Archives par mot-clé : Luc Baiwir

Esperenza S.E. (1998)

Année : 1998
Style : Experimental, Electro, Dance

Album disponible sur : JAMENDO | LAST.FM

Réalisé par : Pierre Martin, Valentin Boigelot (2, 6) et Pierrick Hansen (12)
Avec l’aide de : La Chorale Tetracorde et Sylvain Martin

1. Back to the monaster
2. Voyage dans sa tête
3. Here comes the Badboy
4. I couldn’t wait anymore
5. Electronic dream symphony ‘dub system mix’
6. Comin’ 2 my haus
7. Space is my reality
8. Let me see the sky
9. Vers la source du mal
10. La danse de la pluie
11. Dans les brouillards de Londres
12. Improvisation
13. Trip to Stratos
14. U know
15. Take a chance ‘power mix’
16. On a trip to Vega ‘radio mix’
17. Barbie girl ‘CJ’s homing mix’

J’avais 19 ans et j’étais alors entrain d’ouvrir mon univers musical à de nouvelles influences. Travaillant alors sur le futur album Esperenza qui serait finalisé en janvier 1998. A cette époque, bon nombre de choses changent dans ma vie ! Et essentiellement, je quitte pour la première fois le cocon familliale pour entrer à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD) de Louvain La Neuve. Loin de mes racines et surtout des amis, je vais découvrir une autre manière de vivre, en collocation avec Didier Rombauts (Hunter) qui sera d’ailleurs plus tard mon associé chez Quena.be. Mais aussi l’univers sans pitié des Média et de la musique où l’argent et les pistons font légion… et où tous les coups sont permis !

Je m’ouvrirais aussi au Rock Métal et à d’autres musiques plus expérimentales avec Antoine Reeckmans (Toon), Damien Bruindonckx et François Janssen (d-JAFAR).. De nouvelles influences maîtresses orienteront également ce nouvel album : Le concert en plein air de Luc Baiwir marquera évidemment les titres Back to the Monaster et Voyages dans sa tête. Je découvrirais également le magasine anglais Future Music Magasine et son CD de sample qui donneront des morceaux tels que La source du Mal ou La danse de la pluie.

A coté de cela, on retrouve bien sur des titres plus Cyborgjeffiens, je veux dire de l’Euro Dance Oldschool comme Let me see the sky et U know où j’y chante mon désespoir d’être si loin de ma petite amie de l’époque.

Techniquement, c’est toujours sous Impulse Tracker II (MS-DOS) que je travaille et sur mon tout nouveau PC racheté à mon ami Cédric Vanrutten, un Cyrix 166mhz avec 16 puis 32 mo de mémoire. J’achèterais assez vite un petit Tascam Porta Studio II avec toutes mes économies d’étudiant, un multipistes sur K7 audio qui me permettra d’améliorer mes titres chantés, bien que mon micro à 200FB soit tout de même bien pourri !

La pochette d’origine avait été réalisée sous Claris Works, une suite de bureautique acheté à LLN,.. et pour cette ré-édition, j’ai choisi une photo d’époque, équipé de mon enregistreur à K7 et de ma perche micro, à la recherche de sons inédits ! Enfin, pour l’anecdote, le titre Esperenza de l’album était enfait lié à un titre cléf du même nom composé en janvier 1998, mais Valentin l’ignorait, et lorsqu’il réalisa l’album pour mon anniversaire, le titre n’y était du coup pas présent.. Il faudra attendre l’album suivant en septembre pour le voir apparaitre !

Remerciements : Valentin Boigelot (TBob), François Janssen (d-JAFAR), Pierrick Hansen (DJ 3.14), Sylvain Martin (Pype), Didier Rombauts (Hunter), La chorale Tétracorde, Aqua, Floppy B, Stéphane, Delphine Jacqmard, Bruno Quoidback (BQ), Laurent Mazzapicchi (Parmesan), Vivien Vanoirbeek (V-Drums), Rudy Boigelot, Falcon, Future Music Magasine, Luc Baiwir, ERA, Nadine Martin, Emax, Vangelis, Moby, Ronny, Will Smith

522. Esperenza Theme

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
track 15, Eyes Dreams S.E. (1998), track 3, Cyborgelis (1998-2018)

Esperenza, message d’amour et d’espérance.
Construisons un nouveau monde.
Ou rien que pour toi, construisons notre nouveau monde…

Au delà de ces quelques mots plein d’espoir que j’avais alors écrits, sentant qu’entre Delphine et moi, la distance commençait vraiment à rendre les choses compliquées, c’est surtout ici une toute nouvelle histoire qui s’écrit dans ma vie musicale. Ce titre, signé Cyborg Jeff, est tout de même vraiment bien différent de tout ce que vous avez pu entendre jusqu’ici ! Bien sur, il est dans la continuité de mon ouverture musicale que l’on pouvait déjà ressentir dans Back to the monaster ou Voyage dans sa tête, mais j’étais arrivé ici à m’affranchir d’un rythme électro carré afin de vraiment composer quelques choses de complexe et mélodique, plongeant entièrement dans la New-Age.

Il est donc bien certain que l’écoute de l’album de Luc Baiwir et Madradeus et mon ouverture aux mondes des sons à l’IAD ont beaucoup apporté à tout ceci, mais il me semble important d’ajouter à toutes ces influences celle de mon coloc Didier Rombauts. Avec ces nombreuses années de piano, les compositions de Didier sur mon synthé de temps à autre m’avaient donné à moi aussi l’envie de pousser plus en profondeur des thèmes mélodiques, sans l’appui de mon ordinateur. A laisser mes doigts se promener sur les touches du piano, à laisser les notes prendre leur personnalité… Une note de piano a une âme… Et pour l’heure, avec mon Impulse Tracker, cette âme ne pouvait vivre… C’était là clairement que le logiciel Midi qu’utilisait Didier montrait les faiblesses de mon outil. Durant plusieurs mois, je travaillais sur ce titre, sur ces différentes phrases, sur les sons tirés de mon Roland E68 qui s’y prêtaient le mieux… L’enregistreur Midi intégré à mon synthé n’était pas suffisant pour donner vie à mon morceau, et ce Cakewalk était vraiment trop barbare… J’avais donc décidé d’échantillonner mon synthé en jouant les notes à des intensités différentes… Oh ce n’était certes pas original, d’autres y avaient pensé avant moi, mais le résultat et surtout le plaisir de composition en devenait bien différent… Cyborg Jeff pouvait devenir pianiste…

Esperenza allait peut-être m’ouvrir de nouveaux horizons ? Et je voulais donc que celui-ci soit la pièce centrale de mon nouvel album au titre éponyme… Mais il n’en fut pas ainsi. Souvenez vous que les albums de Cyborg Jeff étaient de purs produits artisanaux. Le premier avait été réalisé chez mon ami Vivien, quant au deuxième, nous l’avions avec mon ami Tbob graver chez un pirate informatique sur-équipé. Début 1998, les graveurs de CD étaient encore assez rares, et Esperenza devait en principe être une fois de plus réalisé sur le PC de Vivien pendant les vacances de Carnaval… Mais lors de mon anniversaire surprise, mon ami Valentin me fit l’immense plaisir de m’offrir mon “nouvel” album, basé sur une très bonne sélection de titres, très proche de mon choix,… mais ne pouvant inclure Esperenza Theme, puisqu’il n’avait pas encore eu l’occasion de l’entendre !

Esperenza, love and hope message. Let’s build a new world, let us build our new world… Beyond those words of hope i’ve written few years ago when i felt i’m loosing my girlfriend Delphine, it’s here a new chapter written for musical Cyborg Jeff life. Did you realy here such kind of music here till now ? For sure, tracks like Back to the monaster or Voyage dans sa tête, was a first step in this new direction, as opening the doors of the sounds and music world i’ve made entering at the IAD, have hearing the album of Luc Baiwir and Madradeus.

But my friend Didier Rombauts have also an important impact on those new style of music. He often played on my keyboard and with his long years of Piano, i’ve seen other way to write song and especially how a piano’s note could have a soul… With my Impulse Tracker, for now, i was now able to that.

After long month of working on this track on my Roland E68, i’ve decided that using the MIDI recorder nor Cakewalk was enough to write that new song. So i’ve decided to sample my synthesizer with different intensity and with those sample i’ve find a new way to track musics… Now Cyborg Jeff could be a pianist !

May be Esperenza will open me new ways ? I hope so, and I realy would like this new track was the main part of my new album. That’s why i call it Esperenza too. This one should be burn in february with my friend Vivien, as my first CD Album Divagation. Remember, at that time, lot of computer don’t have CD Burner ! Anyway, i received a wonderfull gift from my friend Valentin Boigelot for my birthday few days later… My new album, recorded by himself with the perfect tracks… but without Esperenza, as at that moment, he has never heard it !! That why Esperenza Theme was not present on the eponyme album !

  ESPER.IT (2,7 MiB, 424 hits)

  ESPE_000.MID (2,0 KiB, 152 hits)

  Track 15 - Cyborg Jeff - Esperenza Theme (Eyes Dreams) (unknown, 2 473 hits)

Continuer la lecture de 522. Esperenza Theme

479. Voyage dans sa tête

Cyborg Jeff & T-Bob feat. Tétracorde (Pierre Martin-Valentin Boigelot) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 2, Esperenza S.E. (1998)

X-perimental Association from LLNEn ce moment, je dois bien admettre que le mélange Luc Baiwir, Era et Trance music m’inspire vraiment, de plus avec l’accès à du nouveau matériel et les projets de l’IAD, je peux vraiment faire des réalisations d’un niveau supérieur. D’ailleurs ce titre signé d’une part sous le label X-Perimental Association from LLN, mais également Creative Sound Studio : The New Technology…

En effet, ce nouveau morceau inclus par exemple quelques samples enregistrés avec l’excellent deck K7 recordery Sony mis à disposition, lors d’un premier contact de captation audio dans la chorale Tétracorde de ma mère à Liège… Je pense d’ailleurs que le titre en question devait être un Ave Maria.

A cela quelques textes philosophiques de mon ami Valentin, le tout mélangé dans un style Dream/Trance exploitant les bons conseilles de mon ami Pierrick.

For the moment, i was realy inspirated by Trance Music, Era and Luc Baiwir, and with the excellent material from the IAD, i would be able to launch new intersting project. I was here recorded the Tetracorde mum’s choral in Liège and then used some samples of an Ave Maria, mixed with some philosophical refelxion of my friend Valentin… Let’s voyage in his head !

  CHORAL1.IT (3,7 MiB, 165 hits)

  Track 2, Cyborg Jeff & Tbob feat. Tetracorde - Voyage dans sa tête ( (6,9 MiB, 520 hits)

474. Back to the monaster

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker – Cyrix 166 – IT
track 1, Esperenza S.E. (1998) | track 14, Day after day (2000)

Wouw que de choses se sont passées durant cette rentrée 1997. Voilà qui est officiel, j’ai réussi mes exams d’entré en tant que futur Ingénieur du Son à l’IAD. J’ai donc quitté Seraing pour la cité universitaire de Louvain La Neuve, où co-kot avec Didier Rombauts, lui aussi entré à l’IAD. Très rapidement, je me suis à la recherche d’un ordinateur pour ne pas dépérir dans mon KOT, et j’ai donc racheté un Cyrix 166 à mon ami Vanoïd (Cédric Vanrutten). Musicalement, cela m’a pris pas mal de temps pour arriver à paramètrer ma carte son Aztec Sound Galaxy II sous Windows 95, devant choisir entre 16bits ou Stéréo, mais voilà… c’est enfin réglé !!

Je me suis alors lancé à fêter l’évènement, en composant une super musique, quelques choses de nouveaux et fortement inspiré de Era – Ameno ainsi que du concert en plein air de l’artiste liègeois Luc Baiwir…

A l’époque, c’était alors un clin d’oeil, mais le titre Back to the Monaster faisait référence au titre Falling in love (monaster mix) composé quelques mois plus tôt, un retour au Monastère de Saint Roch ? Aaah les filles hein !

So many things till the end of summer 97. It was official, i’ve succeed the admission exams to be Sound Ingineer at the I.A.D. I’ve left Seraing to settle in the univerCITY of Louvain La Neuve with my new friend Didier Rombauts. So i should find quickly a computer and have bought the one of my friend Cédric Vanrutten, a Cyrix 166mhz with a problematic Aztec Sound Galaxy II that won’t work first correctly with Windows 95 and Impulse Tracker… During the first days i should choose between 16bits or stereo… Finally it’s over !

So i’ve wrote this song, with a great melody something inspirated from ERA – Ameno and the belgian artist Luc Baiwir.

At that time it was just a clin d’oeil, but the title : Back to the monaster is a reference to the song Falling in love (monaster mix)… Yes, i was back tot the Saint Roch monaster….


YouTube Direkt

  B2MONAS2.IT (799,8 KiB, 1 358 hits)

  Track 1, Back to the monaster [Esperenza] (5,9 MiB, 485 hits)