Archives par mot-clé : Fostex

563. I gonna live my life with you

DJ CO² (Pierre Martin – Cédric Otte – Didier Rombauts) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 8, Eyes Dreams S.E. (1998)

Centre Audio Visuel - Louvain La Neuve

Les cours se poursuivent à l’IAD et nous commençons à avoir différents exercices pratiques. En petit groupe nous voilà donc Didier et moi accompagnés par l’un de nos camarades Cédric Otte dans l’une des salles du Centre Audio Visuel pour apprendre à manipuler la console Fostex. Un lecteur CD, une veille compilation Serious Beat, un excellent micro… et voilà Cédric Otte qui s’improvise un petit “I gonna live my life with you” avec un air de Beegees… Les voix fixées sur K7 par Didier, je repars dans notre kot avec du matériel terrible pour faire un tube…

La bande son, plus que probablement inspirée de la base utilisée pour l’enregistrement est composée bien entendu via Impulse Tracker avec bon nombre de son issus du Roland E68, avec une petite pointe de Sash…

A ce titre Trance je vais ensuite mettre en place tout un concept “fun” autour d’un chanteur fou invité sur Radio Gabriel (avec le jingle et la petite fond) que l’on arrive plus à arrêter de chanter… Le Concept DJ CO² était né et sera à ce moment là l’une des plus longues productions que j’ai réalisées, passant plus de 11h sur mon ordinateur !

Un petit coucou tout particulier à Carine que Cédric avait décidé d’impliqué à son insu dans les textes de la chanson !

… Alors que j’en attends des nouvelles de Carine depuis plusieurs semaines justement, le temps est long à Louvain-La-Neuve, me vient alors l’idée de faire une “Face B” en mode reversed.. le résultat est planant et musicalement plus personnalisé. “I gonna live my life with you” aura également l’occasion d’être remixé en 2000 pour l’album Y2K, je vous en reparlerais à l’occasion !

Well, still learning hard that the IAD in Louvain-La-Neuve. We have lot of exercices to do in team. That day, Didier, Cédric and I were in the C.A.V. to work on a fostex digital recorder. Using a old Serious Beat compilation and an excellent microphone, Cédric Otte start to scream : “I gonna live my life with you”. Vocals were fixed on a tape by Didier and i’ll go back to our kot with an incredible stuffs to make a tube !

Music, probably inspirated by the one we use on the studio was composed with Impulse Tracker and a lot samples from my Roland E68 and tiny touch of Sash !

This trance song will then received a fun arrangement presented as if his crazy author was invited on Radio Gabriel and don’t wanna stop the music ! This is the concept of DJ CO² !

        Dj Co2,

        Votre mission, si vous l'acceptez sera de faire un tube
        Pour ce faire, il vous suffira de geuler comme un poireau
        dans votre micro tout ce qui vous passera par la tête.

        Nous avons intégré dans votre cerveau un rimophone automatique
        qui automatisera la similitude des phonèmes de fin de vos phrase
        
        Ne vous souciez pas des conséquences possibles de vos actes.

        Toutefois, si vous deviez échouer, notre studio niera avoir eu
        toute connaissance de vos agissement

        Ce message s'autodetruira dans 3 minnutes 15 secondes.

  CO2.IT (3,6 MiB, 358 hits)

  CO22.IT (3,5 MiB, 186 hits)

550. La marque jaune

I-idea (Pierre Martin-Sylvain Martin-Vivien Vanoirbeek) Sony K7, Fostex, Impulse Tracker II – MP3

La marque jaune - IAD

Nouveau projet lié à mon cursus d’Ingénieur du Son à l’IAD. Il s’agissait de réaliser une version sonore de deux planches de BDs. Je me souviens que bizarrement à l’époque, je n’étais qu’à moitié emballé par ce projet, ayant reçu une faible note pour mon paysage sonore durant l’hiver. Je pense que nous avions pourtant le choix libre de la série, et l’album “La Marque Jaune” de Blake et Mortimer était une référence proposée par les professeurs.

De mémoire, j’avais longtemps réfléchi aux choix à faire, et comment réaliser les sons nécessaires à faire mon projet. Avec le recul, je pense que le principale problème à tous ces projets d’avoir trouvé une idée bien précise du projet, des sons dont j’allais avoir besoin et de comment les réaliser avant de pouvoir disposer du matériel pour faire les enregistrements ou la table de montage. Cette fois je m’y étais pris tôt… très tôt, au point que je n’étais pas encore fixé sur mon projet, me rabattant donc sur La Marque Jaune qui loin d’être une BD que j’apprécie. Dommage, car en soi pédagogiquement, c’était un projet intéressant où j’aurais pu briller.

Techniquement, les ambiances ont été une fois de plus enregistrées depuis le magnétophone à K7 Sony emprunté à Mr David. Les bruitages avaient été réalisés avec l’aide de mon frère Pype et de Vivien Vanoirbeek derrière sa batterie ! Une petite musique d’intro programmée avec mon Roland E68 et Impulse Tracker, un fichier que je n’avais pas sauvegardé d’ailleurs… puis l’ensemble monté sur la table de montage FOSTEX.

Au final, le résultat est assez fade et trop long. Je pense d’ailleurs ne pas avoir récolté un excellent score pour ce dernier travail important afin de réussir ma première année d’Ingé Son.

This my last audio project linked to my Sound Cursus in Louvain La Neuve. I don’t realy know why, but i don’t find the inspiration for this project as i am a great fan of BD strips. I finally chose the teacher’s proposition and work around the Blake & Mortimer – La Marque Jaune.

  La marque jaune (1,4 MiB, 30 hits)

527. Buvez-moi

I-idea (Pierre Martin-Didier Rombauts) Sony K7, Fostex

Les études d’ingé Son à l’IAD, la vie estudiantine à Louvain-La-Neuve, des souvenirs bien loin maintenant mais de bons souvenirs ! Le premier travail important était la présentation de mon premier jury. C’est à dire la réalisation du carte postale sonore,… En gros imaginez une petite histoire avec des sons qui vous permettrait ensuite d’en recréer les images en tête. Cet exercice était très important puisqu’il allait être important dans la réussite de l’année…

Après avoir imaginé une petite histoire, je devais ensuite créer un script des différents sons nécessaires à sa réalisation. Mon histoire allait être plus qu’alambiquée, ce qui plus que probablement aura un impact négatif sur ma note… En gros, la vie d’un distributeur de canettes… perdu dans la masse en plein jour,… et seul dans la nuit… J’allais donc arpenter le labyrinthe de Louvain-La-Neuve armé de mon deck K7 Sony, mon micro et ma perche,… et mon fidèle ami Didier Rombauts comme acteur.

Le tout est ensuite monté sur la table de montage numérique Fostex dont nous rêvions tous alors…

Le résultat est oh combien expérimentale… Ceci dit, je serais curieux de savoir si le quartier de l’Hocaille est toujours aussi calme en pleine nuit pas loin de 15 ans plus tard…

I’ve got a lot of great memories of my student life in Louvain-La-Neuve, when i’m learning at the Institut des Arts de Diffusion. My first important work was this sound’s post card. I should create an audio story with sounds that let you imagine scenes in your mind. And this task will a important impact in my study succes.

After had imagined it, i’ve made a script with all the sounds i need. My story a probably too complicated as it count the life on a Coca automatic distributor during the busy day and the quiet night… I will not succed this examination… Anyway it was fun to walk night in Louvain-La-Neuve with my friend Didier Rombauts, my Sony Tape Recorder and microphone.

After that, i’ll had mounted it with a numeric Fostex.

  I-Idea - Buvez-moi (1,8 MiB, 149 hits)

509. Silence et contrepoint

Pierre Martin (Pierre Martin-Didier Rombauts-Damien Bruindonckx) Sony K7 recorder – MP3

Mes études à l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain La Neuve étaient intenses. La matière était énorme, remplie de Physique, électronique, optique, acoustique, mathématique… Moi qui sortait de Math 4 et Science 3… J’avais parfois un peu de mal à tenir le rythme. Ceci dit, au coté de la matière, les travaux artistiques avaient eux encore plus d’importance. Durant toutes les vacances de Noël, j’avais réfléchis et testé une série d’idées autour du thème “silence et contrepoint” pour la 3° épreuve. Si j’avais dans un temps envisagé l’idée du silence réveillé par la fermeture bruyante de la porte de garage de chez mes parents… Je trouvais l’idée trop simple.

Clairement l’inspiration me manquait, et je m’étais alors lancé dans un truc probablement trop conceptuel, un Quidam (Didier) se préparant tranquillement son repas dans son Kot, quand quelqu’un sonne à la porte… C’est un de ses pots qui lui raconte la blague de David et du vélo (très en vogue à l’époque). Les deux compères rigolent, rigolent, et en oublie le repas sur le feu… Immangeable,… Il se contera de l’adage “Qui dort, Dîne” comme repas.

Une fable estudiantine en paysage sonore… peut-être un peu trop tarabiscotée comme projet !

Techniquement, le tout était réalisé en enregistrement sur bande K7 et un enregistreur Sony. Dans la mesure ou je n’ai pas conservé en MP3 les premiers travaux, qui n’était que pure séquences d’enregistrement (Dont une avec Mr Leblond comme prof de Gym), je suis presque sur que la réalisation finale avait été faite sur le Fostex DMT-8, banc de montage audio numérique, dont nous rêvions tous alors !

My studies at the Institut des Arts de Diffusion from Louvain-La-Neuve were not so easy. They are a lot of cursus with Physics, electronic, optical, accoustic and mathematics… It was a lot compare what i’ve have learned before. But artistic part have a lot of importance. During all the xmas holidays i’ve thought a lot about the forcoming project i should make called “Silence and contrepoint”. It means making a audio project with silence and sounds that wake up life… First i’ve just thought about car door, but i was not so enthousiam by that project… Time missing me and the i’ve try this may be too conceptual student’s fable…

  Silence et contrepoint (3,0 MiB, 225 hits)

498. Let me see the sky

Cyborg Jeff (Martin) Impusle Tracker II – Cyrix 166, Tascam Porta Studio – IT
Track 8, Esperenza S.E. (1998)

La fin de l’année 1997 approche, et j’en profite alors pour finaliser la plupart des titres en standby pour mon futur album dont le titre n’est alors pas encore choisi. La version instrumentale de ce titre m’inspirait beaucoup, j’aimais beaucoup la mélodie que je lui avais trouvée et l’organ bass à la sauce Robin S. était vraiment chouette ! Il ne lui manquait plus qu’un bon texte et du chant ! Coté texte, j’avais bien sur toujours en tête Delphine, et bien que nous ne pouvions pas nous voir encore avant un bon moment, je gardais en espoir que nous verrions lors d’un petit séjour à Sun Park avec la famille Boigelot ! Petit à petit, les paroles prennaient forme, plus qu’à les mettre en musique… et là un titre allait vraiment m’influencer : Shadows of the Night de DJ Bobo. Bien sur dans ce titre, c’est essentiellement la partie orchestrale mélangée à ce titre Euro-Dance qui me plait… mais également le thème musicale, le chant… J’avais du coup envie d’apporter à mon titre ce sentiment d’une chorale qui chante sur de la Dance… L’occasion rêvée d’utiliser mon tout nouveau Tascam Porta Studio-2 offert par ma Mamy des Villes pour progresser dans mes études à l’IAD !

Si au cours, nous pouvions bâver sur les Fostex à pistes audio numériques, avec ce petite appareil, je pouvais transformer une simple K7 audio en un support me permettant d’enregistrer en 4 pistes. Une piste pour la bande son en mono, puis trois autres pour enregistrer les voix. Cela peut vous paraître assez basique, mais je peux vous dire qu’à l’époque, fin 1997, je me retrouvais vraiment dans un cran bien supérieur musicalement, et pouvait envisager plein de chouettes nouveaux projets… Seul l’exécrable qualité de mon micro Phillips à 200Fb posait problème…. Une fois chacune des pistes enregistrée, je pouvais ensuite les digitalisée une par une pour être intégrée dans Impulse Tracker… Une par une ?? Oui bien sur, cela me permettant depuis mon logiciel de piloter chacune d’elle séparément, tout en aillant pu les enregistrer en live pendant que j’écoutais le résultat !

Allé Joyeux Noël à vous !

Couplet 1. 

Let me see your eyes
 Oh please don't be shy, baby
 Let me see the sky
 Oh please let me fly, baby

Refrain. 

Come with me
 Come in an other story
 Follow me
 Follow the marks of your dreams

Couplet 2. 

Your my energy
 Simply my sunshine, Baby
 Let me see the sky
 Oh please let me fly, Baby

End of the year 1997 approaching and i worked hard to finish some standby tracks for my forcoming and untitled album. The instrumental version of this song realy inspirated me. I realy liked the melody and the Organ Bass sounding like Robin S. It needed again a great lyrics and vocals ! I still had in mind Delphine as if we was not able to see us, but realy hoped we’ll meet us at a forcoming Sun Park rendez-vous with the Boigelot familly. Step by step i’ll find the text i want to sing, and you should know i found a lot inspiration in the EuroDance song of DJ Bobo : Shadows of the night. Sure there it was a mix of orchestral instrument and Euro Dance… and i would like to mix Dance with a choral vocalisation. So it’s realy the best moment to train my brand new Tascam Porta Studio-2 !

At the IAD i had the opportunity to use numeric audio table from Fostex, but here for a cheaper price i would be able to transform a simple Audio Tape to a 4 track recording system ! On track for the music and three for vocals. It seems now a basic solution, but for the end of 1997 it was a realy step forward for me ! I just lost some quality with this stupid Phillips microphone…

Well when each tracks were recorded, i digitalised it to re-included it in Impulse Tracker.

Bien des années plus tard, le futur grand Spaneo me fit l’honneur de quelques Bootleg déjà prometteur tel que Madonna – Music VS Cyborg Jeff – Let me see the sky !

  LMSTSKY.IT (1,5 MiB, 751 hits)

  Track 8, Cyborg Jeff - Let me see the sky [Esperenza] (5,5 MiB, 628 hits)