Archives par mot-clé : 1993

Gimme an Amiga (1996-2012)

Année : 1996 – 2012
Style : Oldschool, Amiga
Album disponible sur : JAMENDO | BANDCAMP

Réalisé par : Pierre Martin
Avec l’aide de : Fabrice Tonnelier

1. Night of the time (P.Martin) 03/1996
2. Astro Fire (P.Martin) 04/1996
3. Beyond the galaxy (P.Martin) 10/1996
4. GA-4021 Trip (P.Martin) 01/1996
5. Dudes buster (P.Martin) 01/1996
6. Funky days (P.Martin) 01/1996
7. House en Am (P.Martin) 02/1996
8. Hocus Pocus : Sweet dream (P.Martin) 01/1996
9. A tear in your eyes (P.Martin) 03/1996
10. Bilou’s Adventure : Water mines (P.Martin) 11/1996
11. Bilou’s Adventure : Aqua-zic (P.Martin) 12/1995
12. Bilou’s Adventure : Castle disco (P.Martin) 12/1995
13. When Bilou wins (P.Martin) 12/1996
14. Apple Assault : String Tracking (P.Martin) 10/1996
15. Badman in the japanese fall (P.Martin) 12/1996
16. Summer flight (P.Martin) 07/1996
17. Funky Crack Nono (P.Martin) 05/1996
18. Nono : welcome in Maya Zone (P.Martin) 07/1996
19. Funky pan flute (P.Martin) 11/1995
20. Jack Boost : Crime in the city (P.Martin) 01/1996
21. Blood War : Alien Ship (P.Martin) 12/1996
22. Blood War : Labyrinth (P.Martin) 12/1996
23. Cyberpunk mega death (P.Martin) 03/1996
24. Vega come to earth (P.Martin) 02/1996
25. Beyond the galaxy ‘remix’ (P.Martin – F.Tonnelier) 01/2006
26. Game Boy Mania (P.Martin) 12/1995

Gimme an amiga - Cyborg Jeff - Album - 1996 - 2012En 1993, deux amis me présentent l’Amiga 500, certes belle machine pour les jeux-vidéo, mais surtout très puissante pour la composition de musique électronique, essentiellement basée sur un logiciel dit “Tracker”, utilisant des samples comme instruments.

Durant de très longs mois, je rêverais d’avoir un Amiga,… et ce n’est qu’en juin 1995 que je trouverais un logiciel équivalent pour PC. En un peu plus de 1 an, je composerais alors près de 300 titres avec Fast Tracker et Scream Tracker, bien évidemment dans la veine des productions Amiga : 4Mat, Moby (Fréderic Motte), Bjorn Lynne, Barry Leitch, et bien d’autres seront mes modèles durant de nombreuses années.

Ce nouvel album est dédié à cette époque. Une époque où je travaillais alors sur un très modeste PC 80386 cadencé à 40mhz avec 1mo de mémoire devenant un peu désuet face à l’arrivée des Pentium, mais bien suffisant pour composer mes musiques. Ces dernières ont été légèrement remasterisées pour cette album, afin de vous offrir un peu plus que les fichiers .MOD originaux alors encore bien souvent signé de mon pseudo Mc Piet !

Thanks : Stephane Beelen – Nintendo – Sunsoft – Sabine Fontaine – René Barjavel – Astrofire – Bjorn ‘Dr Awesome’ Lynne – Sega – Two Crude Dudes – Yamaha PSR210 – Laurent ‘MegG’ Rosati – Hocus Pocus – Apogee – Creative Software – Laurent ‘Parmy’ Mazzapicchi – Pierrick Hansen – Sylvain ‘Pype’ Martin – Olaf Gustafsson – Pinball Dreams – 21st Century – Cédric ‘Vanoïd’ Vanrutten – Didier Rombauts – Confetti’s – Doom – Duke Nukem – Jaunty Step – Alain Gillon – Jean-Denis ‘JedD’ Magis – Red Alert – Frédéric ‘Moby’ Motte – Andromeda – Jogeir Liljedahl – Vivien Vanoirbeek – Romuald Dispa – Arnaud Guyon – Nuke –

… and all soundtrackers of the Amiga Scene !

Using : Scream Tracker III for creating music – Fast Tracker II for sampling sounds and a Yamaha PSR210 little synthesizer.

Mc Piet – S.A.B. Production – Alien from Seraing – Creative Sound Studio
P.P.P. Team Software – Eddy Music

Gimme an amiga - Cyborg Jeff - Album - 1996 - 2012

549. Mix of 1993

mixed by Cyborg Jeff (Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – MP3

Turn up the bass 25Profitant des nouveaux mega de mémoire ajouté à mon PC, j’en profitais pour piocher dans mes nouvelles travailles de CD pour sampler comme un fou et faire des megamix. C’est le cas de ce Mix of 1993 qui se base essentiellement sur des échantillons en provenance de la compilation Turn up the Bass 25 de chez Arcade.

Vous y reconnaitrez donc entre autre : 2 Unlimited – Tribal Dance, Robin S. – Show me love, TC 1993 – Harmony, Capricorn – 20hz, Mr Jackson – Mo’kassa, Jens – Psycho string, …

Considérant quelques années plus tard que ce module n’avait pas grand intérêt, j’ai un jour décidé d’effacer le fichier d’origine 1993.IT plus imposant que le fichier MP3 de l’époque… raison pour laquelle tant que je n’aurais pas fait des fouilles dans de vieux CD de backup, je n’ai plus que la version MP3 à vous proposer !

In april 1998, i’ll add some more mega of memory in my new computer. So i would be able to import more samples in Impulse Tracker. During that time i like to write some new megamix. This one especialy use samples coming from the Arcade compilation : Turn up the bass 25.

You will probably recognise songs from 2 Unlimited, Robin S., TC 1993, Capricorn, Mr Jackson, Jens,…

Some years later, i decided to delete the original 1993.IT files as it was bigger than the MP3 version.

  Mix of 1993 (1,1 MiB, 32 hits)

515. Burning like the sun

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Les exams de l’IAD étaient maintenant passés, et je profitais donc d’un peu de congés pour finaliser une série de titres en attente, avant de réfléchir à ceux qui se trouveraient sur mon futur album, encore sans nom à ce moment là ! Je terminais donc un nouveau titre Dance dans la veine de Let me see the sky, cependant Burning like the sun tire son essence de diverses références… La plus importante est ce titre démo que m’avait fait écouter mon ami Pierrick Hansen en 1993. Je ne suis pas tout à fait certain de son titre… à l’époque je l’appelais Live without the sun. Pierrick m’avait alors expliqué qu’il en avait réalisé les parties synthé dans le studio musicale d’Alain Rinallo qui travaillait alors avec son paternel dans le groupe Tabou…

A l’époque, j’étais administratif devant ce titre… Je rêvais moi aussi d’avoir mon studio de musique, d’enregistrer des tubes et faire des disques pour le Hit Parade, or Live Without the sun avait clairement tout d’un bon titre Dance. On en ressentait le style 2 Unlimited, Def Dames Dope bien dans le vent à l’époque…

Et justement, mon Burning like the sun, au final tient un peu aussi de ce groupe pré-Spice Girl, Def Dames Dope dont j’étais assez fan à l’époque. Mon nom de fichier y fait d’ailleurs référence, goodtime.it… et leur titre A good time.

Hard work at the I.A.D. was in pause and i had some free time to finalise some tracks before choosing the one for my forcoming album. I’ve just finished a new Dance track in the same mood of Let me see the sky. Anyway Burning like the sun have some references from other musics. The most one was a demo title that my friend Pierrick Hansen let me hear a lot of time in 1993. I was not sure about the real title, but i called it Live without the sun. Pierrick told me he had played the keyboard part on the studio of Alain Rinallo who worked at that time with Pierrick’s father in the band Tabou…

At that time i was so adminirative on that track. I also dream to have my musical studio, recording hits and Live without the sun had a lot of great ideas and sounding like 2 Unlimited or the Def Dames Dope.

And the D.D.D. was the second reference of my track, the title name was goodtime.it, that let you remember the song A good Time.

  GOODTIME.IT (508,8 KiB, 199 hits)

466. Formula One Grand Prix 2 : Scuderia Ferrari

Cyborg Jeff (Martin-Broomhall-Parton) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT

QW./ et zoupla me voilà pilote de F1 depuis déjà de longues années !! J’ai commencé ma carrière en 1985 en karting, j’avais 8 ans et mon père très riche possédait une entreprise automobile… J’ai fait mes classes en Formule Junior sur une Piet Brabham au coté de mon jeune ami l’autrichien Gregory Dierckx. Dans cette catégorie d’autres mini-monoplaces sont de la partie, Les Piet Intercooled pilotées par Scotty Duboulon et Vivien Vanoirbeek, mais également les Piet Venturri d’Alain Gilloen et Julien Starsar… Mon paternel espérait de bon résultat face à nos concurrents de toujours, le constructeur Tornade, avec les Exxons de Bart Anders et Fiti Didipadi et les Arati Pac Car de Bruno Devalkenaar et Marco Arati.

Ma toute première saison ne fut pas de tout repos, je parvenais tout de même à terminer en 6° position lors de la course de Monte Carlo. C’est mon compatriote Olivier Delbrouck qui remportait le championnat. Mon premier podium fut au Brésil, associé à l’italien Toni Borillini qui avait remplacé mon ami Skotty, préférant se concentré sur un nouveau moteur écologie qui équipait sa Toboru Air Car… C’est l’italien Michaelo Faria sur Cocktell Vision Nissan qui allait être champion.

Mais quel invention que le moteur Air Car de Skotty, après de longue discussion avec mon paternel, ce petit génie de 11 ans à peine avait réussi à mettre au point un moteur à hydgrogène produisant de la vapeur d’eau.. Dès l’année 88 et grâce au financement de Tristar & Red Sector, nous allions mettre au point une monoplace imbattable, La Tristar Belga Piet Air Car, qui allait me permettre de remporter le championnat de Formule Junior devant Peter Reverson et Stefan Dargeam. Fort de cette incroyable performance, ma paternel décide de pour la saison suivante d’aligner 4 monoplaces équipé du fabuleux Air Car.. Deux Piet Atlas Air Car seraient pilotées par les frères Gregory et Geoffrey Dierckx… nous allions trusté les 4 places du championnat !

Il était temps de voir plus haut ! Grâce à mon généreux sponsort, je me trouve une place en Formule Renault où les meilleurs espoirs européens tentent de se faire remarquer, la saison est rude et je parviens malgré tout à me hisser à la 5° place du championnant grâce à une superbe victoire à Monaco, c’est Rob Huysmann et sa Larousse qui sera champion de la catégorie.

Afin de préparer le futur, il nous faut plus de fond pour pouvoir mettre au point une voiture capable de participer au championnat de F3000, l’anti-chambre de la F1… Je décide alors de m’expatrier un moment en Angleterre pour participer au championnat de F3 britanique,… Franck Coppuck m’accueillait avec intérêt chez Lotus Vautour au coté de Peter Stalioon, pendant ce temps mon ami Skotty prennait part au développement de la Embrear Fairchild managée par Mike Mildway…. La saison était âprement disputé,… mais je parvenais malgré tout à remporter le championnat !

A 15 ans, j’étais donc fin prêt à sauter en F3000, les deux nouvelles Piet Diamond Air Car était prêtes à en découdre… La première année fut un peu difficile, mais dès 1993, au coté de l’italien Sebastiano Valenti, je parvenais à me placer en 2° place du championnat, remporté par l’espagnole Rob Huysmann et son indétronable De Robert. Mais tout était possible pour remporter le titre dès la saison suivante… De Robert aillant pris la direction de la F1, mon adversaire directe serait Sebastiano, passé chez Usura au coté de Frédéric Archambeau. A mais coté, il nous fallait des pilotes payants, c’est Pascal Deiting et la jeune Sabine Fontaine qui s’échangeait la Piet Diamond… J’échouais pourtant une fois de plus à la 2° place, derrière l’espagnol Sylvano Dradone et sa Heinzell.

Vice champion, ce n’est pas si mal… et avec une nouveau moteur V10 Skotty et mon paternel mettait au point une merveilleuse machine pour s’attaquer au championnat de Formule 1, dès la saison 1996, une fois de plus au coté de Sebastiano Valenti.

Les débuts furent difficiles ! Le nouveau Air Car manquait cruellement de fiabilité, durant deux années, et les bons résultats n’apparurent qu’en 1998, au Cédric Vanrutten et moi terminious 7° et 5°. Malheureusement, dès la saison 99, notre principale sponsor Belgacom nous abandonne, Skotty choisi de retourner chez Embrear qui entame son entrée dans le grand cirque, et je dois trouver refuge chez TWR au coté du japonnais Shinji Nakano…

(…)

Vous l’aurez compris, je suis un grand frappé de la série Formula One Grand Prix de Microprose,… mélangé à la soirée Marlboro Show Girl, je m’étais lancé dans un deuxième projet, articulé autour du thème guitare du jeu !

As you could understand i am a big big fan of the game Formula One Grand Prix from Microprose, so after the Marlboro Show Girl, i decided to launch a new project around the guitar theme of the game !


YouTube Direkt

  GP2.IT (709,0 KiB, 180 hits)

452. Naar Fabletjesland (CJ’s mix)

Cyborg Jeff (Hedriks-Lodders-Vanjol-Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT

Parmi les drôles de CD que je trouvais pas très cher, j’avais ramené un CD techno néérlandais de 1993 : Turn up the Fabletjeskrant – Naar Fabeltjesland. Le morceau en soit était loin d’être extraordinaire, mais je le trouvais marrant à tenter de sampler et reprogrammer au format Sound Tracking… Et puis les voix et le sample utilisé me disait vraiment quelque chose… Maintenant que je revois Monsieur le hibou en carton… je me souviens bien avoir regardé cette émission à la TV étant petit… peut-être même en néerlandais d’ailleurs !!

Among the strange CD i found for few money, there was this dutch techno CD from 1993 : Turn up the Fabletjeskrand – Naar Fabeltjesland. The song was not realy intersting, but i found it was fun to samples instruments and vocals and try to program it on Sound Tracker format… And those voice remember me something !!! Now i see back Mister the Owl, i remember i watch this on TV when i’m young… maybe in Dutch !


YouTube Direkt

  FABELTJE.IT (1,9 MiB, 252 hits)

Continuer la lecture de 452. Naar Fabletjesland (CJ’s mix)

448. Let’s dance ! (No, no limits)

S.S.S. (Martin-Decoster-Dewilde) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT

Le boysband S.S.S. est de retour !! CJ, Pype et Tbob enchaine donc avec un nouveau titre qui va vous faire bouger tout l’été !! Exit le Roland Laurent… je me suis payé un tout nouveau Roland E68 avec lecteur de disquette incorporé après avoir travaillé à l’AD Delhaise Bergerie pendant les vacances !

Bref, je me souviens d’un morceau à l’eau de rose où la petite fille chantait… où les Beatles chantaient… et bien c’est un peu le concept, mais en hommage au groupe de ma jeunesse : 2 Unlimited et leur chanson No Limit sortit en 1993.

Le projet n’ira pourtant pas plus loin devant la difficulté à insérer tant de parole dans un fichier .IT ! Il ne finira pas non plus sur l’album Summer Island, car à l’époque, j’espérais alors réitérer le passage au studio Quéne Arèdje, comme j’allais le faire avec le premier titre de S.S.S. – Viens au Soleil.

Intro
Everybody say yeah
So come again say Yeah

Refrain.
Let’s Dance, Tonigh
Let’s Dance, Be all right

C1
Hey, Hey baby c’est toi que je veux
Tu es la plus belle oh s’il te plait viens danser
Hey, Hey baby je me noie dans tes yeux
Oh oui je crois bien que ce soir ce sera OOOuh

Change
Nono no no No No no no
Nono no no There’s no limit [2x]
No no limits you reach from the sky
no valley too deep, no mountain too high
It’ said, No no limits you reach from the sky
no valley too deep no mountain too high

C2
Mon dieu, mon pot vise la nana d’à cote
Je te le dis moi celle la je ne te la laisserai pas
Avec sa blouse carrément décolté
Je crois bien que je ne vais pas me faire prier

C3
Franchement je crois qu’on est vachement bien tombé
Toutes les gonzesses ici sont belles à croquer
Mmais toi tu sais tu es ma préférée
je crois bien que ce soir on va encore écouter…

The S.S.S. boysband is back ! CJ, Pype and Tbob will soon present another summer hit that let you move all the night ! No more Laurent’s Roland keyboard, i’ve bought my new Roland E68 with a floppy drivers after working a lot in the local marketshop during the holidays.

Well, i remember a french song where The Beatles singing… and it was the concept of this song, also an hommage to my favorite dance formation : 2 Unlimited.

The project won’t go further, due to the limit of the .IT file format and the ambitious lyrics…

  ROLWAV.IT (695,3 KiB, 170 hits)

368. Deep House (Titanic Mix)

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT
track 8, Divagation S.E. (1997-2003)

Divagation S.E. (2003)Voici un titre un peu plus Techno House travaillé sur base de sons un peu aquatiques issus du super synthé de mon ami Parmy (Laurent Mazzapicchi)… A leur coté, un sample tiré du CD Single de mon ami Vivien Vanoirbeek de Snow – Informer (1993).

C’est assez marrant car j’ai appelé cela “Titanic Mix”, bien avant que le film ne débarque…

Coucou à JedD (Jean-Denis Magis), DJ Dim (Dimitri Laermans), Cédric Vanrutten, Fil, Tbob (Valentin Boigelot), Puce (Simon Boigelot), Delphine Jacqmard

Here is a Techno House track written around the aquatic sounds of the kwel synthesizer of my friend Parmy, using sample from the 93’s hit : Snow – Informer.

It was funny to mention that i’ve called it “Titanic Mix” before the movies arrives…

  DEEPHOUS.IT (1,8 MiB, 547 hits)

  track 8, Cyborg Jeff - Deep House [Divagation] (4,5 MiB, 12 784 hits)

312. Los del nocce

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker – Pentium – S3M

ace of baseVous souvenez-vous du groupe suédois Ace of Base et de leur premier carton All that she wants en 1993 ? Et bien ce titre, plus “summer” en est plus qu’inspiré, puisqu’utilisant en grande partie des samples d’instruments tirés d’un module “remix” trouvé sur une compilation “Music 95” dans un petit magasin de musique à Liège… ceci expliquant la piètre qualité des samples…


YouTube Direkt

Do you remember the swedish band Ace of Base and their first hit All that she wants, released in 1993 ? That summer song was inspirated from it, using a lot of samples found in a sound-tracker remix discovered in a module compilation called “Music 95” i’ve bought in a musical shop in Liège…. That’s why those sample were so weird.

  LOSDELNO.S3M (58,6 KiB, 165 hits)

261. Ambient Duke Nukem 3D

Cyborg Jeff (Martin) Scream Tracker III – Pentium 120 – S3M

Duke Nukem 3DVoici un titre un peu trance qui musicalement a un petit quelques choses de B.B.E. – Seven days and one week… je vous avais prévenu, ce titre va m’inspirer pour les mois à venir…. Si vous vous souvenez, j’avais réalisé l’année précédente un titre Dance utilisant les sons du jeu Doom… c’est cette fois ceux du jeux Duke Nukem 3D qui vont venir s’insérer à merveille dans ce titre… J’avais pour ce faire utiliser un petit soft bien sympa genre “média-ripper” qui permettait de fouiller les fichiers .exe et autres à la recherche de samples, fichier musicaux tracker et compagnie…

J’avais donc du faire des fouilles sur ma compil Vanoïd n°1 qui contenait ce jeu ! Oh, je n’ai jamais été un accroc des Wolfstein et Doom-like… les FPS comme on les appelle maintenant, mais Duke Nukem 3D avait lui toute mes faveurs ! Cela doit remonter à ma première rencontre avec le héro, à l’époque en 2D dans Duke Nukem 2 que j’avais acheté en librairie… un jeu sorti en 1993. J’étais alors assez accroc aux jeux dit “Shareware” édité par Apogee, ID Software et Epic Mega Games réalisaient… j’étais toujours à l’affut de ces jeux pas cher, rarement plus 200fb (5€)…

Bref, Duke Nukem 2 proposait des graphisme en VGA, des sons digitalisés, des niveaux variés et des explosions dans tous les sens… un vrai régale… Bien plus tard, j’ai découvert le tout premier Duke Nukem (sorti en 1991)… d’un niveau similaire à Bio Menace… il était évidemment moins époustouflant mais tout de même vraiment chouette à jouer… Il n’y a pas à dire, tous ces petits jeux Shareware étaient tout de même d’excellentes alternatives à ce que l’on pouvait alors trouver sur consoles… Duke Nukem à tout de même un petit quelques choses de Probotector/Contra non ? … Et sera d’ailleurs plus que probablement l’une des inspirations de notre jeux Jack Boost : Blork Carnage chez PPP Team Software.

Puis en 1996, Duke Nukem, sous là houlette de 3D Realms débarquait dans un monde en 3D… bien plus glauque, remplis de sanglant aliens à tête de sanglier et bonne femme en petite tenue…. le tout dans une Amérique post apocalyptique… Un poil “choquant” pour l’époque, il n’en fallait pas plus pour que j’accroche aux jeux… et ce n’est pas 4 ans plus tard la découverte des parties en réseaux chez Wan qui allait faire trembler les bons souvenirs passés sur ce jeu !

Un dernier coucou à tous mes amis de l’époque qui eux aussi étaient fan de Duke Nukem : JedD (Jean-Denis Magis), Ced (Cédric Vanrutten), V-Drums (Vivien Vanoirbeek), Pierre Versali, Thomas Hoyoux, Julien Stassart, Pascal Deiting et Pierrick Hansen

Here is a trance song musicaly inspirated from B.B.E. – Seven days and one week that as i told you inspirated a lot of song in the forcoming month. I’ll add it some samples ripped out of the game Duke Nukem 3D with a funny soft that search in .exe files some media as samples and sound tracker musics.

I was not a great fan of FPS games but Duke Nukem 3D was a game i played a lot. That could come from the second episode, in 2 dimension, i bought one day probably in 1994. At that time i was hardly searching shareware games from Apogee, ID Software and Epic Mega games… They were fun and cheap (no more than 5€ sometime for two games)

Well Duke Nukem 2 had VGA 256 colors graphism, digitalized sounds and various level with a lot of explosions… I like it ! Later, i’ll find the first episode, released in 1991 that was close to an ID Software game : Bio Menace… I should admit that those shareware games was a great alternative on PC to the console world… Don’t you think that Duke Nukem was close to Probotector/Contra ? I’m sure it also inspirated us to create our game Jack Boost : Blork Carnage.

So in 1996, Duke Nukem arrive in an third episode realised by 3D Realms… it was more mature, with ugly aliens and bitches females… in an american apocalyptical world… so it was a game for adult… and that may be also why i liked it at that time ! I also have played a lot 4 years later as my first LAN experience…

  DUKE32.S3M (362,3 KiB, 216 hits)

229. House nation ‘mod mix’

Cyborg Jeff (Groenveld – Van der Zwan – Martin) Scream Tracker III – 80386 DX 40 – MOD

The Ultimate Seduction - House NationVoici donc une transposition du titre techno de 1992, House Nation, premier single de la formation Néérlandaise The Ultimate Seduction. Le titre n’a rien d’extraordinaire, mais il s’agit d’un des grands tubes techno de l’époque… La transposition au formation .MOD n’était pas trop difficile, de nombreux sons seuls était facile à récupérer du titre original, et je me suis enregistré modestement pour les voix… J’avais également utilisé quelques sons supplémentaires tirés de Moby et Teknohaus.

Ce genre de petit projet me donne l’occasion de pousser un peu plus loin la découverte du groupe The Ultimate Seduction dont je n’ai ensuite plus jamais entendu parlé. Koen Groendveld et Addy Van der Zwan ont pourtant réalisé une série d’autre singles plus hardcore sous ce nom, jusqu’en 2003, dont 2 remixs de ce titre…. dont un titre “The Ultimate Seduction” (1992) assez proche de Pull Over, bien connu également à l’époque… Ce sont également derrière d’autres formations techno, tel que dans 2Hi – Jump a little hi-er (1992), Frantic Explosion – Boom Bang (1993), Infectious – I need your lovin’ (1993) et continuent maintenant depuis 1995 sous le nom de Klubbheads, dont certains titres plus récents m’ont inspirés plus tard…


YouTube DirektThe Ultimate Seduction - House Nation (1992)

Here is a rework of the techno track from 1992 : House Nation, first single of the dutch formation The Ultimate Seduction. This title had nothing special, just a techno tube from that year. So .MOD transcription was not hard to do cause it was easy to sample alone instruments in the original track, then i just had to record my personnal voice for vocals. I also added some instrument sampled out of Moby and Teknohauss tracks.

Speaking about that project, let me made search about that formation The Ultimate Sedcution. Koen Groendveldt and Addy Van der Zwan have realised some other tracks under that name during ten years including two remix of House Nation, and espcially a song called “the ultimate seduction” in 1992 close to another hit techno song : Pull Over. They also were under other formation as 2Hi – Jump a little hi-er (1992), Frantic Explosion – Boom Bang (1993), Infectious – I need your lovin’ (1993) and now working under Klubbheards since 1995.

  HOUNAT.MOD (197,3 KiB, 222 hits)

Continuer la lecture de 229. House nation ‘mod mix’