Archives par mot-clé : ré-édition

Esperenza S.E. (1998)

Année : 1998
Style : Experimental, Electro, Dance

Album disponible sur : JAMENDO | LAST.FM

Réalisé par : Pierre Martin, Valentin Boigelot (2, 6) et Pierrick Hansen (12)
Avec l’aide de : La Chorale Tetracorde et Sylvain Martin

1. Back to the monaster
2. Voyage dans sa tête
3. Here comes the Badboy
4. I couldn’t wait anymore
5. Electronic dream symphony ‘dub system mix’
6. Comin’ 2 my haus
7. Space is my reality
8. Let me see the sky
9. Vers la source du mal
10. La danse de la pluie
11. Dans les brouillards de Londres
12. Improvisation
13. Trip to Stratos
14. U know
15. Take a chance ‘power mix’
16. On a trip to Vega ‘radio mix’
17. Barbie girl ‘CJ’s homing mix’

J’avais 19 ans et j’étais alors entrain d’ouvrir mon univers musical à de nouvelles influences. Travaillant alors sur le futur album Esperenza qui serait finalisé en janvier 1998. A cette époque, bon nombre de choses changent dans ma vie ! Et essentiellement, je quitte pour la première fois le cocon familliale pour entrer à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD) de Louvain La Neuve. Loin de mes racines et surtout des amis, je vais découvrir une autre manière de vivre, en collocation avec Didier Rombauts (Hunter) qui sera d’ailleurs plus tard mon associé chez Quena.be. Mais aussi l’univers sans pitié des Média et de la musique où l’argent et les pistons font légion… et où tous les coups sont permis !

Je m’ouvrirais aussi au Rock Métal et à d’autres musiques plus expérimentales avec Antoine Reeckmans (Toon), Damien Bruindonckx et François Janssen (d-JAFAR).. De nouvelles influences maîtresses orienteront également ce nouvel album : Le concert en plein air de Luc Baiwir marquera évidemment les titres Back to the Monaster et Voyages dans sa tête. Je découvrirais également le magasine anglais Future Music Magasine et son CD de sample qui donneront des morceaux tels que La source du Mal ou La danse de la pluie.

A coté de cela, on retrouve bien sur des titres plus Cyborgjeffiens, je veux dire de l’Euro Dance Oldschool comme Let me see the sky et U know où j’y chante mon désespoir d’être si loin de ma petite amie de l’époque.

Techniquement, c’est toujours sous Impulse Tracker II (MS-DOS) que je travaille et sur mon tout nouveau PC racheté à mon ami Cédric Vanrutten, un Cyrix 166mhz avec 16 puis 32 mo de mémoire. J’achèterais assez vite un petit Tascam Porta Studio II avec toutes mes économies d’étudiant, un multipistes sur K7 audio qui me permettra d’améliorer mes titres chantés, bien que mon micro à 200FB soit tout de même bien pourri !

La pochette d’origine avait été réalisée sous Claris Works, une suite de bureautique acheté à LLN,.. et pour cette ré-édition, j’ai choisi une photo d’époque, équipé de mon enregistreur à K7 et de ma perche micro, à la recherche de sons inédits ! Enfin, pour l’anecdote, le titre Esperenza de l’album était enfait lié à un titre cléf du même nom composé en janvier 1998, mais Valentin l’ignorait, et lorsqu’il réalisa l’album pour mon anniversaire, le titre n’y était du coup pas présent.. Il faudra attendre l’album suivant en septembre pour le voir apparaitre !

Remerciements : Valentin Boigelot (TBob), François Janssen (d-JAFAR), Pierrick Hansen (DJ 3.14), Sylvain Martin (Pype), Didier Rombauts (Hunter), La chorale Tétracorde, Aqua, Floppy B, Stéphane, Delphine Jacqmard, Bruno Quoidback (BQ), Laurent Mazzapicchi (Parmesan), Vivien Vanoirbeek (V-Drums), Rudy Boigelot, Falcon, Future Music Magasine, Luc Baiwir, ERA, Nadine Martin, Emax, Vangelis, Moby, Ronny, Will Smith

328. Falling in love (monaster mix)

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker – Pentium 120 – IT
Track 10, Planer n’est pas jouer S.E. (1997-2007)

Planer n'est pas jouer S.E.Après avoir laisser Cyborg Jeff se remettre de cette mauvaise grippe, le temps de présenter DJ T Cake, j’étais donc de retour, 100% motivé et près à faire progresser mon style musicale.

Clairement le titre “Encore une fois” de Sash! commencait vraiment à me tourner en tête… Au coté de B.B.E et les musiques du jeu Innerworlds…. J’avais vraiment envie d’approcher de cette sonorité… Ce qui allait être le cas dans ce nouveau morceau Trance mélodique, inspiré également de DJ MD et Deep Zone.

Ce dernier étant toujours un peu écrit pour Delphine biensur, le monaster mix faisant référence au fait que je savais maintenant qu’elle habitait près du monastère de Saint Roch, perdue, reclue au fond des Ardennes.

Falling in Love se retrouve sur la ré-édition CD de l’album Planer n’est pas jouer, mais pourtant, il a été écrit après la version K7 original de cet album. Il se retrouvait sur une de mes compilations de Trance Commercial, le Trance Tornade, et allait également être une pièce maîtresse du nouvel album K7 : Trip to Ferrières.

Coucou à T-Bob (Valentin Boigelot), Parmy (Laurent Mazzapicchi), Simon Boigelot, V-Drums (Vivien Vanoirbeek), Franco (François Baré), Pypein, JedD (Jean-Denis Magis) et bien sur Delphine Jacqmard.

Cyborg Jeff is back from his illness and was totaly motivated to upgrade his musical skills.

The song “Encore une fois” from DJ Sash! turned in my head and i realy would like to do something that sounded like that. Close to B.B.E. and Innerworlds melodies, using some inspiration from DJ MD et Deep Zone… I started this new trance song.

This one was written for Delphine, as you could mention the monaster mix that was a reference to the place where she lived, close to the Saint Roch monaster, lost in the Belgian Ardennes.

Falling in love could be find in the re-edition of the CD Album : Planer n’est pas jouer, as if it was written after the original K7 version in 1997. That song was a part of my commercial trance compilation called : Trance Tornade volume 2 and was also a main track of the K7 album : Trip to Ferrières released in the end of february.

  MUSIC.IT (960,9 KiB, 489 hits)

  track 10 - Cyborg Jeff - Falling in love (monaster mix) (5,3 MiB, 475 hits)

190. Just above the purple sea

Cyborg Jeff (Martin) Scream Tracker III – 80386 DX 40 – S3M
track 7, Planer n’est pas jouer S.E. (2007)

Planer n'est pas jouer S.E.Voguant au-dessus d’un couché de soleil sur la mer prise de reflet violet… voilà l’image à retrouver en écoutant ce nouveau titre de Dream music aux mélodie de piano inspirée du titre Children de Robert Miles (d’où son nom de fichier) qui commençait alors à cartonner en Belgique… toujours mélangé subtilement avec quelques sons rave type du début des années 90… dont une basse du groupe Sequencial, des strings du synthé Roland de Laurement ‘Parmesan’ Mazzapicchi ou des seq-bass de Romuald ‘Valyum’ Dispa… Le titre se retrouvera également dans la ré-édition de l’album Planer n’est pas jouer en 2007.

Floating above a purple sea… here is the image you should find listening to this new Dream music song with piano melodies in the mood of Robert Miles – Children that began to be a hit here in Belgium… still mixed with some rave techno sounds from the first years of the nineties,… as a bass from Sequencial, strings from the Parmy’s synthesizer or sequential bass from Valyum. The song will be back on the re-edition of the album Planer n’est pas jouer in 2007.

  ROBM.S3M (264,6 KiB, 915 hits)

  track 7 - cyborgjeff - Just above the purple sea [Planer n'est pas jouer] (4,6 MiB, 431 hits)

189. Silence at absolute 0

Cyborg Jeff (Martin) Scream Tracker III – 80386 DX 40 – S3M
Track 8, Planer n’est pas jouer S.E. (2007)

Planer n'est pas jouer S.E.L’inspiration Boris commence à bien se mettre dans ma tête… l’envie de faire des morceaux de Dream musique, musicalement dans le style de Robert Miles mélangé dans le futur par des histoires bizarres telles celles de Boris… La mélodie au piano est un petit peu inspirée du titre Jaelous Guy que je viens de trouver sur vieille K7 de John Lennon dans les affaires de mon paternel.

Ce nouveau morceau entame réellement le début de la nouvelle air “Dream music” qui sera marque de fabrique de Cyborg Jeff pendant un bon moment… musique électronique et jolies mélodies…

Les instruments viennent en partie de mon Yamaha PSR 210 mais également de samples réalisés par mes amis Pierrick Hansen et Laurent ‘Parmesan’ Mazzapicchi.

Dédicace spéciale à Vivien ‘V-Drums’ Vanoirbeek, Ludovic Remacle, Pascal Defossa, Jean-Denis ‘JedD’ Magis, Caroline Lepaily, Tchet, Christopher ‘DJ Dub’ Deblire, Laurent ‘MegG’ Rosati et mes cousins Pierre Versali et Thomas Hoyoux.

Ce morceau sera bien sur présent sur mes différentes compilations K7 de l’époque et apparaitra enfin dans la ré-édition CD de l’album Planer n’est pas jouer.

Boris inspiration began to be on my mind. I want to write Dream music as Robert Miles that i’ll mix with strange stories counting, as in Boris. The piano melody was inspirated from the song Jaleous Guy that i’ve just discovered on a very old tape of John Lennon in my father’s stuff.

This new song is the beginning of the brand new Cyborg Jeff Dream music period with electronic music and fresh melodies.

The instruments came from my Yamaha PSR 210 but also from friends samples of Pierrick & Parmesan.

This song appears on the old tape i recorded in 96 and was on the new CD edition of the album “Planer n’est pas jouer”.

  BORIS2.S3M (293,9 KiB, 364 hits)

  track 8 - cyborgjeff - Silence at absolute 0 [Planer n'est pas jouer] (5,2 MiB, 450 hits)