myself the envy to tell stories with the same way, with notes and instruments. My first year of learning Sounds in Louvain-La-Neuve was near to be finished. I saw less people and took more time to search inside my PC FUN and PC TEAM CDs to discover the Demoscene’s world.

Those Demos are like short numeric movies, played in 3D real time and most of the time linked to a great audio part written with the same music engine than the one I used. So, I had in mind to create my own team, working on such project and… then was born the project of Océanne 3D that should have been included in a 3D visual narration in real time.

Océanne 3D is cutted in 7 scenes a big deal for that time and all those parts was written around the new samples made out of my Roland E68 but also using some ocean ambient I’ve made out of Reiki Music CD that my sister often listen before to sleep.

Finally, the song received lot of congrats from the original fans and especially my parents for who it’s probably the favorite CJ’s song.

I remember that I had in mind during that period to write a song on all the four elements. Fire and Océanne 3D should have been the first one and I should have to work on air and earth… but I finally choose to add those two first song to the “Cyborgelis” part of Eyes Dreams in September 1998.

Inspirations : Monkey Island, Demoscene, Reiki Music

Thanks to : Valentin ‘Tbob’ BOIGELOT, Sylvain ‘Pype’ MARTIN, Vivien VANOIRBEEK, Thierry DUBOIS, Marie MARTIN, Didier ‘Hunter’ ROMBAUTS, Simon ‘Tog’ BOIGELOT, Rudy BOIGELOT, Rudy ‘KLR’ KLEIN, François ‘DJafar’ JANSSEN, Antoine ‘Toon’ REECKMANS, Alain GILLON, Jean-Denis ‘JedD’ MAGIS, Damien ‘Poutrelle’ BRUINDONCKX, Damien DEVILLE, Claire GILLES, Delphine JACQMARD, Julie LIBIN, Carine SERON, Cédric OTTE, Cédrice ‘Vanoïd’ VANRUTTEN, Sébastien VALENTI, François HUBAUX, Stef & Gigi, Laurent ‘Parmy’ MAZZAPICCHI, Pierrick HANSEN, Romuald DISPA.

  OCEAN.IT (2,4 MiB, 1 083 hits)

  Track 17 - Océanne 3D [Eyes Dreams] (5,6 MiB, 2 092 hits)

Continuer la lecture de 579. Océanne 3D

562. Carine

Cyborg Jeff (Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 20, Eyes Dreams S.E. (1998) – Track 6, Cyborgelis (1998-2018)

Pour la Gloire - RTBFAprès de longs mois à côtoyer diverses personnes liées au monde de la musique et tout particulièrement mon ami Didier Rombauts qui excelle dans la composition symphonique je me suis ouvert moi aussi à d’autres facette musicale. Ce slow au titre peu originale, il est vrai, était pour moi la parfaite équation du grand classique de variété française de la fin des années 90. Une arrangement piano entraînant, une mélodie légèrement mélancolique il n’y manquait donc que la voix d’une chanteuse tel que Céline Dion, Zazie, Lââm ou Lara Fabian.

En réalité à cette époque, j’avais eu l’occasion de faire plus ample connaissance avec Carine Seron, l’une des meilleures amies de Julie Libin. Carine rêvait de chanter, comme peut-être beaucoup de jeune fille à cet âge et avait un petit quelques choses de spéciale ! J’avais donc eu envie de lui composer un tube et je nous voyait déjà sur le plateau de l’émission culte “Pour la Gloire” qui révélait alors les talents belges. Qui sait pourquoi ne pas rêver à se retrouver à l’Eurovision comme la jeune liégeoise Mélanie Cohl et sa chanson “Dit oui” dont le claviériste était l’un de mes camarades de bancs à l’IAD.

Si musicalement j’étais franchement fier de cette composition, l’écriture des paroles n’a jamais abouti. J’ai séché un long moment et notre projet s’est petit à petit émoussé.

Pourtant il est bien certain qu’il avait un certain potentiel, puisqu’en 2014 ou 2015, il fut sélectionné comme bande son d’une publicité web autour du petit hérisson de la marque Spontex.

During the months i was settle in Louvain La Neuve, i’ve met a lot of people around the musical world and i especially learn a lot from my friend Didier Rombauts who are a great symhonic composer. That slow music with a non-original title is the perfect equation of what should be a french song in the end of the nineties, inspired by Céline Dion, Lââm, Lara Fabian or Zazie.

At that time, i’ve met Carine Seron. She’s dreaming to sing, may be like a lot of teenage girls and i would like to compose for her a song that let us go to the belgian TV Show “Pour la Gloire”, or may be the Eurovision as Mélanie Cohl.

  CARINE1.IT (1,8 MiB, 326 hits)

  CARI1PLG.MID (13,7 KiB, 21 hits)

Continuer la lecture de 562. Carine

561. Virtual Jam

Virtual Music (Pierre Martin – Vivien Vanoirbeek) Cakewalk – Pentium 120 – MID
Bonus Track, Cyborgelis (1998-2018)

Roland HP 205 - 1998Composer de la musique était vraiment quelques choses que j’adorais, mais j’avais à l’époque bien du mal à trouver d’autres personnes qui accrochaient au concept du Sound Tracker. Au tour de moi, c’était les séquenceurs tels que Cakewalk et le format MIDI qui attirait. Si je trouvais le fait de pouvoir piloter son ordinateur depuis un vrai synthé assez intéressant, je trouvais les restrictions d’instrument peu intéressante et surtout les outils tellement rigide. Il m’arrivait pourtant de faire quelques petits essais avec les fonctionnalités MIDI de mon synthé et de tenter des projets plus complexe avec mon ami Vivien qui avait depuis peu chez lui un grand piano Roland avec séquencer et lecteur de disquette intégré.

Autour de notre projet de groupe de musique Virtual Music, il nous arrivait donc de passer des heures sur Cakewalk a nettoyé et recalé méticuleusement des musiques initialement enregistrée sur ce piano, tel que ce projet “Virtual Jam” retrouvé au fin fond d’une vieille disquette.

Ce que je réalisais comme musique sur un équipement MIDI était toujours bien différents de ce que j’arrivais à faire avec mes outils habituels, j’ai toujours trouvé que cette petite mélodie, certes avec des goûts de “Mafland” était probablement une amorce au futur CJ-Land, mais qu’il y avait aussi un petit quelques chose des chansons de Sttellla (Jean-Luc Fonck).

Au jour d’aujourdhui, les fichiers .MID sonnent très mal sur les cartes son modernes, j’ai donc utilisé le site Solmire et la soundfont Cadenza pour donner un peu plus de corps au rendu finale.

I loved wiriting music but at that time i didn’t find a lot of other musicians that like to work wich such stuff as Impulse Tracker. Around me, they often worked with stuffs like Cakewalk sequencer and MIDI format. I found it was kwel to control a computer with a synthesizer but there are no VSTi at that time so the tons of sounds available with the sample and the sound tracker was what i prefer compare the fixed sounds of a instrument.

Anyway i sometimes worked with my friend Vivien and his large Roland keyboard to write different kind of music that we next cleaned with Cakewalk as the song Virtual Jam i’ve found back in a old floppy disk.

  JAM1.MID (17,6 KiB, 27 hits)

Continuer la lecture de 561. Virtual Jam

542. Code Name : Cyborg Jeff

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Visage - Fade to greyDéjà un peu lassé de la banque de son de mon Roland E68, je m’étais mis à l’ouvrage en récupérant tous les sons originaux du nouveau synthé Casio de mon ami Vivien Vanoirbeek. A l’époque connu pour être des synthés Cheap, ce modèle (dont je n’ai plus la référence exacte) m’avait surpris. Si les sons classiques MIDI n’était pas tout à fait du niveau de ceux de Roland et Yamaha, les sonorités électro avait un petit coté Eighties très intéressantes. Bref, inspiré par ces nouveaux sont je me lançais dans un nouveau morceau qui rapidement a pris des allures de remix de Fade to Grey (Devenir Gris), un titre emblématique du groupe Visage issu de la période New Wave des années 80.

Ceci dit, à l’époque la seule version que je connaissais était la version Techno que l’on trouvait sur la compilation Future Dance Connection, un remix signée Sector Wave

I’ve just started to sample the excellent electro sound from the new Synthesizer Casio of my frient Vivien. At that time, Casio keyboards was low-cost model. For sure those piano and trumpet instruments didn’t sound like Yamaha or Roland one. Anyway the electro instrument from that Casio model had something intersting close to the eighties sound.

Inspirated by those one, i began a new track that turn to some kind of remix of the New Wave well known song : Fade to Grey.

At that time, i don’t really know the original Visage version, but only the nineties techno remix from Sector Wave.

  2GREY.IT (1,0 MiB, 1 980 hits)

Continuer la lecture de 542. Code Name : Cyborg Jeff

524. Another World

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Allé, life’s goes on, pourquoi ne pas nous envoler dans un autre mode ? J’avais pianoté ce petit thème de Dance Music sur mon Roland E68 depuis quelques semaines, et je lui avais même trouvé un début de texte… Une première compo pour Stéphanie à qui je téléphonais de temps à autre… J’ai retrouvé d’ailleurs aussi le fichier MIDI qui m’avait servi à mémoriser l’idée de ce morceau.

We go on outer space
 To find another world
 We've loaded a time message
 On our computer board
 Yes, we accept this mission !
 
In outer space
 You'll find another world
 We start the race
 To clear the war

Well, life’s goes onI had found this tune on my Roland keyboard till few weeks and finaly try to work it on Impulse Tracker, find some lyrics… And i also found back the MIDI file i use to keep it in mind !

  WORK4.IT (967,8 KiB, 243 hits)

  SPAC_000.MID (46,9 KiB, 180 hits)

522. Esperenza Theme

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
track 15, Eyes Dreams S.E. (1998), track 3, Cyborgelis (1998-2018)

Esperenza, message d’amour et d’espérance.
Construisons un nouveau monde.
Ou rien que pour toi, construisons notre nouveau monde…

Au delà de ces quelques mots plein d’espoir que j’avais alors écrits, sentant qu’entre Delphine et moi, la distance commençait vraiment à rendre les choses compliquées, c’est surtout ici une toute nouvelle histoire qui s’écrit dans ma vie musicale. Ce titre, signé Cyborg Jeff, est tout de même vraiment bien différent de tout ce que vous avez pu entendre jusqu’ici ! Bien sur, il est dans la continuité de mon ouverture musicale que l’on pouvait déjà ressentir dans Back to the monaster ou Voyage dans sa tête, mais j’étais arrivé ici à m’affranchir d’un rythme électro carré afin de vraiment composer quelques choses de complexe et mélodique, plongeant entièrement dans la New-Age.

Il est donc bien certain que l’écoute de l’album de Luc Baiwir et Madradeus et mon ouverture aux mondes des sons à l’IAD ont beaucoup apporté à tout ceci, mais il me semble important d’ajouter à toutes ces influences celle de mon coloc Didier Rombauts. Avec ces nombreuses années de piano, les compositions de Didier sur mon synthé de temps à autre m’avaient donné à moi aussi l’envie de pousser plus en profondeur des thèmes mélodiques, sans l’appui de mon ordinateur. A laisser mes doigts se promener sur les touches du piano, à laisser les notes prendre leur personnalité… Une note de piano a une âme… Et pour l’heure, avec mon Impulse Tracker, cette âme ne pouvait vivre… C’était là clairement que le logiciel Midi qu’utilisait Didier montrait les faiblesses de mon outil. Durant plusieurs mois, je travaillais sur ce titre, sur ces différentes phrases, sur les sons tirés de mon Roland E68 qui s’y prêtaient le mieux… L’enregistreur Midi intégré à mon synthé n’était pas suffisant pour donner vie à mon morceau, et ce Cakewalk était vraiment trop barbare… J’avais donc décidé d’échantillonner mon synthé en jouant les notes à des intensités différentes… Oh ce n’était certes pas original, d’autres y avaient pensé avant moi, mais le résultat et surtout le plaisir de composition en devenait bien différent… Cyborg Jeff pouvait devenir pianiste…

Esperenza allait peut-être m’ouvrir de nouveaux horizons ? Et je voulais donc que celui-ci soit la pièce centrale de mon nouvel album au titre éponyme… Mais il n’en fut pas ainsi. Souvenez vous que les albums de Cyborg Jeff étaient de purs produits artisanaux. Le premier avait été réalisé chez mon ami Vivien, quant au deuxième, nous l’avions avec mon ami Tbob graver chez un pirate informatique sur-équipé. Début 1998, les graveurs de CD étaient encore assez rares, et Esperenza devait en principe être une fois de plus réalisé sur le PC de Vivien pendant les vacances de Carnaval… Mais lors de mon anniversaire surprise, mon ami Valentin me fit l’immense plaisir de m’offrir mon “nouvel” album, basé sur une très bonne sélection de titres, très proche de mon choix,… mais ne pouvant inclure Esperenza Theme, puisqu’il n’avait pas encore eu l’occasion de l’entendre !

Esperenza, love and hope message. Let’s build a new world, let us build our new world… Beyond those words of hope i’ve written few years ago when i felt i’m loosing my girlfriend Delphine, it’s here a new chapter written for musical Cyborg Jeff life. Did you realy here such kind of music here till now ? For sure, tracks like Back to the monaster or Voyage dans sa tête, was a first step in this new direction, as opening the doors of the sounds and music world i’ve made entering at the IAD, have hearing the album of Luc Baiwir and Madradeus.

But my friend Didier Rombauts have also an important impact on those new style of music. He often played on my keyboard and with his long years of Piano, i’ve seen other way to write song and especially how a piano’s note could have a soul… With my Impulse Tracker, for now, i was now able to that.

After long month of working on this track on my Roland E68, i’ve decided that using the MIDI recorder nor Cakewalk was enough to write that new song. So i’ve decided to sample my synthesizer with different intensity and with those sample i’ve find a new way to track musics… Now Cyborg Jeff could be a pianist !

May be Esperenza will open me new ways ? I hope so, and I realy would like this new track was the main part of my new album. That’s why i call it Esperenza too. This one should be burn in february with my friend Vivien, as my first CD Album Divagation. Remember, at that time, lot of computer don’t have CD Burner ! Anyway, i received a wonderfull gift from my friend Valentin Boigelot for my birthday few days later… My new album, recorded by himself with the perfect tracks… but without Esperenza, as at that moment, he has never heard it !! That why Esperenza Theme was not present on the eponyme album !

  ESPER.IT (2,7 MiB, 424 hits)

  ESPE_000.MID (2,0 KiB, 152 hits)

  Track 15 - Cyborg Jeff - Esperenza Theme (Eyes Dreams) (unknown, 2 473 hits)

Continuer la lecture de 522. Esperenza Theme

517. Why (CJ’s mix)

Cyborg Jeff & T-Bob (Valentin Boigelot-Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Sans réel grand intérêt hormis de s’en souvenir, voici une petite tentative de remix d’un module de mon ami T-Bob. Les samples utilisés sont viellots, le piano peu ressemblant et les voix de Valentin upliftée… qui dit mieux ! Dommage que je n’ai pu remettre la main sur la version originale…

Probably not intresting except to remember it, here is a remix version of my friend T-Bob’s module. Samples are old, piano didn’t sounds well and the vocals of Valentin was uplifted… Great isn’t it ? It would be more fun if I found back his original version.

  4SND.IT (608,4 KiB, 174 hits)

497. Improvisation

Cyborg Jeff & DJ 3.14 (Martin-Hansen) Impusle Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 12, Esperenza S.E. (1998)

Du fin fond de mon Kot, mes amis sérésiens me manquaient vraiment. Les petites séances musicale tripoïde avec mon ami et mentor Pierrick Hansen (aka DJ 3.14) me semblait déjà loin, et l’avoir croisé entre deux bus, le temps d’écouter sur son Walkman sa dernière compo, m’avait vraiment donné envie de lui rendre hommage. Je m’étais donc lançé dans le projet Tripoïd, travaillant essentiellement avec ses instruments si particulier, et cherchant à retrouver cet esprit si spécial que les petites modules de Pierrick avaient. J’ai bien du mal à savoir si j’étais parti d’une de ces idées à la base. Car j’ai beau les écouter, je ne vois nulle part de Tripoïd1.xm ni de Space(xx).xm qui y ressemble… Le jeu de basse est très caractéristique et bien les petits sons aussi… Ensuite, je me suis lancé dans un jeu de piano improvisé, comme si mon ami Pierrick s’était mis sur mon synthé Roland et avait pris son pied… Au final, j’ai revu l’intro du morceau pour vraiment faire ressortir cette esprit d’improvisation…

Un bel hommage à toi Pierrick !

Far for my friends, the tripoïd musical session with my friend Pierrick Hansen are missing me. I’ve saw it few minutes in the Bus and had listen to his last track… But back at Louvain-La-Neuve, i realy would like to write him some kind of hommage song. So i decided to write this Tripoïd conceptual song working from his so special instrument and trying to imitate his style. I can’t remember if i’m starting from an existing demo like a Tripoid1.xm, and i didn’t have find the root in the Space(xx).xm collection. Anyway the bass game was completly in Pierrick’s mood and sure the tiny space sounds. Then i’ve written piano melody as if my friend Pierrick was there, have taken my Roland keyboards and have fun on the songs… So finally i’ve decided to call the song Improvisation and give this idea in the intro of the track.

Pierrick, this is written for you !

  TRIPOID2.IT (1,9 MiB, 365 hits)

  Track 12, Cyborg Jeff & DJ.314 - Improvisation [Esperenza] (4,9 MiB, 590 hits)

447. Planer n’est pas jouer (Roland Mix)

Cyborg Jeff (Martin) Fast Tracker II – Pentium 120 – XM
Track 16, Planer n’est pas jouer (S.E.)

Parfois quand même… Beaucoup d’anciens s’accordent à dire que l’une des forces du format Sound Tracking, était de pouvoir s’écarter du manque d’originalité des sonorités des synthétiseurs Midi ! Seulement voilà, moi j’étais tout fou des sonorité du Roland E38 de mon ami Laurent, et j’allais donc de me lancer dans un drôle de petit jeu qui consisterait à retravailler les samples de quelques titres SoundTracker avec de nouveaux samples échantillonnés du synthé de Parmy.

Première “victime”, mon titre Planer n’est pas jouer, composé début 97 à l’origine avec une jolie série de sample de Romeo Knight… Le résultat n’est pas mauvais, mais manque tout de même de charisme !

Lot of oldschool musician were agree to say that one of the strong of the SoundTracking format is the possibility to have so specific instrument that not sound as a MIDI synthesizer… But, at that time, i was crazy of the Roland E38 of my friend Parmesan, and i began a new game, re-arranging some SoundTracker musics with my brand new samples set i’ve made of this keyboard.

The first song i choose, was Planer n’est pas jouer that i’ve written in the early 1997, originaly around the piano of Romeo Knight.

  PIANO.XM (841,8 KiB, 287 hits)

  Track 16, Cyborg Jeff - Planer n'est pas jouer (Roland E38) [Planer n'est pas jouer] (7,1 MiB, 453 hits)