Archives par mot-clé : ordinateur

Goddess in my hand (2008)

Goddess in my hand (2008)Année : 2008
Style : Dance, Trance, Electro, Chiptune

Album disponible sur :  BANDCAMP | RAR | LAST.FM | JAMENDO
Promo : Mini WebSite

Réalisé par : Pierre Martin, Steve Kossouho
Avec l’aide de : Didier Rombauts, Michel Daerden, Sylvain Martin, Sabrina Santoro, Jessica Thirion, Steve Kossouho, Invince

1. Je suis plug & play
2. What is love
3. Une autre galaxie
4. Goddess in my hands
5. La Fée en rose
6. Electronic white flowers dacing
7. Desire 777
8. Transformers 2007
9. C64 Addict
10. Asteroïd Rave Party
11. Grains de poussière
12. Je suis Plug & Play ‘K93 remix’
13. Sharpness
14. C’est Extraordinaire ‘radio edit’
15. La Daerden Machine ‘web edit’

16. I am plug & play ‘instrumental’
17. Pacman Syndrome ‘geek mix’
18. Daerden Machine ‘hard 2008 remix’
19. Goddess in my hands ‘C-party mix’

Les musiques Cyborgjeff ont vu le jour en 1996 et sur la petit chaine stéréo d’un local Rhéto qu’elles testaient leur public… Bien des années plus tard, le style a changé, l’artiste a muri, et c’est sur le Web qu’elles font maintenant le tour du monde…

Après enfin, un certain succès dans sa Belgique natale, grâce à la Daerden Mania, j’ai pu faire découvrir mon style un peu particulier à tout ceux qui ont été voir un peu plus loin que ce morceau politiquement incorrecte… Pour découvrir des musiques rythmées et mélodiques mélangeant un style Dance bien de chez nous à des sons d’outre tombes électroniques, inspirés des premiers micro ordinateurs tel que le mythique Commodore 64 ou les premières consoles Nintendo, Gameboy et autres Snes…

Goddess in my hand est loin d’être mon premier album, il m’a demandé 2 ans de travail, deux fois plus qu’à l’habitude… De nombreuses remises en question et réflexions techniques…

Thanks to :

Didier Rombauts, Invice, Sabry’Z, Jessica Martin, Ordi.com, Jo Kung Fu, Michel Daerden, Fred Baker, Rob Hubbard, Chris Huelsbeck, Haddaway, Daddy DJ, Pakito, David Vendetta, GDream, B.B.E., Tom Snare, Bass Hunter, Cascada, Lasgo, Transformers, White Sensation, Les Geeks, Antares, Cyber Desire, Felix, Kinetic Power, Acapulco, 666, Medusa, Armin Van Buuren, Ayu, David Guetta, Vengaboys, Pierrick Hansen, Benni Benassi, Jaydee, Kevin Spencer, Ron Van Beucken, Pussy Cat Doll, Royal Gigolo, Edzes, Spirit & Cran, Mr Skillz, Mednezz, Nomandland, Metropolis, Scooter, New Super Mario Bros, Starwars, Pacman, Omedian, Steeve Goossens, Pype, Frédéric Duvivier, Valérie-Anne Lamarche, Crazy Man, Spaneo, Hantisse, DJ Pie, Gazus Snake, Toad, Aceman, Vincent Martin, Santo Dolce, RTL-TVI, RTC, Patrice Graillet, Kassian Germis, Marie Martin, Greg Di Palma, Yannick de Muzax, TSandy de C64 Charleroi, Toon, Yvan Reeckmans, Scott Frizz, K93, Jean-Christophe, Sandra Kowalik, Pix n Love Editions.

Produced, Edited and Distributed by Quena.be

561. Virtual Jam

Virtual Music (Pierre Martin – Vivien Vanoirbeek) Cakewalk – Pentium 120 – MID
Bonus Track, Cyborgelis (1998-2018)

Roland HP 205 - 1998Composer de la musique était vraiment quelques choses que j’adorais, mais j’avais à l’époque bien du mal à trouver d’autres personnes qui accrochaient au concept du Sound Tracker. Au tour de moi, c’était les séquenceurs tels que Cakewalk et le format MIDI qui attirait. Si je trouvais le fait de pouvoir piloter son ordinateur depuis un vrai synthé assez intéressant, je trouvais les restrictions d’instrument peu intéressante et surtout les outils tellement rigide. Il m’arrivait pourtant de faire quelques petits essais avec les fonctionnalités MIDI de mon synthé et de tenter des projets plus complexe avec mon ami Vivien qui avait depuis peu chez lui un grand piano Roland avec séquencer et lecteur de disquette intégré.

Autour de notre projet de groupe de musique Virtual Music, il nous arrivait donc de passer des heures sur Cakewalk a nettoyé et recalé méticuleusement des musiques initialement enregistrée sur ce piano, tel que ce projet “Virtual Jam” retrouvé au fin fond d’une vieille disquette.

Ce que je réalisais comme musique sur un équipement MIDI était toujours bien différents de ce que j’arrivais à faire avec mes outils habituels, j’ai toujours trouvé que cette petite mélodie, certes avec des goûts de “Mafland” était probablement une amorce au futur CJ-Land, mais qu’il y avait aussi un petit quelques chose des chansons de Sttellla (Jean-Luc Fonck).

Au jour d’aujourdhui, les fichiers .MID sonnent très mal sur les cartes son modernes, j’ai donc utilisé le site Solmire et la soundfont Cadenza pour donner un peu plus de corps au rendu finale.

I loved wiriting music but at that time i didn’t find a lot of other musicians that like to work wich such stuff as Impulse Tracker. Around me, they often worked with stuffs like Cakewalk sequencer and MIDI format. I found it was kwel to control a computer with a synthesizer but there are no VSTi at that time so the tons of sounds available with the sample and the sound tracker was what i prefer compare the fixed sounds of a instrument.

Anyway i sometimes worked with my friend Vivien and his large Roland keyboard to write different kind of music that we next cleaned with Cakewalk as the song Virtual Jam i’ve found back in a old floppy disk.

  JAM1.MID (17,6 KiB, 24 hits)

Continuer la lecture de 561. Virtual Jam

540. In a Virtual life

Cyborg Jeff (Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 17, Eyes Dreams S.E.

Alors que mon ami et co-kotteur Hunter (Didier Rombauts) était resté malade sur Liège, je me retrouvais pour la semaine tout seul à Louvain la Neuve. Je profitais donc de mes soirées plus qu’à l’habitude pour travailler à de nouvelles compositions au départ de mon synthé Roland. Plus que probablement fortement inspiré par la découverte du titre Van Halen – Jump que nous travaillions dans mon groupe de musique Virtual Music, je cherchais à écrire quelques choses s’approchant du style pour notre groupe.

Grâce au séquenceur basique intégré dans mon Synthé, je pouvais enregistrer au format MIDI l’idée que j’avais trouvée ce soir là. Non pas pour l’importer dans mon ordinateur, mais surtout pour ne pas la perdre et pouvoir y revenir plus tard lorsque je la programmerai sous Impulse Tracker utilisant des sons sampler du Roland mais également du synthé Casio de mon ami Vivien Vanoirbeek.

In a Virtual life était donc né, un titre qui même s’il souffre de sonorité trop midi à l’heure actuelle, a de quoi ressortir du lot de mes nombreuses compositions ! D’ailleurs, de part son énergie si particulière il sera utilisé de nombreuses années dans le club de Gymnastique Sportive et Rythmique de La Salamandre de Seraing où ma soeur Marie entraînait de jeunes gymnastes.

My friends Hunter left me alone in Louvain-La-Neuve, so i worked hard on new musical projets with my Roland keyboard. I was probably inspirated from Van-Halen – Jump that i worked in my pop band Virtual Music during i’m working on this new track.

With the help of the integrated basic sequencer of my Roland, i would be able to record in MIDI format the actual project i’ve found on my keyboard to work on it later with Impulse Tracker.

In a Virtual life was born and the track still now could be spotted out of the large number of tracks i’ve written. As if right now, it may be sound too much as a MIDI file due to the use of samples from my Roland and the Casio keyboard of my friend Vivien Vanoirbeek.

During long years that song was used by the G.R.S. club “La Salamandre” from Seraing where my sister Marie was member.

  VIRTUAL.IT (2,0 MiB, 338 hits)

  VIRT_000.MID (25,4 KiB, 99 hits)

  Track 17, Cyborg Jeff - In a Virtual life (Eyes Dreams) (4,3 MiB, 317 hits)

Continuer la lecture de 540. In a Virtual life

522. Esperenza Theme

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
track 15, Eyes Dreams S.E. (1998), track 3, Cyborgelis (1998-2018)

Esperenza, message d’amour et d’espérance.
Construisons un nouveau monde.
Ou rien que pour toi, construisons notre nouveau monde…

Au delà de ces quelques mots plein d’espoir que j’avais alors écrits, sentant qu’entre Delphine et moi, la distance commençait vraiment à rendre les choses compliquées, c’est surtout ici une toute nouvelle histoire qui s’écrit dans ma vie musicale. Ce titre, signé Cyborg Jeff, est tout de même vraiment bien différent de tout ce que vous avez pu entendre jusqu’ici ! Bien sur, il est dans la continuité de mon ouverture musicale que l’on pouvait déjà ressentir dans Back to the monaster ou Voyage dans sa tête, mais j’étais arrivé ici à m’affranchir d’un rythme électro carré afin de vraiment composer quelques choses de complexe et mélodique, plongeant entièrement dans la New-Age.

Il est donc bien certain que l’écoute de l’album de Luc Baiwir et Madradeus et mon ouverture aux mondes des sons à l’IAD ont beaucoup apporté à tout ceci, mais il me semble important d’ajouter à toutes ces influences celle de mon coloc Didier Rombauts. Avec ces nombreuses années de piano, les compositions de Didier sur mon synthé de temps à autre m’avaient donné à moi aussi l’envie de pousser plus en profondeur des thèmes mélodiques, sans l’appui de mon ordinateur. A laisser mes doigts se promener sur les touches du piano, à laisser les notes prendre leur personnalité… Une note de piano a une âme… Et pour l’heure, avec mon Impulse Tracker, cette âme ne pouvait vivre… C’était là clairement que le logiciel Midi qu’utilisait Didier montrait les faiblesses de mon outil. Durant plusieurs mois, je travaillais sur ce titre, sur ces différentes phrases, sur les sons tirés de mon Roland E68 qui s’y prêtaient le mieux… L’enregistreur Midi intégré à mon synthé n’était pas suffisant pour donner vie à mon morceau, et ce Cakewalk était vraiment trop barbare… J’avais donc décidé d’échantillonner mon synthé en jouant les notes à des intensités différentes… Oh ce n’était certes pas original, d’autres y avaient pensé avant moi, mais le résultat et surtout le plaisir de composition en devenait bien différent… Cyborg Jeff pouvait devenir pianiste…

Esperenza allait peut-être m’ouvrir de nouveaux horizons ? Et je voulais donc que celui-ci soit la pièce centrale de mon nouvel album au titre éponyme… Mais il n’en fut pas ainsi. Souvenez vous que les albums de Cyborg Jeff étaient de purs produits artisanaux. Le premier avait été réalisé chez mon ami Vivien, quant au deuxième, nous l’avions avec mon ami Tbob graver chez un pirate informatique sur-équipé. Début 1998, les graveurs de CD étaient encore assez rares, et Esperenza devait en principe être une fois de plus réalisé sur le PC de Vivien pendant les vacances de Carnaval… Mais lors de mon anniversaire surprise, mon ami Valentin me fit l’immense plaisir de m’offrir mon “nouvel” album, basé sur une très bonne sélection de titres, très proche de mon choix,… mais ne pouvant inclure Esperenza Theme, puisqu’il n’avait pas encore eu l’occasion de l’entendre !

Esperenza, love and hope message. Let’s build a new world, let us build our new world… Beyond those words of hope i’ve written few years ago when i felt i’m loosing my girlfriend Delphine, it’s here a new chapter written for musical Cyborg Jeff life. Did you realy here such kind of music here till now ? For sure, tracks like Back to the monaster or Voyage dans sa tête, was a first step in this new direction, as opening the doors of the sounds and music world i’ve made entering at the IAD, have hearing the album of Luc Baiwir and Madradeus.

But my friend Didier Rombauts have also an important impact on those new style of music. He often played on my keyboard and with his long years of Piano, i’ve seen other way to write song and especially how a piano’s note could have a soul… With my Impulse Tracker, for now, i was now able to that.

After long month of working on this track on my Roland E68, i’ve decided that using the MIDI recorder nor Cakewalk was enough to write that new song. So i’ve decided to sample my synthesizer with different intensity and with those sample i’ve find a new way to track musics… Now Cyborg Jeff could be a pianist !

May be Esperenza will open me new ways ? I hope so, and I realy would like this new track was the main part of my new album. That’s why i call it Esperenza too. This one should be burn in february with my friend Vivien, as my first CD Album Divagation. Remember, at that time, lot of computer don’t have CD Burner ! Anyway, i received a wonderfull gift from my friend Valentin Boigelot for my birthday few days later… My new album, recorded by himself with the perfect tracks… but without Esperenza, as at that moment, he has never heard it !! That why Esperenza Theme was not present on the eponyme album !

  ESPER.IT (2,7 MiB, 421 hits)

  ESPE_000.MID (2,0 KiB, 149 hits)

  Track 15 - Cyborg Jeff - Esperenza Theme (Eyes Dreams) (4,6 MiB, 615 hits)

Continuer la lecture de 522. Esperenza Theme

474. Back to the monaster

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker – Cyrix 166 – IT
track 1, Esperenza S.E. (1998) | track 14, Day after day (2000)

Wouw que de choses se sont passées durant cette rentrée 1997. Voilà qui est officiel, j’ai réussi mes exams d’entré en tant que futur Ingénieur du Son à l’IAD. J’ai donc quitté Seraing pour la cité universitaire de Louvain La Neuve, où co-kot avec Didier Rombauts, lui aussi entré à l’IAD. Très rapidement, je me suis à la recherche d’un ordinateur pour ne pas dépérir dans mon KOT, et j’ai donc racheté un Cyrix 166 à mon ami Vanoïd (Cédric Vanrutten). Musicalement, cela m’a pris pas mal de temps pour arriver à paramètrer ma carte son Aztec Sound Galaxy II sous Windows 95, devant choisir entre 16bits ou Stéréo, mais voilà… c’est enfin réglé !!

Je me suis alors lancé à fêter l’évènement, en composant une super musique, quelques choses de nouveaux et fortement inspiré de Era – Ameno ainsi que du concert en plein air de l’artiste liègeois Luc Baiwir…

A l’époque, c’était alors un clin d’oeil, mais le titre Back to the Monaster faisait référence au titre Falling in love (monaster mix) composé quelques mois plus tôt, un retour au Monastère de Saint Roch ? Aaah les filles hein !

So many things till the end of summer 97. It was official, i’ve succeed the admission exams to be Sound Ingineer at the I.A.D. I’ve left Seraing to settle in the univerCITY of Louvain La Neuve with my new friend Didier Rombauts. So i should find quickly a computer and have bought the one of my friend Cédric Vanrutten, a Cyrix 166mhz with a problematic Aztec Sound Galaxy II that won’t work first correctly with Windows 95 and Impulse Tracker… During the first days i should choose between 16bits or stereo… Finally it’s over !

So i’ve wrote this song, with a great melody something inspirated from ERA – Ameno and the belgian artist Luc Baiwir.

At that time it was just a clin d’oeil, but the title : Back to the monaster is a reference to the song Falling in love (monaster mix)… Yes, i was back tot the Saint Roch monaster….


YouTube Direkt

  B2MONAS2.IT (799,8 KiB, 1 355 hits)

  Track 1, Back to the monaster [Esperenza] (5,9 MiB, 483 hits)

444. PPP Windows Theme

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT

Certe nous sommes déjà en 1997, mais sur notre ordinateur familiale, le système d’exploitation principale est toujours MS-DOS !!! Ni moi, ni mon frère n’avons vraiment besoin d’autre chose, mes logiciels de musique, Impulse Tracker ou Fast Tracker II tournent sous DOS, nos jeux vidéo également, le Game Maker, l’Assembleur, le QuickBasic… même toute ce qui touche à la bureautique restent sous DOS, puisqu’alors c’est encore sous Writing Assistance et DBase 3 que nous nous occupons de tout cela….

Il y a cependant, un petit Windows 3.11 installé, histoire de pouvoir faire tourner quelques applications plus “multimédia” moderne… Et ce jour là, je m’étais qu’il serait plus sympa d’en changer les jingles sonores : Démarrage, bug, fin de session, fermeture,… voici donc les cinq petits jingles conçu pour notre machine PPP Team Software !

L’ouverture avec un jingle Dance que j’interprète d’un PPP, Windows 3.11 !

Le message de bug, tournant autour de El Marimba del House, La fin de session avec un de guitare électrique, une première version techno pour couper l’ordi, puis une dernière plus sympa dans le même rôle, similaire au Game Over de Crazy Brix !

Sure, we are in 1997, but on our familial computer, we are still under Microsoft MS-DOS. My brother and I didn’t need more, as my audio tools, Impulse Tracker and Fast Tracker II running under DOS, it was the same for our favorite games, the Game Maker, Assembler, Quick Basic… and for Office suite, we still use Writing Assistance and DBase III !

Anyway, since few weeks, we have also an Windows 3.11 installed, just to sometime try multimedia modern applications… And that i thought it was more fun if i change all the sounds jingle… then begin to write five mini soundtrack…

  PPPWIN1.IT (335,9 KiB, 275 hits)

  PPPWIN2.IT (355,5 KiB, 277 hits)

  PPPWIN3.IT (225,6 KiB, 264 hits)

  PPPWIN4.IT (111,3 KiB, 283 hits)

  PPPWIN5.IT (39,1 KiB, 224 hits)

434. I dream of u (Opération Jésus Christ)

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker – Pentium 120 – IT
Track 9, Summer Island S.E. (1997)

Pfiiiiuuuuh, quelle frayeur ! Il est arrivé malheur à notre ordinateur. Le disque dur n°2, celui de 40mo, mal vissé probablement s’est détaché et venu s’effondrer sur le disque dur n°2, celui de 200mo où se trouvait toutes mes compos, tous les jeux vidéos que nous avions réalisés et bon nombre de lignes de codes de mon frangin Pype. Impossible d’en récupérer le contenu… C’est donc sur nos disquettes de backup qu’il nous faut compter… C’est avec tristesse donc que la plupart des projets de jeux vidéo en cours tel que Spector, Burner & Ice sont perdus, ainsi que Blood War… Coté musique, c’est chaud. Mon backup est en réalité un gros fichier .ARJ sur 56 disquettes, or pas de chance, l’une d’entre elle se retrouve corrompue et bloque la restauration… Heureusement mon génial frangin parviendra à contourner le problème… Les pertes à ce niveau se limiteront donc à EGO.IT, heureusement présent sur mon album Divagation.

Bon, maintenant notre PC est de retour, Cyborg Jeff est de retour, l’opération Jésus Christ a été un succès… Je voudrais donc remercier Tbob (Valentin Boigelot) pour tous ses coups de pouce, Pype pour la réparation de l’ordi et la table de mixage, Vivien Vanoirbeek et Teddy B pour m’avoir changé les idées, Joseph, Alain Gillon, la prof de Math (madame Franckart)… Bon j’aurais bien aimé ajouter Delphine mais qu’elle fréquente maintenant un sale Mingati (…)

Vous l’aurez compris, c’était une dure rupture, et difficile de la voir dans les bras de François Barré que j’avais à l’époque envie de massacré !

Bon, et musicalement, j’avais voulu faire de ce morceau quelques choses de très narcissique, histoire de me faire du bien… En me rapprochant de ce morceau dont j’étais toujours aussi fan : Sash! – Encore une fois !… et en ajoutant une foule en délire criant Cyborg Jeff, Cyborg Jeff, Cyborg Jeff !

Gosh !!! Here is the dead story of my hard drive fallen and scratching itself to Hard Drive 2… Our 200mo of data was lost and we should try to restore it back from our floppy’s backup. We lost many in progress games as Spector, Burner & Ice or Blood War… All my musics was backuped on a big range of 50 floppys containing a big ARJ file… Unfortunatly, one of them have reading problem… But my brother Pype solve it… So i could find back all my songs… except EGO.IT

Well scratching my hard drive was something hard, but i should add the end of my relationship with Delphine, leaving me for mister Franco… another difficult moment to live, so i was happy to spent time with my friend Tbob, Vivien and Teddy B.

  CJBACK.IT (1,8 MiB, 343 hits)

  Track 9, Cyborg Jeff - I dream of U (Summer Island) (4,7 MiB, 452 hits)

371. Sku Z zy Trance (Skuzzy)

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT
track 5, Divagation S.E. (1997-2003)

Divagation (pochette originale)Woouhou, depuis un bon moment je rêve de pouvoir réaliser un album CD, et plus des K7 de modules… voilà que le projet devient tout à fait envisageable grâce au super nouvel ordinateur de mon ami Vivien Vanoirbeek, équipé d’un graveur CD SCSI ! Moi le Rambo du module, je vais enfin pouvoir avoir mon album CD Cyborg Jeff !!

Bon, ce premier album, Divagation demandera d’encoder sur mon disque dur les modules choisis en fichier .WAV Stéréo, un premier travail sera donc à faire, intégrer de la stéréo dans ceux-ci, ce qui explique que vous pourrez trouver en fin de module une ligne : Stéréo Version Mix 1,2,…  une fois devenu fichiers WAV, il me faut alors démonter mon disque dur, remplis à rabord (j’avais même dû désinstaller Windows 3.11 et F1GP2 pour avoir suffisamment de place pour en copier le contenu sur le disque dur de Vivien. Impossible de se contenter de graver depuis mon disque… ce dernier étant un simple disque IDE, à l’époque, pour prévenir des nombreux plantages de gravure, l’utilisation de périphérique SCSI est nécessaire… Malheureusement, le disque dur de mon Vi ne fait que 650mo, et avec Windows 95 installé, je me vois donc dans l’obligation de perdre en route quelques titres initialement sélectionnés…. Gravé sur un CD-Rom 74min tout doré, le premier album de Cyborg Jeff était né !

Et un petit coucou à Tbob, Delphine Jacqmard, JedD, Parmy, Broz et Pierrick Hansen.

Bien des années plus tard, en écoutant mon vieux CD Club System 3, je me suis rendu compte que la musique de ce titre ressemblait assez bien à un titre de cette compilation Mix : Ayla – Ayla… Comme quoi on ne le fait pas toujours exprès !


YouTube Direkt

Wouw, a long time ago i hoped realising a CD Album and no more audio-tape compilations. The project would be possible since my neightboors and friend Vivien Vanoirbeek received is brand new computer with a CD-Rom Burner SCSI.

This first album : Divagation, need me a lot of work, first as i should render the selectionned track to Stereo WAV files, i should add stereo aspect to all that modules, that why you could find a line : STEREO VERSION MIX. Then i should remove my Windows 3.11 and Formula One GP2 to have enough place on my Hard Drive and brought it many times to transfer the datas. My 200mo IDE one could not be used in the SCSI architecture. Anyway my friend have a 650mo hard drive, that means i should forget some tracks and burns a smaller album… on great gold CD-Rom… the first Cyborg Jeff’s album was born !

Few years later, listening to the mixed compilation Club System 3 i recognised a song with a similar melody than this one, Ayla – Ayla… I was probably influenced by that when i wrote this one !

  SKUZZY.IT (726,6 KiB, 370 hits)

  track 5, Cyborg Jeff - Skuzzy [Divagation] (5,0 MiB, 531 hits)

Module Pack 1996

Scream Tracker IIIVoilà donc plus de 200 modules Sound Tracker composés en cette année 1996, année de transition entre Mc Piet et Cyborg Jeff ! Essentiellement réalisés avec Scream Tracker III et donc au format .S3M, vous retrouverez néanmoins quelques fichier .MOD, quelques expériences sous Fast Tracker II en .XM et mes tout débuts sur Impulse Tracker.

La qualité de réalisation à bien progressé ! On reste encore proche du style Amiga, mais en construisant ma propre bibliothèque de samples chaques mois, je peux ainsi me démarquer de ce que l’on pouvait entendre à l’époque…

Grands nombres de ces compositions sont inspirées de Robert Miles, B.B.E. et Boris… L’album Planer n’est pas jouer est essentiellement tirées de cette période !

This second year season let you discovered the first production of Cyborg Jeff but also so tracks always under Mc Piet’s nick. Since january to augustus, i was tracking under an 386 DX and my brave Scream Tracker,.. My main style was dream music (BBE, Robert Miles, Boris,..) but i still trying other kind of music : techno, game, ….

Next part of year 1996, my brother Pype bought us an Pentium 120 so i was able to let run Fast Tracker II faster and began to create my personnal samples collections and not just rip from other modules.

And finally in the last days (29 december) i found the incredible Impulse Tracker that really fit to my needs !

The file contain 204 modules in MOD, S3M, XM and IT

Quality of those tracks was improved but still sounds as PC-Module.

Ces morceaux ont été réalisé avec différents amis / Those tracks was written with different friends :
DJ Dub (Christophe Deblire)
Parmesan (Laurent Mazzapicchi)
V-Drums (Vivien Vanoirbeek)
Pype (Sylvain Martin)
MegG (Laurent Rosati)
JedD (Jean-Denis Magis)
Pierrick Hansen

Enfin, merci à

mon frangin Pype qui a du supporter nos échanges de temps d’utilisation de notre ordinateur familiale, que ce soit le vieux 386 DX 40 ou notre nouveau Pentium 120.

Tous mes amis qui furent de grands fans durant cette année 96 : Caro (Caroline Lepaily), Ced (Cédric Vanrutten), Seb (Sébastien Valenti) et Pascal Deiting.

  1996_cyborgjeff_fullpack.rar (25,1 MiB, 650 hits)

301. Can u feel ze change ?

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker – Pentium 120 – IT

Impulse TrackerAah les soldes étaient déjà en préparation, et je trouvais ce samedi là dans un bac en promo deux revues d’un magazine qui m’était totalement inconnu : 0&M, un magasine dédié à la Musique assistée par ordinateur… Ce dernier y traitait essentiellement de logiciel MIDI, mais sur la disquette de software, j’allais y trouver Impulse Tracker (programmé par Jeffrey Lim) qui allait révolutionner mon expérience musicale !

Alors que Scream Tracker III version Béta permet de composer de la musique en 16 pistes, Impulse Tracker propose ni plus ni moins que 64 pistes, deux fois plus que Fast Tracker II, et annonce jusqu’à 256 pistes virtuelles !

Alors que Scream Tracker ne propose que la gestion de “samples” qui serviront à composer mes petites musiques, à l’instar de Fast Tracker II, Impulse Tracker propose de construire ses instruments en permettant d’utiliser plusieurs samples pour un même instrument, de gérer son attaque, sa descente, des effets de volumes et de panning.

Grâce aux pistes virtuelles et à la gestion des instruments, le rendu du piano que l’on peu entendre dans cette composition démo réalisée avec Impulse Tracker est beaucoup plus réaliste. En effet, une fois une 2° note de piano jouée sur la même piste, le son de celui-ci ne se coupe pas immédiatement, mais peu se laisser doucement terminer, utilisant alors une piste virtuelle.

A coté de cela, Impulse Tracker à quelques petits défauts… il est conçu pour un clavier Qwerty plaçant certaines notes et fonctions à des positions illogiques, mais un peu d’habitude devrait résoudre le problème. Plus génant pour l’époque, le format .IT n’est reconnu par aucun autre logiciel. Fast Tracker, Cubic Player, Scream Tracker III… rien ne peut lire ce type de fichier. Je pourrais bien sur sauvegarder mon fichier en .S3M (ce que je ferais encore quelques mois), mais en perdant alors tous les avantages du nouveau format… J’attendais donc avec impatience que mon frangin Pype se plonge dans le doc lié au nouveau format (fournie avec le logiciel) afin de me concocter un .IT player maison.

Un petit coucou à Pierrick Hansen, JedD (Jean-Denis Magis), Tbob (Valentin Boigelot), La Puce (Simon Boigelot), V-Drums (Vivien Vanoirbeek), Parmy (Laurent Mazzapicchi) et Valyum (Romuald Dispa)

visiter le site officiel d’Impulse Tracker

I found that saterday afternoon two old magazine sold out. O&M was a Computer Assisted Music magazine speaking about MIDI, but i found a new incredible software called : Impulse Tracker (programmed by Jeffrey Lim) that was my fellow during long, long years !

As Scream Tracker beta version i used till that moment only manage 16 tracks, Impulse Tracker proposed 64 tracks and 256 virtual tracks. As Fast Tracker II, we could create instruments starting from sample managning attack, release, delay, volume and panning effect.

With the virtual track, i could have here a better rendering of a piano instrument using different samples and let the samples finishing its wave during he allready starts a new note, on a virtual track.

But IT have some bad parts. The Qwerty keyboard it need was not easy for me, some notes and effect use unlogical keys. The .IT file will not be read by my other musical software as Scream Tracker, Fast Tracker and Cubic Player, so i should wait my brother pype create a dedicated player.

  CHANGE.IT (244,1 KiB, 260 hits)