Archives par mot-clé : Institut des Arts de Diffusion

548. C’est facile

I-Idea (Pierre Martin – Didier Rombauts – Damien Bruindonckx) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Pierre Martin, Cyborg Jeff avec son matériel IAD'97Il est bien certain que musicalement, ce morceau n’a rien de bien intéressant ! Une bande son un peu New Beat, une mélodie à la Gala avec des instruments FM médiocres et des échantillons de voix qui semblent n’avoir aucun sens ! Et pourtant, ce module est l’un des témoignages les plus vivants de mon année d’étudiants à l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain-La-Neuve.

En effet, pour la préparation de nos divers travaux sonores, notre petite bande se retrouvait régulièrement à se balader dans la ville, équipés de notre enregistreur à K7 Sony, notre perche avec à son bout un tout bon micro et un tatayet (Si, si la moumoute que l’on accroche au bout du micro). Il me reste dans mes armoires de nombreuses cassettes Maxell Chrome de cette époque, remplie d’enregistrement divers. Toute les voix que l’on retrouvent dans ce module en sont des petits exemples.

Il y a par exemple des extraits d’enregistrements de nos parties de Worms dans le KOT entre Didier (Hunter), Damien (Poutrelle) et moi. Nous avions donné à nos vers de terre les noms de nos profs : Baudoux la prof de phonétique, Duponchelle la prof de Math, Timmermans, Quoidback,

Des extraits des petites blagues de gaufres que Damien n’hésitait pas à faire dans les échoppes de la ville, les réflexions des passants ne voyant arnachés de la sorte, …

Le tout terminé par ce “C’est Facile” utilisé pour étudier lors d’un exercice de phonétique la différence entre la bonne prononciation et la prononciation à la liégeoise !

Well, if you don’t understand french, this module will probably absolutly not intersting for you ! Poor old newbeat style and basic melody with a lot of non-sence vocal samples. Anyway it was a great audio memory from that year 1998 where i was student at the IAD (Instut des Arts de Diffusion de Louvain-La-Neuve).

I spent there lot of time with my friends Didier Rombauts et Damien Bruindonckx to record tapes of sound in the city with or material and use some sample of that one in this song. From our Worms (Team 17) sessions, speaking about the teachers,… Some great memories !

  IAD.IT (2,0 MiB, 235 hits)

529. Timmermans

I-idea (Bernard Minet-Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Bon alors, les meilleurs d’entre vous auront surtout reconnu une version Dance du thème du dessin animé Bioman interprété à l’époque par Bernard Minet. Je ne vous cacherais pas que j’ai été un grand fan de Bioman, même si c’est une autre histoire ! Devenu accroc à la série vers l’âge de 10 ans, ainsi que de manière générale à tous les génériques TV, j’avais bien sur acheter le 33 tours contenant celui de Bioman… avant de foncer sur l’album de Bioman trouvé chez Carrefour !

Bref, en réalité, j’avais déjà mis en place cette version “module” du générique TV pour y inventer des paroles collant aux aventures de Badman & Rubish Bin… Mais ici l’idée était de revoir la sauce pour qu’elles collent avec le projet d’album un peu kitch autour du thème des profs de l’IAD, ce titre si allait être pour Monsieur Timmermans. Je ferais quelques fouilles dans mes vieux papiers pour retrouver les paroles écrites à l’occasion de ces deux idées. La bande son un poil techno avait été déjà mise en place durant l’été 97 avec l’utilisation des chouettes samples Dance tirés de Double Vision.

Well may be did you have recognize the french theme of the Bioman series. I should admit than around i was 10 years old i was completly addicted to Bioman and all TV generic, so i’ve bought some LPs of Bernard Minet and Bioman.

I began this Dance version in summer 97 first to count the adventure of Badman & Rubish Bin… and I finally get out the project for the I-Idea album about the diffrent teachers i’ve had at the Institut des Arts de Diffusion.

  BADMAN3.XM (1,1 MiB, 268 hits)

  TIM.IT (575,2 KiB, 182 hits)

Continuer la lecture de 529. Timmermans

527. Buvez-moi

I-idea (Pierre Martin-Didier Rombauts) Sony K7, Fostex

Les études d’ingé Son à l’IAD, la vie estudiantine à Louvain-La-Neuve, des souvenirs bien loin maintenant mais de bons souvenirs ! Le premier travail important était la présentation de mon premier jury. C’est à dire la réalisation du carte postale sonore,… En gros imaginez une petite histoire avec des sons qui vous permettrait ensuite d’en recréer les images en tête. Cet exercice était très important puisqu’il allait être important dans la réussite de l’année…

Après avoir imaginé une petite histoire, je devais ensuite créer un script des différents sons nécessaires à sa réalisation. Mon histoire allait être plus qu’alambiquée, ce qui plus que probablement aura un impact négatif sur ma note… En gros, la vie d’un distributeur de canettes… perdu dans la masse en plein jour,… et seul dans la nuit… J’allais donc arpenter le labyrinthe de Louvain-La-Neuve armé de mon deck K7 Sony, mon micro et ma perche,… et mon fidèle ami Didier Rombauts comme acteur.

Le tout est ensuite monté sur la table de montage numérique Fostex dont nous rêvions tous alors…

Le résultat est oh combien expérimentale… Ceci dit, je serais curieux de savoir si le quartier de l’Hocaille est toujours aussi calme en pleine nuit pas loin de 15 ans plus tard…

I’ve got a lot of great memories of my student life in Louvain-La-Neuve, when i’m learning at the Institut des Arts de Diffusion. My first important work was this sound’s post card. I should create an audio story with sounds that let you imagine scenes in your mind. And this task will a important impact in my study succes.

After had imagined it, i’ve made a script with all the sounds i need. My story a probably too complicated as it count the life on a Coca automatic distributor during the busy day and the quiet night… I will not succed this examination… Anyway it was fun to walk night in Louvain-La-Neuve with my friend Didier Rombauts, my Sony Tape Recorder and microphone.

After that, i’ll had mounted it with a numeric Fostex.

  I-Idea - Buvez-moi (1,8 MiB, 149 hits)

Esperenza S.E. (1998)

Année : 1998
Style : Experimental, Electro, Dance

Album disponible sur : JAMENDO | LAST.FM

Réalisé par : Pierre Martin, Valentin Boigelot (2, 6) et Pierrick Hansen (12)
Avec l’aide de : La Chorale Tetracorde et Sylvain Martin

1. Back to the monaster
2. Voyage dans sa tête
3. Here comes the Badboy
4. I couldn’t wait anymore
5. Electronic dream symphony ‘dub system mix’
6. Comin’ 2 my haus
7. Space is my reality
8. Let me see the sky
9. Vers la source du mal
10. La danse de la pluie
11. Dans les brouillards de Londres
12. Improvisation
13. Trip to Stratos
14. U know
15. Take a chance ‘power mix’
16. On a trip to Vega ‘radio mix’
17. Barbie girl ‘CJ’s homing mix’

J’avais 19 ans et j’étais alors entrain d’ouvrir mon univers musical à de nouvelles influences. Travaillant alors sur le futur album Esperenza qui serait finalisé en janvier 1998. A cette époque, bon nombre de choses changent dans ma vie ! Et essentiellement, je quitte pour la première fois le cocon familliale pour entrer à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD) de Louvain La Neuve. Loin de mes racines et surtout des amis, je vais découvrir une autre manière de vivre, en collocation avec Didier Rombauts (Hunter) qui sera d’ailleurs plus tard mon associé chez Quena.be. Mais aussi l’univers sans pitié des Média et de la musique où l’argent et les pistons font légion… et où tous les coups sont permis !

Je m’ouvrirais aussi au Rock Métal et à d’autres musiques plus expérimentales avec Antoine Reeckmans (Toon), Damien Bruindonckx et François Janssen (d-JAFAR).. De nouvelles influences maîtresses orienteront également ce nouvel album : Le concert en plein air de Luc Baiwir marquera évidemment les titres Back to the Monaster et Voyages dans sa tête. Je découvrirais également le magasine anglais Future Music Magasine et son CD de sample qui donneront des morceaux tels que La source du Mal ou La danse de la pluie.

A coté de cela, on retrouve bien sur des titres plus Cyborgjeffiens, je veux dire de l’Euro Dance Oldschool comme Let me see the sky et U know où j’y chante mon désespoir d’être si loin de ma petite amie de l’époque.

Techniquement, c’est toujours sous Impulse Tracker II (MS-DOS) que je travaille et sur mon tout nouveau PC racheté à mon ami Cédric Vanrutten, un Cyrix 166mhz avec 16 puis 32 mo de mémoire. J’achèterais assez vite un petit Tascam Porta Studio II avec toutes mes économies d’étudiant, un multipistes sur K7 audio qui me permettra d’améliorer mes titres chantés, bien que mon micro à 200FB soit tout de même bien pourri !

La pochette d’origine avait été réalisée sous Claris Works, une suite de bureautique acheté à LLN,.. et pour cette ré-édition, j’ai choisi une photo d’époque, équipé de mon enregistreur à K7 et de ma perche micro, à la recherche de sons inédits ! Enfin, pour l’anecdote, le titre Esperenza de l’album était enfait lié à un titre cléf du même nom composé en janvier 1998, mais Valentin l’ignorait, et lorsqu’il réalisa l’album pour mon anniversaire, le titre n’y était du coup pas présent.. Il faudra attendre l’album suivant en septembre pour le voir apparaitre !

Remerciements : Valentin Boigelot (TBob), François Janssen (d-JAFAR), Pierrick Hansen (DJ 3.14), Sylvain Martin (Pype), Didier Rombauts (Hunter), La chorale Tétracorde, Aqua, Floppy B, Stéphane, Delphine Jacqmard, Bruno Quoidback (BQ), Laurent Mazzapicchi (Parmesan), Vivien Vanoirbeek (V-Drums), Rudy Boigelot, Falcon, Future Music Magasine, Luc Baiwir, ERA, Nadine Martin, Emax, Vangelis, Moby, Ronny, Will Smith

509. Silence et contrepoint

Pierre Martin (Pierre Martin-Didier Rombauts-Damien Bruindonckx) Sony K7 recorder – MP3

Mes études à l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain La Neuve étaient intenses. La matière était énorme, remplie de Physique, électronique, optique, acoustique, mathématique… Moi qui sortait de Math 4 et Science 3… J’avais parfois un peu de mal à tenir le rythme. Ceci dit, au coté de la matière, les travaux artistiques avaient eux encore plus d’importance. Durant toutes les vacances de Noël, j’avais réfléchis et testé une série d’idées autour du thème “silence et contrepoint” pour la 3° épreuve. Si j’avais dans un temps envisagé l’idée du silence réveillé par la fermeture bruyante de la porte de garage de chez mes parents… Je trouvais l’idée trop simple.

Clairement l’inspiration me manquait, et je m’étais alors lancé dans un truc probablement trop conceptuel, un Quidam (Didier) se préparant tranquillement son repas dans son Kot, quand quelqu’un sonne à la porte… C’est un de ses pots qui lui raconte la blague de David et du vélo (très en vogue à l’époque). Les deux compères rigolent, rigolent, et en oublie le repas sur le feu… Immangeable,… Il se contera de l’adage “Qui dort, Dîne” comme repas.

Une fable estudiantine en paysage sonore… peut-être un peu trop tarabiscotée comme projet !

Techniquement, le tout était réalisé en enregistrement sur bande K7 et un enregistreur Sony. Dans la mesure ou je n’ai pas conservé en MP3 les premiers travaux, qui n’était que pure séquences d’enregistrement (Dont une avec Mr Leblond comme prof de Gym), je suis presque sur que la réalisation finale avait été faite sur le Fostex DMT-8, banc de montage audio numérique, dont nous rêvions tous alors !

My studies at the Institut des Arts de Diffusion from Louvain-La-Neuve were not so easy. They are a lot of cursus with Physics, electronic, optical, accoustic and mathematics… It was a lot compare what i’ve have learned before. But artistic part have a lot of importance. During all the xmas holidays i’ve thought a lot about the forcoming project i should make called “Silence and contrepoint”. It means making a audio project with silence and sounds that wake up life… First i’ve just thought about car door, but i was not so enthousiam by that project… Time missing me and the i’ve try this may be too conceptual student’s fable…

  Silence et contrepoint (3,0 MiB, 225 hits)

490. Vers la source du Mal

Cyborg Jeff (P.Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 9, Esperenza S.E. (1998)

A clairement mon expatriation à l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain la Neuve fut source de maturité musicale. Parmi les nombreux cours, ceux de BQ (Bruno Quoidbach) étaient souvent de nouvelles sources de concept… Et mon approche allait être ici de faire plus que de la musique, mais de transcrire musicale un payasage visuelle en mode auditif… Et pour ce faire, j’allais tombé sur une géniale découverte au hasard de mes ballades dans Louvain, un magasine dédié à la musique électro débarquant d’outre-manche, Future Music Magasine… Ce premier numéro découvert comportait un CD remplis de samples, loop, et autres bruitages…. Une véritable mine d’or qui allait me permettre d’innover encore un peu plus…

Bref, pour l’heure, encore difficile de me passer d’un beat un peu techno, mais c’était un de mes objectifs dans le futur… Mais là, cela plaisait bien à d-jAFAR !

Well sure, IAD experience was a big step further in my musical creativity. Among the different cursus i had, the one from B.Q. opened my mind to new concept. I’ll tryed here to create a musical ambient as you are watching a postalcard… And i found a great stuff at that right moment !! The english Future Music Magasine in a LLN shop, this one was sold with a CD full of samples, loops, and SFX !

  PAYSAGE1.IT (2,2 MiB, 242 hits)

  Track 9, Cyborg Jeff - Vers la source du Mal [Esperenza] (6,4 MiB, 519 hits)

488. Never waiste my time

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 12, Soft Xmas (1998)

Aaah un bon petit module qui se termine ! Il était temps, car il est vrai que la masse de boulot à l’IAD est important, couplé à un manque de concetration… Bref, voilà un titre un peu Funk (inspiré de quelques samples de ce titre de BaseHead), et dédicacé à Mr Siroul, mon prof de Lutherie éléctronique !

Ah, c’est claire qu’annoncer que l’on a un cours de lutherie électronique, ça le fait quand même plus que d’avoir un cours de Math hein ! Clairement le panel de matière que j’allais apprendre à l’IAD (Institut des Arts de Diffusion) étaient vraiment génial… Dans ce cours, le prof avait amené un “vieux” synthé à génération d’onde, afin d’en apprendre le fonctionnement, ainsi que tout ce qui touche au MIDI…

Ceci dit, j’espère aussi que ce module finira par arriver aux oreilles de Jogeir Liljedahl en Norvège, car je dois vraiment lui dire qu’il est vraiment le maître du Soundtracking…

Bon, un dernier petit coucou à vous tous : Hunter, Dams, Centwafers, Tony, Pyp, Franc, Tom, les filles (Valérie, Ingrid, Kathia,…), Pype, Vi, Parmy, Tchierri, Tbob, Doudou, Steph, Piek, JedD, Stef, Seb, Ced,…

Ce titre aurait pu avoir sa place sur l’album Esperezna, mais il faut savoir que l’édition de celui-ci fut une surprise réalisé par mon ami Valentin, aillant lui-même sélectionné les titres de l’album… Ce n’est donc qu’un an plus tard que Never waiste my time se retrouvera dans la compilation Soft Xmas, pré-quelle de l’album Last Trip on my Ship.

Aaah, i’ve finally finish a new sound track… It was time ! But i should admt that i was working hard at the IAD. So here is a funk song inspirated from some samples of Basehead and dedicated to my electronic luthery professor, Jacques Siroul.

Yep, it was most fun to tell that i have that cursus compare having Mathematic… Well, I remember when Mr Siroul arrived at school with a oldschool synthesizer, like a Yamaha DX7 to learn waves and MIDI functions…

Well, also hope this song will arrive to Jogeir Liljedahl’s hears,… cause he is the SoundTracker master !

  SIROUL.IT (265,6 KiB, 325 hits)

  Track 12, Cyborg Jeff - Never waiste my time [Soft XMAS] (3,7 MiB, 116 hits)

462. Just my baby, Just my girlfriend

DJ Rodriguez & Cyborg Jeff (Valentin Boigelot – Pierre Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT
track 15, Summer Island S.E. (1997)

Dommage, le fichier source .IT de ce morceau s’est perdu dans la bagarre, égaré sur un Backup plus que probablement, il ne me reste plus que le rendu MP3 présent dans l’album Summer Island. Ce morceau était une super version remix d’une idée de mon ami Valentin qui troquait alors son pseudo Tbob pour DJ Rodriguez… Il avait alors écrit une chanson pour Eglantine… Pour me faire pardonné d’avoir perdu (temporairement) ma version originale, je vous laisse quelques morceaux des souvenirs de Valentin.

Mais qu’il est beau Rodriguez ! Et oui, c’est celui que vous avez récemment vus dans le groupe S.S.S. avec leur clip “Viens au Soleil”, le plus beau tube de l’été.

Etant encore fort jeune dans ce style de musique, j’ai demandé à Cyborg Jeff, mon meilleur pot et presque père de Rodriguez de semer un peu de graines de notes pour l’inspiration… Tout en espérant qu’il en aie le temps car j’ai le plaisir -avec la larme au coeur- de vous annoncer que CJ va se présenter à l’institut des arts de diffusion cette année… et il va nous manquer à tous…

Il restera le plus robotic de tous les Jeffs et une personne qui m’est chère….

Il existera deux versions, celle-ci et une autre avec des essaies de paroles chantées, finalisée début septembre 1997. Je me souviens qu’à l’époque j’étais assez fier de proposer un morceau de Dance incluant un solo en fin de morceau !

Unfortunatly, i didn’t find back the .IT source file, probably on an old CD backup, and i just have the MP3 rendering of this song for the Summer Island CD Album. This track was a remix starting from a song of my friend Valentin Boigelot signed here as DJ Rodriguez. He had written the song for his new girlfriend Eglantine…  There were two versions of my remix, one with vocals… I remember i was realy happy to have added a solo part in this Dance track !

  track 15, Cyborg Jeff & DJ Rodriguez - Just my baby, just my girlfriend [Summer Island] (5,1 MiB, 414 hits)

460. Viens au soleil (Big Bottom)

S.S.S. (Martin-Boigelot-Rombauts) Impluse Tracker II + Fostex – Pentium 120 – MP3
track 16, Summer Island S.E. (1997)


YouTube Direkt

Quelle aventure pour le jeune musicien que j’étais alors ! Rappelez-vous, quelques mois au par avant, inondé par les concepts Boys Band à la 2 Be 3 et Backstreet Boys, j’imaginais moi aussi composé un morceau surfant sur le même concept… Rapidement, j’imaginais une petite histoire pas très compliquée de jeunes petits frimeurs qui rêvent d’embobiner les filles, S.S.S. seraient composé de Cyborg Jeff (Pierre Martin) et Tbob (Valentin Boigelot). Musicalement l’influence à tout de même un petit coté DJ Sash!… et pour les paroles, il y avait une petite inspiration venant d’un titre peu connu “Sortez Couvert” qui passait dans le début des années 90 sur ma radio préférée, Radio Média Flémalle ! Bref, le projet aurait pu en rester là… comme plein d’autre ! Pourtant mon ami Valentin, très motivé allait faire décoller notre rêve… En effet, le paternel et frère de Wivine Rombauts, qui comme nous deux étaient à la Troupe de l’îlot venait de construire un studio d’enregistrement ! UN STUDIO D’ENREGISTREMENT…. Waooouw ! Didier s’occupait plutôt de tout ce qui était son, et son papa André s’intéressait notamment à la vidéo… Un projet allait donc se mettre en place pour l’enregistrement de Viens au Soleil en studio, puis la réalisation d’un clip vidéo chez Quéna Arèdje !

Cette nouvelle rencontre avec Didier Rombauts était pourtant assez réservée… caché derrière sa grande table de mixage, rien n’aurait pu laisser paraitre que si grande amitié entre nous existerait ! J’étais le client, il était l’ingénieur… Il faut dire que nous étions encore bien jeune ! Le morceau fut rapidement mis en boite, arrivant avec ma K7 audio rendue de format Sound Tracker… la technologie permettait à l’époque assez difficilement de pouvoir s’accommoder de l’originalité de mon format musicale… J’enregistrais facilement mes voix,… et nous prenions un peu plus de temps avec Val… encore chanteur débutant !

La réalisation du Clip Vidéo était très amusante… Je ne cherchais pas quelques choses de très sérieux… nous avions prévu quelques plans dans une plaine de jeux, dans un terrain vague et dans un champs de blé… La réalisation de la chorégraphie posait bien des problèmes à Mr TBob… mais ne le faisait-il pas un peu exprès !

Rooh, et quène look quand même que nous avions… c’est d’un cocasse ! On peut voir sur la vidéo Wivine et Simon, le frère de Val apparaitre… Et puis quelques barbies et voiture miniature pour scénariser quelques grands moments… rendant le concept finale complètement pastiche de Boys Band… Tant mieux peut-être !

Une fois le montage terminée, sur une table de montage… je récupérais la K7 vidéo… rien de plus… c’était donc la seul source qui allait nous servir pour récupérer la musique, afin de pouvoir l’ajouter sur notre album Summer Island !!! Et la vidéo, comme vous pouvez le voir a bien souffert des années…

Quelques semaines plus tard, Didier et moi constations que nous allions tous les deux passés nos examen d’entrée à l’Institut des Arts de Diffusion à Louvain la Neuve… nous nous y rendions tous les deux… sélectionné, nous voilà qui prenions un kot à deux sur presque coup de tête… une sacrée aventure allait se mettre en place,… puisqu’à l’heure actuelle nous nous sommes associés dans la société Quena.be !

What an adventure for the young musician i was ! Remember, few month ago, i was flushed by Boys Band concept as 2 be 3 and The Backstreet Boys.. I was also imagining surfing on this concept… Quickly i imagined as tiny story with young teenager trying to catch girls with their cars  and muscles… the S.S.S. was borned with Cyborg Jeff (Pierre Martin) and Tbob (Valentin Boigelot). Musicaly it was most inspirated from DJ Sash, and the lyrics had something from a not well known old dance songs called : Sortez Couvert.

The project should not go further, as a lot of other one, but my friend Valentin was so enjoyed by this, he let it grow up… The father and brother of Wivine Rombauts, who was in the same theatre troupe of us had just finishing a home recording studio. Waooouw !

Didier was the sound engineer and this father André was more focused on video aspect. The project was settle, we’ll record the track and then we’ll work on a movieclip realised on Quéna Arèdje !

This new meeting with Didier Rombauts still be reserved, hidden behind his mixing table, no one could imagine how friend we will be later ! I was just a client, and he was the engineer. The song was quickly recorded… The soundtracker format didn’t let us mix it easely with the Fostex, i easely recorded my voice, and we took more time with Val, who was young singer at that time !

Movieclip realisation was realy fun, We didn’t search something serious, so we shooted not so far the studio in field and children amusement places.

Few weeks later, Didier and I discovered we will go to Louvain La Neuve in the same school,… a brand new friendship will started !

  Track 16, S.S.S. - Viens au soleil (Summer Island) (unknown, 5 996 hits)

459. Cyborg Jeff – Cent Patattes (Shooose)

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Pentium 120 – IT
Track 20, Summer Island S.E. (1997)

Si si, des projets de musiques techno à la sauce : Les Visiteurs – C’est Okay, cela m’a toujours très très bien inspiré… Alors évidemment le film Les 3 frères des Inconnus et ses nombreuses répliques cultes étaient une véritable mine d’or… Mon ami Vivien m’en avait prêté la K7 Vidéo, et j’avais pris de longues minutes pour trouver les meilleurs moments, et les digitaliser via Fast Tracker II… Cela fait, je me lançais alors dans la composition d’un titre Techno à la sauce DJ Sash!

Techniquement, il aura fallu jouer fin avec la fonction Sample Offset, histoire de caler au mieux les répliques sur le rythme…. Bref, on pourrait dire sans problème que ce titre est un précurseur de mon succès DJ Daerden !

Bon, il y a encore plein de place alors je bourre !

De 1, j’ai fini de bosser chez Delhaise, ça me fera du blé pour me payer mon Roland E68.

De 2, je vais voir Julie plus facilement

De 3, super concet de Virtual Music à Ouffalize devant 1000 personnes !

De 4, j’ai la dalle.

De 5, vivement que Vivien et Tbob reviennent de vacances.

De 6,… j’espère bientôt rentrer à l’IAD

Sure, I always like techno project as Les Visiteurs – C’est Okay, so the french movie Les 3 Frères from Les Inconnus was full of cult sequences ! My friend Vivien borrowed me the Video Tape, and I spent time to find and digitalise it with Fast Tracker II, then i wrote a techno track as mister DJ Sash could have done !

Technicaly, It was not so easy to do, I should use the Sample Offset function to place correctly the sequence with the rhythm… And we could tell that this song was a first step to my success song DJ Daerden.

Well, I’ve now finished to work at the AD Delhause, so I have enough money to buy me the Roland E68. I will have more time to Julie, I was so proud Virtual Music have played in front 1000 people, I’ve realy hungry, I’m hardly waiting Vivien and Tbob be back from holiday… and I’m realy excpecting to be soon at the Institut des Arts de Diffusion from Louvain-La-Neuve…

  3FRERES.IT (unknown, 1 892 hits)

  Track 20, Cent Patattes (Summer Island) (5,4 MiB, 481 hits)

Continuer la lecture de 459. Cyborg Jeff – Cent Patattes (Shooose)