Archives de
Étiquette : Virt

J’ai ma Nintendo 3DS

J’ai ma Nintendo 3DS

Cela fait quelques mois que j’en parle… j’avais envie d’une Nintendo 3DS, dernière console portable de la marque sortie il y a déjà plus de 2 ans. Sans être vraiment convaincu par le concept 3D de cette dernière, ce sont plutôt les jeux liés l’univers Nintendo qui ont fini par me donner envie… Les Mario, le prochain Zelda,… Je nous avais choisi le joli modèle collector XL dédié à la sortie du jeu Animal Crossing au mois de juin. Après plusieurs semaines de recherche, j’ai finalement pu en trouver une avant notre départ en Italie. Premières impressions !

Souvenez-vous, j’avais déjà eu l’occasion à quelques reprises de tester la 3DS de Mattéo, le filleul de madame, mais cela ne permettait pas vraiment d’en faire un tour complet. Juste de découvrir le soin apporté à des titres tels que Super Mario Land 3D, Mario Kart 7 ou encore le récent Luigi’s Mansion 2. Tout d’abord, je trouve que comparativement à la DS, cette nouvelle console est très accessible pour sa mise en place, et notamment le paramétrage WiFi qui reste une étape parfois compliquée pour certaines personnes ! On sent clairement l’influence Wii dans les menus, ainsi que la création de son Mii. J’aurais tout de même apprécié retrouvé un petit outil de dessin/chat comme proposé dans la Nintendo DS.

Concernant l’écran 3D. Je reste perplexe. D’autant que bizarrement, j’ai l’impression que la tolérance de position de l’écran devant les yeux afin de bénéficier de l’effet 3D me semble moindre que sur la version classique de la 3DS. Trop régulièrement l’image se dédouble. Le concept restait novateur, c’est bien certain, mais on ne peut pas dire qu’il soit un argument commercial de choc. Quoi qu’il en soit, cela apporte dans les jeux un peu de profondeur sympathique.

Animal Crossing : New Leaf
Animal Crossing : New Leaf

C’est donc Animal Crossing, jeu de gestion/social d’une petite ville qui est embarqué sur une carte SD de la console. Le jeu se charge visiblement aussi rapidement qu’un jeu sur cartouche. Dans un style toujours aussi mignon et coloré, Animal Crossing a vraiment un petit style bien à lui qui me plait… et qui plait également beaucoup à madame. Quoi qu’il en soit, Il faut bien admettre que dans l’ensemble cette nouvelle version se distingue faiblement du premier épisode que nous avions acheté à sa sortie en septembre 2004 sur Nintendo GameCube que ce soit coté graphisme ou coté gameplay. Le coté social a été tout de même amélioré, puisqu’il est maintenant possible d’aller se promener dans la ville d’un ami et de le rencontrer, il faudra évidemment pour se faire utiliser la connexion internet et avoir un ou des amis disposant du jeu.

Et de ce coté, Nintendo reste toujours une bonne guerre en retard avec son système de Code Ami un peu complexe à gérer pour jouer ensemble… Une manière de protéger les enfants de l’univers des jeux en réseau.

Animal Crossing : New LeafAnimal Crossing a tout suite sur reconquérir ma petite Snorkys et je l’ai retrouvé à de nombreuses occasion entrain de chasser les insectes et embellir sa maison. Mission réussie ! Il semble que quelques concours et autres activités de type mini-jeux sont venues se greffer aux jeux afin de donner plus de profondeur à l’aventure… Mais le concept reste le même, des mini-sessions de jeux une ou deux fois par jour. Cela pourrait donc être un bon compromis pour des adultes comme nous qui avons une vraie vie… Cependant, moi qui n’avait que des fins de soirées pour y jouer… je me retrouvais toujours après les heures de fermeture des échoppes de la ville, ne pouvant donc pas trop avancer dans mon histoire…

Lire la suite Lire la suite

A découvrir sur Bandcamp

A découvrir sur Bandcamp

Pour ceux qui aiment les sons piquants de la génération 8bits, voici deux albums à découvrir. Tout d’abord FX4 de Jake Kaufman. Ce musicien américain connu dans le monde de la démoscène sous le nom de Virt fait depuis un bon moment partie des artistes talentueux des bandes son de jeux-vidéo. Il s’est attaqué dans cet album à créer une OST d’un jeu fictif autour des sonorités de la NES et du GameBoy grâce à l’outil Famitracker. Un album à téléchargement gratuitement.

Pour continuer votre éveil musical, je vous propose de découvrir également cet EP du groupe 7Bit Hero, mélange entre les sons de vieux jeux et de pop music.

Bye bye Spotify

Bye bye Spotify

Pendant des années j’ai attendu que le service Spotify débarque en Belgique… ce fut long, très long et on peut le dire, c’est grâce à son intégration dans Facebook que celui-ci a fini par être dispo chez nous. Spotify, c’est un player “cloud” qui permet d’écouter sa musique un peu partout (moyennement paiement parfois) et de pouvoir partager ses goûts avec d’autres (ses amis Facebook par exemple).

Le soucis, c’est que mes goûts représente 80% de musiques libres… du Cyborg Jeff bien entendu, mais également des tas des trucs venant de la Demoscène ou OCRemix. D’excellents artistes tels que Logic Dream, Spaneo, Gdream, Alkama, Maf, Makke, Funky Fish, Elwood, Radix, Kb, Daniel Somma, D-Fected Notes, Zircon, Kangaroo Music, Bliss, Virt, Mark Cooskey, Rob Hubbard, Koji Kondo, Dave Wise, Alexander Brandon, Nobuo Uematsu, Akira Yamaoka, Sonic Wanderer, X-Formz, Braincells, Tepid, Carbohydrom,…

Or donc, tout ce petit monde n’existe purement et simplement pas pour Spotify, certes je peux les écouter, mais pas les partager ni même en informer mes amis Facebook dans mes titres écoutés… Franchement, que vous sachiez que j’ai écouté Axelle Red et les Spice Girls entre deux titres d’Helmut Fritz… je m’en fous royalement !

Du coup je me suis dit,… et si je voulais que mes morceaux Cyborg Jeff soient reconnus par Spotify, je dois faire quoi ? Et bien je dois m’inscrire de manière payante (genre 19€ pour 2 titres) chez un partenaire “label” de Spotify pour qu’il s’occupe de mon cas… Bravo, en gros, je dois rentrer ce système de @#{#de de monde de requin de la musique…

Chnouf, vous me voulez, et bien je resterais sur LastFM, Jamendo et Bandcamp

De Shantae à Mercury Meltdown

De Shantae à Mercury Meltdown

Vu que nous sommes toujours dans l’attente (interminable) de l’arrivée des demoiselles, nous avions hier invité mon frère Pype et sa petite famille à la maison pour un bon spaghetti. Il est de coutume que durant ce genre de soirée, j’en profite pour montrer à mon brother les quelques trouvailles faites sur le Playsation Store, ce fut l’occasion par exemple de lui montrer la si chouette démo de Sonic Generations, mais hier, c’était sa nouvelle DSi qui était au centre des discussions. En réalité, la DSi est une Nintendo DS reliftée mais pour nous, son plus grand intérêt est l’accès à un magasin en ligne dédié où l’on peut trouver quelques petites perles introuvables en d’autres circonstances, en l’occurence Shantae : Risky’s revenge dont mon frangin me parle depuis bientôt un an.

Ce n’était pas gagné de se dire que nous allions y jouer hier, en effet, il fallait encore configurer le store et l’alimenter en points Nintendo. C’était donc autour de Zelda Four Swords que nous discutions (Pourquoi diable ma version GBA est elle en anglais !?) Quand en cliquant sur l’Appstore de l’iPad on me propose gratuitement…. Shantae : Risky’s Revenge… Arf, ça c’est de la coïncidence quand même. N’aillant jusqu’ici testé que Angry Birds, c’était l’occasion de voir comment un jeu de plateforme au gameplay plutôt oldschool pouvait se passer d’un vrai gamepad et le troquer contre une tablette tactile…. et surtout d’enfin découvrir ce jeu dont nous parlions depuis si longtemps.

En réalité, je ne m’attarderais pas vraiment sur le jeu en soit… On le sent très beau graphiquement, mais l’étirement des pixels sur l’iPad abime indéniablement les dessins initialement prévu pour un écran de DSi. Une série de dessins HD viennent enrichir l’expérience durant notamment les un peu trop longs dialogues de début du jeu,… et coté gameplay, ma fois, cela répond très bien aux doigts ! Bref, un super jeu de plateforme qui mérite clairement plus d’incroyables éloges sur la console de Nintendo que sur iPad… Et puis surtout quelles fantastiques musiques !

Des musiques ainsi, mais tous les jeux vidéo devraient en avoir. Waouw, Virt (Jake Kaufman) signe ici une nouvelle fois une bande son excellente jonglant à merveille entre un style funky et mille et une nuits en mélangeant des sonorités Amiga 500 et des sons de vieux synthé FM… Bref J’ADORE ! Mon frangin Pype s’écoutait déjà régulièrement la B.O. du jeu, et je crois qu’à l’image de celle de Shatter, j’en ferais de même :)

Télécharger la B.O. de Shantae Risky’s Revenge

Ah ben tiens, me rappelle mon frangin, le premier Shantae était sur GBC… Or justement, il y a quelques jours, j’ai trouvé une nouvelle Game Boy Color pour me faire patienter de ma bleue partie en nettoyage. Après un rapide coup d’oeil sur Youtube, j’ai eu envie de voir s’il était possible de trouver cette dernière en occase… Mais aux prix proposé sur eBay, on peut royalement en oublier l’idée !


YouTube Direkt

En réalité, tout ceci nous aurait presque fait oubleré que quelques temps au par avant, nous avions trouvé un sympathique jeu sur le Playstation Store lui aussi fourni en bonnes musiques… Dans un genre bien différent Mercury Meltdown HD (HD pour la version PS3) a su nous séduire. On retrouve un jeu un peu à la sauce de Kororimpa et Marble Madness où l’on doit orienter un labyrinthe pour faire non pas se déplacer une boule mais du Mercure… et ce avec la particularité que celui-ci peu se décomposer au contact de certains obstacles… Il faut le colorer pour traverser certaines zones,… bref tout un gameplay sympa. Les graphismes sont bien réussis dans le genre futuriste… Et j’ai particulièrement apprécié le décor de fond qui réagi à la musique du jeu…

Parlons en de ces musiques. De l’excellent boulot réalisé par Sugar Jesus avec des titres Dance Techno électro au petit gout beep beep qui me plaisent assez bien,… et qui donnait à Madeline, la cousine de Charly, l’envie de danser, danser et tourner :)

Lire la suite Lire la suite

Eyes dreams S.E.

Eyes dreams S.E.

covereyesdreamSE_copie.jpgSeptembre 1998, Tbob (Valentin Boigelot) et moi, terminions la mise en boite de mon nouvel album “Eyes Dreams” après y avoir travaillé toutes les vacances… Enfin presque. Ce nouvel album comporte 3 parties aux styles différents : DanceBorg, et ces musiques Euro-Dance chantée à la sauce 2 Unlimited, CJ & DJ avec des titres plus Techno – Trance et enfin, petite nouveauté, un dernière partie plus soft au nom de Cyborgelis.

L’année 1998 fut une année difficile pour moi. Loin de tous, à Louvain la Neuve et sachant pertinemment que mes études d’ingénieur du son me mènerait vers une impasse, je me retrouvais également en plein soucis de santé, puisque dès le mois de février, un rendez-vous est pris pour une coupure de la tête à l’hopital en juin…

Lire la suite Lire la suite