Archives par mot-clé : Musique

Esperenza S.E. (1998)

Année : 1998
Style : Experimental, Electro, Dance

Album disponible sur : JAMENDO | LAST.FM

Réalisé par : Pierre Martin, Valentin Boigelot (2, 6) et Pierrick Hansen (12)
Avec l’aide de : La Chorale Tetracorde et Sylvain Martin

1. Back to the monaster
2. Voyage dans sa tête
3. Here comes the Badboy
4. I couldn’t wait anymore
5. Electronic dream symphony ‘dub system mix’
6. Comin’ 2 my haus
7. Space is my reality
8. Let me see the sky
9. Vers la source du mal
10. La danse de la pluie
11. Dans les brouillards de Londres
12. Improvisation
13. Trip to Stratos
14. U know
15. Take a chance ‘power mix’
16. On a trip to Vega ‘radio mix’
17. Barbie girl ‘CJ’s homing mix’

J’avais 19 ans et j’étais alors entrain d’ouvrir mon univers musical à de nouvelles influences. Travaillant alors sur le futur album Esperenza qui serait finalisé en janvier 1998. A cette époque, bon nombre de choses changent dans ma vie ! Et essentiellement, je quitte pour la première fois le cocon familliale pour entrer à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD) de Louvain La Neuve. Loin de mes racines et surtout des amis, je vais découvrir une autre manière de vivre, en collocation avec Didier Rombauts (Hunter) qui sera d’ailleurs plus tard mon associé chez Quena.be. Mais aussi l’univers sans pitié des Média et de la musique où l’argent et les pistons font légion… et où tous les coups sont permis !

Je m’ouvrirais aussi au Rock Métal et à d’autres musiques plus expérimentales avec Antoine Reeckmans (Toon), Damien Bruindonckx et François Janssen (d-JAFAR).. De nouvelles influences maîtresses orienteront également ce nouvel album : Le concert en plein air de Luc Baiwir marquera évidemment les titres Back to the Monaster et Voyages dans sa tête. Je découvrirais également le magasine anglais Future Music Magasine et son CD de sample qui donneront des morceaux tels que La source du Mal ou La danse de la pluie.

A coté de cela, on retrouve bien sur des titres plus Cyborgjeffiens, je veux dire de l’Euro Dance Oldschool comme Let me see the sky et U know où j’y chante mon désespoir d’être si loin de ma petite amie de l’époque.

Techniquement, c’est toujours sous Impulse Tracker II (MS-DOS) que je travaille et sur mon tout nouveau PC racheté à mon ami Cédric Vanrutten, un Cyrix 166mhz avec 16 puis 32 mo de mémoire. J’achèterais assez vite un petit Tascam Porta Studio II avec toutes mes économies d’étudiant, un multipistes sur K7 audio qui me permettra d’améliorer mes titres chantés, bien que mon micro à 200FB soit tout de même bien pourri !

La pochette d’origine avait été réalisée sous Claris Works, une suite de bureautique acheté à LLN,.. et pour cette ré-édition, j’ai choisi une photo d’époque, équipé de mon enregistreur à K7 et de ma perche micro, à la recherche de sons inédits ! Enfin, pour l’anecdote, le titre Esperenza de l’album était enfait lié à un titre cléf du même nom composé en janvier 1998, mais Valentin l’ignorait, et lorsqu’il réalisa l’album pour mon anniversaire, le titre n’y était du coup pas présent.. Il faudra attendre l’album suivant en septembre pour le voir apparaitre !

Remerciements : Valentin Boigelot (TBob), François Janssen (d-JAFAR), Pierrick Hansen (DJ 3.14), Sylvain Martin (Pype), Didier Rombauts (Hunter), La chorale Tétracorde, Aqua, Floppy B, Stéphane, Delphine Jacqmard, Bruno Quoidback (BQ), Laurent Mazzapicchi (Parmesan), Vivien Vanoirbeek (V-Drums), Rudy Boigelot, Falcon, Future Music Magasine, Luc Baiwir, ERA, Nadine Martin, Emax, Vangelis, Moby, Ronny, Will Smith

523. Tour des Sites : Ouverture

Cyborg Jeff (Cyril Orcel-Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Aah, les projets fous de X-Perimental Association from LLN !! Mon ami Hunter (Didier Rombauts) nous avait ramené un CD de musique orchestrale tiré de “Tour des Sites” qui de mémoire était un spectacle itinérant en Belgique. Le morceau d’ouverture avait tapé dans l’oreille de notre ami Toon (Antoine Reeckmans), et l’idée était donc d’adapter celui-ci pour en faire quelque chose de plus Groove… Je me lançais donc dans le projet, tout d’abord en samplant la partie orchestral avant de lui donner le style demandé !

Petit coucou de l’époque à Toon, Dams (Damien Bruindonckx), Indy (Damien Deville), dJAFAR (François Janssens), Q, Hunter, JR, Jo, les jolies filles Valérie et Ingrid, Pype, Tbob (Valentin Boigelot), Pierrick Hansen, Parmy (Laurent Mazzapicchi), JedD (Jean-Denis Magis), V (Vivien Vanoirbeek), Doudou (Delphine Jacqmard), Puce (Simon Boigelot) et Romual Dispa.

Tiens, pour le petite histoire, j’annonçais pour la 2° fois ma prochaine arrivée sur Internet !! Il allait pourtant encore falloir attendre… C’est effectivement à l’époque que j’ai créé ma première adresse email : cjpiet_srg@hotmail.com mais sans vraiment comprendre l’intérêt de celle-ci ! Pouvoir laissé un mail à mes amis depuis le cyber-café pour une prochaine fois où eux aussi irait au cyber-café !! 60fb/l’heure pour cela… Bof, c’est loin d’être génial comme concept, je préfèrais garder mes économies pour téléphoner à Delphine ! Des années plus tard, j’ai donc dû me créé un cjpiet_srg2@hotmail.com, aillant complètement oublié le mot de passe de la première…

Héhé, once again a new crazy project from the X-Perimental Association from LLN. My friend Hunter had brought us a orchestral CD called “Tour des Sites” composed by Cyril Orcel for a belgian spectacle. The openning track sounded great and our friend Toon would like to imagine it with more groove arrangement… That’s why i’m starting to sample and work on it !

For the little story, at that time, i was just having my second Internet experience. Cyborg Jeff, next of Internet… Well you finally should wait again for that ! That was at that time that i’ve create my first email adresse : cjpiet_srg@hotmail.com. But to do what ? Writing mails to friends from the cybercafé that they could read when they go back there…. Bof, i prefer keep my 60fb to call Delphine !

  TOON.IT (2,5 MiB, 289 hits)

521. d-jAFAR selection mix

mixed by Cyborg Jeff & d-jAFAR (Martin-Janssen) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Dès le lendemain François était de retour, avec cette fois deux CDs de musique, histoire de se faire un petit mégamix techno après avoir réalisé ensemble quelques bons samples. On retrouve dans ce mix des titres techno de Berk, Adventure, Quad, DJ Hell, Laurent Garnier, Gerd et Source, au coté de Daftpunk.

The next day, d-jAFAR was back with two music CD and we worked on a techno megamix after have sampled some new sounds. On this mix you could recognise sounds from Berk, Adventure, Quad, DJ Hell, Laurent Garnier, Gerd, Source and DaftPunk.

  DJAFAR3.IT (2,3 MiB, 163 hits)

516. Yeah! (Roland Remix)

Codasm & Cyborg Jeff (Martin-Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

De temps à autre, mon frangin avait une petite mélodie qui lui trottait dans la tête, et se mettait à la programmer en mode Tracker, et il faut bien admettre que cette petite musique victorieuse du nom de Yeah! était plutôt bien trouvée… Mais je trouvais qu’il y avait moyen de faire mieux et je m’étais donc mis à donner quelques coup de polish dans l’affaire à renfort de samples tirés de mon synthé Roland. Au final, le titre original perd un peu de son âme oldschool et sonne un peu trop midi… Mais colle au style de musique de jeu vidéo sur PC de l’époque !

Réalisée un dimanche soir alors qu’il était toujours en block, le petit frère travaillait aussi alors en parallèle sur son projet UGM : Ultimate Game Maker qui avait comme objet de lui permettre de coder des jeux beaucoup plus facilement en PM32 avec un mode VBE de 480×360 et 16mo de couleurs du son WSS 16bits en stéréo 48khz unt un système de sprites très flexibles orienté objet sous les bons conseil de Seb.

Some times, my brother had tiny melodies in mind and used Impulse Tracker to realise it, that’s how this Yeah! victorious theme was written. Anyway i thought i should polish it with some Roland synthesizer samples. The result is maybe not so great, as it lost the oldschool aspect of the track… but sounds like the audio track of PC video game of the end of the nineties.

c0dasm is back again!

I’d like to greet everyone still trying making something new and different

This is just a little produxion i made a sunday evening (should better  study)

Well, here’s the news
– We have played yesterday
– I work on UGM, wichshould allows me to code  games easily in PM32, with VBE mode 480×360    16 Mo colors, WSS sound 16 bits stereo 48000Hz and very flexible sprites supports ( Object-oriented, according to SEB)

Hellos are going to Murielle, Cyborg Jeff, T BOB, Ba, Boland, Chamman, Seb, Click it, 3.1415, o Valium o, the PULSE crew and every real coders

MS DOS rulez
L8r.
C0DASm

  YEAH2.IT (936,5 KiB, 225 hits)

  YEAH.IT (97,7 KiB, 272 hits)

515. Burning like the sun

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Les exams de l’IAD étaient maintenant passés, et je profitais donc d’un peu de congés pour finaliser une série de titres en attente, avant de réfléchir à ceux qui se trouveraient sur mon futur album, encore sans nom à ce moment là ! Je terminais donc un nouveau titre Dance dans la veine de Let me see the sky, cependant Burning like the sun tire son essence de diverses références… La plus importante est ce titre démo que m’avait fait écouter mon ami Pierrick Hansen en 1993. Je ne suis pas tout à fait certain de son titre… à l’époque je l’appelais Live without the sun. Pierrick m’avait alors expliqué qu’il en avait réalisé les parties synthé dans le studio musicale d’Alain Rinallo qui travaillait alors avec son paternel dans le groupe Tabou…

A l’époque, j’étais administratif devant ce titre… Je rêvais moi aussi d’avoir mon studio de musique, d’enregistrer des tubes et faire des disques pour le Hit Parade, or Live Without the sun avait clairement tout d’un bon titre Dance. On en ressentait le style 2 Unlimited, Def Dames Dope bien dans le vent à l’époque…

Et justement, mon Burning like the sun, au final tient un peu aussi de ce groupe pré-Spice Girl, Def Dames Dope dont j’étais assez fan à l’époque. Mon nom de fichier y fait d’ailleurs référence, goodtime.it… et leur titre A good time.

Hard work at the I.A.D. was in pause and i had some free time to finalise some tracks before choosing the one for my forcoming album. I’ve just finished a new Dance track in the same mood of Let me see the sky. Anyway Burning like the sun have some references from other musics. The most one was a demo title that my friend Pierrick Hansen let me hear a lot of time in 1993. I was not sure about the real title, but i called it Live without the sun. Pierrick told me he had played the keyboard part on the studio of Alain Rinallo who worked at that time with Pierrick’s father in the band Tabou…

At that time i was so adminirative on that track. I also dream to have my musical studio, recording hits and Live without the sun had a lot of great ideas and sounding like 2 Unlimited or the Def Dames Dope.

And the D.D.D. was the second reference of my track, the title name was goodtime.it, that let you remember the song A good Time.

  GOODTIME.IT (508,8 KiB, 199 hits)

514. Dance Tornade ’98

Cyborg Jeff (Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

Petite séquence d’introduction pour insérer au début de ma dernière compilation de musique Dance, le Dance Tornade ’98

Introducing sequence written for my latest audio tape compilation : Dance Tornade ’98

  TRIIY.IT (306,6 KiB, 161 hits)

511. The New Beat hits

mixed by Cyborg Jeff (Pierre Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT

1988, j’avais alors 10 ans ! Voilà qu’alors les disques de Dorothée, Bioman, Melody et Sandra Kim n’allait plus faire mon bonheur. Non, je venais d’avoir un petit poste de radio et devenir complètement dingue de cette mode qui entrait à l’école… La New Beat, les petits badges smiley, les T-shirt smiley, du fluo et de la musique électronique à danser le dimanche matin ! Très vite je m’achetais mon premier 45tours, C in China, je m’écoutais mes premières compilation de New Beat que Stéphane, le cousin d’Alain Gillon nous fournissait… Des musiques bien en mémoire, dont les titres m’échappaient complètement, puisque je n’y connaissais rien de rien en anglais !

Clairement, Confetti’s était ce que j’aimais le mieux, peut-être tout simplement car ce groupe proposait une version édulcorée de la New Beat adulte qui déferlait dans les boites de nuit de l’époque, celle-là même qui inquiétait mes parents car directement liée à la drogue… Même mes petits badges véhiculait quelques légendes… puisqu’il se disait qu’ils étaient utilisé pour cacher de l’Acid et de la Cocaïne… Aciiiiid !!! C’était pourtant très tendance d’avoir cette déclaration de drogue dans les titres de New Beat… Il me fallait alors bien cacher ces morceaux “tabous”…

J’attendais avec impatience les soupers fromage, fête de carnaval et soirée dansante à Spaarenduin pour aller m’éclater sur C Day, Plaza et Marina !

La période New Beat ou House Music dans d’autres coin de l’Europe ne fut pas très longues, mais permis à la Belgique de se faire une jolie place dans le monde musicale électronique. Rapidement le style allait évoluer avec des groupes comme Technotronic ou 2 Unlimited lançant la Techno et l’Euro-Dance.

En 1998, j’étais alors tout content de découvrir tout d’abord un premier CD de compilation de New Beat dans un brocante de Louvain La Neuve, puis une deuxième de la même série offerte par mon ami Didier… J’allais y découvrir une série de Hits que je n’avais pas connu, me donnant l’envie de me faire un Megamix avec mon Impulse Tracker.

Ce petit mix allait donc être réalisé avec les titres suivants :

Confetti’s – The Sound of C
Erotic Dissidents – Shake your hips
King of Agreppo – Agreppo
Fatal Error – Fatal Error
Major Problem – Acid queen
B-Art – Baby want’s to ride
Explorers Of The Nile – We Are All Egyptians
Public Relation – Public Relations

1988, ten years old ! I no more want to buy LPs of Dorothée, Bioman, Melody or Sandra Kim… Now i’ve my little radio, i want to have fluo smileys and Confetti’s LPs. New Beat invaded belgian schools. I bought quickly my first vynil : C in China and listen to my first house tape compilation that Alain’s cousin recorded. I’ve just musics in mind, no title as at that time I absolutly not understand english.

For sure, Confetti’s was my favorite band, but probably cause that was Light version of House Music compare to the adult tracks that was performed in Night Club. House Music or New Beat was linked to drugs as Cocaïn and Acid… So i should realy hide some tracks at home… As an “Aciiiiiiiiid” scream will realy not welcome ! The little boy i was hardly waiting some familly and school dancing time to move on C Day, Plaza and Marina.

New Beat time was not so long but let electronic belgian music be recognised and open the door to Techno and Euro Dance style with Technotronic or 2 Unlimited.

In 1998 i was realy happy to found a CD compilation in an second hand shop of Louvain La Neuve. Then my friend Didier gave me his Take II compilation that i’ll use for this megamix.

  NEWBEAT1.IT (3,8 MiB, 235 hits)

Continuer la lecture de 511. The New Beat hits

Module Pack 1997

L’année 1997 avait donc commencé en découvrant les nouvelles capacités et fonctions d’Impulse Tracker, découvert dans un magazine bradé chez GB… Plus de pistes, plus d’effets, des instruments plus réalistes. Dès le mois d’avril j’allais pouvoir graver mon tout premier album CD : Divagation avec l’aide de mon ami Vivien Vanoirbeek. Mes compos étaient alors toujours très orientée Trance/Dream, comme la fin 1996, inspirée par B.B.E., Faithless et Robert Miles.

Petit à petit, j’allais donc pouvoir entrer dans un style de musique que j’affectionne tout particulièrement, la Dance Music chantée et ce motivé par mes amis Tbob (Valentin Boigelot) et Delphine… Tous ces titres se retrouvant alors essentiellement dans l’album Summer Island à la fin de l’été. Un été productif d’ailleurs, durant lequel j’allais tourner le clip de Viens au Soleil dans le studio de Didier Rombauts, avec qui je partirais quelques semaines plus tard faire mes études d’Ingénieur du Son à Louvain-La-Neuve.

Nous créerons là, X-Perimental Association from LLN où je me tenterais à de nouveaux styles et de nouvelles inspirations, mais aussi une utilisation d’un matériel d’un cran supérieur… Tout cela prenant vie début 98 avec l’album Esperenza.

Cette archive contient donc un peu plus de 230 modules composés durant cette année 1997, essentiellement sous le logiciel Impulse Tracker, avec quelques écarts sous Fast Tracker II et Cakewalk Express.

97 year begin with discovering the new function of Impulse Tracker, more tracks, more effects, instrument power ! In april i burn my first CD album “Divagation” with Vivien Vanoirbeek. Those tracks are always oriented to trance/dream song, as in 1996 inspirated from BBE, Faithless and Robert Miles.

Then i switch to vocal dance music, a style of music i really like and motivated by my new “trackers friend” Tbob (Valentin Boigelot) and my girlfriend Delphine. those specific songs then appeared in the second album “Summer Island”.

After a long productive summer, during i recorded the movie clip of Viens Au Soleil with Didier Rombauts and Valentin Boigelot, i’ll move to Louvain La Neuve to follow study of Sound Ingineer.

I’ll go there with Didier, and we create X-Perimental Association from LLN that lead me to experimental music… those song appear in the album “Esperenza”.

This archive contains 235 files in IT, XM, S3M and MP3

Those tracks are written with differents friends :
Pierrick Hansen
DJ Dim (Dimitri Laermans)
Parmesan (Laurent Mazzapicchi)
Tbob (Valentin Boigelot)
Sébastien Valenti
Stefan Bastin
Pype (Sylvain Martin)
JedD (Jean-Denis Magis)
Guillaume Jacqmard
DJ Nelson (Nelson Bissot)
Cédric Vanrutten
Thierry Dubois
Didier Rombauts
André Rombauts
D-Jafar (François Jansen)

  1997_cyborgjeff_fullpack_31052011.rar (119,5 MiB, 429 hits)

498. Let me see the sky

Cyborg Jeff (Martin) Impusle Tracker II – Cyrix 166, Tascam Porta Studio – IT
Track 8, Esperenza S.E. (1998)

La fin de l’année 1997 approche, et j’en profite alors pour finaliser la plupart des titres en standby pour mon futur album dont le titre n’est alors pas encore choisi. La version instrumentale de ce titre m’inspirait beaucoup, j’aimais beaucoup la mélodie que je lui avais trouvée et l’organ bass à la sauce Robin S. était vraiment chouette ! Il ne lui manquait plus qu’un bon texte et du chant ! Coté texte, j’avais bien sur toujours en tête Delphine, et bien que nous ne pouvions pas nous voir encore avant un bon moment, je gardais en espoir que nous verrions lors d’un petit séjour à Sun Park avec la famille Boigelot ! Petit à petit, les paroles prennaient forme, plus qu’à les mettre en musique… et là un titre allait vraiment m’influencer : Shadows of the Night de DJ Bobo. Bien sur dans ce titre, c’est essentiellement la partie orchestrale mélangée à ce titre Euro-Dance qui me plait… mais également le thème musicale, le chant… J’avais du coup envie d’apporter à mon titre ce sentiment d’une chorale qui chante sur de la Dance… L’occasion rêvée d’utiliser mon tout nouveau Tascam Porta Studio-2 offert par ma Mamy des Villes pour progresser dans mes études à l’IAD !

Si au cours, nous pouvions bâver sur les Fostex à pistes audio numériques, avec ce petite appareil, je pouvais transformer une simple K7 audio en un support me permettant d’enregistrer en 4 pistes. Une piste pour la bande son en mono, puis trois autres pour enregistrer les voix. Cela peut vous paraître assez basique, mais je peux vous dire qu’à l’époque, fin 1997, je me retrouvais vraiment dans un cran bien supérieur musicalement, et pouvait envisager plein de chouettes nouveaux projets… Seul l’exécrable qualité de mon micro Phillips à 200Fb posait problème…. Une fois chacune des pistes enregistrée, je pouvais ensuite les digitalisée une par une pour être intégrée dans Impulse Tracker… Une par une ?? Oui bien sur, cela me permettant depuis mon logiciel de piloter chacune d’elle séparément, tout en aillant pu les enregistrer en live pendant que j’écoutais le résultat !

Allé Joyeux Noël à vous !

Couplet 1. 

Let me see your eyes
 Oh please don't be shy, baby
 Let me see the sky
 Oh please let me fly, baby

Refrain. 

Come with me
 Come in an other story
 Follow me
 Follow the marks of your dreams

Couplet 2. 

Your my energy
 Simply my sunshine, Baby
 Let me see the sky
 Oh please let me fly, Baby

End of the year 1997 approaching and i worked hard to finish some standby tracks for my forcoming and untitled album. The instrumental version of this song realy inspirated me. I realy liked the melody and the Organ Bass sounding like Robin S. It needed again a great lyrics and vocals ! I still had in mind Delphine as if we was not able to see us, but realy hoped we’ll meet us at a forcoming Sun Park rendez-vous with the Boigelot familly. Step by step i’ll find the text i want to sing, and you should know i found a lot inspiration in the EuroDance song of DJ Bobo : Shadows of the night. Sure there it was a mix of orchestral instrument and Euro Dance… and i would like to mix Dance with a choral vocalisation. So it’s realy the best moment to train my brand new Tascam Porta Studio-2 !

At the IAD i had the opportunity to use numeric audio table from Fostex, but here for a cheaper price i would be able to transform a simple Audio Tape to a 4 track recording system ! On track for the music and three for vocals. It seems now a basic solution, but for the end of 1997 it was a realy step forward for me ! I just lost some quality with this stupid Phillips microphone…

Well when each tracks were recorded, i digitalised it to re-included it in Impulse Tracker.

Bien des années plus tard, le futur grand Spaneo me fit l’honneur de quelques Bootleg déjà prometteur tel que Madonna – Music VS Cyborg Jeff – Let me see the sky !

  LMSTSKY.IT (1,5 MiB, 751 hits)

  Track 8, Cyborg Jeff - Let me see the sky [Esperenza] (5,5 MiB, 628 hits)

490. Vers la source du Mal

Cyborg Jeff (P.Martin) Impulse Tracker II – Cyrix 166 – IT
Track 9, Esperenza S.E. (1998)

A clairement mon expatriation à l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain la Neuve fut source de maturité musicale. Parmi les nombreux cours, ceux de BQ (Bruno Quoidbach) étaient souvent de nouvelles sources de concept… Et mon approche allait être ici de faire plus que de la musique, mais de transcrire musicale un payasage visuelle en mode auditif… Et pour ce faire, j’allais tombé sur une géniale découverte au hasard de mes ballades dans Louvain, un magasine dédié à la musique électro débarquant d’outre-manche, Future Music Magasine… Ce premier numéro découvert comportait un CD remplis de samples, loop, et autres bruitages…. Une véritable mine d’or qui allait me permettre d’innover encore un peu plus…

Bref, pour l’heure, encore difficile de me passer d’un beat un peu techno, mais c’était un de mes objectifs dans le futur… Mais là, cela plaisait bien à d-jAFAR !

Well sure, IAD experience was a big step further in my musical creativity. Among the different cursus i had, the one from B.Q. opened my mind to new concept. I’ll tryed here to create a musical ambient as you are watching a postalcard… And i found a great stuff at that right moment !! The english Future Music Magasine in a LLN shop, this one was sold with a CD full of samples, loops, and SFX !

  PAYSAGE1.IT (2,2 MiB, 241 hits)

  Track 9, Cyborg Jeff - Vers la source du Mal [Esperenza] (6,4 MiB, 518 hits)