Archives par mot-clé : Depeche Mode

572. Dance Mix 12

mixed by Cyborg Jeff (Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

DJ Visage - Formula 1
DJ Visage – Formula 1

Le concept de ces Megamixs courts à la Dance Computer réalisés par Stefano Paganelli ou les Unity Mixers est toujours bien dans ma tête ! Avec l’augmentation croissante de la mémoire prise en charge dans Impulse Tracker II tournant sous un MS-DOS boosté par Windows, je commence à pouvoir importer un nombre de plus en plus important de samples et de boucles dans mes 16mo de mémoire afin de réaliser des « Megamixs » de plus en plus intéressants.

A l’approche de la fin de l’année, tournant en rond dans mon Kot alors que je devrais peut-être un peu étudier, je me lance donc dans un nouveaux projets au départ des derniers CDs trouvés sur la boutique d’occasion de la grand place de Louvain-La-Neuve.

Adam P. – Shake it
(Piatowsky – Duren) Mocca, 1996
Alan Theo – Emmène moi
(Theo – Element – Williams) EMI, 1997
Casino – Sound of Eden
(Lancaster – Slater – Hepburn) Zomba Records, 1997
Casino – Bad Apple
(Lancaster – Slater – Hepburn) Zomba Records, 1997
Club 22 – Open your mind
(Cremonoli – Comis – Varola) Arcade, 1993
Dance Computer 5 loop
(Paganelli) NBS Records, 1991
Depeche Mode – Barrel of gun
(Martin – Core) Mute Records, 1997
DJ Visage – Formula
(Reichart – Pinosa – Portaluri – Zafret – Zennaro) Arkropolis Music, 1997
Jazzy Jeff ‘n the Fresh Prince – Boom shake the room
(Smith – Haggard – Williams) Mayberry – Zomba Records, 1994
Kim Sanders – Ride
(Apel – Katzman) Red Bullet, 1995
Mo Do – Gema Tanzen
(Modo – Zatret) ZYX, 1995
N.U.K.E. – Doo doo
(Stenzel – Jouni) Music Man, 1992
Sin with Sebastian – Shut up
(Boogies songs – Chapell) Sing Sing, 1995
The Wild Experience – Bring it down
(The Wild Experience) Arcade, 1993
U96 – Love my religion
(Haus – Christensen – Panarinfo – Hoinkis) Motor Music, 1994

The concept of those short Dance Computer Megamixes made by Stefano Paganelli or the Unity Mixers is again in my head !

With the increasing amount of memory supported in Impulse Tracker II running on a Windows-boosted MS-DOS, I’m starting to be able to import more and more samples and loops into my 16MB of memory to make more and more interesting « Megamixes ».

At the approach of the end of the year, turning in circles in my Kot whereas I should perhaps study a little, I thus launch out in a new project starting from the last CDs found on the second-hand shop of the great place of Louvain-La-Neuve.

  DM12.IT (3,9 MiB, 0 hits)

399. Get enough

Cyborg Jeff (Clarck) Impulse Tracker – Pentium 120 – IT

Perdu sur un backup, je retrouve la trace de cette petite conversion au format Impulse Tracker du grand hit de Depeche Mode, que je n’avais découvert que quelques mois au par avant  via Pierrick et notre groupe Virtual Music ! Même pas un remix, il s’agissait juste pour moi d’en analyser la structure et les mélodies…


YouTube Direkt

Lu sur Wikipedia : Stevo Pearce, manager du groupe Soft Cell et fondateur du label Some Bizzare Records, les repère et sort le titre Photographic sur une compilation intitulée Some Bizzare Album (1981) où ils côtoient d’autres futurs groupes des années 1980 tels que The The et Soft Cell.

C’est lors d’un concert dans un club londonien que Daniel Miller repère le groupe et décide de le signer sous son nouveau label : Mute Records. En 1981 sort leur premier single Dreaming Of Me suivi de New Life et enfin le hit planétaire Just Can’t Get Enough. Ces premiers titres seront extraits de l’album Speak and Spell dont les compositions sont principalement de Vince Clarke (Martin L. Gore n’y est l’auteur que de deux chansons). Les synthétiseurs y tiennent une place privilégiée sur fond de boîtes à rythme. Mais aussitôt le succès acquis, Vince Clarke quitte le groupe et part fonder le duo Yazoo avec Alison Moyet (une copine du lycée de Basildon), puis The Assembly, et enfin son groupe Erasure qui sort toujours régulièrement des albums.

Lost in a backup, i found back this conversion in Impulse Tracker format from the big hit from Depeche Mode that i’ve discovered few month later… This is not a remix, just a project to learn more about that structure and melodies…

  DEPECHE.IT (693,4 KiB, 244 hits)

374. Sunday bloody sunday

Cyborg Jeff  & Pype ( The Edge – Bono – Martin – Martin)  Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT

Bon, ne rigolez pas, j’ai découvert le groupe U2 en 1996, avec les titres Sunday Bloody Sunday et With or without you… A l’époque, toute la culutre pop rock m’était complétement inconnue, après Les Beatles et les Shadows, j’avais embrayé sur la New Beat, la Techno et la Dance, faisant totalement l’impasse sur des groupes tels que U2, Depeche Mode ou encore R.E.M.

Bref, en 96, avec notre groupe de musique Virtual Music, je découvrais via Pierrick Hansen puis Mr Teddy Bear ces deux morceaux… Nous avions un concert, il nous fallait du sang neuf, exit les John Lennon et Johnny Be Good… Sunday Bloody Sunday sera l’un de nos morceaux clefs, et présent dans chacun de nos concert… Si dans le premier concert je jouais la ligne de basse au synthé pendant qu’un séquencer s’occupait du reste, par la suite, je m’occupe des lignes de strings et violon… et quelques fois des choeurs avec mon frangin Pype.


YouTube DirektVirtual Music - 1996 - Mare aux Joncs - Sunday bloody Sunday

A force de jouer et rejouer le titre, j’ai fini par avoir envie d’en tenter une version « Dance Tracker » sans oublier le solo de Batterie de V-Drums (Vivien Vanoirbeek) ! … le tout avec un petit coup de main de mon frangin Pype.

Vous constaterez qu’en fin de module on peut voir apparaitre un « Final CD Version »… le titre était prévu pour faire partie de l’album Divagation, mais n’a pas été retenu pour éviter des problèmes de Copyright.

Petit coucou à Tbob et Delph.

Don’t laugh, i only discovered the pop band U2 in 1996, with the songs Sunday Bloody Sunday and With or Without you… In fact, my pop rock culture stops with The Beatles and The Shadows and switch to New Beat, Techno and Dance Music… so i only heard songs from Depeche Mode, U2 and R.E.M. at that time, with my Virtual Music Pop Formation…

Pierrick and Teddy Bear realy like the sound of U2, we needed at that time new influence for the concert of « La Mare aux Joncs » and then we trashed John Lennon and Johnny Be Good for Sunday Bloody Sunday, that would be a key song for our band.

In the first concert, i only played bass theme with my keyboard during a sequencer played the violin parts, but later, i’ll do it myself and sometimes also sing chord parts…

So, i finally would like to write a dance tracker version !

  SUNDAY.IT (1,2 MiB, 432 hits)