Archives par mot-clé : Midi

564. IAD Rock

I-Idea (Pierre Martin) – Roland E68 – MID

Le mardi, c’était l’occasion de rassembler l’X-perimental Association from LLN dans notre petit kot pour notre petit délire I-Idea. J’avais bien sur mon Roland E68, Didier sa basse et Damien son saxophone et parfois l’ami Antoine venait nous apporter un peu de motivation ! Retrouvée sur l’une des disquettes de mon synthé voici l’un des enregistrements “live” en Midi d’une de ces petites soirées.

So Tuesday Toon and Damien came to our KOT to play music as the X-Perimental Association from LLN and our crazy I-Idea project. Hunter play bass, Damien the Saxophone and i play with my Roland E68. This one can record in MIDI on a floppy disk, so here is a rock song i’ve restore some month ago.

  IAD_000.MID (18,6 KiB, 12 hits)

561. Virtual Jam

Virtual Music (Pierre Martin – Vivien Vanoirbeek) Cakewalk – Pentium 120 – MID
Bonus Track, Cyborgelis (1998-2018)

Roland HP 205 - 1998Composer de la musique était vraiment quelques choses que j’adorais, mais j’avais à l’époque bien du mal à trouver d’autres personnes qui accrochaient au concept du Sound Tracker. Au tour de moi, c’était les séquenceurs tels que Cakewalk et le format MIDI qui attirait. Si je trouvais le fait de pouvoir piloter son ordinateur depuis un vrai synthé assez intéressant, je trouvais les restrictions d’instrument peu intéressante et surtout les outils tellement rigide. Il m’arrivait pourtant de faire quelques petits essais avec les fonctionnalités MIDI de mon synthé et de tenter des projets plus complexe avec mon ami Vivien qui avait depuis peu chez lui un grand piano Roland avec séquencer et lecteur de disquette intégré.

Autour de notre projet de groupe de musique Virtual Music, il nous arrivait donc de passer des heures sur Cakewalk a nettoyé et recalé méticuleusement des musiques initialement enregistrée sur ce piano, tel que ce projet “Virtual Jam” retrouvé au fin fond d’une vieille disquette.

Ce que je réalisais comme musique sur un équipement MIDI était toujours bien différents de ce que j’arrivais à faire avec mes outils habituels, j’ai toujours trouvé que cette petite mélodie, certes avec des goûts de “Mafland” était probablement une amorce au futur CJ-Land, mais qu’il y avait aussi un petit quelques chose des chansons de Sttellla (Jean-Luc Fonck).

Au jour d’aujourdhui, les fichiers .MID sonnent très mal sur les cartes son modernes, j’ai donc utilisé le site Solmire et la soundfont Cadenza pour donner un peu plus de corps au rendu finale.

I loved wiriting music but at that time i didn’t find a lot of other musicians that like to work wich such stuff as Impulse Tracker. Around me, they often worked with stuffs like Cakewalk sequencer and MIDI format. I found it was kwel to control a computer with a synthesizer but there are no VSTi at that time so the tons of sounds available with the sample and the sound tracker was what i prefer compare the fixed sounds of a instrument.

Anyway i sometimes worked with my friend Vivien and his large Roland keyboard to write different kind of music that we next cleaned with Cakewalk as the song Virtual Jam i’ve found back in a old floppy disk.

  JAM1.MID (17,6 KiB, 24 hits)

Continuer la lecture de 561. Virtual Jam

542. Code Name : Cyborg Jeff

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Visage - Fade to greyDéjà un peu lassé de la banque de son de mon Roland E68, je m’étais mis à l’ouvrage en récupérant tous les sons originaux du nouveau synthé Casio de mon ami Vivien Vanoirbeek. A l’époque connu pour être des synthés Cheap, ce modèle (dont je n’ai plus la référence exacte) m’avait surpris. Si les sons classiques MIDI n’était pas tout à fait du niveau de ceux de Roland et Yamaha, les sonorités électro avait un petit coté Eighties très intéressantes. Bref, inspiré par ces nouveaux sont je me lançais dans un nouveau morceau qui rapidement a pris des allures de remix de Fade to Grey (Devenir Gris), un titre emblématique du groupe Visage issu de la période New Wave des années 80.

Ceci dit, à l’époque la seule version que je connaissais était la version Techno que l’on trouvait sur la compilation Future Dance Connection, un remix signée Sector Wave

I’ve just started to sample the excellent electro sound from the new Synthesizer Casio of my frient Vivien. At that time, Casio keyboards was low-cost model. For sure those piano and trumpet instruments didn’t sound like Yamaha or Roland one. Anyway the electro instrument from that Casio model had something intersting close to the eighties sound.

Inspirated by those one, i began a new track that turn to some kind of remix of the New Wave well known song : Fade to Grey.

At that time, i don’t really know the original Visage version, but only the nineties techno remix from Sector Wave.

  2GREY.IT (1,0 MiB, 1 977 hits)

Continuer la lecture de 542. Code Name : Cyborg Jeff

540. In a Virtual life

Cyborg Jeff (Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 17, Eyes Dreams S.E.

Alors que mon ami et co-kotteur Hunter (Didier Rombauts) était resté malade sur Liège, je me retrouvais pour la semaine tout seul à Louvain la Neuve. Je profitais donc de mes soirées plus qu’à l’habitude pour travailler à de nouvelles compositions au départ de mon synthé Roland. Plus que probablement fortement inspiré par la découverte du titre Van Halen – Jump que nous travaillions dans mon groupe de musique Virtual Music, je cherchais à écrire quelques choses s’approchant du style pour notre groupe.

Grâce au séquenceur basique intégré dans mon Synthé, je pouvais enregistrer au format MIDI l’idée que j’avais trouvée ce soir là. Non pas pour l’importer dans mon ordinateur, mais surtout pour ne pas la perdre et pouvoir y revenir plus tard lorsque je la programmerai sous Impulse Tracker utilisant des sons sampler du Roland mais également du synthé Casio de mon ami Vivien Vanoirbeek.

In a Virtual life était donc né, un titre qui même s’il souffre de sonorité trop midi à l’heure actuelle, a de quoi ressortir du lot de mes nombreuses compositions ! D’ailleurs, de part son énergie si particulière il sera utilisé de nombreuses années dans le club de Gymnastique Sportive et Rythmique de La Salamandre de Seraing où ma soeur Marie entraînait de jeunes gymnastes.

My friends Hunter left me alone in Louvain-La-Neuve, so i worked hard on new musical projets with my Roland keyboard. I was probably inspirated from Van-Halen – Jump that i worked in my pop band Virtual Music during i’m working on this new track.

With the help of the integrated basic sequencer of my Roland, i would be able to record in MIDI format the actual project i’ve found on my keyboard to work on it later with Impulse Tracker.

In a Virtual life was born and the track still now could be spotted out of the large number of tracks i’ve written. As if right now, it may be sound too much as a MIDI file due to the use of samples from my Roland and the Casio keyboard of my friend Vivien Vanoirbeek.

During long years that song was used by the G.R.S. club “La Salamandre” from Seraing where my sister Marie was member.

  VIRTUAL.IT (2,0 MiB, 338 hits)

  VIRT_000.MID (25,4 KiB, 99 hits)

  Track 17, Cyborg Jeff - In a Virtual life (Eyes Dreams) (4,3 MiB, 316 hits)

Continuer la lecture de 540. In a Virtual life

524. Another World

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Allé, life’s goes on, pourquoi ne pas nous envoler dans un autre mode ? J’avais pianoté ce petit thème de Dance Music sur mon Roland E68 depuis quelques semaines, et je lui avais même trouvé un début de texte… Une première compo pour Stéphanie à qui je téléphonais de temps à autre… J’ai retrouvé d’ailleurs aussi le fichier MIDI qui m’avait servi à mémoriser l’idée de ce morceau.

We go on outer space
 To find another world
 We've loaded a time message
 On our computer board
 Yes, we accept this mission !
 
In outer space
 You'll find another world
 We start the race
 To clear the war

Well, life’s goes onI had found this tune on my Roland keyboard till few weeks and finaly try to work it on Impulse Tracker, find some lyrics… And i also found back the MIDI file i use to keep it in mind !

  WORK4.IT (967,8 KiB, 240 hits)

  SPAC_000.MID (46,9 KiB, 177 hits)

522. Esperenza Theme

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
track 15, Eyes Dreams S.E. (1998), track 3, Cyborgelis (1998-2018)

Esperenza, message d’amour et d’espérance.
Construisons un nouveau monde.
Ou rien que pour toi, construisons notre nouveau monde…

Au delà de ces quelques mots plein d’espoir que j’avais alors écrits, sentant qu’entre Delphine et moi, la distance commençait vraiment à rendre les choses compliquées, c’est surtout ici une toute nouvelle histoire qui s’écrit dans ma vie musicale. Ce titre, signé Cyborg Jeff, est tout de même vraiment bien différent de tout ce que vous avez pu entendre jusqu’ici ! Bien sur, il est dans la continuité de mon ouverture musicale que l’on pouvait déjà ressentir dans Back to the monaster ou Voyage dans sa tête, mais j’étais arrivé ici à m’affranchir d’un rythme électro carré afin de vraiment composer quelques choses de complexe et mélodique, plongeant entièrement dans la New-Age.

Il est donc bien certain que l’écoute de l’album de Luc Baiwir et Madradeus et mon ouverture aux mondes des sons à l’IAD ont beaucoup apporté à tout ceci, mais il me semble important d’ajouter à toutes ces influences celle de mon coloc Didier Rombauts. Avec ces nombreuses années de piano, les compositions de Didier sur mon synthé de temps à autre m’avaient donné à moi aussi l’envie de pousser plus en profondeur des thèmes mélodiques, sans l’appui de mon ordinateur. A laisser mes doigts se promener sur les touches du piano, à laisser les notes prendre leur personnalité… Une note de piano a une âme… Et pour l’heure, avec mon Impulse Tracker, cette âme ne pouvait vivre… C’était là clairement que le logiciel Midi qu’utilisait Didier montrait les faiblesses de mon outil. Durant plusieurs mois, je travaillais sur ce titre, sur ces différentes phrases, sur les sons tirés de mon Roland E68 qui s’y prêtaient le mieux… L’enregistreur Midi intégré à mon synthé n’était pas suffisant pour donner vie à mon morceau, et ce Cakewalk était vraiment trop barbare… J’avais donc décidé d’échantillonner mon synthé en jouant les notes à des intensités différentes… Oh ce n’était certes pas original, d’autres y avaient pensé avant moi, mais le résultat et surtout le plaisir de composition en devenait bien différent… Cyborg Jeff pouvait devenir pianiste…

Esperenza allait peut-être m’ouvrir de nouveaux horizons ? Et je voulais donc que celui-ci soit la pièce centrale de mon nouvel album au titre éponyme… Mais il n’en fut pas ainsi. Souvenez vous que les albums de Cyborg Jeff étaient de purs produits artisanaux. Le premier avait été réalisé chez mon ami Vivien, quant au deuxième, nous l’avions avec mon ami Tbob graver chez un pirate informatique sur-équipé. Début 1998, les graveurs de CD étaient encore assez rares, et Esperenza devait en principe être une fois de plus réalisé sur le PC de Vivien pendant les vacances de Carnaval… Mais lors de mon anniversaire surprise, mon ami Valentin me fit l’immense plaisir de m’offrir mon “nouvel” album, basé sur une très bonne sélection de titres, très proche de mon choix,… mais ne pouvant inclure Esperenza Theme, puisqu’il n’avait pas encore eu l’occasion de l’entendre !

Esperenza, love and hope message. Let’s build a new world, let us build our new world… Beyond those words of hope i’ve written few years ago when i felt i’m loosing my girlfriend Delphine, it’s here a new chapter written for musical Cyborg Jeff life. Did you realy here such kind of music here till now ? For sure, tracks like Back to the monaster or Voyage dans sa tête, was a first step in this new direction, as opening the doors of the sounds and music world i’ve made entering at the IAD, have hearing the album of Luc Baiwir and Madradeus.

But my friend Didier Rombauts have also an important impact on those new style of music. He often played on my keyboard and with his long years of Piano, i’ve seen other way to write song and especially how a piano’s note could have a soul… With my Impulse Tracker, for now, i was now able to that.

After long month of working on this track on my Roland E68, i’ve decided that using the MIDI recorder nor Cakewalk was enough to write that new song. So i’ve decided to sample my synthesizer with different intensity and with those sample i’ve find a new way to track musics… Now Cyborg Jeff could be a pianist !

May be Esperenza will open me new ways ? I hope so, and I realy would like this new track was the main part of my new album. That’s why i call it Esperenza too. This one should be burn in february with my friend Vivien, as my first CD Album Divagation. Remember, at that time, lot of computer don’t have CD Burner ! Anyway, i received a wonderfull gift from my friend Valentin Boigelot for my birthday few days later… My new album, recorded by himself with the perfect tracks… but without Esperenza, as at that moment, he has never heard it !! That why Esperenza Theme was not present on the eponyme album !

  ESPER.IT (2,7 MiB, 421 hits)

  ESPE_000.MID (2,0 KiB, 149 hits)

  Track 15 - Cyborg Jeff - Esperenza Theme (Eyes Dreams) (4,6 MiB, 614 hits)

Continuer la lecture de 522. Esperenza Theme

516. Yeah! (Roland Remix)

Codasm & Cyborg Jeff (Martin-Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

De temps à autre, mon frangin avait une petite mélodie qui lui trottait dans la tête, et se mettait à la programmer en mode Tracker, et il faut bien admettre que cette petite musique victorieuse du nom de Yeah! était plutôt bien trouvée… Mais je trouvais qu’il y avait moyen de faire mieux et je m’étais donc mis à donner quelques coup de polish dans l’affaire à renfort de samples tirés de mon synthé Roland. Au final, le titre original perd un peu de son âme oldschool et sonne un peu trop midi… Mais colle au style de musique de jeu vidéo sur PC de l’époque !

Réalisée un dimanche soir alors qu’il était toujours en block, le petit frère travaillait aussi alors en parallèle sur son projet UGM : Ultimate Game Maker qui avait comme objet de lui permettre de coder des jeux beaucoup plus facilement en PM32 avec un mode VBE de 480×360 et 16mo de couleurs du son WSS 16bits en stéréo 48khz unt un système de sprites très flexibles orienté objet sous les bons conseil de Seb.

Some times, my brother had tiny melodies in mind and used Impulse Tracker to realise it, that’s how this Yeah! victorious theme was written. Anyway i thought i should polish it with some Roland synthesizer samples. The result is maybe not so great, as it lost the oldschool aspect of the track… but sounds like the audio track of PC video game of the end of the nineties.

c0dasm is back again!

I’d like to greet everyone still trying making something new and different

This is just a little produxion i made a sunday evening (should better  study)

Well, here’s the news
– We have played yesterday
– I work on UGM, wichshould allows me to code  games easily in PM32, with VBE mode 480×360    16 Mo colors, WSS sound 16 bits stereo 48000Hz and very flexible sprites supports ( Object-oriented, according to SEB)

Hellos are going to Murielle, Cyborg Jeff, T BOB, Ba, Boland, Chamman, Seb, Click it, 3.1415, o Valium o, the PULSE crew and every real coders

MS DOS rulez
L8r.
C0DASm

  YEAH2.IT (936,5 KiB, 220 hits)

  YEAH.IT (97,7 KiB, 270 hits)

507. Brazil

Cyborg Jeff (Martin) Roland E68 – MID

Et bien, je pensais vraiment ne plus pouvoir ré-ouvrir mes quelques rares fichiers MIDI conserver sur disquette, puisqu’aucun lecteur ne pouvait les lire… Le problème était en réalité lié à un format MIDI artisanal lié à mon “vieux “Roland E68. En effet, la plupart de mes compos MIDI de l’époque était en réalité des fichiers enregistrés en direct, avec donc de nombreuses petites approximations. C’est que ce “bon vieux” Roland E68 était alors mon tout nouveau joujou dans lequel j’avais investi toutes mes économies de caissier chez Delhaise, le nec plus ultra, compatible MIDI, bender, son de piano magnifique et comble du bonheur, un lecteur de disquette me permettant de sauvergarder et relire mes performance live !

J’ai dans un premier temps pu récupérer l’arrangement du slow composé à l’époque pour Delphine, dont le résultat est plus fidèle que la version IT que j’avais conservée.

Focalisons nous maintenant sur Brazil, un titre latino dont j’étais particulièrement fier de la mélodie… D’ailleurs, mes fidèles fans et amis sceners pourront d’ailleurs reconnaitre que ce titre est clairement le début de ce qui deviendra en 1999 ma release “El Ritmo Latino” pour la Inscene’99 !

Well, i though i’ve never be able to re-listen to those MIDI files saved on a floppy disk. In fact, it was due to some special parameters linked to my Roland E68. Those tracks was in fact recorded in live from my keyboard.

Brazil was a latino track and i was realy proud to the melody. Maybe friends and sceners will have recognise that this melody and style will turn in 1999 to my Inscene’99 release : El Ritmo Latino !

  BRAZIL.MID (33,2 KiB, 200 hits)

488. Never waiste my time

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 12, Soft Xmas (1998)

Aaah un bon petit module qui se termine ! Il était temps, car il est vrai que la masse de boulot à l’IAD est important, couplé à un manque de concetration… Bref, voilà un titre un peu Funk (inspiré de quelques samples de ce titre de BaseHead), et dédicacé à Mr Siroul, mon prof de Lutherie éléctronique !

Ah, c’est claire qu’annoncer que l’on a un cours de lutherie électronique, ça le fait quand même plus que d’avoir un cours de Math hein ! Clairement le panel de matière que j’allais apprendre à l’IAD (Institut des Arts de Diffusion) étaient vraiment génial… Dans ce cours, le prof avait amené un “vieux” synthé à génération d’onde, afin d’en apprendre le fonctionnement, ainsi que tout ce qui touche au MIDI…

Ceci dit, j’espère aussi que ce module finira par arriver aux oreilles de Jogeir Liljedahl en Norvège, car je dois vraiment lui dire qu’il est vraiment le maître du Soundtracking…

Bon, un dernier petit coucou à vous tous : Hunter, Dams, Centwafers, Tony, Pyp, Franc, Tom, les filles (Valérie, Ingrid, Kathia,…), Pype, Vi, Parmy, Tchierri, Tbob, Doudou, Steph, Piek, JedD, Stef, Seb, Ced,…

Ce titre aurait pu avoir sa place sur l’album Esperezna, mais il faut savoir que l’édition de celui-ci fut une surprise réalisé par mon ami Valentin, aillant lui-même sélectionné les titres de l’album… Ce n’est donc qu’un an plus tard que Never waiste my time se retrouvera dans la compilation Soft Xmas, pré-quelle de l’album Last Trip on my Ship.

Aaah, i’ve finally finish a new sound track… It was time ! But i should admt that i was working hard at the IAD. So here is a funk song inspirated from some samples of Basehead and dedicated to my electronic luthery professor, Jacques Siroul.

Yep, it was most fun to tell that i have that cursus compare having Mathematic… Well, I remember when Mr Siroul arrived at school with a oldschool synthesizer, like a Yamaha DX7 to learn waves and MIDI functions…

Well, also hope this song will arrive to Jogeir Liljedahl’s hears,… cause he is the SoundTracker master !

  SIROUL.IT (265,6 KiB, 322 hits)

  Track 12, Cyborg Jeff - Never waiste my time [Soft XMAS] (3,7 MiB, 113 hits)

477. Musique de jeu

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Bon je vous l’accorde, j’ai déjà fait bien mieux comme titre de musique hein !! En Kot avec Didier, j’essayais de lui montrer Oh combien la technologie Tracker était géniale comparée au format MIDI. A l’époque cohabitait donc sur mon nouveau PC mon Impulse Tracker et “son” Cubase. En quelques minutes, je pouvais facilement créer une ambiance de Jeux-Vidéo un peu à la Duke Nukem post apocalyptique…

Well sure, that was my worste song title. I was living with my Colloc’ Didier and try to show him how the Tracker’s technology was greater than MIDI one, in few minutes, i was able to create a post-apocalyptic video game ambient !

  J1.IT (60,5 KiB, 178 hits)